Ma fausse couche en Allemagne, et sa prise en charge respectueuse et humaine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 14 avril 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Luchsi

    Luchsi
    Expand Collapse

    Merci d'avoir partagé ton expérience :fleur:

    Ça ne m'étonne pas du tout des Allemands... Après j'imagine qu'on peut trouver de tout, en France comme en Allemagne.
    D'ailleurs, j'attends avec impatience la sortie de la saison 2 de "4 bébés par seconde", une série type Baby Boom, mais qui donne à voir plusieurs pays dans chaque saison... C'est fou la conception bizarre qu'on peut avoir de la gynécologie dans notre pays !
     
  3. Belcandiel

    Belcandiel
    Expand Collapse
    Long way to go !

    Finalement c'est un évènement dont on parle peu, c'est une question qui gêne car elle blesse. Les madz qui ont réussi à en parlé.. ça remue.. Plein d'amour et de tendresse :fleur:
     
  4. lauren_angie

    lauren_angie
    Expand Collapse

    Attention à ne pas faire de conclusions hâtives en pensant que les médecins français sont totalement insensibles et irrespectueux de la vie de leur patient. La madz c'étant faite opérée en France est visiblement tombée sur un mauvais établissement qui devrait être puni de son manque de professionnalisme car ne pas mentionner d'informations aussi importantes aux patients est une faute grave.
    Il y a beaucoup de critiques du corps médical français et ça plonge tout le monde dans une profonde déprime, moi la première (je suis étudiante en médecine). J'en ai déjà vu pas mal des praticiens insensibles, des chirurgiens qui ne daignent même pas voir leur patient avant l'opération... Cela ne veut pas dire qu'il n'y a que ça. Et ces praticiens me rebutent personnellement, puisqu'ils n'ont visiblement pas compris qu'on fait le métier le plus humain du monde. Le problème c'est que nos études nous demandent de grosses capacités de mémoire, de réflexion... Et donc certains étudiants ne sont que des grosses têtes avec peu de savoir-être. A mon sens certains d'entre eux ne mériteraient même pas d'être médecins tant ils sont peu compatissants. Mais il y a aussi des étudiants qui aiment sincèrement les gens et qui veulent leur bien. C'est mon cas, j'aime aider les gens. Mais ce que vous semblez cruellement oublier c'est que c'est très difficile pour nous de trouver la juste mesure. On veut être agréable avec tout le monde, mais beaucoup ne le sont pas avec nous. On veut être sensibles, mais c'est IMPOSSIBLE pour notre survie de ne pas se créer une carapace pour faire face à la tristesse et aux malheurs dans les hôpitaux. On fait un travail difficile et tout le monde nous critique.
    Être médecin c'est à la fois être patient face à une petite mamie alzheimer qui réclame sans cesse, être courtois face à des personnes agressives qui patientent aux urgences (certaines pour des maux de ventre depuis plusieurs semaines, et qui viennent à 3h du matin... Elles ne sont donc plus prioritaires), être sensible devant la jeune fille qui vient de perdre son bébé, tout en restant forte (il y a bcp de gyneco femme), car cela a déjà pu nous arriver ou nous arrivera. Ce n'est pas une partie de plaisir pour un chirurgien de faire une aspiration de grossesse arrêtée, personne n'aime ça, pareil pour une IVG.
    J'espère que par mon message vous pourrez voir que certains médecins ont vraiment envie d'être là pour leurs patients. Et je me fais la promesse de ne jamais me comporter comme ces praticiens qui me dégoûtent et déshonorent la médecine.
     
    Chouette-Culotte, morgwen, Muwglyk et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Luchsi

    Luchsi
    Expand Collapse

    Bien sûr ! Je pense que ces deux madmoizelles ont bien à l'esprit qu'il peut y avoir des cons en Allemagne et de bons praticiens en France :)
    On n'est pas là dans des articles généraux sur "les fausses couches en France" et sur "les fausses couches en Allemagne".

    Par contre, c'est vrai que l'approche de l'obstétrique en France est bien plus médicalisée... Peut-être que ça fait perdre de vue le côté humain de la chose à certains praticiens.
     
    OpiumDiary a BigUpé ce message
  6. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    @lauren_angie : merci de ton mot, ça me fait tellement plaisir ! Je ne suis pas médecin, mais mes deux parents, si. Et je n'aime pas entendre des personnes dirent que "de toutes façons les médecins en France en ont rien à battre de leurs patients" quand je vois mon papa pleurer parce qu'un de ses patients a été emporté par le cancer, parce qu'un autre jeune est mort de ses blessures après un accident, parce qu'il sait que telle vieille dame ne passera pas l'été.

