Libération, Bernard Arnault et la satire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 11 septembre 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    J'ai une question ultra-conne :

    Quelles étaient les opinions politiques de Robespierre ?!
     
  3. FlashForward

    FlashForward
    Expand Collapse
    Comme si j'étais le roi de la pomme de terre, J'envoie la purée!

    :lol: Celle d'hier était bien trouvée, mais ça ne sonnait pas très bien... Celle d'aujourd'hui m'a pliée! XD
     
  4. joulic

    joulic
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    C'est pas con du tout comme question.
    De ce que j'ai en tête il y a 2 Robespierre. Le Robespierre "Révolutionnaire du début" et le Robespierre "de la Terreur".
    Vu que le journaliste cité dans l'article a l'air assez biaisé, il fait référence au Robespierre de la Terreur.

    Le 1er Robespierre est connu pour avoir milité pour l'abolition de l'esclavage et pour vouloir donner le droit de vote à tous sans distinction de couleur / race etc.

    Mais ça c'était avant :) à partir de 1792/93 il pète les plombs et met en place La Terreur (en gros = la reine dans Alice aux pays des merveilles "qu'on leur coupe la têêêêêêêête") (je caricature à peine :d )

    Par ailleurs il est assez compliqué de raccrocher les wagons de sa pensée politique avec des mouvements existants, c'est très marqué d'une époque. C'était plus au départ un penseur de la démocratie (dans ses grands principes à définir). Il avait sans doute plus l'étoffe d'un grand fonctionnaire de l'ENA que d'un dirigeant en fait.

    De nombreuses biographies existent mais à chaque fois le personnage déclenche l'hystérie : la vision CONTRE où ne va accentuer que le délire de fin vs. la vision POUR au Pays de Candy où ne voit que le penseur. L'homme a toujours déclenché les passions on va dire.

    La référence ici est assez mal choisi mais de ce que j'ai pu lire avant d'attraper une allergie, l'auteur est fort partisan. Et bon lire une critique constructive d'une Une abusive de Libé sur lefigaro.fr ça tient de la science fiction.
    Pour ma part je trouve ça marrant certes mais le trait est outré. On sent que Libé avait envie de faire un coup, et le coup a réussi grâce à un Bernard assez chatouilleux sur son image publique.

    La question reste posée de ce que le père Béber avait vraiment en tête pour cette demande de nationalité on n'a pas vraiment de réponse pour le moment...
     
  5. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Pour le débat sur les impôts et les riches, il y en a un en cours dans "l'actu en France".

    Ensuite, pour ce qui est d'afficher un riche patron en l'insultant, je trouve ça hyper populo et indigne d'un journal sérieux.
    J'attends qu'on affiche Yannick Noah parti vivre aux états-unis, Johnny, les joueurs de foot ou acteurs français...
    L'effet "méchant patron" est une image qui marche.
     
  6. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    Pour compléter un peu ce que dit joulic, il me semble que d'un point de vue économique, Robespierre faisait partie des révolutionnaires favorables à la redistribution des richesses (par opposition à une frange plus notable et attachée à la propriété). Après, le terme de Robespierrisme fait sans doute référence dans ce contexte à une volonté de décapiter (symboliquement hein) ceux qui incarnent une certaine forme de lapidation ; une sorte de recherche du bouc émissaire).
    (et ça se débat, mais je suis pas sûre que Robespierre a vraiment "changé" fondamentalement d'opinion à partir de 1793, j'avais l'impression qu'il pensait sincèrement faire des mesures d'exceptions pour assurer ensuite une transition vers le régime démocratique auquel il aspirait... ce qui n'empêche pas qu'il a bien sûr complètement pété les plombs :lol:)
     
  7. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    Merci les filles pour ces précisions ! ;)
     
  8. Ben F.

    Ben F.
    Expand Collapse
    Electron Libre

    Je trouve ça complètement pathétique de la part de Libé, d'afficher des unes de ce genre.
    Ça pue l'aigreur, la frustration, toussa toussa.

    M'enfin, liberté d'expression oblige, Mr Arnault se doit de se laisser insulter publiquement. Franchement, c'est affligeant.

    "Il est riche, alors insultons le, et huons le, nous, pauvres paysans qui n'avons que ça pour nous divertir." Bah oui, tu comprends, Secret Story c'est fini, faut bien s'occuper...

    Cette une est insultante pour Arnault ET pour nous. Pour qui nous prend-on, sérieux ?!
    J'ai de l'humour, je ris de tout et pourtant, ça non, l'insulte publique, c'est vraiment...la cour de récré des primaires.

    Pauvre, pauvre Libé... :facepalm:
     
  9. Oxxana

    Oxxana
    Expand Collapse
    Deep . 

    Ca fait bien longtemps que je ne lis plus ce torchon qu'est Libération... Ceci dit, la je suis particulièrement choquée. Quoi que de la part de Demmorand... Bref !
    C'est drôle comme en France, être riche est autant mal vu.
    Et également comme il y a deux catégories de riches. Les "people" riche du genre Yannick Noah (il a des gros soucis avec le fisc mais lui c'est pas grave, c'est pas un patron...), les footballers etc; et les patrons qui emploient énormément de personnes, qui les font donc vivre et qui (dans le cas de Mr Arnault) ont construit leur empire de leurs mains. Je trouve ça horrifiant de vouloir récompenser le fait de ne "rien foutre" dans la vie, alors que le fait de gagner de l'argent, c'est mal.

    A croire qu'en France, il vaut mieux être RMIste que Patron pour être bien vu...
     
  10. Niels

    Niels
    Expand Collapse

    "Je trouve ça horrifiant de vouloir récompenser le fait de ne "rien foutre" dans la vie, alors que le fait de gagner de l'argent, c'est mal."

    Gagner de l'argent ce n'est ni bien ni mal, on travaille on gagne un salaire et on peut l'utiliser pour vivre. Gagner 4,5 millions d'euro par an en ayant un patrimoine estimé entre 20 et 40 milliard d'euro c'est un peu différend...
    En quoi récompense t-on ceux qui ne "foutent rien" ? On ne leur donne pas la légion d'honneur il me semble, non on leur donne (et encore il faut remplir certaines conditions) un "salaire" pour vivre, un salaire vraiment bas...Tu fustige ceux qui ne foutent rien donc ceux qui n'ont pas de travail (en ces périodes de licenciement massifs par des patrons riches à millions je trouve ça osé) mais les rentiers travaillent t-ils plus ?
    Les gens qui n'ont pas de travail et qui en cherchent comme ceux qui n'en cherchent pas, ne sont pas glorifiés dans notre société, on les montre plutôt du doigt comme tu le fais et pour une fois que l'on réagit aux actions répugnantes des plus riches les gens s'indignent.

    Dans notre société ce sont ceux qui ont le plus d'argent qui ont autorité sur les autres, mais qu'il faut aussi les respecter comme des dieux vivants, et ça tombe bien vu que Bernard Arnault perçoit un salaire annuel en tant que PDG de 4,5 millions mais aussi 330 millions d'euro de dividende du groupe par an (un homme riche comme ça, cela donne envie de l'aduler non?).

    Ces chiffres sont hallucinants, l'idée que cet homme puisse en plus vouloir se soustraire aux impôts et taxes me sidèrent ! Alors oui cet homme travaille et gagne beaucoup d'argent mais je ne vois pas en quoi c'est bien.
     
Chargement...