L'influence d'Instagram dans le mannequinat : le casting par popularité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mary-Astrid, le 6 août 2015.

  1. Mary-Astrid

    Mary-Astrid
    Expand Collapse

  2. Howling

    Howling
    Expand Collapse

    Je suis un peu mitigée de mon avis sur le sujet :hesite:

    D'un côté, les marques ont besoin de visibilité. Surtout de nos jours via internet et tous les réseaux sociaux. Quand on en voit le succès d'EnjoyPhoenix ou bien les blogueuses modes avec leurs nombreux cadeaux ont comprends vite. Comme l'article dit, une mannequin qui instagramme (du verbe instagrammer :flappie:) les backstage ça fait un petit coup de publicité "gratuit" pour la marque (je mets gratuit entre parenthèse car la marque paie quand même le mannequin). Je ne trouve pas plus choquant que les marques aillent vers un(e) youtubeur(Meuse) connue plutôt qu'un(e) youtubeur(euse) moins connue mais ayant beaucoup de talent.

    Mais ... de l'autre côté c'est injuste pour le mannequin qui n'utilise pas les réseaux sociaux. Je pense que comme certains (dont moi), les mannequins veulent cacher leur vie privée. Ne pas tout déballer à la minute aux nombreuses personnes de l'internet. Alors sous prétexte qu'un mannequin protège sa vie privée, les marques ne la voudront pas ? Malgré un potentiel talent qu'un autre mannequin ayant des milliers d'abonnés n'a pas ?

    C'est une réflexion que je ne m'étais jamais posée mais que je trouve très intéressante. :v:
     
  3. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Sur la partie en gras je ne suis pas trop d'accord car il me semble que ces instagram sont tenus par ces personnes à titre privé et sur leur temps libre, et je n'ai pas vu que la marque donnait un supplément pour ce travail (celles qui ne le font pas sont certainement payées pareil) qui n’apparaît surement pas sur les contrats. Si c'est un travail supplémentaire demandé au mannequin pour être embauché alors ça doit apparaître quelque part et se répercuter en terme de rémunération. D'autant plus que s'ils préfèrent les mannequins populaires aux mannequins talentueuses, ça devient alors un critère principal de recrutement donc ça devrait peser lourd sur le bulletin de paie. Le problème vient du flou qui bénéficie à l'agence, qui se repose sur la popularité des mannequins pour avoir de la com gratuite mais sans avoir avoir à débourser quoi que ce soit ni faire aucun effort particulier.

    Autre chose je me demande aussi à quel genre de dérives on peut assister si le mannequin ferme son compte ou bien y publique quelque chose de problématique. D'ailleurs si les employeurs ont des attentes vis à vis de ça alors j'imagine que ça influence les publications, donc c'est une forme de contrôle exercé par l'employeur sur les données privées (imaginons qu'une mannequin veuille parle d'une cause qui lui tient à coeur ou quelque chose du genre, j'imagine qu'elle va s'abstenir). Enfin je ne sais pas tout ça me parait quand même un peu abusé, et comme d'hab le flou juridique qui entoure les réseaux sociaux bénéficie toujours aux entreprises et aux employeurs bref aux plus puissants.

    En tout cas effectivement cette réflexion est très intéressante.
     
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  4. Howling

    Howling
    Expand Collapse

    @alita99 : Ah mais je suis entièrement d'accord, tu n'as pas du comprendre le sens de ma phrase (qui est assez mal tournée je te l'accorde :cretin:). Quand je dis que les marques "paient les mannequins" c'est pour la campagne de publicité, or quand une marque embauche un mannequin connue sur instagram, la marque est quasiment certaine que ce dernier postera des photos du backstage, etc. Même si le mannequin n'est pas payé pour faire ces photos et les mettre sur instagram c'est bien en étant payé pour effectuer un shooting ou autre que le mannequin le fait.
    En gros c'est en rémunérant le mannequin pour et pour uniquement le shooting, que la marque aura une petite publicité via le compte instagram du mannequin.
    Je ne sais pas si c'est plus clair :hesite:

    Après il y a surement des dérives à ce système, on peut imaginer que certains mannequins touchent un petit supplément pour faire des photos exclusives sur leur compte instagram, twitter, Facebook, etc. Et là pour le coup ce n'est pas "juste" envers les abonnés du mannequin. Je trouve qu'on revient un peu à la problématique des blogueuses qui parlent d'un produit en étant sponsorisé par la marque mais en ne le disant pas clairement à leurs abonnés :facepalm:
     
  5. tarolime

    tarolime
    Expand Collapse

    C'est vrai que c'est problématique, surtout pour les mannequins qui évoluent loin des réseaux sociaux, ou bien qui ne s'y connaissent pas assez.
    En fait, j'ai l'impression que ce problème se retrouve dans pas mal de professions maintenant : il faut être multi-casquettes ET savoir se "brander" (Càd se "vendre" sur les réseaux, créer son univers, etc). Personnellement, je suis graphiste, et c'est ce que j'essaie de faire. Heureusement pour moi j'aime beaucoup les réseaux comme Instagram, mais ça demande de réelles connaissances de community manager ! Alors oui, on peut apprendre un peu sur le tas mais c'est un réel métier qui ne peut pas s'inventer.
    Pour l'instant je travaille en CDD dans une entreprise mais je devrais bientôt me lancer en tant que freelance. Je sais alors que pour me vendre, créer ma "brand" et la faire vivre sur les réseaux sociaux sera un réel plus, voir quasi-obligatoire...
     
  6. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Ben malheureusement je pense qu'on ne peut pas savoir comme ça si elles se sentent autorisées à poster ce qu'elles veulent ou si elles se sont auto-censurées, ni sur quels critères les agences vont vraiment les choisir ou les discriminer :dunno: Comment on peut savoir si certaines n'auraient pas aimé parler du racisme des agences de mannequin ou de sujets politiques encore plus sensibles. Ou encore comment savoir si certaines n'ont pas voulu parler de choses plus personnelles sachant qu'un employeur allait peut être passer sur le compte? Quid d'une mannequin qui voudrait parler de sa lutte contre les troubles alimentaires? Les marques peuvent facilement faire de la discrimination à l'embauche en se basant sur tout ça.
    Justement si on sait qu'un employeur va regarder je pense que ça biaise beaucoup le genre de contenu qu'on va publier, surtout si on ne sait pas d'avance quelle agence va vous recruter ça signifie qu'il fait quand même avoir un discours assez grand public.
     
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
Chargement...
Sujets similaires
  1. Poutaaa
    Réponses :
    0
    Affichages:
    250
  2. Mlle bleue
    Réponses :
    9
    Affichages:
    1320
  3. Alix_=)
    Réponses :
    10
    Affichages:
    1648
  4. so-addict
    Réponses :
    36
    Affichages:
    4150