Maman, merci de laisser mon poids tranquille

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 14 juin 2015.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    #1 Mircea Austen, 14 juin 2015
    Dernière édition par un modérateur: 10 juillet 2018
    Kaede_Cherry a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. ValouSestra

    ValouSestra
    Expand Collapse
    Je suis toujours faimtigay.

    Je me reconnais assez dans ce post. Et le pire c'est que ma mère est la seule à me faire des commentaires. "Avec les cuisses que t'as, tu devrais pas mettre cette jupe". Ou "crêpes + pop corn c'est pas très light, non ?".
    Super valorisant de la part de sa mère.
     
    Megaera, scissorhands, lafillelabas et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Ah les réflexions maternelles! Tout un poème! Ma mère,ma famille en général m'a fait des réflexions sur mon poids(alors qu'il était tout à fait normal)parce que j'avais du ventre et des hanches alors que mes deux soeurs étaient de vraies allumettes,donc ça m'a rangée direct dans la case "costaud" . Elles(ma mère et mes soeurs) étaient pleines de bonnes intentions mais ça a surtout nourri mes complexes. Il a fallu que je prenne plus de 30 kg en quelques mois après un régime draconnien pour que tout le monde me laisse tranquille sur le sujet,avant ou après ma perte de poids.
     
    Alixxsss, Elawan et ValouSestra ont BigUpé ce message.
  4. cat eyes

    cat eyes
    Expand Collapse
    smells like the only Nirvana song you know

    Je trouve cet article terriblement juste. Et ça ne s'applique pas que dans le cas des mamans. En ce qui me concerne mon beau-père (avec qui j'ai certes pas une bonne relation mais que je m'efforce de respecter comme j'essaye de respecter tout le monde, en restant polie et bien élevée) se permet des réflexions très désagréables autant pour ma soeur que pour moi.
    Mais voila, maman, beau-papa, famille ; gardez vos réflexions pour vous. J'ai conscience de mes défauts physiques, inutile de me les renvoyer en pleine face à chaque pas dans la maison, merci :rockon: Et si c'est pas assez clair ; avant de te permettre une remarque sur mon cul, regarde le tien :cretin:
     
    AprilMayJune, Akanye, lafillelabas et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. LiGie

    LiGie
    Expand Collapse
    * You're my end and my beginning *

    J'ai eu une relation très compliquée avec mon père pendant mon adolescence, en partie parce que je mangeais beaucoup (souvent, des cochonneries) et qu'à chaque fois que je me dirigeais vers les placards, j'avais droit au mieux, à un regard de travers, et sinon à cette terrible phrase : "C'est pas bon pour ce que t'as". Je précise que je devais faire 48 kg dans un 36 à tout casser... Avec le recul, je me rends compte que c'était sans doute de l'humour, puisque comme dans l'article, mon père est un gentil papa. Il n'a simplement pas dû comprendre qu'à 15 ans, le second degré sur mon physique ne passait pas.

    Aujourd'hui, ça va mieux. Le 36 est loin derrière moi et j'ai des formes. Mes frères m'appellent "gros cul" ou "double cul" mais je suppose que c'est affectueux. Et comme j'assume totalement, ça ne me fait rien.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Enfin...c'est pas toujours facile de s'accepter quand les autres autour de vous s'en mêlent.
     
    lyra-bee, AprilMayJune, Demezia et 14 autres ont BigUpé ce message.
  6. elaphebolos

    elaphebolos
    Expand Collapse

    Cet article me fait penser à une remarque de ma mère il y a quelques mois. Je n'ai pas vraiment de complexe sur mon corps, je fais un 36 pour 1.70m, je peux mettre ce que je veux, c'est plutôt cool. Et là je claque le short en rentrant un week end chez mes parents et ma mère me toise et me dit : "euh, t'as vu les grosses cuisses que tu as?". J'ai super complexé pendant des semaines pour ensuite me rendre compte que c'étaient les propres complexes de ma mère (qui fait du 46/48 ) qui avaient parlés pour elle.
     
    #6 elaphebolos, 14 juin 2015
    Dernière édition: 16 juin 2015
    AprilMayJune, JPontoizo, lafillelabas et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. laubarito

    laubarito
    Expand Collapse

    Alors pour le coup ma mère n'est pas du tout comme ça mais mes grands mères... Autant je les adore, je leur téléphone très régulièrement, je les vois dès que je peux, mais quand je les vois j'ai toujours une réflexion de type "Dis donc, tu n'aurais pas grossi toi ?" Même quand j'ai maigri... C'est blessant et pour le coup me donne encore plus envie de manger ! Je les adore quand même mais qu'est ce que ça peut être blessant parfois !
     
