« Ma chère fille, j’espère que tu auras une vie sexuelle épanouie. »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 14 août 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Lord Edgar

    Lord Edgar
    Expand Collapse
    Refresh, not replay.

    J'adore ! :d Faith in humanity : slightly restored.

    Maintenant, peut-être (sûrement) que je vis au pays des Bisounours, mais quand j'avais lu les 10 Rules, je les avais plutôt prises au second degré ... Un peu comme un meme, je me souviens que dans ma tête la voix du type était vraiment celle du gros beauf de service, et je l'avais pris comme une critique du paternalisme justement, mais je suppose que du coup j'ai mal compris ...

    En fait je trouvais ces propos tellement absurdes et obsolètes (ça se dit pour autre chose que des objets ? je sais pas. bref) que pour moi ça ne pouvait pas être autre chose qu'un stéréotype fait pour nous faire quand même un peu réfléchir ... Maintenant ça dépend aussi de la vision qu'on peut en avoir, comme avec cette image de la jupe avec les différents niveaux "slut", "whore", etc ...

    Puis bon, j'ai déjà vu des gens poster des memes pas du tout sérieux (voir spoiler) en pensant vraiment ce qui était écrit dessus ...
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Bref, comme d'hab, la limite entre premier et second degré (ou trois millième) dépend de la perception de chacun je suppose ... mais là je pense que je me suis bien plantée. :B
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  3. Vavaliciious

    Vavaliciious
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Pour moi ces règles étaient du pur second degré et tout cet engouement féministe autour de ces règles me semble ridicule. Elles sont over-analysées et over-interprétées. Peut-être que ce gars était au bar avec ses potes, pères également, et a discuté du fait que sa jeune teen commençait à voir des garçons puis s'est écrié "Hey let's make some rules about dating our daughters !" ils ont bien ri, et imprimé ça sur un t-shirt qui est devenu viral malgré lui ! Je suis presque certaine que sa fille voit des garçons, qu'il est inquiet parce-que c'est son parent (parent car ma mère est inquiète pour tous ses enfants quand ils commencent à s'émanciper), mais que ça ne tourne jamais à l'extrême.
    Perso j'ai ri en lisant ce t-shirt. Et je ne suis pas allé voir plus loin. Je sais que je n'appartiens qu'à moi-même et ce n'est pas un t-shirt qui me dira le contraire.

    Mais après on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.
     
    #3 Vavaliciious, 14 août 2013
    Dernière édition: 14 août 2013
  4. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    @Ton pote Gégé Je n'ai pas cette impression là (sans doute parce qu'on m'a éduqué à pas de sexe avant le mariage tout ça donc plutôt  dans le genre des "10 règles") mais plutôt que ça ouvre des portes alors que sans,on aurait pas osé le faire même si on avait envie de le faire par crainte de jugement.
    Je pense que tout parent digne de ce nom veulent que ses enfants s'épanouissent et que l'épanouissement passe aussi par la sexualité.
    Donc le but, c'est d'obtenir l'épanouissement sexuel que ce soit en faisant des partouzes, du BDSM ou des pratiques plus "conventionnelles" tant que ça convient aux partenaires
     
  5. Lord Edgar

    Lord Edgar
    Expand Collapse
    Refresh, not replay.

    Je tiens à préciser que quand je parle du second degré évidemment c'est dans la manière dont je l'ai ressenti ... Et je pense qu'il réside dans la manière dont il est utilisé. On peut très bien penser ce texte et malheureusement je pense que c'est pourquoi beaucoup de gens le partagent, c'est-à-dire par sympathie pour le texte et les idées qu'il véhicule, après, peut-être que d'autres ont, comme moi, interprété de manière différente.

    Mon but n'était pas de défendre les 10 Rules mais bien de montrer qu'on peut les percevoir différemment. Maintenant, utiliser ça pour "innocenter" les créateurs et tous ceux qui diffusent ce message, c'est un autre problème.
     
  6. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    OK. Je vais peut-être passer pour une "vieille ringarde" mais quand j'ai lu "Ma chère fille, j’espère que tu auras une vie sexuelle épanouie", j'ai été choquée. Un père n'est pas censé s'intéresser à ce que fait sa fille au lit!

    J'avoue que c'est la formulation qui est maladroite et que la phrase n'est pas représentative de l'article. J'adore la phrase tirée de ce texte, "Je n’ai pas envie de connaître tous les détails, parce que, hé, je n’ai pas envie d’avoir ces images mentales, pas plus qu’elle n’aurait envie de tout savoir de ma vie sexuelle." Parce que, franchement, tous les pères devraient penser ça. Pour moi, un père qui veut interdire à sa fille d'avoir une vie sexuelle, c'est aussi choquant qu'un père qui veut tout savoir, donne des conseils sur les positions... Rigolez pas, ça existe.

