Luke Skywalker n'est pas qu'un héros, et ça fait du bien à mon ego

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mathilde Trg, le 28 décembre 2017.

  1. Mathilde Trg

    Mathilde Trg
    Expand Collapse
    Rédactrice à ses heures perdues
    Membre de l'équipe

    #1 Mathilde Trg, 28 décembre 2017
    Dernière édition par un modérateur: 28 décembre 2017
  2. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    Il me semble important de souligner que Mark Hamill était revenu sur ses propos : [ici] Car je trouve sincèrement dommage que ce qu'il avait dis soit pris comme base pour justifier le "j'aime pas ce Luke-là". Il y a une énorme différence entre un acteur qui avait interpreté CE personnage sur pas moins de trois films et qui s'est permis un commentaire personnel sur ce même personnage qu'il doit faire vivre, et l'avis de spectacteurs qui se contentent de voir le résultat, mais ce n'est sans doute que mon avis. :dunno:

    Pour le coup, revoir le coup de la pétition qui revient à la charge, je ne vais pas me cacher : ça m'exaspère profondément. J'ai rarement vu une telle passion à vouloir huer un film, et honnêtement, je suis assez déçue de ce genre de comportement. Voilà. Je suis désolée si ça en dérange certaines, mais pour moi qui adore ce film, il y a un moment où ça me gonfle. Je veux bien lire toutes les critiques possibles de ceux et celles qui n'aiment pas, mais voilà, j'ai aussi mes limites et ce coup de la pétition et de ce déferlement de haine envers le film, ça commence à me courir sur le haricot.

    Maintenant que ça, c'est dit, et bien j'ai beaucoup aimé aussi que Luke soit dépeint comme ça. Il est réaliste, cohérent, logique. Il a grandit sans éducation de l'ordre Jedi, il a appris vite fait sur le tas, donc oui, déjà il est normal pour moi qu'il ne soit pas un maitre Yoda en puissance. Même Anakin qui a commencé "tardivement" tout en étant déjà un enfant plutôt grand, n'avait pas pu résister à des sentiments d'amour et de peur. Alors Luke, qui a commencé à apprendre à l'âge adulte à peu près, avec un apprentissage bien plus court et la pression de ne pas réussir à refaire revivre l'ordre Jedi ? Ben heu oui, je peux facilement croire qu'il puisse avoir un moment de faiblesse et de doute, et je peux tout à fait comprendre qu'il soit découragé parce que hé, ça arrive. Je trouve que c'est d'autant mieux que ça lui permet un certain recul sur ce que les Jedi sont, ou ont fait, et leurs erreurs. J'irai même jusqu'à dire que le plus gros intérêt du film, c'est justement ce message du : "le passé n'était pas du tout parfait, et il faut savoir faire table rase pour repartir".

    Je ne vois en fait pas du tout en quoi ça casse le Luke de la trilogie. Je trouve au contraire que ça montre clairement qu'avec toutes ces années, il a continué de vivre, il a eu des expériences et des déceptions et qu'il essaye à sa façon de faire avec.
     
    zazouyeah, Euphrosyne, Speranza et 9 autres ont BigUpé ce message.
  3. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Une fois n'est pas coutume, je vais m'auto citer : (source ici)
    J'ajoute que le personnage de Luke me semble particulièrement souffrir du syndrome de "l'appropriation par le public" : tout le monde avait son idée de Luke, de sa psychologie, de ce qu'il est. Sauf qu'il a pris 30 ans et quelques gamelles entre temps, et il faut le lui concéder.

    Quant à la question de savoir si c'est un héros....
    Oui, c'est un héros.
    C'est un héros qui s'est puni chaque jour du reste de sa vie d'avoir fait une seule erreur avec Ben Solo.
    C'est un héros qui a un cœur assez grand pour être ému par les arguments d'un droïde
    C'est un héros qui a mis tout son être dans la refondation d'un ordre Jedi dont il ne savait quasiment rien, avec des moyens quasi nuls, tout en compétant une formation qu'il savait être insuffisante pour la tâche qui lui incombait.
    C'est un héros qui va juste rompre son retrait de la Force pour former une parfaite inconnue en qui il n'a aucune raison de croire.
    C'est un héros qui a veillé soigneusement sur le passé de son ordre même s'il ne sait pas ce que cet ordre est réellement, ni si ses efforts porteront du fruit.
    C'est un héros qui, au moment de détruire le passé de l'ordre Jedi, ne s'en sent pas la force.
    C'est un héros qui va se donner entièrement dans un dernier combat sachant qu'il ne pourra pas lui survivre. Sachant qu'il ne pourra pas porter le moindre coup à son adversaire. Sachant qu'il ne fait que donner du temps à une poignée de fous désespérés. Parce que lui-même, un jour, il était parmi eux, parmi ces fous désespérés. Parce que lui aussi, parfois, il lui a fallu une poignée de minutes pour s'en sortir et que d'autres se sont sacrifiés pour lui donner ces poignées de minutes.
    C'est un héros qui, au cœur du combat, prend une poignée de secondes pour réconforter sa sœur.
    C'est un héros qui retourne à la Force en mourant !


