Lilly Singh, alias Superwoman, lance #GirlLove, un mouvement pour l'amour entre filles

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 30 décembre 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Odinn a BigUpé ce message
  2. littlerudy

    littlerudy
    Expand Collapse
    En (re)construction !

    Ça me fait penser d'une manière plus générale aux accords toltèques de Don Miguel Ruiz et notamment le 1er des quatre accords qui dit "Que ta parole soit impeccable"...la critique/jugement de quelqu'un est la manifestation de notre souffrance, de nos contradictions, etc. Si la personne est en face de nous lorsque nous la critiquons, sa réaction aura un retentissement négatif sur nous et donc engendrera également notre souffrance.
    (Je ne sais absolument si ce que j'ai écris est compréhensible :shifty: )
    (C'est assez conceptuel, lire le bouquin c'est bien aussi^^)

    Bref, on est pas obligés de s'aimer, d'être d'accord ou autre, mais respecter et/ou essayer de comprendre c'est bien aussi :nod:
     
  3. Patatasfritas

    Patatasfritas
    Expand Collapse
    Je pense pas être trois, cinq ou la vierge.

    Alors girl love pour Lilly Singh, qui est juste trop cool, intelligente, forte et belle. Et gros girl love aux membres du forum, seules personnes de l'internet avec qui c'est agréable de ne pas être d'accord et de débattre. Et girl love tout nouveau pour Asma Fares, youtubeuse beauté voilée que je suivais de loin jusqu'à découvrir son twitter plein de prises de positions courageuses et intelligentes sur la situation des musulmans en France, ça fait tellement plaisir de voir une fille parler de beauté ET de politique sans complexes, je crois que c'est la seule youtubeuse beauté qui fait ça. Love love et bonne année d'avance :cupidon:
     
    Letii_x, LouiseC. et toxikcherry ont BigUpé ce message.
  4. Saperlipopette_

    Saperlipopette_
    Expand Collapse
    But you, if you don't shine, who's gonna shine for you ? And if you don't fight, who's gonna fight for you ?

    @Mimi Pinkerton Je comprend ce que tu veux dire, et d'ailleurs je suis d'accord avec toi :) Je déteste l'idée de traiter différemment les femmes et les hommes. Je pense que nous sommes plus "humains" que femmes ou hommes, et que rien de ce que nous faisons ne doit être définit par notre appartenance à un genre en particulier. Je me rends compte d'ailleurs que lorsque je "juge" des personnes sur leur travail, leur comportement, etc., je suis beaucoup plus objective si je pense à eux en tant qu'êtres humains qu'en tant qu'individus masculins ou féminins. Ce n'est que mon humble avis, vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais je pense qu'il existera une véritable égalité entre femmes et hommes le jour où on arrêtera de prendre en compte le genre des individus. Parce qu'on est tellement imprégnés de clichés, d'idées, de préjugés sexistes, qu'on arrivera jamais à traiter les gens de la même façon si on se réfère d'abord à eux comme "femme" ou "homme". Soyons justes humains, et jugeons les gens dans ce sens-là - et seulement ça !
    D'ailleurs ça me fait penser à l'interview de SolangeTeParle par madmoiZelle. A un moment, on lui demande quels sont les conseils qu'elle aurait à donner aux femmes qui se lancent sur youtube, et elle répond (plus ou moins, je crois) qu'il faudrait commencer par ne pas se considérer comme une femme. J'ai l'impression que sa remarque a pas été super bien comprise par tout le monde, parce que c'était un peu ambigu, mais je pense qu'elle l'entendait dans ce sens-là.
    Bon, fin de la digression. :taquin:
    Pour répondre à ton commentaire donc @Mimi Pinkerton, je pense que le message de Lilly Singh n'est pas "perd tout esprit critique envers les femmes parce que ce sont des femmes", mais plutôt "arrête de les critiquer juste parce qu'elles sont des femmes". Et je ne crois pas qu'elle dise que le sexisme vient des femmes avant tout, pas du tout même (enfin en tout cas je l'ai pas compris comme ça). Je pense qu'elle veut juste dire que s'opposer aux autres femmes par jalousie ou amertume est débile :) Et je suis d'accord avec elle là dessus, parce que c'est carrément débile, et surtout c'est pas dans l'intérêt de qui que ce soit, même pas de celles qui critiquent.
    Alors je pense qu'elle ne voulait pas dire que "toutes les femmes sont merveilleuses" mais plutôt qu'il faudrait arrêter de critiquer sans raison valable les autres femmes. Et son "remède" à cette tendance qu'on a tous à la jalousie, c'est de se concentrer sur les qualités d'une personne plutôt que sur ses défauts. De se concentrer sur le positif pour passer de Grincheux à Joyeux :v:
     
  5. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    "-You can fly? -I'm a bird Poh..."

