« Ma salle de cours va craquer », le Tumblr qui montre les amphis blindés

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 22 septembre 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    A l'Inalco on était genre 90 dans une salle pour 50, c'était beau. (en même temps à l'époque on squattait les salles restantes nulles de Dauphine, je peux vous dire qu'il fallait se lever de bonne heure)
     
    Isis a BigUpé ce message
  3. minachka

    minachka
    Expand Collapse

    Première année de psycho à Nancy, du monde plein les escaliers, un mois après de la place pour tout le monde... De mon point de vue ça ressemble à un faux combat (Je vais m'attirer les foudres, mais j'ai envie de rajouter "typique de L'UNEF"... En tout cas à il y a quelques années et à Nancy).
    Alors je suis tout à fait d'accord avec Cleos, un budget supplémentaire aux universités, oui, mais ça n'est pas le plus urgent, de loin. Ainsi que la grosse nécessité de mieux aiguiller les lycéens.
    Après, encore une fois, c'est un point de vue perso à un moment donné, si c'est ainsi dans certaines fac pendant toute l'année, effectivement ça craint.
     
    Erinda, chat-malow, Babitty Lapina et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Je suis plutôt d'accord avec le tweet, chez nous il y a des cours où ils sont deux. La moyenne tourne autour de 15 étudiants. Il n'y a que quelques profs qui rassemblent les foules, ce sont les big boss qui repèrent les têtes.
    Donc faudrait vraiment voir ça au cas par cas, ça ne sert à rien qu'une université soit obligée de créer des amphis plus grand s'il n'y a que quelques étudiants au bout de deux semaines.
     
    Lady Stardust, Licornichon et Luthéa ont BigUpé ce message.
  5. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    Poincaré de Kaamelott, Enquêtrice Sherlockienne du topic SOS Madmoizelle contre l'invasion des Illumymynatis.

    moi quand j’étais à Bordeaux 4, c'était régulièrement que les amphis étaient bondés et ce, tout au long de l'année.
    mais je crois sérieusement que dans les facs, le problème vient du fait que les cours et leurs amphi dédiés ne sont absolument pas réfléchi.
    des classes avec seulement une quinzaine d’élève dans un amphi de 600 et une classe de 600 dans un amphi de 300, ya clairement un problème :sweatdrop:
    si on fait le tour de la fac au cours de la journée, on peut alors voir des dizaines de salles et amphis complètement vides.
    quand on en parle à la scolarité, ils disent qu'ils peuvent rien faire. quand on en parle aux profs, eux aussi trouvent ça horrible, et disent que de toute façon les amphis sont distribués au hasard :erf:
    pas la peine d'agrandir les amphis, il y en a plein de vides dans les facs, ce qu'il faudrait c'est répartir les cours (la même classe n'est pas obligé d'avoir le même cours au même moment hein) , avoir plus de profs, de meilleure scolarité etc...
    m'enfin bon :stare:
     
    #5 Laoragwen, 22 septembre 2015
    Dernière édition: 29 septembre 2015
    Lord Griffith, Luthéa, Denderah et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Cocoeau

    Cocoeau
    Expand Collapse

    Oui, les amphis se vident vite. Entre ceux qui ont été mal orientés et qui abandonnent, ceux qui s'inscrivent pour ne pas être inactifs en attendant un concours (ou pour la bourse) et les gens qui veulent réellement cette filière, mais qui obtiennent les cours auprès des gens qui sont dans les années supérieures...

    Je pense que le problème vient en grande partie d'une mauvaise orientation, car soyons franc : un bon tiers des L1 ne continue pas dans la filière ou ils sont à la base. Soit après un échec, soit après une réorientation. Ces gens-là auraient pu trouver du premier coup la filière idéale, et éviter d'encombrer un amphi qui non seulement est bondé mais qui en plus ne leur apporte rien.
     
    Lord Griffith et Laoragwen ont BigUpé.
  7. Kounette

    Kounette
    Expand Collapse
    Only Lovers left Alive

    Bah j'ai beau être en L3 psycho, l'amphi est toujours aussi blindé et les classes de TD on en parle même pas. Comment réellement faire un TD où on est sensé échanger avec le prof et les autres quand on est 55 ?!
    Pour ma L2 ça a été encore pire, on était la promo de L1 à avoir le mieux réussi, du coup + d'étudiants en L2 que les 10 dernières années. Ils ont quand même essayés de nous caser en 10 groupes de TD. Même en respectant les groupes on été + de 60, on devait changer de salle à quasi tous les cours. Heureusement au semestre 4 ils ont rajouté un groupe
    Perso, les amphi qui se vident vite en L1 en psycho, ça dépend vraiment du cours, j'ai vraiment pas constaté ça moi
     
