L’urticaire chronique, qui est-elle et comment vivre avec ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 15 septembre 2016.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Rose Meeple

    Rose Meeple
    Expand Collapse

    La découverte de l'article a été que urticaire est un mot féminin !!
    Voilà c'était du commentaire utile :taquin:
     
    Mayonyon et Virginie ont BigUpé.
  3. keya

    keya
    Expand Collapse

    Bonjour
    ça fait des années que je vis avec, les antihistaminiques aident pas mal à gérer les crises. Mais elles reviennent toujours, ces mécréantes ! Notre entourage s'habitue à nous voir nous gratter frénétiquement...
    Le seul truc moche, c'est que souvent je me gratte à travers mes vêtements (c'est situé à l'aine, aux cuisses, aux chevilles et aux aisselles chez moi, top glamour), du coup c'est vraiment abrasé et ça s'infecte (oui je me gratte très fort). Du coup, lavage au septéal à l'eau fraîche (l'eau chaude empire les zones touchées).
    Fait étrange, depuis que je suis passée aux savons durs et viré les gels douches de ma sdb, ma peau est moins sèche et gratte moins. Le savon au lait d’Ânesse est assez magique contre l'urticaire !
    Mais bon je vis bien avec, j'ai surtout appris à ne pas attendre que ça cesse tout seul parce que quand ça gratte, ça s'apaise rarement vite. Un jour ça partira comme c'est venu (enfin j'espère XD)
     
  4. Tiloun

    Tiloun
    Expand Collapse

    saut les filles, moi aussi j'ai développé de l'urticaire chronique depuis le mois de décembre, associé à un dermographisme ce qui fait que j'ai des marques partout dès que je me gratte. J'ai commencé mon traitement de deux antisthaminiques par jour en juillet pour trois mois, mais pour l'instant aucune amélioration (bon, ca ne me gratte pas avec le traitement, mais dès que j'arrête, re-belote). j'ai rdv de nouveau avec mon dermato en novembre pour faire le point, il m'a dit que dans 10% des cas ça pouvait être une allergie, il va donc me faire des tests plus poussés...
     
  5. Mathilde_0404

    Mathilde_0404
    Expand Collapse

    Coucou tout le monde !

    Pour ma part je n'ai fais qu'une crise d'urticaire il y a plus de 7 ans (donc on ne pas parler d'urticaire chronique je pense) mais je m'en souviendrai encore longtemps. J'en avais absolument partout sur tout le corps. Jusque sur les mains et les joues. J'essaiyais de le cacher comme je pouvais mais c'était compliqué. Le pire c'était les plaques sur les fesses (oui oui) parce que quand je m'asseyais (en cour par exemple) ça déclenchait des démangeaisons avec les frottements. Mais bon je ne voulais pas me gratter le derriere devant tout le monde du coup je souffrais en silence. J'ai fais une prise de sang pour savoir d'où ça venait mais personne n'a jamais rien trouvé. Ça restera donc un grand mystère pour moi, après la lecture de cet article je pense que ça vient du stress et de l'angoisse parce que je n'étais pas une adolenscente à l'aise dans ma peau à cette époque.
    Voilà mon expérience sur l'urticaire, la crise à quand même bien durée une semaine (bizarre).
     