    @Mimi Pinkerton tu connais pas (ou peu) de filles qui disent : Nan mais moi j'aime pas les filles-filles je préfère être copine avec les mecs? ou alors les bureaux où les nanas se descendent entre elles... devant leurs collègues mecs qui se marrent parce que c'est des crépages de chignons de gonzesses "et qu'on sait bien que les filles ca fait des histoires"?

    Parce que sur le fond je suis hyper d'accord avec toi, mais quand je lis cet article et ces revendications je ne peux pas m'empêcher d'avoir des centaines d'exemples persos en tête de critiques qui ne sont pas vraiment basés sur des vraies trucs. Des critiques qui seraient caduques si on connaissait vraiment la personne... Après en vieillissant les choses se produisent beaucoup moi et je suis amie avec des filles qui comme moi ne sont pas très attentive au genre (et plus agées) et j'ai la chance de bosser dans un milieu alternatif ou les genres ne sont pas toujours totalement définis mais plus jeune... quelle horreur, et le pire c'est que je participais. Je me rappelle de vannes, ou de trucs trop con que j'ai pu dire et penser, des trucs du style "ouais j'aime pas les filles car ca fait des histoires." et autre...

    Mais clairement si je n'aime pas une personne je ne vais pas la soutenir sous prétexte de son genre. Mais je vais essayer de faire que son genre n'ait quand même rien à voir avec mon mécontentement.
     
    ChansonMuette a BigUpé ce message
  6. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    "-You can fly? -I'm a bird Poh..."

    Ah oui c'est tout a fait vrai!

    Les femmes ne sont pas "fautives" par rapport a ce phénomène malheureux, c'est le resultat qui est moche mais clairement le souci de base c'est le patriarcat!
     
    Mimi Pinkerton a BigUpé ce message
  7. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @Mimi Pinkerton : je suis d'accord avec toi, il serait ridicule de s'empêcher de critiquer quelqu'un sous prétexte qu'elle est une femme. On voit ce que ça donne avec le FN : certains prétendent que ce parti ne peut pas être sexiste sous prétexte qu'il est dirigé par une femme. Alors, oui, critiquons Marine Le Pen et consorts, pour ses idées puantes, et uniquement ça. Sans prendre en compte son genre, pas comme ceux qui lui reprochent de "faire hommasse". Ce n'est bien sûr qu'un exemple.

    Il faut reconnaître que les filles sont poussées (par le patriarcat, le machisme ambiant) à se tirer dans les pattes sur des questions uniquement liées à l'apparence : dans la cour du lycée, on (car j'ai eu ce type de comportement avant de me réveiller) crachait sur Gudule qui a des kilos en trop, Lison qui, elle, "doit être anorexique", Hortense et son acné, Fanchon et ses jupes qu'on trouvait trop courtes (les prénoms ont été modifiés, vous vous en doutez).

    Ca plus les fameuses "filles qui n'aiment pas les filles" et qui affichent leur dégoût de tout ce qui est considéré comme féminin. Entendons-nous bien, préférer les films d'horreur aux comédies girly, ne porter que des jeans-t-shirt et organiser des soirées jeux vidéo, j'ai rien contre, mais ça ne rend pas supérieure à celle qui porte des jupes roses, aime le shopping et collectionne les culottes en dentelle. Surtout qu'on est nombreuses à avoir des goûts variés, vernis à ongles et PS4, talons hauts et chaussures à crampons dans les placards, cette dualité fabriquée dans les goûts n'a aucun sens. D'ailleurs, comme toujours, c'est le féminin qui est dévalorisé. Aucun mec ne se revendique "mec qui n'aime pas les mecs" sans se voir affublé de surnoms homophobes (comme si c'était lié).

    Tout ça pour dire que ça aiderait déjà que les victimes de l'oppression patriarcale se rendent compte qu'elles en ont intériorisé certains principes et finissent par les rejeter. Qu'elles cessent enfin de juger la jupe de Fanchon parce que merde, c'est lourd, à force !
     
    ChansonMuette et Mimi Pinkerton ont BigUpé.
Chargement...