L'insubmarine - Le Carnet d'un Pompier

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Le Matou, le 24 juillet 2012.

  1. Le Matou

    Le Matou
    Expand Collapse
    Des fois je sauve des chats, des fois j'écris.

  2. Carnifex

    Carnifex
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je trouve cette histoire très touchante !
    La cause des SDF me touche beaucoup, je compte m'engager dans une association l'hiver prochain pour leur apporter des repas chauds et des couvertures quand les températures se font violentes :rotate:
     
  3. Le Matou

    Le Matou
    Expand Collapse
    Des fois je sauve des chats, des fois j'écris.

    Pour l'instant elle n'a pas profité des soldes pour changer ! Et oui, malheureusement il y a de nombreuses Marine en France... Mais c'est pour elles qu'on est là ;)
     
  4. Angeluna

    Angeluna
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Moi ce qui me fait réagir, c'est le fait que bien qu'elle tente et retente de se suicider, l'hôpital ne la garde pas....

    J'ai l'impression que personne ( mis à part les pompiers qui sont toujours prêts à se mouiller pour elle) ne souhaite l'aider
     
  5. minibullette

    minibullette
    Expand Collapse
    Classiiic twenty Ooooone 

    Les billets d'humeur du Matou sont toujours très touchants et drôles, cette histoire de Marine avec son lot de pathos ne déroge pas à la règle.

    Personnellement je suis d'avis que Jack Parker et Le Matou fassent des enfants ensemble, les articles écrits par leurs marmots seraient des méga bombes d'histoires de pompiers et de zombies ^^
     
  6. gedeonthecat

    gedeonthecat
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis secouriste à la croix-rouge, et je fais régulièrement des gardes en caserne... Alors les interventions sur SDF, je connais bien. Et oui, on retrouve souvent les mêmes, et non, l'hôpital ne les garde pas; tout simplement parce qu'ils n'ont, souvent, rien à faire dans un hôpital, ou du moins dans un service d'urgences: en général, ce n'est pas d'une aide strictement médicale dont ils ont besoin, c'est aussi et surtout d'une prise en charge sociale. Alors ils restent une nuit aux urgences, et le lendemain, sont de retour dans la rue...où on les récupère à la nuit tombée, parce qu'un patient bien intentionné les a vus s'écrouler, imbibés d'alcool. Et c'est reparti pour un tour...ça s'appelle un cercle vicieux, et ça fait un peu mal au coeur, à force...
     
  7. steph1190

    steph1190
    Expand Collapse

    Certes c'est triste mais moi qui travaille à l’hôpital aux Urgences, je peux te dire qu'on ne peut pas garder tout le monde ! On nous ramène des SDF tous les jours et nous aussi on commence à les connaitre, le problème c'est qu'on ne peut pas les garder par manque de place, de temps, de moyens... Il faudrait qu'elle soit admise dans un hôpital spécialisé pour son cas parce que dans un hôpital "classique" c'est impossible de garder tout le monde, à partir du moment où les gens vont mieux, ils rentre chez eux.
     
  8. Angeluna

    Angeluna
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    par garder je ne voulais pas nécessairement dire l'hôpital, mais je ne sais pas , appeler les services sociaux ou quelqu'un qui pourra l'aider...

    après je sais que c'est difficile mais ça m'a attristée
     
  9. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Sauf qu'elle ne va pas mieux, la Marine. Soigner le symptôme (et encore, là, on soigne surtout la conséquence) ne guérit pas. Pourquoi est-ce qu'on ne la redirige pas directement vers une section plus spécialisée ou vers une aide quelconque ? Je trouve ça un peu aberrant. "Bonjour, on vous amène la même dame que les six fois précédentes, elle a encore essayé de se suicider". "Ah, bah on va la sécher, elle ira mieux !". En quoi un essuie aide-t-il à prévenir le suicide ? Le rhume, d'accord, mais le suicide, je vois pas. C'est quasi de la non-assistance à personne en danger, moyens ou pas moyens...

    (Ce n'est absolument pas contre toi, c'est juste que c'est aberrant. Il y a des moments où je trouve qu'on devrait passer outre des détails techniques du type manque de place/de temps/de moyen. Le personnel médical doit soigner chaque personne, indifféremment de sa couleur de peau, appartenance religieuse, passé, casier judiciaire. Pourtant, j'ai l'impression que le suicide (et surtout l'état mental qui l'accompagne) est source de discrimination dans le système de soins). (Je verrai ce que je dirai quand je serai amenée à travailler en milieu hospitalier, ceci dit).
     
  10. steph1190

    steph1190
    Expand Collapse

    Mais je suis d'accord avec toi mais dans ce cas il faut qu'elle soit admise dans des hôpitaux spécialisées... Et c'est pas qu'on ne veux pas la garder, je pense que c'est surtout qu'on ne peut pas la garder. Et le problème c'est que dans les hôpitaux tu ne peux pas passer outre les "détails techniques"... Après je comprends ton point de vu mais je pense qu'il faut bosser en milieu hospitalier pour comprendre véritablement ce que je veux dire.
     
Chargement...