    AprilMayJune, Kiyona, Erinnern et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Fondateur de mad
    Membre de l'équipe

    Allitché, Marie-Gertrude, Margaux Palace et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. beulopise

    beulopise
    Expand Collapse
    C'est en se plantant qu'on devient la plus belle fleur

    Heureusement ma mère m'a toujours laissé tranquille de ce côté là, tout en me laissant comprendre que si mon surpoids était un problème on pouvait en parler. C'est plutôt tout le reste de ma famille, mon papa grand sportif (tu veux pas venir faire une randonnée de 30 km en plein soleil en pleine montagne ca te ferait du bien ?), mon frère (un 1m80, filiforme et jamais eu 3 kg en trop) ma grand mère (cette jupe est beaucoup trop courte ! j'ai 25 ans et une jupe au genoux au mon dieu ! ) Bref ma maman est un soutien mais dieu merci sinon je serais devenue folle
    Quand a la phrase de cet adorable garçon (« Mollo sur le Nutella, non ? » : cet homme est désormais un ex), ça me rappelle une copine, une petite puce déjà hyper complexée qui m'a demandé "Tu crois que je dois changer de jean, mon copain m'a dit qu'il me faisait un gros cul?" je lui ai répondu de changer plutôt de copain !
     
    LisaouasiL, Bistou Nouche, sakura5192 et 11 autres ont BigUpé ce message.
  10. Astrou

    Astrou
    Expand Collapse
    :)

    Ahhh les réflexions des mamans qui pensent "bien faire"....
    Avec une soeur ayant des "vrais" problèmes de poids, et ma mère qui en quelques mois a du perdre 15kg, je suis un peu celle sur qui on va essayer de faire des remarques. Oui, en un an, je me suis remise au sport et j'ai pris du muscle, donc du poids, mais aussi des formes (plus de cuisses, de fesses, mais aussi des abdos et des bras dessinés). Alors oui, Maman, je fais un 38 aujourd'hui et je ne pense pas que ce soit une tare. J'ai déjà mes propres complexes, je suis déjà assez sévère avec moi-même pour que la personne que j'aime le plus au monde ne soit pas aussi intransigeante avec moi. S'il te plait, laisse mon corps tranquille.
     
    scissorhands, Gadda, AprilMayJune et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. ygrid le chat

    ygrid le chat
    Expand Collapse

    L'un des articles que je vais préféré je pense,
    Ma mère a toujours été fine, j'ai toujours été plus large qu'elle et malgré ça on nous a toujours comparé,
    → on dirait ta mère au même âge que toi (non c'est clairement pas un compliment sachant que je fais tout pour ne lui ressembler sur aucun aspect)
    et depuis quelques années elle me critique sur mon poids, mon alimentation et tout ce qui touche à mes tailles de jeans.

    Depuis janvier j'ai réussi à me motiver à perdre un peu (pour mon confort et ma garde robe) depuis que je perds je suis immonde et difforme (merci maman, bien que je me contrefous de tes avis, c'est un peu chiant de l'entendre au réveil et au coucher)
    et là c'est le drame, avec la ménopause c'est elle qui commence à prendre du popotin et du bidou et bien non du coup mes 4 kilos perdus à la sueur de mes repas (que je contrôle drastiquement par moment) ne lui suffise plus je fais pas d'effort, c'est vraiment idiot de se ruiner la santé à mon âge bref, je fais ce poids depuis 2ans et j'ai pris 5 kilos en 4 ans....
     
    Bistou Nouche, Hikari78, Elawan et 2 autres ont BigUpé ce message.
  12. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Je voudrais juste ajouter que les papas, et les frères et sœurs c'est pas toujours mieux. Je pense qu'on a tendance à en mettre beaucoup sur les mamans parce qu'elles s'occupent beaucoup des enfants (et cet article très intéressant me fait réfléchir à la façon dont on considère parfois les enfants et leur corps comme la propriété des parents). Mais je pense qu'il y a souvent une dynamique familiale avec des rôles désignés pour chacun. Moi j'étais celle qui était co-conne et "grosse" (sachant que j'ai fait de l'anorexie mentale quand j'avais 8 ans, c'est étonnant mais bon). Mon petit frère c'était "le nain" rapport au fait que c'était le dernier. maintenant on blague tout le temps sur le fait qu'il boive beaucoup (étudiant) et ça me fait de moins en moins rire. Ma sœur, c'est bizarre mais c'est elle qui a pris le plus de poids (la pauvre, à cause d'un traitement, et peut-être d'un problème hormonal enfin pas de chance niveau santé quoi :tears: ) et c'est étrange mais son poids est tabou (la pauvre, elle ne mange pourtant mais quasiment rien).Etc etc. Et parfois ceux qui ne disent rien, comme mon père, participent aussi en validant silencieusement les "mauvaises blagues" (d'ailleurs il a tendance à traiter mon petit frère comme un enfant justement, alors que c'est un adulte qui s'en sort très bien professionnellement et en indépendant en plus). Parfois j'ai l'impression qu'on accuse uniquement les personnes qui agissent activement alors que la passivité a aussi ses conséquences.
    Enfin bref, j'aime beaucoup la partie de l'article où il est dit que la famille devrait être un refuge car parfois j'ai l'impression que c'est paradoxalement avec les personnes qui sont le plus proches de nous qu'on est les plus ingrats.
     
    château fort, Bistou Nouche, Cléo. et 13 autres ont BigUpé ce message.