L'orthographe-shaming - Le dessin de Cy.

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Cy., le 12 octobre 2014.

  1. Cy.

    Cy.
    Expand Collapse
    JAIME LE VANDAME

    Ghost wind a BigUpé ce message
  2. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Hello ! D'après ce que j'ai lu et d'après mon expérience, travaillant avec beaucoup d'élèves dyslexiques et ayant eu une formation pour travailler avec les personnes qui ont des problèmes visuels, tu as déjà pensé à en parler à un spécialiste ? Il y a des personnes dyslexiques ont du stress visuel, les mots se mélangent (ça peut être résolu avec un fond de couleur particulière, généralement vert), ou alors simplement que les lettres ne sont pas à la bonne place. Ensuite si c'est des erreurs de temps, c'est peut être que c'est juste pas ton fort x) ! Je suis prof de français et ma hantise c'est les participes passés XD donc bon, ça arrive à tout le monde et je pense qu'il y a énormément de personnes qui ont des trucs qu'ils arrivent pas comme ça !
     
    Siegfried_Fogg, HarlowSparow et AncienneMembre_35 ont BigUpé ce message.
  3. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    Je déteste l'orthographe shaming... à moins qu'une personne ne fasse vraiment une faute à chaque mot, en général, je ne les remarque même pas (je fais attention au contenu...) et quand je vois certains grammar nazis, je me dis qu'ils doivent les chercher, les fautes, pour les remarquer comme ça... Et je ne comprends pas l'intérêt de lapider quelqu'un sur la place publique pour un "et" à la place d'un "est". C'est à cause de ces réactions que ma sœur, dyslexique, ne commente jamais rien. Tous ceux qui font des fautes ne sont pas dyslexiques, mais en critiquant méchamment une personne sur internet, on prend le risque de renforcer un gros complexe... Ensuite, si quelqu'un fait une faute, qui devons-nous juger? La personne qui ne connaît pas la règle ou le professeur qui n'a pas su l'inculquer à l'élève? (pour revenir à ma sœur, avant qu'elle ne soit diagnostiquée dyslexique, son institutrice, voyant qu'elle n'arrivait pas à suivre en cours, l'a tout simplement mise à part pour lui faire faire du coloriage, et ne lui a rien enseigné, jusqu'à ce qu'on s'en rende compte... Il y a donc certains enseignants qui ne font pas leur travail... C'est donc difficile de juger quelqu'un qui ne connaît pas sa grammaire). Ensuite, j'ai cru remarquer que les grammar nazis n'étaient pas forcément les personnes qui maîtrisaient le mieux la langue française. Au plus on en sait sur un sujet, au plus on se rend compte qu'on ne peut pas tout savoir, et c'est pareil avec la langue française, je pense. Je n'ose jamais corriger qui que ce soit, parce que je me dis qu'il y a peut-être une règle, ou une exception que je ne connais pas! (J'ai appris plutôt tard que "après que" et "depuis que" étaient suivis de l'indicatif et non du subjonctif... et j'ai déjà vu des grammar nazis me soutenir le contraire après... enfin..)
     
    babooz92i, Siegfried_Fogg, Celant et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    Je suis contente que tu dénonces ça dans tes dessins @Cy. parce que je l'ai vu plusieurs fois cette espèce d'allergie aux gens qui font des fautes, qui sont du coup étiquetés comme concons. Par exemple "ce mec il est trop canon mais voilà le message qu'il m'a envoyé... bourré de fautes. Je suis dégoutée" Donc pas besoin de s'attarder sur lui, il n'en vaut pas la peine puisqu'IL FAIT DES FAUTES. :facepalm:
    J'ai deux oncles qui sont quasi illettrés, et pourtant ce sont deux mecs en or, comme quoi... Mais voilà ils n'iront jamais prendre des cours pour rattraper ce retard, parce que c'est une tare et que la société leur rappelle bien.
     
    Siegfried_Fogg, Celesti-Nia et Lenehän ont BigUpé ce message.
  5. Whats

    Whats
    Expand Collapse
    PAS LE MALEFUUUUCK!

