LOLservatoire de la Présidentielle (13 avril 2012)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 13 avril 2012.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Poutou envoie du steak je trouve !
     
  3. Marshmallow

    Marshmallow
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    DPDA j'ai trouvé le concept intéressant, on peut entendre ce que chaque candidat a à dire sans que ça tombe dans le débat en mode tout le monde hurle et cherche à couvrir la voix de l'autre.

    Mais globalement j'ai trouvé les interviews très inégales. (je n'ai pas vu Mélenchon, Artaud et Dupont Aignant). Comme d'habitude on s'attaque beaucoup plus facilement aux petits candidats et on essaie de les décrédibiliser alors qu'on offre une voie royale aux "poids lourds".

    Du côté des "petits"

    On prend Poutou pour un gamin... Je l'ai trouvé très honnête et touchant, il ne s'est pas laissé démonter. Même si il faut reconnaître que le projet du NPA reste très vague, fondé sur des valeurs plus que sur des actions réalisables sur le terrain.
    Avec Eva Joly on parle financement de campagne de Sarkozy, légalisation du cannabis et lunettes vertes pour la faire passer pour une vieille hippie. Et les points intéressants de son projet sont éclipsés ou on veut faire croire que le financement sera compliqué (ce sur quoi elle a à mon avis très bien répondu).
    On fait passer Jacques Cheminade (aka Professeur Tournesol pour Pujadas)... pour un gros con clairement ! Aucune question sur ses projets concernant la France. Le débat a tourné autour de ses amis et soutiens qui croient en la théorie du complot sur le 11 septembre. Et sur sa volonté de développer le programme spatial. Certes il est assez spécial et son programme parait loin des réalités actuelles mais de là à se foutre ouvertement de sa gueule...

    Du côté des "grands"
    On laisse Sarkozy débiter son discours, répondre aux questions qu'il entend et s'approprier le débat (il faut dire qu'il excelle dans cet exercice mais bizarrement il n'est jamais recadré, c'est qui le patron hein ?). Pas de questions concernant ses penchants vers l'extrême droite ou des sujets plus sensibles.
    Idem pour Hollande, on lui a reposé les questions qu'on lui pose à chaque fois, sans dire qu'il prévoit d'augmenter toutes les dépenses sans faire d'économies nulle part...Et sans souligner ses propos à cohérence zéro : selon lui "la France n'est pas touchée par la crise Européenne" (donc pas besoin de limiter les budgets de l'Etat) et la minute d'après il dit que Sarkozy a plongé la France dans le chaos... Alors, crise ou pas crise ? Faut réparer les erreurs de Sarko ou il a bien géré ? Et puis bon les "MOI JE, quand JE serai Président" à tous bouts de champs ça va quoi !

    Le seul moment que j'ai vraiment apprécié c'est quand Marine Le Pen s'est lamentablement embourbée d'une part avec "Il n'y aurait pas eu le drame de Toulouse si il y avait eu moins d'Immigration parce que les parent de Mohammed Mera ne seraient jamais arrivés en France" et ses histoires d'avortement de confort (mesure phare !) où là j'ai trouvé la journaliste hyper pertinente avec de bon arguments pour contrer la bêtise :
    1. C'est une partie microscopique des dépenses de santé (genre elle va boucher le trou de la Sécu en déremboursant ces IVG...)
    2. 75% des femmes avortent alors qu'elles étaient sous contraception (Bah oui quoi elles avaient qu'à faire attention bien fait)
    3. Ca concerne forcément les femmes qui ont moins de moyens et parmi elles ces ouvrières du Nord qu'elle dit défendre
    4. A ce moment là on ne rembourse plus les antihypertenseurs ni la prise en charge du cancer du poumon des fumeurs, ou les antidiabétiques de ceux qui ne suivent pas leur régime...
    Mais bon Marine a l'argument choc : la grossesse c'est pas une maladie.

    Du côté de Bayrou, pas de vagues... J'ai quand même apprécié qu'il pointe du doigt certaines collectivités dépensent la totalité du budget alloué, même si elles n'en ont pas besoin. Et aussi les services de l'Etat qui sont toujours existants alors que leurs missions appartiennent aujourd'hui aux régions, départements ou communes (exemple cité, les routes)
    Par contre j'ai quand même senti une pointe d'homophobie dans son discours : pas de mariage pour les homos mais bon les couples homos avec enfants existent donc pour protéger les enfants en cas de décès, oui à l'adoption.

    Voilà mes impressions, désolée pour le pavé. Comme d'habitude c'est Sarkozy qui s'en tire le mieux dans l'affaire. J'espère au moins que certains auront compris que Marine Le Pen n'est pas crédible en regardant l'émission. Et que Eva Joly aura les soutiens qu'elle mérite, elle a les pieds sur terre contrairement à ce qu'on veut faire croire...
     
  4. PixElle

    PixElle
    Expand Collapse
    Rêve de vacances !