    Angele12 a BigUpé ce message
  6. Amity

    Amity
    Expand Collapse

    Je vais tenter d'apporter ma pierre.
    Je suis atteinte d'urticaire chronique depuis 3 ans environ. Ce truc c'est une putain de plaie. Ca s'est déclenché peu après un gros problème de dos. Les docteurs, impuissants, m'ont gavée de médicaments anti-douleurs comme on gave une oie : corticoïdes, morphines, anti-inflammatoires etc ... tous inefficaces accessoirement -toujours mal au dos actuellement d'ailleurs ... -
    Durant cette période, j'ai commencé à avoir des grosses démangeaisons, peau rouge et brûlante, boutons, j'ai crû au départ que je faisais une réaction allergique à un des médicaments, j'ai pas paniqué plus que ça, pensant naïvement que ça partirait. D'autant que j'suis déjà allergique aux acariens et graminées, alors un de plus ou de moins ... Au bout d'un mois, ça ne partait pas. J'suis allée voir le médecin, il m'a dit "votre système immunitaire est un peu faible, surement à cause des médicaments -merci dukon- ça ira mieux dans un mois ou deux, en attendant prenez des anti histaminiques" ... encore des médoc quoi. En naïve patiente, je m’exécute. Et effectivement, le médoc marche. Alors je décide d'arrêter pensant que c'était guéri et le lendemain ça revient. Je retourne voir le docteur qui m'dit "blabla urticaire chronique, on sait pas vraiment le soigner blabla". Et ça fait 3 ans aujourd'hui.
    Urticaire + mal au dos = combo parfaite pour bien pleurer le soir dans son lit.
    Je pars en vacances en Guadeloupe -un peu inquiète je dois l'avouer-. Arrivée sur le sol le soir : chaleur + transpi, crise d'urticaire de ouf malade. Je me suis dit que ça y est c'était la fin du monde. Première nuit là-bas difficile. Dès le lendemain, je ne fais aucune allergie classique : acariens, graminées, poussières ou autre. Et bonus, pas d'urticaire du tout. Et ça durant tout le séjour. Quand j'suis rentrée, cet état est resté pendant 2 semaines avant de revenir. Que devais-je penser de tout ça ?
    J'ai compris qu'il y avait un soucis dans mon environnement, dans ma façon d'être quelque chose à faire quoi.

    Alors j'ai pris deux décisions : 1) j'ai quitté l'ile de france, maintenant j'suis au bord de la mer, en Normandie 2) j'ai essayé de soigner mon alimentation pour lui apporter tout ce qui lui faut pour le système immunitaire : lentilles, avoine, moins de produits laitiers, plus de produits à base végétale (et ça c'est pas facile en Normandie), j'évite les combinaisons qui niquent l'estomac et le foie. J'ai beaucoup moins d'allergies classiques depuis que j'ai quitté l'IDF et je pense que cela a contribué à ma guérison (système immunitaire un peu moins faible du coup). Cela fait 4 mois que je ne prends plus d'antihistaminique. L'urticaire n'a pas disparu, il est latent. Des fois ça me gratouille mais ça me gratouille 3 secondes et s'en va. Bref, renaissance totale. J'ai même oublié que j'avais de l'urticaire jusqu'à ce que je vois cet article. (même si j'ai toujours une boîte d'anti-histaminique à portée quand je pars en vacances, au cas où).

    J'espère aider quelqu'un en écrivant tout ça.
     
    Tiloun et Louisette_ ont BigUpé.
  7. Tiloun

    Tiloun
    Expand Collapse

    @Amity ton message me redonne un peu confiance ! Pour ma part le dermato m'a dit d'éviter d'associer aliments amenant de l'histamine : chocolat (snif), fromage fermenté (re-snif), tomates, agrumes, petits pois, épinards et légumes secs.
     
    Angele12 a BigUpé ce message
  8. Zamonie

    Zamonie
    Expand Collapse
    #Entière

    Je me demande si je n'en fais pas un peu des fois... Depuis deux ou trois ans, l'été, il y a forcément un moment où je me retrouve avec la peau toute bizarre sur les cuisses et les bras, et ces derniers me démangent horriblement. Je n'arrive pas à savoir si c'est le soleil ou la crème solaire mais c'est sûr c'est toujours après avoir passé au moins une journée au soleil. La première fois je me suis grattée jusqu'au sang à certains endroit, et depuis je me contrôle pour ne pas recommencer. Mais bon comme dans ma famille on est du genre "tant que tu marche c'est que tout va bien" je ne suis jamais allée montrer ça à un médecin, je devrais peut-être...
     