    Je suis d'accord avec tout le reste de ton message, mais juste pour dire en tant que grammar nazie, en fait, non, je ne fais pas du tout exprès :shifty: Je ne sais pas trop d'où ça vient exactement, mais quand je vois une faute, je ne peux pas ne pas la remarquer. Et même, des fois, ça me fait presque "mal", comme quelque chose de mutilé (bon, j'emploie des mots forts pour faire passer l'idée, mais c'est pas exactement-exactement ça non plus hein :cretin:). Après de part mes études je sais pertinemment que ça n'est pas forcément lié à l'intelligence de la personne en face donc je fais de mon mieux pour ne pas juger, mais non, vraiment, je ne cherche pas les fautes, ça me saute aux yeux :dunno:

    Et par rapport à ce que dit @Zgu , je sais que je ne pourrais pas sortir avec quelqu'un qui fait beaucoup de fautes d'orthographe. Pas parce que je pense que la personne est forcément stupide (chez un ami par exemple ça m'est plutôt égal), mais ça fait partie des choses qui enlèvent tout intérêt romantique chez quelqu'un pour moi, parce qu'en couple j'aime recevoir beaucoup de messages, et s'il y a une faute à chaque mot, je ne vais voir que ça. Du coup je comprends un peu les personnes que tu évoques, parce que dans une relation amoureuse, même si la personne est sympa par ailleurs, je sais qu'elle ne pourra pas me convenir. Et dans ce type de relation, ça ne me paraît pas plus discriminatoire que de ne pas aimer une odeur ou une façon de bouger :dunno:
     
    #5 Whats, 12 octobre 2014
    Dernière édition: 12 octobre 2014
    Ptitepousse, Nebullulaby, Stardust_Lee et 15 autres ont BigUpé ce message.
  6. shigurette

    shigurette
    Expand Collapse
    N'a pas envie de te faire plaisir

    En tant que nulle en orthographe, je me retrouve dans le dessin de @Cy . Oui j'étais très complexée par mon orthographe. Oui j'ai l'impression que l'on juge l’intelligence des gens sur l'orthographe en particulier dans les CV et lettre de motivation ou les mails pro en particuliers vers des clients... Qu'on prenne à la limite de la mauvaise orthographe pour un manque de temps pris pour rédiger ces textes et donc un manque de considérations pour le lecteur à la limite mais encore une fois ça ne devrait pas être à la première faute. Mais non je ne suis pas dyslexique, mais juste mauvaise en orthographe.
    Il faut savoir que je suis une brèle en orthographe mais je connais toujours très bien mes règles de grammaires (ça m'aide pas mal dans mes relectures). La solution qu'on m'a donnée étant petite était de lire beaucoup. Chez moi, ça n'a jamais marché. Je suis une bonne lectrice et dans mon adolescence je dévorais plus de livres que la moyenne mais rien à faire. Ce qui a vraiment aider mon orthographe (et ça a pris du temps et je pense ne pas encore être parfaite en orthographe), ce fut de rédiger. Écrire et encore écrire, puis relire à froid (genre le lendemain) et faire un relecture en repensant à toutes les règles de grammaire (quel est l'accord qui devrait être là). Et ma plus grande aide reste le correcteur orthographique, et il m'en évite des fautes (encore dans ce message, il a du me corriger 5 ou 6 mots). Du coup, j'écris de moins en moins à la main.
    Enfin, si je ne juge pas les gens sur leur orthographes, il y a des fautes qui me choquent et me gênent plus que d'autres. Ce sont en général les vraies fautes de grammaire. Parce que un "et" à la place d'un "est", un "ce" à la place d'un "se" ou un "a" à la place d'un "à" me gêne dans la compréhension du texte. Il me faut du coup relire le texte plusieurs fois pour comprendre. Et comme @Whats je ne vois alors plus que ça.
     
    #6 shigurette, 12 octobre 2014
    Dernière édition: 12 octobre 2014
    Ségo_Ow, Siegfried_Fogg, Celant et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Est-ce qu'il y a une différence pour les dyslexiques entre l'orthographe et la grammaire?
    Parce qu'autant l'orthographe je peux comprendre que ça ne veuille pas rentrer autant la grammaire c'est bête et méchant il faut l'apprendre. C'est limite mathématique comme raisonnement en fait la grammaire.
     
    iableauco a BigUpé ce message
  8. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Je crois que ce que je déteste le plus avec "l'orthographe-shamming" c'est quand on assiste à des débats sur un forum et qu'une personne en désaccord avec une autre va décider d'invalider tout un argumentaire parce que "apercevoir y'a qu'un seul p, va ouvrir un Bescherelle" ou autre truc dans le genre :eh:
    C'est vraiment de l'ordre de la mesquinerie comme remarque et ça n'apporte jamais rien aux débats.
     
