« L'image des enseignants », plus importante que la lutte contre le harcèlement scolaire ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 3 novembre 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    #1 Clemence Bodoc, 3 novembre 2015
    Dernière édition: 4 novembre 2015
    MésangeBleue a BigUpé ce message
  2. Mademoiselle Papillon

    Mademoiselle Papillon
    Expand Collapse
    Si seulement je pouvais avoir des ailes et pas le vertige

    J'ai mis beaucoup de temps, plusieurs années en fait, à réaliser que j'avais été victime de harcèlement scolaire durant mes années collège. Ça a commencé tôt, dès que j'ai eu de la poitrine en fait, parce que je suis passée de pas de poitrine à un bonnet C en quelques mois à un âge où les autres filles n'avaient pas de poitrine. Pendant des années, j'ai eu droit aux "Meuh", "grosse vache", puis sont arrivés les "pute", "salope", "C'est combien ?" et tout ce qui s'ensuit. Je n'en ai jamais parlé à mes parents durant toute cette période, mais un jour, j'ai décidé que ça suffisait. Alors je suis aller voir la directrice de mon collège et j'ai tout raconté. Mes harceleurs et moi, nous avons été convoqués tous ensembles et la principale les a engueulé bien comme il faut et leur à signifié que s'ils recommençaient ils seraient renvoyés et passerait devant le conseil de discipline. J'ai eu beaucoup de chance parce que ça a marché. Plus personne ne m'insultait, ils avaient trop peur et ils s'avaient que je ne me laisserai plus faire.

    Je trouve ce clip essentiel, ces actions essentielles, parce que toutes les victimes n'osent pas, les autres élèves n'osent pas non plus par peur toujours, et parfois le corps enseignant ne voit pas, ou alors minimise. Je pense que ce clip montre cela, pas que les enseignants sont mauvais mais bien souvent ne voient pas et parfois ne veulent pas voir. Alors saluons cette démarche, parce que tous les élèves ont besoin de savoir que non le harcèlement n'est pas normal, qu'ils ne doivent pas avoir peur d'aller à l'école, et qu'ils doivent en parler, qu'ils soient victimes ou témoins.
     
    Muwglyk, MésangeBleue, The Dean et 26 autres ont BigUpé ce message.
  3. Makkura-Bloodraven

    Makkura-Bloodraven
    Expand Collapse

    Je me gausse des réactions stupides qui disent que ce clip "met à mal l'image des enseignants".
    Et oui, il leur donne un peu le mauvais rôle. A juste titre je pense. J'ai été harcelée au collège, et oui, les profs n'ont rien dit (eh, en même temps, certains d'entre eux étaient même soumis à ce harcèlement et ils ne faisaient rien -peur, timidité, perte de moyen- je ne sais pas, mais ils n'étaient d'aucuns recours). Il y avait une fille dans ma classe qui avait des boulettes collés au visage, a qui on a coupé les cheveux, etc... autant de signe visible et de preuves, et pourtant il n'y a qu'UNE seule prof qui a osé virer les coupables de son cours. Sur une dizaine de prof. UNE. SEULE.
    Alors oui les profs ne font (parfois) rien. Oui ils laissent couler, ils tournent parfois le regard, parfois consciemment, parfois sans même se rendre compte qu'il y a effectivement un problème (après tout ce peut être parfois très insidieux, donc on ne va pas toujours les blâmer...). Ensuite, "aller cafter" ça fait peur. Parce que les "balances", elles prennent souvent encore plus cher après que avant. Donc on ose pas, et de toute façon, les "grands" donnent juste une petite semonce et hop après ça reprend.
    Moi j'en ai parlé à mon père, de ce qui se passait en cours. Il m'a juste dit "eh bien va en parler à ta CPE, ou à tes profs" J'avais beau lui expliquer que les profs aussi se faisaient emmerder et qu'ils ne pouvaient déjà rien pour leur pomme, et que logiquement ils ne pourraient rien pour moi non plus. Lui, un "grand", n'a rien fait. Donc j'ai continué à subir ça (alors que j'avais fait le premier pas, en parler à la famille). Et après le collège ça c'est fini, bien heureusement, par chance. (avec le recul je me dis que mince, crotte, il aurait pu prendre LUI le rendez vous avec la CPE, j'avais 13 ans, à 13 ans t'es encore un petit enfant, faire ce genre de démarche ça fait hyper peur, j'avais pas le courage mince! )
    Donc oui, les "grands" ne servent parfois à rien.
    EDIT : baht tiens je comptais aller mettre mon expérience sur les articles cités dans l'article, mais c'est bizarre, ils ont fermés les commentaires... (si j'étais mauvaise langue, je dirais que c'est parce qu'ils préfèrent rester sur leur position de petits hommes non harcelés plutôt que de prendre l'avis de ceux qui l'ont été vraiment. Mais ça serait être mauvaise langue).
     