    Lady Stardust a BigUpé ce message
  8. raellesan

    raellesan
    Expand Collapse

    Je pense que c'est important de pointer ça du doigt parce que c'est une partie du problème de fond que connaissent les universités et c'est pas une mauvaise chose de le mettre en lumière ! En Droit a Bordeaux c'était blindé même pour les cours de M1 et les profs eux même trouvaient ça inadmissible. D'autant que ça me parait moyennement safe les salles sont faites pour un nombre pour la sécurité de tous c'est pas pour rien, même si c'est que pour un mois un accident peut vite arriver. Et encore sur le tumblr on a des salles correctes quand on en voit certaines entre les infiltrations et les plafond des préfabriqués qui s'effondrent et l'impossibilité de brancher plus de trois ordis au risque de faire cour circuit ... Le principal problème c'est le budget et ça nuit pas qu'au cours magistraux je suis chargée de TD et pour des raisons de budget ils ont aussi supprimés des postes du coup on se retrouve avec 35 élèves par classe ( dans des salles parfois trop petites ) et ça nous empêche de travailler et d'enseigner comme on le voudrait ...
     
    Erinda, Freehug, Lady Stardust et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. raellesan

    raellesan
    Expand Collapse

    Je pense pas que le fait de faire une année et de se tromper constitue un échec si on y arrive pas parce que c'était trop dur ou que c'était pas pour nous ça nous apprend pour la suite ( en tout cas c'est ce que j'essais de marteler dans la tête de mes étudiants ). Et trouver du premier coup la filière idéale ça me parait impossible sauf réelle vocation, d'ailleurs même avec une vocation ce qu'on apprend est tellement loin de ce qu'on imaginait que souvent on est déçu ! Autant les élève qui sont là pour les bourses c'est bif bof ( bien que par peur des représailles du crouss ils sont souvent plus assidus que les autres ^^ ) mais pour ceux qui se disent en milieu d'année "ha merde c'est pas pour moi" je vois pas là un échec puisque s'ils avaient pas essayés peut être qu'ils l'auraient regrettés ! D'ailleurs certains mon dit bon clairement le droit c'est pas pour moi mais tout ce que j'ai appris ça va beaucoup me servir pour ma culture générale. Bref tout ça pour dire qu'il ne faut pas toujours considérer une erreur d'orientation comme un échec :)
     
    Songi songi, Artémis974, Aneyashi et 9 autres ont BigUpé ce message.
  10. Triphosphate

    Triphosphate
    Expand Collapse
    Je suis une FQNPLAF

    Chez nous, c'est 340 étudiants entassés dans des amphis sans fenêtres... Et venir avec une demie heure d'avance pour pas se retrouver au fond (par ce qu'évidement, les micros des profs marchent pas), est une très bonne idée. Si seulement on avait une demie heure à sacrifier.
     
    Freehug, Lady Stardust, Lord Griffith et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

    Je suis à l'université, à l'IUT, en alternance donc j'échappe aux amphis, quand j'ai cours (2 semaines à l'IUT, 2 semaines en entreprise, grosso modo) nous sommes DIX. (et je suis la seule personne du sexe féminin, je vais créer le [HASHTAG]#9gars1fille[/HASHTAG] * :rire: j'hésite à faire une recherche google, y a bien un porno amateur qui porte ce nom ?)
    Par contre ceux qui sont en initial sont une centaine, en amphi mais j'ignore comment ça se passe. Je suis bien contente d'être en alternance !

    *et puis retour aux études, j'ai presque 24 ans et eux 18, certains encore 17 j'avoue qu'il m'arrive de me sentir horriblement vieille
     
    Erinda, Babitty Lapina et Kand'x ont BigUpé ce message.
  12. ChatRoux

    ChatRoux
    Expand Collapse

    On parle des universités, mais le problème des classes surpeuplées me parait encore pire au collège/lycée et même dans les maternelles et primaires... Je connais des enseignants qui travaillent à différents niveaux de la scolarité, et ça craint vraiment. Tu peux clairement pas apprendre efficacement avec 40 gamins dans une classe.

    Bien évidemment à l'université c'est pas des conditions idéales, mais au moins les étudiants commencent -normalement- a être plus autonomes et matures dans leur travail. Disons que les profs ont "seulement" à gérer l'enseignement et n'ont plus à "surveiller" les élèves.
     
    Schmutz, Luthéa, Lady Stardust et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...