    Nebullulaby, Emel-, You' et 13 autres ont BigUpé ce message.
  9. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Je suis toujours mal-à-l'aise avec les moqueries qui tournent autour de ce genre de compétence, parce que je sais à quel point c'est complexant et à quel point ça peut générer un comportement d'évitement qui ne fait qu'empirer le problème. Je l'ai vécu avec les maths comme Cy avec l'orthographe. Ça a été un véritable traumatisme d'être estampillée dès le CP "nulle en math" et de constater qu'à l'école le crédit qu'on m'accorderait serait directement tributaire de mes compétences en calcul et géométrie. Et maintenant encore j'en fais des complexes! Il y a quelques mois je demandais de l'aide sur ECM parce que je ne savais plus calculer un pourcentage, et pas plus tard que la semaine dernière mon père a dû me réexpliquer comment on calculait une échelle et comment on se servait des puissances de 10 (oui oui j'en suis là... :facepalm: ) . Bah si je transpose ça à l'orthographe, c'est comme si je contrevenais à des règles hyper basiques du type "ça/sa" ou "-er/-é" et ça me vexerait terriblement que quelqu'un se moque ou s'amuse à tirer des conclusions sur mes facultés intellectuelles...

    Du coup oui, aider les gens et reprendre leurs fautes sans les faire se sentir comme de la merde c'est bien, par contre se moquer et les faire passer pour des crétins, c'est pas constructif du tout... Et finalement, maintenir des exigences élevées en orthographe n'empêche pas de faire preuve de pédagogie. Ma mère me consulte régulièrement sur des règles très basiques quand elle rédige un courrier, mais je prends toujours soin de n'en rien laisser paraitre et de lui répondre sans détour. J'ajouterai que cette tendance à la stigmatisation et à la moquerie va de pair avec l'esprit de performance qui est très encouragé dans le système scolaire français, où on ne vaut que par ses notes. C'est un peu un autre sujet, mais je trouve ça hyper malsain et de voir que ça se perpétue à l'âge adulte ça m'inquiète.

    L'autre problème que j'ai avec l'orthographe shaming, c'est quand on prête une orthographe déplorable à certaines catégories sociales pour les discréditer et les tourner en ridicule. Genre l'orthographe de teubê c'est le signe distinctif des cas soc'. Pour moi c'est juste du mépris de classe et j'arrive pas à rire de ça.
     
    ElectraHeart, Nebullulaby, pomk et 14 autres ont BigUpé ce message.
  10. Jones.

    Jones.
    Expand Collapse
    No matter what they say.

    Autant, quand c'est une faute de temps en temps, ça ne me fait rien. Enfin si c'est sur un document important, je dis à la personne "Oh tiens, fais attention, tu as fait une faute là", sans que ce soit méchant. Si c'est dans un sms, sur un post ou je ne sais quoi, je le remarque mais je dis rien. Parce que ça arrive qu'on ait pas été attentif. Et puis bon, je n'ai rien à dire puisque ça m'arrive.
    Même pour ceux qui ont des difficultés, je comprends. Enfin chacun a ses points faibles, moi c'est les maths, pour certains c'est l'orthographe/la grammaire. Ben...Ok. J'ai une amie qui fait des fautes à quasiment chaque mot, c'est horrible à lire, le sens de la phrase change complètement. Mais je sais très bien que c'est parce qu'elle a d'énormes difficultés.
    Mais parfois, ça me fait quand même rire. Mais vraiment pas méchamment.

    Mais par contre, je deviens une grammar-nazie quand ce sont des personnes qui s'en foutent, qui pensent que de toute façon on les comprendra. Là, non quoi. Mon meilleur ami écrit toujours "sa va" au lieu de "ça va ?" alors qu'il sait très bien qu'on écrit "ça", c'est juste qu'il s'en moque complètement. Je râle beaucoup à cause de ça parce que c'est quelque chose que je n'arrive pas à comprendre.
    Ou ceux qui ne mettent aucune ponctuation. Je comprends pas non plus. Si tu lis ta phrase à voix haute, tu te rends compte que ça ne va pas. Mais ça, ça relève plutôt de la grammaire.