    #3 Makkura-Bloodraven, 3 novembre 2015
    Dernière édition: 3 novembre 2015
    Muwglyk, MésangeBleue, Bernarde et 25 autres ont BigUpé ce message.
  4. Pillpintu

    Pillpintu
    Expand Collapse
    Toda la vida es sueño, y los sueños, sueños son.

    J'ai été harcelée pendant trois années de collège.
    Tout le monde était au courant. Personne n'a jamais essayé de régler le problème, à part une remplaçante que l'on a direct remise à sa place.
    Et non seulement on ne faisait rien pour m'aider, mais en plus les profs me disaient clairement que c'était de ma faute, que je ne faisais aucun effort pour m'intégrer. Ils allaient même jusqu''à me punir quand j'avais le malheur de me défendre.

    Donc faut pas s'étonner que je rigole doucement devant "l'indignation" hypocrite de ces syndicats enseignants.
    C'est en grande partie de la faute de l'équipe pédagogique si un élève sur dix est victime de harcèlement scolaire.
    Cette année, je prépare le CAPES. J'espère contribuer à changer le système de l'intérieur.
     
    #4 Pillpintu, 3 novembre 2015
    Dernière édition: 3 novembre 2015
    Muwglyk, MésangeBleue, The Dean et 46 autres ont BigUpé ce message.
  5. Marie-Lee

    Marie-Lee
    Expand Collapse

    J'ai été harcelé durant mes années de collège mais c'était toujours loin du regard des professeurs et surveillants. La seule fois où une professeur a surpris un élève me faisant tomber à terre, elle s'est fâchée bien comme il faut et l'a puni (même si cela m'a valu des représailles de l'élève en question).

    Il y a un cas à part: mon professeur principal de 6ème qui était mon professeur de sport a lui même été harcelant, moqueur et humiliant à mon encontre et ce devant le reste de la classe, je pense que ça a pu donner le ton car pourquoi respecter une camarade si même le prof la rabaisse?

    Que pensez-vous de cette vidéo ?
    Elle ne me parle pas trop, mais bon je ne représente pas le public visé. C'est peut-être un bon point d'entrée pour faire réfléchir des enfants à ce sujet.

    Quel(s) message(s) auriez-vous voulu envoyer à votre moi et/ou à vos camarades de cet âge ?
    A moi-même: Parle-en à tes parents car ce que tu vis n'est pas ta faute et n'est pas normal. Demande à changer de collège aussi.
    Aux autres: Essayez de vous imaginer à ma place, comment croyez-vous que je me sens? Qu'est ce que ça vous ferais si c'était vous?
     
    #5 Marie-Lee, 3 novembre 2015
    Dernière édition: 3 novembre 2015
    MésangeBleue, Hama, Red_lady et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    La violence de l'article du nouvel obs... Hallucinant de déni.
    Quelques perles : le harcèlement "concernerait apparemment 1 enfant sur 10" (merci pour la mise en doute)
    "s’occuper de ce genre de mal-être, ça relève, normalement, d’autres catégories de personnels", "Mais à la limite, les profs le font parce qu’ils sont bien gentils." => trop sympa de leur part
    "Je trouve cette campagne bien alarmiste : la moquerie anodine entre gamins, on ne pourra jamais rien faire contre ; et d’ailleurs, peut-être n’est-il pas nécessaire d’y faire quelque chose, parce que ce n’est pas plus mal que les gamins apprennent à se défendre un petit peu. Ca peut leur éviter de se faire bouffer plus tard, quand ils seront adultes et affronteront un monde parfois rude."