    (et non, je ne suis tellement pas une fangirl :cretin:)
     
    zazouyeah, Speranza, Taluzt et 13 autres ont BigUpé ce message.
  4. Mlle Esculape

    Mlle Esculape
    Expand Collapse
    Fais semblant ! [...] Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

    Décidément, ça déchaîne les passions cette histoire. En même temps, ça se comprend, c'est Luke.

    Perso, c'est le tout premier role model auquel j'ai été exposée. Le premier à qui j'ai voulu ressembler. Le héros dans toute sa splendeur. Avec mon papa on avait même un petit jeu, gamine, dès que je m'emportais ou me la pétait un poil trop, il m'appelait Luke et me rappelait que je "n'étais pas encore un Jedi", excellente leçon de vie d'ailleurs.

    Ce personnage est loin d'être parfait à la base, d'où il incarne la sagesse, la bienveillance et la patience d'un vieux maître ? Il est ultra impulsif, imprudent et s'énerve pour un rien dans chaque film. Yoda et Obi s'arrachent les cheveux à essayer de le faire tenir en place. Il n'a jamais reçu l'enseignement traditionnel des padawans, qui sont presque pris au berceau pour vivre dans un temple toute leur vie. (Du coup Luke, tu m'étonnes que son opinion soit moins cool envers l'Ordre Jedi.) Il n'y a qu'à la toute fin du VI qu'il comprend vraiment ce qu'il doit faire. Il est l'espoir, le symbole, la légende, pas le maître. (Et c'est encore mieux.)

    On a longtemps pointé du doigt le manichéisme de Star Wars, et là on découvre que son héros n'est pas immaculé ? Pour moi, ça ne le rend que plus riche. Plus tangible. On a grandit avec le héros, on peut vieillir en s'identifiant au même personnage, qui n'est pas si loin de nous. Ça fait du bien de voir des héros qui se découragent, qui osent dire merde, voir qui sombrent dans la dépression. (Coucou Arthur de Kaamelott) Même les plus admirables ont droit à leur moment de faiblesse.

    Je m'épate de le percevoir comme ça, sachant que j'avais très peur de ce qu'ils allaient faire avec ce film. S'il était passé du côté obscur, j'aurais hurlé à la trahison du personnage. Mais là, je trouve ça cohérent avec ce qui a été installé pour cette nouvelle trilogie.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Puis je sais pas... Si Luke avait été le Yoda de Rey, genre prêcheur et donneur de leçon, très posé, très sage, calme, à la Obi-Wan, je pense que je ne l'aurais pas reconnu.
     
    Euphrosyne, Speranza, Kounette et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. lcamille62