    Mais par contre, les fautes je les cherche pas, je cherche pas la petite bête. Elles m'apparaissent toutes seules.
    Et comme @Whats, je pense que j'aurais beaucoup de mal à sortir avec quelqu'un qui fait des fautes tout le temps. Bon, si le type est absolument génial, que c'est la seule chose qui me fait tiquer chez lui, je vais pas m'attarder dessus. Mais pour moi, c'est hyper important. :shifty:

    (Bon et là j'espère ne pas avoir fait de fautes en écrivant mon commentaire :lol:)
     
    HysteriAlx, JoySHE, 3l5a et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Mais l'orthographe c'est aussi "bête et méchant" et il faut l'apprendre aussi, non? (Apprendre les règles, les exceptions des règles, les mots que tu ne peux pas fourrer dans une règle, etc).

    Pour les problèmes d'orthographe comme de grammaire, une des raisons (dans le cas où il n'y ait pas de dys-) peut aussi être le fait de l'avoir "mal" ou "pas" appris, pas forcément qu'on a pas bossé dessus mais par exemple que la manière dont ça a été expliqué n'a pas fait tilt, que ça ait été vu juste implicitement, etc. Je pense à la différence sa / ça par exemple.

    Par exemple je faisais un blocage quand j'étais plus jeune avec l'accord ou pas du participe passé avec l'auxiliaire avoir, ça ne rentrait pas car je me souvenais juste d'une explication embrouillée à base de COD devant, terme que je ne comprenais pas vraiment... du coup j'avais laissé complètement ça de côté, le 4/20 au collège en contrôle de grammaire que je me suis payé du coup m'avait un peu traumatisé, et plutôt que de chercher à comprendre le truc, j'ai carrément bloqué et abandonné. C'est seulement depuis quelques années que je me suis penchée dessus et que j'ai compris, mais je fais encore souvent des erreurs avec, je n'arrive pas encore à trop changer cette erreur, et je n'ai franchement pas envie de m'y investir sachant que ça pourrait de nouveau me bloquer :erf: J'ai conscience que c'est très bête, mais c'est comme ça pour l'instant :ninja:

    Aussi, sur le sujet de l'orthographe, il faut aussi prendre en compte les innombrables coquilles. Bon je dis ça parce que j'en fais tout le temps en fait :P
    Sans réfléchir j'écris souvent des horreurs grammaticales pour les grammar nazis, notamment au niveau mélange participe passé / infinitif, je connais très bien la règle, ce qui doit être écrit, mais quand je me concentre plus sur les idées, sur ce que je veux développer, que l'orthographe, ça donne pas des choses géniales niveau orthographe grammaticale, surtout que je regarde mon clavier et pas mon écran quand j'écris sur le forum, donc je repère moins mes coquilles (du coup j'édite assez souvent mes posts dans la foulée :ninja: )
     
    Siegfried_Fogg a BigUpé ce message
  12. Rin`

    Rin`
    Expand Collapse
    Fraîche comme le gardon du matin.

    Je suis un peu une Grammar Nazi, et je ne suis pas irréprochable non plus en orthographe (j'ai tout perdu par rapport à mes années lycée, snif !), mais par contre, je ne pense pas faire de l'orthographe-shaming. Si je dois corriger quelqu'un, ça sera sans jugement. Plutôt sur le ton de la conversation, en partant du principe que c'est une erreur d'inattention.

    Il y a aussi différentes situations : la personne qui a de vrais problèmes, et qui prendra plutôt bien (j'espère) le fait qu'on lui explique ses fautes (« là, attention, c'est telle terminaison, parce qu'il s'agit de tel cas »), et la personne qui est juste paresseuse, qui se dit que puisqu'il ou elle est nul·le en orthographe, ou atteint·e d'une condition, alors il·elle ne fera pas d'effort. J'ai plus de mal avec ces personnes là.

    Il faut dire que j'ai toujours eu des facilités à l'école, donc en orthographe (ou en maths, puisque c'est mentionné), et j'ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre que ce n'était pas le cas pour tout le monde. Encore aujourd'hui. C'est pourquoi j'ai abandonné l'idée de l'enseignement. Je n'ai aucune pédagogie, et je ne peux pas me mettre à la place de personnes qui n'ont pas mes capacités. La différence entre et et est est pour moi évidente, j'ai du mal à concevoir que cela ne l'est pas pour tout le monde, et donc si je vois une personne faire la confusion, il est possible que j'attribue cela à de la paresse, et là, je fais preuve de jugement. Mais bon, c'est quelque chose sur laquelle je travaille.
     
    Ptitepousse, HysteriAlx et iableauco ont BigUpé ce message.
Chargement...