    Ayant vu des enfants et ados qui ont fait des TS suite à du harcèlement, je trouve ça particulièrement ignoble de minimiser le problème comme ça. Ceci dit ça montre bien que les actions sont justifiées...
     
    MésangeBleue, The Dean, Lunafey et 32 autres ont BigUpé ce message.
  7. Karrie788

    Karrie788
    Expand Collapse
    Come to the dark side, we have cookies.

    Just my two cents...

    Personnellement, j'ai du mal à partager l'indignation des gens qui estiment que ça "ternit l'image du corps enseignant", puisque comme ça a déjà été dit, le silence des adultes et de l'entourage accompagne très souvent le harcèlement. J'ai été harcelée au collège et au lycée, et non seulement les réponses du corps enseignant - à qui je devais m'adresser pour me défendre au lieu de taper sur mes harceleurs - ont été au mieux molles, au pire inexistantes, mais en plus, c'est aussi arrivé qu'on me dise directement que je méritais plus ou moins ce qui m'arrivait. Non seulement ils détournent parfois le regard, mais ça leur arrive de carrément participer au harcèlement.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Donc, si, le harcèlement scolaire est AUSSI le problème des profs, ils peuvent aussi y participer de près ou de loin et je trouve aussi que c'est assez déplacé de réagir comme ça.
     
    Muwglyk, Nathalo, The Dean et 30 autres ont BigUpé ce message.
  8. MadMaddyMad

    MadMaddyMad
    Expand Collapse

    Bon alors, je vais me faire l'avocat du diable, parfois il le faut donc soyez gentils avec moi hein ::puppyeyes:

    Je viens d'une looooogue lignée d'enseignants et presque tout le monde dans ma famille fait ce noble métier,
    Je dois vous avouer que c'est un job que je n'envie pas et dont les conditions se dégradent de plus en plus. Les salaires sont bas (pour 5 ans d'études) et les responsabilités de plus en plus importantes.
    Voici une liste de problèmes quotidiens rencontrés par ma mère, soeur, oncles/tantes et amis :
    - Surpopulation dans les classes
    - Programmes qui changent constamment
    - Pas de reconnaissance/soutien de la hiérarchie
    - des nouveaux instits qui arrivent sans réelle formation
    - Les parents qui délèguent leurs responsabilité sur le dos des enseignants (bientôt il faudra aller mettre les enfants au lit pour eux)
    - Violence précoce des enfants
    - Des sujets qu'ils doivent gérer en plus de leurs programmes par eux avec zéro moyen (laïcité, liberté d'expression, sécurité routière, etc).

    Je pense donc que les enseignants se sont sentis, une fois de plus, pointés du doigt sur un sujet de société, et qu'on leur demande, de tout gérer, d'avoir un oeil sur tout, avec zéro moyen.
    Il n'y a pas que les enseignants qui sont concernés par le harcèlement scolaire, il y a aussi les parents, les infirmières scolaires, les surveillants et autres acteurs sociaux.

    Je pense que le clip n'est pas assez nuancé sur le sujet et surtout on sous estime la détresse de cette profession. Pour info c'est une des seules professions qui n'est pas auscultée par la médecine du travail alors que, c'est une forte corporation en France et qu'ils sont au contact d'enfants, debout la plupart du temps !

    Pour en avoir parlé avec mes proches c'est ce qui ressort le plus, ce côté "c'est à toi de gérer ça" sauf qu'on leur en demande trop avec peu d'aide et peu de reconnaissance (hiérarchique, parentale, administrative).
    Ce n'est pas de la mauvaise volonté, c'est de la frustration.