    Pour moi, un père qui aime le sexe, ça n'a rien de choquant mais un père qui s'intéresse de trop à la vie sexuelle de sa fille, ça frôle l'inceste. Désolée si c'est un peu hors sujet mais j'avais besoin de le dire. Mes amitiés à toutes, bonne soirée. :)
     
  7. Bored-Girl

    Bored-Girl
    Expand Collapse
    If you're hotter than me, does it mean I am cooler than you ?

    Eh bien, moi j'aurais voulu avoir un père comme ça. Vraiment.


    Ne serait-ce qu'en dehors même de l'aspect sexuel. Un parent, qui, de base, dit à son enfant "je respecterai tes désirs et ne t'imposerai pas les miens, et je serai toujours là pour te soutenir, quelles que soient tes décisions", je trouve déjà cela sublime. Pour moi c'est cela, être un bon parent, et oui, cela s'applique à la sexualité.

    Après, pour ces 10 règles, je trouve que l'humour a bon dos. Dans beaucoup des plaisanteries qu'on fait, il y a un fond de sincérité. Et qui plus est, je n'ai toujours pas vu d'équivalent, avec des t-shirt "10 règles pour sortir avec mon fils" portés par des femmes. D'autant que s'il y en avait, ces femmes seraient sûrement qualifiées de castratrices par une énorme majorité des internautes.
     
    Daenyx, yuyunaâ et PousseMoussue ont BigUpé ce message.
  8. Romyssa

    Romyssa
    Expand Collapse
    D'humeur pluvieuse

    @lafeemandarine Moi je trouve cette vision un peu manichéenne. Certains individus sont très libérés et n'ont pas de tabous en ce qui concerne la sexualité. Et sans passer par le stade où le père demande tout ce que fait sa fille au lit hein, ben je vois pas le problème à en parler, tant que la fille le veut bien. Et le " Ma fille, j'espère que auras une vie sexuelle épanouie " m'a fait sourire. C'est rare, c'est honnête, et il veut qu'elle soit heureuse dans ce domaine là, quand bien même elle estimera après que cela a été une erreur. Je ne vois pas en quoi cette phrase est choquante.

    Cessons donc d'instaurer une "norme" sociale entre les relations père/fille.

    Et sinon, la lettre m'a mouillé les yeux et m'a donné quelques petits frissons. J'aurais aimé avoir un tel père.
    D'ailleurs, cela me rappelle un poème, très beau.
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Je pense que ce père veut juste que sa fille soit heureuse (et c'est ce que @Mirmotton veut dire), et que si ça passe par une vie sexuelle épanouie, qu'elle ne se mette pas de barrière à cause de lui. Non ?
     
  10. Romyssa

    Romyssa
    Expand Collapse
    D'humeur pluvieuse

     Voilà, merci, tu as résumé ma pensé.


    Et voici le poème :
    " Tes yeux auront peut-être la couleur des miens.
    Ton sourire ressemblera peut-être au sien.
    Mais tu seras unique, et jamais tu ne seras
    Ni moi, ni lui, ni nous.
    Nous te dirons ce que nous savons.
    Nous t'enseignerons ce que nous croyons.
    Mais toi, tu traceras ton chemin,
    Qui ne sera ni le mien, ni le sien, mais bien le tien,
    Ton chemin de liberté."

    D'Anne Laure Fournier Le Ray
     
  11. samya

    samya
    Expand Collapse
    En hibernation

    quand vous parlez des 10 règles c'est celles du lien de la page facebook pas du teeshirt???

    parceque autant la page facebook 10 rules.. c'est assez débile et ça tourne autour du "touche a ma fille, j'te bute" ; autant le teeshirt j'ai pris ça au total second degré

    pour ce qui est du père qui répond à ces regles (je pense encore a celle de fb) je comprends sa démarche et j'applaudi, j'aurais aimé entendre ce genre de discours dans ma jeunesse entre la famille où le sexe c'est pas avant le mariage et uniquement pour faire des bébés et en cours où dès l'école primaire ma prof vieux jeu a refusé de nous montrer une capote pour, selon elle, ne pas nous inciter a s'intéresser au sexe trop tôt et sans oublier l'absence d'internet c'était pas évident de découvrir le sexe il y a quelques dizaines d'années!
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  12. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    J'voudrais pas dire, les filles, mais on en revient au même point que dans le débat sur les Antigones : quand des gens, ou plus généralement les féministes clament le droit à avoir une vie sexuelle débridée de oufsamayre, ils clament le droit, pas le devoir. 

    C'est un peu "tu devrais avoir le droit de bouffer tel gâteau si t'en as envie, et TOUS les gâteaux si ça te botte", mais il reste toujours un "si ça te botte" implicite. Ceci dit je comprends que l'absence de verbalisation du "si ça te botte" puisse gêner et donner l'impression que c'est un "bouffe tous les gâteaux, c'est ça la vie".
     
Chargement...