Ma scolarité atypique dans une école en langue bretonne

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 6 novembre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    claudenadeau a BigUpé ce message
  2. claudenadeau

    claudenadeau
    Expand Collapse

    re gooooooolllllllll! super pennad-skrid. Trugarez dit evit an testinniñ-mañ! :rainbow:
    Claude Nadeau, bet savet ganin Skol Diwan Paris ;-)

    Trop coooooolllll! super article. Merci pour ce témoignage!
    Claude Nadeau, qui a créé l'école Diwan de Paris :supermad:
     
    Allons-y, Arlune, Sur le fil et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. NatArocas

    NatArocas
    Expand Collapse
    "Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer." ¨Paulo Coelho

    J'ai pas eu de chance, parce que je suis une pure Bretonne, née dans le Morbihan mais j'ai fait mon primaire et mon collège en Loire Atlantique, j'aurais tellement aimé apprendre le Breton ! Après il n'est jamais trop tard, mais c'est vrai que le côté immersif et tout je trouve ça génial, ça doit être super enrichissant ! Et ça, même si je prends des cours de langue bretonne à part, je l'aurais pas autant que dans un établissant spécialisé toute une scolarité !

    C'est le côté culturel qu'il manque à l'enseignement "de base" national je trouve car quand on apprend une langue il y a trop peu d'aspect réellement culturel et c'est pas super impliquant ni enrichissant pour les élèves ! Quand je vois ce que ma sœur apprend en euro-anglais, ou ce que mes camarades de lycée qui avaient l'option apprenaient... Bah je me demande bien l'utilité d'une telle matière. Même quand on fait de l'anglais ou de l'espagnol c'est jamais très poussé, j'aurais adoré avoir quelque chose de plus immersif !

    Bref, j'ai des étoiles dans les yeux en imaginant comment j'aurais trop pris mon pied !
     
    bat-momo et claudenadeau ont BigUpé.
  4. Louarn

    Louarn
    Expand Collapse
    Be fucking polite.

    [​IMG] j'aimerai bien apprendre le breton :rolleyes:
     
    Arlune et bat-momo ont BigUpé.
  5. DFC

    DFC
    Expand Collapse
    Live and let live.

    Skrivet mat tre ar pennad, met ur faziik a zo gant an deiziadoù: ar skolaj kentañ zo bet digoret er Releg Keruon e 1988 :)

    Dispar eo lenn diwar-benn Diwan war Madmoizelle.com!
     
    Jean-Patate et claudenadeau ont BigUpé.
  6. Billig

    Billig
    Expand Collapse
    Apéricube

    Roooh la chance! J'ai un ami à Diwan qui est également interne, et il m'a dit qu'en effet ils n'avaient pas le droit de parler français, je l'admire vraiment pour ça 0.0.
    J'ai fais Breton en 6ème et au final... Comme il y avait des anciens élèves de Diwan, il y avait plein de niveaux différents, et le prof arrivait pas trop à gérer ça... (Big up M. Cochou!) Du coup j'ai arrêté. Et je sais juste dire Kenavo, comme tout le monde.
    C'est con, parce que maintenant celle qui enseigne c'est une copine à ma mère. Comme quoi le monde de Diwan est petit.
     
    bat-momo a BigUpé ce message
  7. Gressinni

    Gressinni
    Expand Collapse

    Je devais aller en Div Yezh, mais pour des raisons extérieures à ma volonté je n'ai pas pu, et en lisant ce témoignage je regrette encore plus !
     
  8. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Ouah super intéressant cet article !

    Par contre une question sur la langue bretonne : il me semble qu'il existe plusieurs bretons (breton vannetais etc) donc est-ce que ceci est vrai ? Y a-t-il un "breton" par défaut parlé dans les écoles ? Y a-t-il une seule et unique langue bretonne commune aux 3 coins de la Bretagne ?
     
  9. claudenadeau

    claudenadeau
    Expand Collapse

    bah c'est comme le français quoi : d'un côté on peut dire qu'il y a un seul français qu'on apprend à l'école; d'un autre côté dans les faits il y a du québécois, du belge, du marseillais, du parigot... mais tout le monde apprend avec le même dico! ;-)
     
    Tubbs, Tapioca et bat-momo ont BigUpé ce message.
  10. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    Je trouve ça absolument génial, c'est tellement important de préserver les différences culturelles comme ça, c'est ça qui fait la richesse d'un pays! J'aurais adoré prendre picard à l'école, mais oh, wait, le picard n'est même pas considéré comme une langue régionale... Donc ça n'arrivera jamais par chez nous, malheureusement. Certaines cultures régionales sont quand même un peu mieux valorisées que d'autres, c'est triste... Mais bon, bravo les bretons d'avoir réussi à protéger votre culture! Je suis super heureuse pour vous :) (et ça donne un peu d'espoir, limité certes, mais quand même, aux autres)
     
    Jean-Patate a BigUpé ce message
  11. Philibelle

    Philibelle
    Expand Collapse
    Comme l'aiguille d'une boussole pointe le Nord, le doigt accusateur d'un homme trouve toujours une femme. Toujours.

    Je suis Finistérienne mais mes parents n'ont jamais cherché à me scolariser dans une école Diwan mais j'aurais aimé qu'ils le fassent...
    C'est vrai que l'on voit beaucoup d'enfant dans les écoles diwan en primaire ou en maternelle, mais au collège et lycée ça devient plus rare (très rare en fait). Beaucoup de jeunes arrêtes car très peu d'établissement proposent cela, comme mentionné dan l'article il n'y a qu'un lycée en Bretagne. Mais je sais que certain passent en revanche le Breton en option.
     
  12. Herzeleid

    Herzeleid
    Expand Collapse

    Trugarez vras evit ar pennad! :) Me 'zo dres e memes saviad. Desavet on bet e brezhoneg ha desket galleg er skol neuze ;)
    Ur fazi bihan all a zo : Lise Diwan (er Releg) a zo bet savet e 1994, e 1999 eo dilojet da Garaez.

    Très sympa cet article! Je suis dans le même cas que l'auteure, j'ai été élevée en breton et j'ai appris le français à l'école du coup ^^
    Il y a juste une petite erreur concernant la date du lycée. Le lycée a été créé en 1994 au Relecq-Kerhuon et a ensuite déménagé en 1999 à Carhaix où il se trouve encore donc. Mais c'est un détail.
    Bon sinon, j'ai un peu la même sensation que l'auteure, c'est à dire que j'ai appris à être plus sûre de moi et notamment pas trop peureuse de l'étranger. Étant timide je pense qu'un gros établissement ne m'aurait pas du tout aidée. Là, avec une relation privilégiée avec les profs etc. ça permet de "grandir" d'une autre façon. En tout cas ça me convenait tout à fait.
    Autre point concernant le "on parle français qu'on les profs on le dos tourné" : n'est-ce pas un peu normal de défier "l'autorité"? Comme le dit l'auteure, et j'en témoigne aussi, il y a plein d'amis ou connaissances avec qui je discutais en français au collège ou au lycée et avec qui ça ne serait pas du tout naturel de parler autre chose que breton maintenant que nous sommes "adultes" ^^ Alala.
    Merci en tout cas pour l'article :)
     
    Jean-Patate a BigUpé ce message
Chargement...