    Et de même, comme tu dis, je déteste ces personnes qui ont amené leur gamin aux urgences le soir de Noël parce qu'il avait mal au ventre depuis 3 semaines, celui qui est venu au milieu de la nuit avec mal au ventre parce qu'il avait mangé 600 g de chocolat, et qui ne voyait pas le rapport. Et les gens qui me disent "ils parait que quand les médecins sont de garde ils foutent rien".

    Je suis d'accord avec toi, il faut savoir se blinder, et malheureusement ça peut passer par un masque poli et peu chaleureux pour les patients. Personnellement, je ne crois pas que les médecins soient des cons incompétents, parce que tous ceux à qui j'ai eu affaire étaient très gentils, parce que, même des années après, des gens continuent d'apporter de temps en temps des petits présents à mes parents pour les remercier de les avoir pris en charge.

    J'ai trouvé très beau cet article, tout comme le précédent de la Madmoizelle qui se passait en France, même si ces articles me collent une tristesse pour la journée. En même temps, j'admire ces Madz, elles se sont relevées d'une épreuve tellement difficile... En lisant le premier article, ça m'a fait réaliser pas mal de choses, j'ai mieux compris une amie qui a fait une fausse couche, je remercie ces Madz de témoigner et de nous livrer leur histoire.
     
    morgwen a BigUpé ce message
  7. Mad-lutine

    Mad-lutine
    Expand Collapse
    http://madlu.deviantart.com/

    Pendant ma petite vie, j'ai rencontré pas mal de praticiens assez nuls humainement parlant.
    Du style le médecin qui examine mon frère -qui a l'époque avait une maladie qui faisait que des vaisseaux "sautaient" aléatoirement un peu partout- qui dit que s'il ne peut pas marcher c'est psychologique. Qui dit à ma mère que si elle stresse (rapport à une opération lourde pour retirer un cancer) elle peut aller prendre l'air ça lui changera les idées -elle était venue pour qu'il lui prescrive de quoi dormir-. Ma grand mère a qui on dit "si vous avec mal aux pieds marchez sur les mains". Le gynéco qui me sort que je suis grosse -oui oui- et que ça favorise la pilosité, ce qui est laid chez une femme, une dispute récente avec une infirmière qui essaye de me convaincre que l'avortement de confort existe et que c'est limite Disneyland pour certaines...
    Il faudrait franchement faire une enquête là-dessus je trouve, il doit y avoir une explication, je vois souvent des témoignages de comportements assez peu excusables de la part du corps médical.
    Alors que comme nous l'ont montré les madz dans les commentaires, il y a aussi des gens cools en France :) ma gygy actuelle est sympa, de même que mon médecin.
     
  8. morgwen

    morgwen
    Expand Collapse
    Il y a des jours où tout vas de travers et d'autre où un sourire suffit à vous donner la pêche

    Je pense que c'est comme dans tous les métiers il y a des gens cons et d'autre gentils. Mais forcément ont attends beaucoup des gens qui vont s'occuper de nous, nous prendre en charge etc.

    J'ai remarqué que en général on attendait plus des gens qui s'occupent de notre corps et esprit et en prend soin (psychologue, medecin, dentiste, infirmier, gynéco etc...) et même de ceux qui par leur metier verront notre corps et nous toucheront (tatoueur, pierceuse etc) que de notre boulanger.
    Comme si le fait de "se livrer" nous faisait attendre plus de la personne en face. Qu'elle soit plus gentille, plus à l'écoute, on est plus apte à juger rapidement son comportement.
    Alors que Oui la politesse et la courtoisie médicale est quelque chose qui devrait être un due. Mais que Non l'amicalité, la gentillesse pure et simple etc.... sont des choses qu'on est pas en droit de demander et que tout le monde ne donne pas facilement et pour multiples raisons (recul par rapport à son métier, création d'une carapace, etc)
    Je pense que cette distinction est à faire. Après c'est pas toujours facile.

    J'ai la chance d'avoir une super gynéco/medecin de campagne qui connait ma famille, un véto blagueur, un chirurgien dentiste qui met à l'aise, une osthéopathe bavarde mais j'ai aussi une dentiste réservé et polit c'est tout, une psy qui fait sont boulot et restre courtoise professionnellement, et une podologue et une orthoptiste froide en apparence mais qui fait son boulot dans le respect de ses patients. Et bien sur j'accroche plus avec les premières personnes car je peux parler avec elles, mais du moment qu'elles font leur boulot, sont polit et me respecte tout vas bien.
    Bon j'avais aussi une orthodentiste qui elle était imbuvable, et hyper brute de décoffrage (ce qui fait flipper quand tu vois les instruments )
     
    Gia_Juliet et Gadda ont BigUpé.
Chargement...