  9. anaisvn

    anaisvn
    Expand Collapse

    Bonjour,
    Je fais de l'urticaire chronique depuis une quinzaine d'années... pendant lesquelles je n'ai eu "que" 3 grosses périodes de crises, quasi tous le jours pendant environ six mois à chaque fois.
    Plaques de boutons qui démangent horriblement sur tout le corps ou à certains endroits seulement, lèvres ou paupières qui gonflent... Un vrai bonheur!
    La première fois (j'avais 15 ans), j'ai été suivie par une allergologue qui m'a fait un paquet de tests, tous négatifs. J'ai pris je ne sais plus combien d'antihistaminiques, qui soulageaient plus ou moins rapidement et efficacement les démangeaisons.
    La deuxième fois, comme je bossais à l'hôpital, je me suis automédiquée sans consulter (pas bien!).
    Et la troisième fois, qui vient de se terminer, j'ai cherché du côté des médecines naturelles, parce que j'en avais marre de me bourrer de médicaments bien chimiques...
    L'huile essentielle de lavande officinale appliquée pure sur les boutons (ou diluée quand j'en avais beaucoup) est magique! Les boutons mettaient plus longtemps à disparaître qu'avec les médocs mais les démangeaisons s'arrêtaient quasi instantanément. Une super trouvaille, qui ne quitte plus mon sac à main.
    Pour les grosses poussées, surtout quand elles touchaient le visage, j'ai quand-même pris des antihistaminiques.
    Les trois périodes de crises sont associées à des moments de stress dans ma vie, et à priori c'est souvent le cas, donc, comme le dit l'article, la relaxation est un bon moyen de lutter contre l'urticaire. On m'a aussi dit que l'acupuncture était efficace, j'essayerai peut-être à la prochaine période de crise, s'il y en a une...
    Bon courage à toutes celles qui connaissent l'urticaire!
     
    Angele12 a BigUpé ce message
  10. Scarlett OH!

    Scarlett OH!
    Expand Collapse

    J'ai fait une très grosse crise d'urticaire après l'enterrement de mon grand père. J'étais chez moi, toute seule, je m'étais couchée avec ette sensation de démangeaison... En pleine nuit, ça m'a réveillé, je grattais, je ne pouvais pas m'arrêter de gratter, j'avais terriblement mal: il y a aussi cette sensation que on va devenir dingue. Donc, en pleine nuit, j'ai appelé ma mère, qui m'a dit que c'était sûrement ça (elle même étant sujette). Du coup, j'ai passé quatre heures en culotte sur le canapé, à attendre six heures pour pouvoir appeler le médecin. J'en avais sur les mains, les cuisses, les fesses, les joues, les bras, les oreilles, le cou. A cause du stress. Mon papa, qui travaille dans la ville où j'habite, est arrivé en même temps que le médecin et m'a acheté mes médocs. Bon, cette semaine-la, javaisun vrai pretextepour sécher certains cours à la fac: le premier jour, je pouvais à peine tenir un stylo et même l'ordi, c'était compliqué. Une fois sous la douche, je me suis tellement grattée que du coup, des petits vaisseaux ont explosés et j'ai eu des marques.
    Je ne souhaite pas ça à mon pire ennemi. T'as l'impression que ça ne s'arrêtera jamais et que tu vas devenir complètement fou à force de gratter.
     
    Koh a BigUpé ce message
  11. Koh

    Koh
    Expand Collapse

    Je suis aussi surprise que heureuse, de voir un article parlant de ça ! Je souffre moi même d'urticaire. Depuis 7ans. J'ai un traitement a prendre tout les jours. Et passer un jour sans le prendre, j'ai une crise. Mais contrairement a ce qui est écrit, ça peut se répandre partout, coincer les articulations a force que ça ai gonflé. Faire gonfler le visage et muqueuse (y comprit dans la bouche oui).
    Ça c'est déclenché quand j'étais au collège (bonjour mauvaise période). Maintenant j'ai appris a vivre avec. Mais si y a des jeunes qui me lisent, qui subissent des moqueries parce qu'ils sont en errance médicale et que les symptômes sont la. Prenez pas ça pour vous. Montrer que c'est pas dangereux, prenez ça avec détachement. Et ça ira mieux. Vous verrez. (PS: en cas de crise sur le visage, évitez de vous regarder dans un miroir.. Ça déprime et les larmes accentue la crise. Ça sert a rien de vous faire du mal).
    Plein de courage et d'amour aux madz qui sont encore en recherche de traitement. La patience et la sérénité sont le meilleur remède pour bien vivre avec ça.:calin::jv:
     
    Naroo et Scarlett OH! ont BigUpé.
  12. Emidji

    Emidji
    Expand Collapse

    Un article sur cette plaie, c'est génial ! Je n'en peu plus de cet urticaire, cela fait 3an que j'en ai, mais seulement durant certaine période, donc tant que je n'ai pas de crise, je ne prend pas mon traitement. Imaginez, t'es au rencard de ta vie, là le stress monte, tu es sur le point de l'embrasser et... t'as une bouche énorme! Et oui, c'est la triste réalité, outre le fait que ça gratte, des fois c'est aussi la honte :'(
     
    Koh a BigUpé ce message
Chargement...