    J'ai suivi les deux émissions de Pujadas, même si je suis Suisse, allez savoir pourquoi cette campagne m'intéresse énormément ( je sais même pas le nom des dirigeants de mon pays, mais je connais tous vos candidats, cherchez l'erreur). Je suis d'accord avec vous, je trouve les interviews très inégales et très mal faites. Ca fait plusieurs fois d'ailleurs que je regarde cette émission, et à chaque fois j'ai envie de coller des baffes à Pujadas qui une fois avait essayé de démonter Sarkozy pendant toute une émission en lui parlant de choses sans aucun rapport avec sa politique. Et là il a recommencé avec les petits candidats, en parlant d'extraterestres, de lunettes ou je ne sais quoi. Et puis les " dans les coulisses, machin a essayé d'éviter truc" c'est d'un ridicule, des fois on aurait dit un magazine people.

    Mis à part ça, le concept en lui même est intéressant puisqu'on a pu découvrir des candidats comme Poutou. Comme la majorité des gens, je l'ai trouvé touchant, sincère et il m'a bien fait rire. Par contre, je sais pas trop ce qu'il fait là... Mais ça fait du bien de voir des gens vrais.

    Bref quoiqu'il en soit, ma plus grosse déception ( pour votre pays en tout cas) c'est que les écolos soient si mal représentés :/
     
  5. Babbit

    Babbit
    Expand Collapse
    c'est le meaning of life

    J'ai regardé les deux émissions, j'ai juste raté Marine Le Pen (tristesse haha).
    Plusieurs remarques, en vrac :
    - Les journalistes n'ont pas du tout réagi de la même façon selon le candidat. Condescendants avec Philippe Poutou, méprisant même, j'ai été choqué de voir qu'ils se marraient entre eux, que le public derrière était moqueur, alors que je l'ai trouvé très bon. Et puis je trouve génial qu'un ouvrier puisse se présenter à la présidentielle (rappelons que la démocratie c'est à la base le pouvoir PAR le peuple POUR le peuple, donc en fait je dirais que Poutou est très légitime dans cette campagne). Ils n'ont pas seulement méprisé Poutou, pareil pour Cheminade, Joly et d'autres...
    Ensuite concernant les journalistes toujours, leur comportement face à Sarkozy : ce dernier était incroyablement méprisant, il ne laissait jamais finir une question, et les journalistes faisaient coucouches panier, alors qu'avec les autres candidats, ils faisaient remarquer qu'ils ne répondaient pas vraiment à la question, etc... alors qu'avec Sarkozy, aucunes remarques de ce genre, ça m'a énormément choqué car il ne répondait jamais véritablement aux questions !!! Et toute les trentes secondes, ils coupaient la parole aux journalistes avec un 'permettez moi d'vous dire' 'permettez moi d'vous dire...' (et puis la fin du débat, ou il voulait pas lacher le morceau, genre c'est encore moi le président, du calme les chiens de garde ! )
    - J'ai trouvé Nathalie Arthaud très bien, je ne m'attendais pas ça, mais elle a très bien répondu (sauf peut être il me semble la question sur la société communiste, mais c'était vraiment une question à la con)
    - Mélenchon fidèle à lui même, très drôle, très juste, quoique méprisant envers les journalistes (d'une autre manière que Sarkozy cependant, et puis il l'a dit lui meme, c'est le jeu, de se manipuler politique et journaliste !!!). Face à Mélenchon, j'ai trouvé que Pujadas manquait vraiment d'humour, faisait gros coincé alors qu'il aurait pu avoir un peu plus de répartie...
    - La dernière question posée à Philippe Poutou, qui était un truc du genre 'qu'est ce qui vous différencie de Mélenchon', j'ai trouvé ça mais tellement naze !!! Sans déconner, ça fait des mois et des mois et des mois que le NPA explique les divergences avec le Front de Gauche, et ces journalistes, censés être des professionnels, insistent sur une question qui n'a que peu d?intérêt. De toute façon, j'ai trouvé que d'une manière général, les questions étaient nulles, les journalistes ont voulu 'piéger' les candidats mais de façon tout à fait maladroite. Quand on compare ce 'débat' avec, par exemple, celui sur Mediapart (j'ai uniquement vu celui avec Mélenchon, je ne sais pas si beaucoup d'autres candidats ont fait la meme chose ?) c'est quand meme pas la même qualité. alors certes, Mediapart n'est pas soumis au CSA, mais les questions étaient quand meme beaucoup plus pertinente.

    Et puis Pujadas, au secours....
     
  6. Miligramme

    Miligramme
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai regardé les deux premiers clips et j'écris ce qui m'a frappé tout de suite (avant de reprendre la lecture) (parce que j'ai une mémoire de poisson rouge) : à la fin du clip des 48h avec Hollande, le coup du "ils sont peut-être plus riches que vous, mais vous êtes plus nombreux" ça vous fait pas UN PEU penser à du plagiat (à peine masqué) du slogan Front de Gauche (ils ont des millions, nous sommes des millions) ?
     
Chargement...