Lutter contre Hollywood ?

Sujet dans 'Forum Cinéma / DVD' lancé par Jenjirah, le 29 avril 2017.

Tags:
  1. Jenjirah

    Jenjirah
    Expand Collapse

    Bonjour/Bonsoir

    Je risque d'être un membre très présent sur cette partie du forum héhé donc je voulais commencer par vous demander si Hollywood ne tuerais pas le cinéma (qui se respecte?)

    En tant que jeune en étude de cinéma qui vise la recherche à vie x le travail dans la politique culturelle je me pose réellement la question

    Le but n'est pas de faire le plouc en mode Telerama "Je prends les gens de haut car je connais mieux qu'eux, le cinéma grand public ? Oh my god quoi"
    Mais petit à petit un problème qui existe depuis même les année 70. Le cinéma d'art. Celui qui fait la renommé de notre culture : les Godard, Bresson, Vigo, Audiard, Carné, Jean Renoir. Se meurt t-il ?

    Le cinéma d'avant avait la chance (?) de réussir à toucher le grand public ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.
    Les gens regardent les films du festival de Cannes en clignant des yeux


    Dans le passé. On fustigeait que l'on préférait un film insipide de Depardieu qu'un film d'art comme ceux de Bresson
    Aujourd'hui. Un producteur ne prend pas de risque pour les nouvelles choses, les nouvelles formes.
    Quand tu vois qu'un film comme Fast and Furious 8 déglingue tout. Va convaincre un producteur de faire un film sérieux.

    Le but n'est pas de dire que c'était mieux avant. L'argent a toujours existé profondement.
    Je vous renvois dans les années 30 à l'arrivé des films sonore (puis parlant)
    Alors je vous demande. Car j'ai remarqué que vous aviez ici tendance à avoir un minimum de gout.
    Si Hollywood avec ses gadgets ne risque pas de tuer tout le cinéma d'artiste?
    Un juste milieu est t-il possible ?
     
    Saucisson. et Navia ont BigUpé.
  2. Sausau11

    Sausau11
    Expand Collapse

    La question date un peu, mais je répond quand même. Je ne pense pas. Pour moi, soit la politique du cinéma-produit s'intensifie, et le cinéma d'auteur en marge en fera autant pour marquer nettement ses intentions, soit hollywood aide le cinéma d'auteur en le finançant.
    Hollywood n'est pas le monde cruel que l'on veut bien y voir. Oui, c'est une industrie qui produit des centaines de films chaque année. Mais justement, sur ces centaines, combien en voit-on et combien juge-t-on ? A un film par semaine, une cinquantaine.
    Hollywood, ce n'est pas que Michael Bay. C'est aussi Aronosfsky (que je n'aime pas plus que cela), Lynch, les frères Cohen et bien d'autres. Les producteurs ne financent souvent les blockbusters que pour permettre à des projets "alternatifs" de voir le jour. mais ces projets sont moins mis en avant par les grands distributeurs et passent facilement inaperçus, hélas.

    Ensuite, il faut poser la question : qu'est-ce qu'un auteur ? En mon sens, et je ne cherche pas à reprendre une définition déjà existente, c'est quelqu'un qui a une démarche. Bay, a une démarche : les explosions et le divertissement. Est-ce un auteur ? Pourquoi pas, même si on n'aime pas. Et qui est l'auteur d'un film ? Le réal, le prod, le scénar ?
    Bref, la question est vaste, et je serais ravie d'en discutter plus en profondeur. Je n'ai pas le temps maintenant, mais si tu est toujours intéressée, je reviendrai développer :)
     
    Tippi, Speranza, zenobe et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Navia

    Navia
    Expand Collapse
    Flung out of space

    Sujet intéressant.

    Je pense que cela vient essentiellement de la diversité qui est proposée de nos jours et de goûts qui ont changés. Les spectateurs sont agréablement surpris par l'avancée de la technologie: les effets spéciaux, la 3D, Imax, etc.

    Là où je veux en venir, c'est que de nos jours, les goûts ont évolués et surtout parce que nous avons beaucoup plus de choix.
    Je ne pense pas que 100% du public soit concentré sur Transformers. Je pense qu'il y a des adeptes mais il y aura toujours des personnes pour aimer le cinéma d'auteur. Seulement, le fait est que ce n'est plus LE style qui est uniquement préconisé au cinéma. Les gens ont peut-être envie d'aller au cinéma pour se vider la tête, au lieu de se la prendre mais aussi pour être émerveillés tout ce que l'on peut faire de la technologie.
    Après, je pense parallèlement qu'il y a tout de même une masse concentrée sur les films qui cognent, à boum boum. C'est indéniable, vu le nombre d'entrées que certains films peuvent produire.

    Par contre, cela se ressent néanmoins dans le travail de certains réalisateurs comme David Lynch, qui, lassé par Hollywood, par le manque de prise sur son propre projet, cessent de réaliser.

    Alors oui, il est clair que le cinéma d'auteur est moins compris mais cela est surtout dû aux évolutions liées aux goûts, aux envies.

    D'ailleurs, j'apprécie énormément un bon Lynch (dont je suis fan) mais j'aime énormément la sciences-fiction, la fantasy, le fantastique. Et c'est pour moi un ravissement de voir à l'écran ce que j'ai pu lire dans les livres.

    Pour répondre à la question: il est clair que Hollywood a le monopole. Après de là à dire que le cinéma risque de mourir ? Je ne pense pas. Il évolue, on va toujours plus loin et certains outsiders seront probablement toujours là pour nous remettre devant un excellent Thriller (David Fincher <3).

    Mais tu peux également voir un monopole du cinéma dans les années 50 par exemple, où le style était très similaire: la comédie. 20th Century Fox avait déjà pas mal de sacrés cachets pour de grands films et produisait tout ce beau monde à la chaine.
     
    #3 Navia, 30 juin 2017
    Dernière édition: 30 juin 2017
    Tippi a BigUpé ce message
Chargement...