L'impact psychologique des stéréotypes et des clichés est bien réel

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 28 juillet 2016.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    MidoriNoHikari, Tante Clara et Lady Stardust ont BigUpé ce message.
  2. Andorinita

    Andorinita
    Expand Collapse
    Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

  3. Astyana

    Astyana
    Expand Collapse
    I have been bent and broken but...I hope...into a better shape

    Cet article me rappelle une discussion que j'ai eu avec ma tante qui enseigne aux Etats-Unis, en Alabama, et qui m'avait dit que la plupart de ses étudiants noirs étaient moins bons que ses étudiants blancs. Elle m'avait dit en toute objectivité que 70% de ses étudiants noirs échouaient parce qu'ils n'étaient pas rigoureux dans leur travail, ce qui m'avait gênée et grandement perturbée car ça correspondait à certains stéréotypes que peuvent utiliser des personnes racistes. Maintenant, je vois l'impact que peuvent avoir ces idées reçues et je trouve ça triste :erf:
     
    MidoriNoHikari a BigUpé ce message
  4. fantalimon

    fantalimon
    Expand Collapse

    C'est sûrement pour ça qu'il n'y a pas beaucoup de filles en informatique. Pour moi le fait de connaître l'importance des femmes dans les premiers langages de programmation m'a beaucoup aidé. C'est bête mais comme si je me sentais plus à ma place.
     
    Floz, Mcmm, MidoriNoHikari et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    @Andorinita :jv: Merci - ça me fait drôlement plaisir :fleur:
     
    Andorinita a BigUpé ce message
  6. MidoriNoHikari

    MidoriNoHikari
    Expand Collapse

    J'avais lu un article récemment sur le sujet et les mécanismes de réponse aux stéréotypes au niveau neurologique. Ça fait peur de voir l'impact que les stéréotypes aux sur notre cerveau. J'ai eu la chance de ne jamais en souffrir, en même temps mon père était prof de math... et j'ai appris à lire les cartes très tôt donc le coup du "les femmes n'ont pas le sens de l'orientation" c'est juste: ouate de phoque?

    Par pour "les français râlent tout le temps" comptez pas sur moi pour démentir: je vis en Angleterre et c'est (un peu) ma grosse excuse pour râler toutes les 5 minutes.
     
  7. Hercynie

    Hercynie
    Expand Collapse

    J'ai ce problème à chaque fois que je dois faire un créneau pour me garer. Le cliché de la femme ne sachant pas en faire est tellement fort que je me dis que je DOIS réussir du premier coup pour montrer que c'est faux. Et souvent bah je me mets une telle pression que j'y arrive pas du premier coup car en 5 ans de permis j'ai dû faire 2 créneau par an et donc après je panique et je vais chercher une place plus loin. J'ai honte. :sweatdrop:
     
    Floz, Tante Clara et Tératogène ont BigUpé ce message.
  8. Mcmm

    Mcmm
    Expand Collapse
    Live. Love. Laugh.

    Super article, @Justine_ ... passionnant mais flippant.

    En même temps ce genre de mécanismes, il est bon de les connaître pour les contrer.
    J'ai deux filles et un de mes challenges de maman c'est qu'elles n'aient jamais l'impression que le fait d'être une fille fait qu'elles seraient meilleures ou moins bonnes dans tel ou tel domaine. Et pour cela, je rejoins @fantalimon sur l'importance de leur donner des modèles auxquels s'identifier dans plein de domaines.
     
    MidoriNoHikari, Justine_, Floz et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...