« Losers ? Et alors ?! » aborde avec justesse le harcèlement scolaire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Chloé P., le 26 mai 2016.

  1. Chloé P.

    Chloé P.
    Expand Collapse
    Ancienne rédactrice sur la rubrique Devenir Adulte

  2. Lilliy

    Lilliy
    Expand Collapse
    Je s'appelle Doudou Geant

    Merci pour cet article.
    En travaillant sur moi meme, je me rends compte que beaucoup de mes difficultés actuelles sont liées à ce que j'ai vécu. J'ai mis un temps fou à mettre un nom dessus. C'est grace aux articles de Madmoizelle que j'ai pu le faire, alors merci :worthy:
    Prendre conscience que je ne suis pas un cas isolé, que ce n'était pas de ma faute... Merci

    La chanson à la fin de la vidéo est juste incroyable. Elle me parle tellement car j'aurais aimé qu'on me la chante quand j'etais enfant/ ado et plus tard quand j'ai eu du mal à avancer. Parceque cette chanson est vraie. Elle decrit tout, ce sentiment de n'etre personne et de vouloir crier que si. Je me suis laissée le temps et aujourd'hui j'ai plein de choses que pourraient m'envier mes anciens harceleurs: je suis heureuse, je suis amoureuse, j'habite une ville geniale et un quartier super, on va bientot emmenager dans un T4 pour peut etre avoir des enfants (si j'arrive à passer au delà de ce que j'ai vecu). J'ai mis du temps, j'ai 34 ans. Mais mon heure est venue.
    Si il y a des madz encore traumatisées par tout ça, ecoutez la chanson, c'est d'un espoir incroyable.
    Aujourd'hui, dans mon bonheur que peinent à entacher mes angoisses persistantes j'ai envie de hurler "votre heure viendra". :supermad:
     
    Sara Cooper, ChansonMuette et Chib's ont BigUpé ce message.
  3. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Dans la catégorie "tumblr contre le harcèlement", il y a aussi celui-ci. ;)
     
    Chib's a BigUpé ce message
  4. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

    Ha bah je vais peut-être témoigner ! Je fais partie de ces "cas légers" qui ont parfois l'impression de n'être pas légitime... Il n'y a guère que l'année de CM1 où les violences furent frontales, ensuite, c'était plutôt le fait d'être celle dont on médit sans vraiment s'en cacher, mais sans attaquer franchement non plus. Je crois que les pires moment c'est quand les gens se montraient "empathiques" en me disant ce que je devais changer pour que ça aille mieux lors de longue discussions ""gentilles"" à détailler ce qui n'allait pas dans ma façon d'être et de me vêtir. "Rien de bien méchant"... Oui, j'ai bien entendu le créateur, et je ferai entendre mes mots de "harcelée-mais-il-y-a-pire"
     
  5. Cantor Métrique

    Cantor Métrique
    Expand Collapse

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    On va conseiller aux gamins de "dire non" de s'affirmer, etc. Mais c'est pas possible, si t'es déjà timide mais que en plus t'as la pression de "l'effet groupe". Je pense que c'est aux profs, aux surveillants de sanctionner mais aussi de repérer les comportements odieux. Dialoguer avec celui qui subit, dialoguer avec ceux qui se moquent. Puis je sais pas mais peut-être une sensibilisation auprès des élèves là-dessus.
     
    Mitzy, Miss Prism, Ortie Bleu-Fragile et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    :tears:Qu'est ce que j'ai mal vécu le collège!
     
  7. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    ça me rappelle une anecdote. J'ai raconté à une ancienne collègue la façon dont on me traitait régulièrement de trisomique et à quel point ça me choquait parce que ce mot désigne une anomalie chromosomique, pas une insulte. Elle m'a répondu:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  8. Cantor Métrique

    Cantor Métrique
    Expand Collapse

    @lafeemandarine :

    De toute façon je compte pas les insultes bien débiles et choquantes qu'on peut entendre dans cette période. Je me souviens qu'un garçon qui avait un léger retard mental, était aussi pas mal moqué. En fait il avait des "amis" mais qui se foutaient de lui sans arrêt.
    Puis répondre par autre chose que la violence parfois c'est bien aussi :facepalm:
    C'est tout le problème, on est forcés à avoir une attitude violente, avoir du caractère, mais en soi c'est pas spécialement le "meilleur" modèle sous prétexte qu'à cet âge c'est ce qu'on attend de toi. Mais j'ai l'impression que parfois on culpabilise quelqu'un qui a pas réagi comme ça, comme si tu l'avais mérité parce que voilà quoi t'as été faible. :rolleyes:
     
    PlumeRouge, lafeemandarine et Lily Fraser ont BigUpé ce message.
  9. Loulam

    Loulam
    Expand Collapse
    Entre les ombres de la pluie.

    Merci pour le lien...

    Comment avoir confiance en soi quand les autres autour de toi te font comprendre que tu ne vaux rien? Qu'ils peuvent te briser en un rien de temps. Mépris, pitié, rejet, moquerie, tromperie, harcèlement physique (bien que cela reste relativement « léger » chez moi, ça se cantonnait au croche-patte, coup de pied dans la chaise, dans le dos, boulettes de papier, de gommes, de craies, bousculades...), et moral (insultes, messes-basses, menaces, surnoms, regards en coin, moqueries ouvertes, sournoises, exclusion...)...
    Si je réussissais parfois à paraître assez distante, la plupart des choses reste gravées, comme une vieille cicatrice que j'effleure de temps à autres.

    Aujourd'hui, je travaille dans un établissement en tant qu'AVS, et quand je ne suis pas dans mon rôle d'aidant/accompagnateur, je ne suis franchement pas à l'aise dans les couloirs...
    C'est heureusement mieux pris en considération là où je suis, les gendarmes interviennent en sixième par exemple, pour leur en parler, et le CPE est top.

    Il y a un documentaire intéressant sur le sujet:

    Boloss". "Sale pute". "Connard". "T'es qu'une merde". Grosse vache". "PD" …
    Ces insultes, mais aussi les humiliations, les brimades, les mises à l’écart, les rumeurs, les crachats, les coups... Une violence physique et/ou morale. Infligée de façon répétée. Et en plus ça dure longtemps...
    Par un ou plusieurs élèves. Avec en prime, les réseaux sociaux comme complices. C’est ça le harcèlement scolaire. Ce film est un manifeste contre cette violence à l'école, dans les collèges et les lycées.
    Ca concerne des dizaines de milliers d'élèves. Certains en meurent.

    (...)
    Un film inédit d’Andrea Rawlins-Gaston, réalisé par Laurent Follea et Andrea Rawlins-Gaston
    Une production Capa Presse : Guylaine Loquet
     
Chargement...