    lcamille62
    Expand Collapse

    Ouiiiiiiii enfin je peux assumer d avoir aimer un film *sarcasme off* Je déteste la sorte d hypocrisie qu' il ya dans ce bashing ca me fait penser à celui sur ghostbuster (que je n ai pas vu je précise). Pour tout dire j ai abordée le film avec une certaine mauvaise fois ("mais c est quoi cette humour a la thor ragnarok" "bon c est bien cette petite guéguerre dans l espace mais on avance a un moment?" "rho les ralentis pour dire que c est triste c est d un cliche") pis finalement je me suis laissée emporter par le navire (ou plutôt vaisseaux)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Et avec le recul le film contient deux excellents fil rouge (laisser le passe derriere sans l oublier réellement et les erreur forment l'expérience et la sagesse) .
    les progressions des personnages sont bien vu (gros big up a poe et kylo qu' on comprend un peu mieux pauvre chouchou déçu par ses pairs).
    Les références au monde de trump son bien percu (La ville détourné par l argent de la guerre, le comportement enragé de Hux jouer par un certain Donald => coïncidence? je ne crois pas! :P ).
    Et il y a de tout! De la bataille spatial, des combats au sabre, de l exploration de planète de l infiltration...
    Mais je comprend la déception de certains: abrams etait reste sur un star wars très encadré sans osé se démarquer et maintenant Johnson arrive et bouscule la prelogie (qui est bien plus nunuche que les films de Disney selon moi) avec un réalisation audacieuse (un peu trop parfois cf la fameuse scène de leia) mais avec certains choix créatif (la planète salée ou se réfugie la résistance créant des lisières rouge sous le passage des vaisseaux: magnifique!)
    Pour en revenir au comportement de Luc elle n est que dans la continuité du fil rouge et fait écho à la phrase de finn imaginer vous êtres quelqu un qui a quasiment sauver le monde et en qui tout le monde crois: la méga pression!!! C est normal d avoir peur à un certain moment de faire une bourde et donc d être plus sur ces gardes et de se tromper (surtout quand cette peur se trouve envers un membre de la famille et que papa a zigouillee au moins 10 enfants par colère parceque ca tombe c est dans les genes!!!...)
    Et pour finir n oublions pas que pour l époque star wars et son humour était très décalé pour l époque (un baiser incestueux "-I love you! -I know") donc pour moi c est un juste retour des choses
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Voilà désolé pour le pavé mais je gardais tellement ca pour moi! Mais ca me faisait tellement mal de le voir si injustement descendu je le considère pas comme un chef d oeuvre mais je voulais un minimum le défendre. Bien sur ca reste mon avis personnel (peut être un peu suranalyser) mais c est ce que j ai ressenti.
     
    Taluzt, PetitPomelo et Nienke ont BigUpé ce message.
  6. Daydream

    Daydream
    Expand Collapse
    Fatiguée de voir des gens bien mourir du cancer et des pourris crever centenaires.

    Retirer l'épisode VIII ?? Gné ?
    Sérieusement, que c'est relou ^^ Les gens se plaignent tout le temps des stéréotypes du cinéma sur les gentils, les méchants, et quand on leur donne des films avec des héros qui sortent du cadre et des méchants qui sortent des clichés (coucou Kylo), ils sont... toujours pas contents !! Ah la la ^^
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    zazouyeah, Speranza, PetitPomelo et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    L'optimisme c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal.

    Je n'suis paaaaaaas zuuuuuun héroooooos ! Faut pas croire ce que dise les journauuuux ! :headbang:

    Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire sur ce sujet. :rire:
     
    Gabelote et Sweet Lunacy ont BigUpé.
  8. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Moi j'ai été à moitié convaincue par la réaction de Luke et je comprends la remarque de Mark Hamill. Oui, Luke n'a pas de guide pour apprendre à être un Maître Jedi puisque tous les maîtres jedis sont morts, et oui, il peut être terrassé par le doute, la prise de conscience que l'Ordre Jedi n'était pas parfait, voire arrogant.

    Mais là où je suis assez mitigée c'est que justement, la découverte de Luke par rapport à tous les autres personnages de la saga, ce qui fait qu'il est plus spécial qu'Anakin, Obi-wan Kenobi, Qi Gon Jin, Yoda etc., c'est que c'est le SEUL qui renonce réellement à ses peurs et choisit la compassion plutôt que la violence, quitte à se sacrifier. En gros, les Jedis prônent une philosophie de la maitrise mais ils prônent aussi une certaine dose de violence pour combattre le côté obscur qui les terrifie, ils parlent sans cesse de l'équilibre de la Force mais ils ont du mal à accepter que cet équilibre existe chez chacun, ce qui entraine en partie leur perte. Même Yoda veut la mort de Dark Vador. Luke est le seul qui choisit de croire en l'humanité de son ennemi, qui choisit la paix sur la guerre, qui choisit de garder espoir.
    Et ce discours est repris en partie par Rey (dans son attitude vis-à-vis de Kylo Ren et de Finn auparavant) et par Rose (lorsqu'elle dit que la destruction et la haine ne donnent pas la victoire mais sauver ce qu'on aime oui) dans l'épisode VIII, mais Luke semble y avoir entièrement renoncé puisque tout ce qu'il veut c'est la destruction et la mort (la sienne ou celle de Kylo Ren). Et c'est en ça que je trouve que son personnage a été dénaturé. Parce que je ne vois pas comment il peut se laisser dominer par la peur aussi facilement, lui qui avait fait la paix avec ce sentiment alors qu'il n'avait pas 20 ans.