    Après j'ai moi même subi du harcèlement scolaire et je ne peux qu'être touchée par cette vidéo; Cependant je ne sais pas encore quelle serait la meilleure solution pour le limiter. J'imagine que c'est un ensemble de paramètres/acteurs. :hesite:

    Voilà, j'espère ne pas avoir choqué de personne, l'idée est d'ouvrir le débat. :fleur:
     
    Muwglyk, MésangeBleue, Vekahere et 55 autres ont BigUpé ce message.
  9. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #9 Patriarcaca, 3 novembre 2015
    Dernière édition: 3 novembre 2015
    Muwglyk, Vekahere, Luthéa et 60 autres ont BigUpé ce message.
  10. maefiu

    maefiu
    Expand Collapse

    Je ne fais plus du tout parti du public visé, mais je trouve que le spot est un peu raté sur la forme (j'aborderais pas le fond)... Certes ça se passe dans le brouhaha, mais du coup le message semble un peu noyé, les mots et objets jetés sont pas assez mis en avant. En tant qu'adulte je trouve le message pas assez clair, après je serais curieuse de savoir si un enfant de 7 ans aura saisi les subtilités plus rapidement que moi (les objets qui restent collés sur lui par exemple)
     
    AngelTen Richard II a BigUpé ce message
  11. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    @Ghost wind Pour moi ce qui ressort de ce clip c'est "Ohlala la prof voit rien, elle est nulle." En plus, elle hurle, elle écrit mal au tableau. Il y a rien de positif dans l'image de cette prof.
     
    Mabel., Eclise, EliotteM et 12 autres ont BigUpé ce message.
  12. Meligood

    Meligood
    Expand Collapse
    Grumph.

    Attention, ce post n'est pas "safe" :stare:.

    J'ai eu envie de vomir en lisant l'article.

    "Les profs en ont marre qu'on leur tape dessus mais quand même ils abusent, ils pourraient faire en sorte d'éviter le harcèlement !"
    Hey salut en fait on lutte déjà contre le harcèlement, puis aussi l'absentéisme, le décrochage, mais il faut également parler aux élèves de laïcité, sécurité routière, respect de l'autre, actes citoyens, orientation. Des fois, ça arrive qu'on fasse cours aussi ^^.
    A côté, de ça, on nous chie dessus en permanence (réforme du collège où la ministre n'en a rien à faire de notre avis, la fois où elle avait dit que "ces gens-là ne travaillent pas pour l'argent" avec son petit rictus méprisant, et maintenant un clip commandé à Disney pour dire aux élèves et à leurs parents que le harcèlement, c'est pas rose, surtout avec ces branques de profs qui ne voient rien). Je ne sais plus où sur le forum j'avais vu une membre de la rédac se plaindre (à raison) que les journalistes faisaient partie des gens les moins bien considérés. En gros les profs c 'est pareil, sauf que les journalistes peuvent aussi leur taper dessus :caprice:.

    Bon, clairement, je suis tout aussi indignée par cette vidéo que les syndicats mentionnés dans l'article, et non, je n'ai pas honte du tout :facepalm:.
    Oui il faut lutter contre le harcèlement sous toutes ses formes, il y a d'ailleurs des vidéos qui sont très bien à ce sujet: http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/outils mais non cette vidéo n'a aucun intérêt à part sous-entendre que les profs sont des nuls.
    Je trouve qu'on passe totalement à côté de ce qui devrait être le message de la vidéo et c'est dommage.
    Plutôt que d'inciter l'élève à avoir confiance envers le personnel de son établissement pour parler de son problème (prof, CPE, psy, il y a le choix), on le pousse à s'en méfier (mais seulement des profs, ces gros nullos).
    Evidemment qu'il y a des profs qui ont ignorés des appels à l'aide, il y a des cons partout, chez les profs, les boulangers, les pâtissiers, les journalistes, etc., m'enfin ce n'est pas pour autant qu'on doit cautionner une énième campagne qui vise à casser du prof plutôt qu'à lutter réellement contre le harcèlement.

    Bref, grande fatigue.
     
    Luthéa, Set Bioskop, Kounette et 52 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...