Lorsque j'étais une oeuvre (E-E. Schmitt)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alecto, le 31 octobre 2005.

  1. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse


    Ce sujet est dédié à Lorsque j'étais une oeuvre (E-E. Schmitt).
    Merci de concentrer les discussions concernant dans ce seul sujet.
    Tous les autres sujets créés à son propos seront effacés !

    Merci d'utiliser également ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai lu qu'un bouquin de schmitt, j'avais bien aimé.
    J'essairais de le lire celui là ( déjà le titre me plait )
     
  3. emilie

    emilie
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    Je l'ai lu cet été et je vous le conseille :P

    Quelqu'un peut me dire si L'evangile selon Pilat(t) est bien ? merci
     
  4. Nel

    Nel
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Personnellement j'ai bien aimé l'évangile selon pilate, c'est assez... Original en fait:d... Le roman est construit un peu comme une intrigue policière (Pilate qui cherche à comprendre comment le corps de Jésus a bien pu sortir du tombeau tout seul)...
    Par contre, l'édition dans laquelle je l'ai lu comportait aussi La nuit des Oliviers, qui m'avait paru moins interessant...

     
  5. rozz_bonbon

    rozz_bonbon
    Expand Collapse
    En manque de sa nana

    j'ai bien aimé ce livre moi, j'ai trouvé ça trés original comme théme, et aussi cette façon de dire que les hommes n'acceptent que ce qui est soit trop beau soit trop laid, j'ai bien aimé...
     
  6. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    Je déteste. C'est des pires livres que j'ai jamais lu. J'en ai déjà dit tout le mal que j'en pensais dans le forum "Livres que vous avez détestés"...

    Mais hop je ne résiste pas à l'envie de répendre mon venin sur ce livre. Gniark gniark...
    Petit copié-collé (juste un peu modifié parce que j'ai la flemme).
    C'est gnangnan, niais, plein de bons sentiments (on peut aimer mais perso je trouve juste ça ridicule) et de lieux communs. Et la philosophie de comptoir, j'ai un peu du mal... Pleins d'invraisemblances (au XXI siècle, les tests ADN ça existe pour prouver l'identité d'une personne...)et de coups de théatre qu'on voit arriver à des km...
    C'est dommage parce que l'idée de départ est bonne mais ce qu'il en a fait...

    J'ai rarement ,meme jamais ,un avis aussi tranché mais là vraiment je ne peux pas. Premier et dernier livre d'E-E Schmitt que je lis.
     
  7. Charlotte

    Charlotte
    Expand Collapse
    Mannequin de cou

    Je l'ai lu il y a un moment déjà et je me souviens avoir passé un bon moment de lecture. Le thème du livre est assez classique mais bien traité, très accessible je trouve. Il m'a fait penser à La ferme des animaux d'Orwell, dans le traitement de la question morale (si quelqu'un m'a compris : bravo :d).
    Et comme l'a dit Alecto dans sa revue, la non description de "l'oeuvre d'art" est une des grandes réussites de E.E. Schmitt, je me souviens encore de l'Adam bis que mon cerveau avait fabriqué.
     
Chargement...