    Je peux comprendre son désespoir et son découragement, mais normalement, quand il commence à encadrer Kylo Ren, Luke n'a aucune raison d'être plus amer ou plus cynique que dans les vieux Star Wars. Il nous manque une partie de l'histoire, mais il a passé probablement plusieurs années à être adulé comme un héros, personne ne remettait en cause sa position, et oui ça a pu le rendre extrêmement arrogant. Mais le rendre aussi craintif du côté obscur? Je ne vois pas pourquoi il a pu craindre aussi facilement le pouvoir de Kylo Ren au point de vouloir le tuer alors qu'il n'avait a priori rencontré aucun problème majeur depuis la mort de l'Empereur, aucun dérapage. Il aurait dû au contraire avoir l'espoir que Kylo puisse évoluer positivement, ou qu'il puisse trouver une solution, inspiré par son expérience passé avec Dark Vador.
    Et même s'il a eu ce mouvement de faiblesse qui a entrainé la perte de tous ses élèves, pour moi ce n'est pas un traumatisme suffisamment prolongé pour qu'il abandonne en quelques secondes la détermination et la foi en l'avenir qui le caractérisaient.

    Donc pour moi, c'est cohérent que Luke prenne conscience avec amerture des graves failles de l'Ordre des Jedis, réalise qu'il a été arrogant, qu'il s'est surestimé, qu'il a commis des erreurs qui ont mené à des catastrophes. Mais cette attitude de découragement aussi total pendant aussi longtemps, ça ne me parait pas correspondre à quelqu'un qui était prêt à mourir parce qu'il croyait au pouvoir de la compassion et de la rédemption, ni à quelqu'un qui a essentiellement été en position de guerrier victorieux depuis sa jeunesse. Cette attitude aurait pu coller avec Obi-wan Kenobi post-Anakin, beaucoup moins avec Luke post-Kylo Ren car Obi-wan n'a jamais eu le statut d'élu héroïque de Luke et il n'a jamais eu cette possibilité de triompher en pensant différemment des Jedis.

    Et je ne comprends pas non plus comme Luke peut être aussi hermétique au discours de Rey alors qu'elle tient essentiellement le discours qu'il tenait à 20 ans, mais on dirait qu'elle lui parle dans une autre langue, comme si ces notions n'avaient jamais eu aucun sens pour lui. Là, encore, une telle attitude "tu te plantes ma fille" pourrait coller avec quelqu'un qui n'a jamais eu de succès en appliquant le principe de "je crois aux secondes chances", et Luke est justement LE personnage qui a eu du succès avec ce principe...

    Bref, certains aspects de l'évolution de Luke me paraissent tout à fait intéressantes et cohérentes, d'autres beaucoup moins, ce qui fait que je comprends les propos d'Hamill!
     
  9. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Je pose ça là, on verra la suite demain

    [​IMG]
     
    Mouwa, PetitPomelo, Hill Styx et 13 autres ont BigUpé ce message.
  10. Clarissse

    Clarissse
    Expand Collapse

    Star Wars 4-6:
    Obi-Wan: "Bon Luke, tu es un paysan sans famille, tu n'as aucune formation militaire, l'empire te cherche partout pour te tuer, ton père est à la fois le plus puissant des utilisateurs de la force de tous les temps et un psychopathe génocidaire, il n'y a plus aucune trace de bon en lui, l'empereur grille des mecs à coup d'éclair pour son petit dèj confortablement installé dans une station spatiale qui vient de pulvériser une planète entière. Voilà ton arme: un sabre laser qui prend des années à être maitrisé. Des questions?
    Luke: "hold my beer".

    Star Wars 8:
    Luke a l'impression que Ben Solo file du mauvais coton. S'exile sur une planète et renie toutes les valeurs jedi qui lui ont permis de vaincre l'empire autrefois.

    Mais sinon ce film est le meilleur des Star Wars, évidemment.
     
    Laoragwen a BigUpé ce message
  11. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Exactement !!!!
     
    Nienke a BigUpé ce message
Chargement...