Manuel de communication post-coïtale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par DariaMarx, le 12 octobre 2011.

  1. DariaMarx

    DariaMarx
    Expand Collapse
    ♥ la tecktonik

  2. Reiko.

    Reiko.
    Expand Collapse
    Emplumée

    Ce que j'ai le plus aimé dans cet article, c'est l'illustration. :jv:

    Je me situe plus du côté du fan-club de la liberté d'expression post-coïtale (ou pré- ou per-coïtale d'ailleurs).
    J'ai déjà dit plus ou moins toutes ces phrases :

    « j’ai vraiment eu l’impression que quelque chose de fort passait entre nous, c’était pas qu’une levrette, j’ai vraiment eu le sentiment qu’on se comprenait »

    « je te sens pas hyper bien là, mais je t’assure, j’ai super envie de toi, détends toi, laisse toi aller, ça va bien se passer »

    « Franchement c’était naze, j’ai rien senti et tu m’as malaxé comme un vulgaire pain de mastic, je comprends pas, t’avais l’air si sexy sous ta chemise ouverte en train de danser la Macarena sur la piste du Macumba »

    Je me suis déjà fait envoyer bouler en guêpière et bas résilles. C'est pas grave, c'est pas un drame. Ma vie sexuelle n'en a pas été détruite à jamais.

    Tout ça pour dire qu'en sexe comme ailleurs, mais surtout en sexe, tant qu'on y met les formes et un peu d'humour, on dit ce qu'on veut et on fait ce qu'on veut :winky:
     
  3. mdame

    mdame
    Expand Collapse
    et ta soeur ?

    Oulà... jamais été à ce point pas d'accord avec un article !

    Ok, il faut rester correcte avec les partenaires, ne pas les insulter ni les faire fuir mais les phrases toutes faites et les mensonges pieux, c'est pas ça qui fait une vie sexuelle épanouie !

    Si c'est bien, on le dit, si c'est nul, on le dit (mais on prend des gants), pendant et après par ailleurs. Et c'est comme ça qu'on s'améliore individuellement et aussi comme ça que le sexe s'améliore entre deux personnes.

    On commence avec des petites affirmations mensongères puis on se retrouve mariée avec un mauvais coup en train de simuler pendant 20 ans.

    Enfin, les erreurs de casting, faut les assumer. On a tout à fait le droit de dire qu'au final, on n'est pas intéressée par du sexe même si on a roulé des galoches toute la soirée à la personne.

    LIBERATION SEXUELLE, merde.
     
    Saperlipopette_ a BigUpé ce message
  4. Fluotine

    Fluotine
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Ahlàlà, Daria Marx, je suis fan de ton écriture! <3
    Très bon article, intéressant, vrai et rigolo!
    (Oui je sais, je n'extrapole pas des masses ^^ haha, je suis "légèrement" fatiguée là!)
     
  5. Cookie Love

    Cookie Love
    Expand Collapse
    Blasée

    "rien de plus traumatisant que de se vêtir de sa panoplie de Dame Sexy, cliché fonctionnant encore superbement sur nos amis les hommes, bas noirs et guêpières à trous, et de se voir rembarrer d?un « ah nan pas ce soir, je te jure, je suis crevé »."

    ça m'a rappellé un certain soir mais ça m'a fait mourir de rire !
     
  6. Ataroa

    Ataroa
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Oh j'ai beaucoup aimé cet article !!
    Ca m'a renvoyé plein de choses didons que ce soit en positif ou négatif j'ai envie de dire.

    "Franchement c?était naze, j?ai rien senti et tu m?as malaxé comme un vulgaire pain de mastic, je comprends pas, t?avais l?air si sexy sous ta chemise ouverte en train de danser la Macarena sur la piste du Macumba"

    Cette partie m'a spécialement parlé... sauf que moi ca je lui ai dit !! Et bon ca lui a fait bizarre, mais c'était vraiment nul à ch..r je me voyais pas lui répondre (au petit "désolé") non mais c'est pas grave... (je précise c'est un "sexfriend" comme on dit !) non il a été nul, ca m' a fait du bien de lui dire, et que oui il aurait pu être plus tendre et arrêter de se focaliser sur le fait qu'il ne soit pas performant. Je ne voulais surtout pas qu'il reste dans cette optique (et puis pour moi mais pour les autres à venir aussi, quand même c'est trop triste !!) et après ça il était très bien beaucoup mieux !!!

    Enfin bref, après c'est clair que quand on est en vrai couple avec un vrai amoureux, je n'avais pas ce genre de propos, je mettais plus de formes mais je trouve ca important de pouvoir communiquer sur le sujet avec son partenaire. En parler sans complexes, sans gènes !!!

    Bonne soirée
     
  7. Lil_Y

    Lil_Y
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Total HS, mais à l'instant où je poste, il ya 69 big up. Coincidences? Je ne crois pas.... :d
     
  8. Mari-Lou

    Mari-Lou
    Expand Collapse
    Mal au crâne

    Je suis atterrée.

    La rédactrice de cet article serait-elle sociopathe? Ne sait-elle donc pas que lorsqu'elle a une relation sexuelle qui (je le lui souhaite) découle d'une mutuelle attraction physique ET intellectuelle, c'est avec une autre personne? Un individu complet et complexe qui peut écouter, comprendre, recevoir...

    Mais il semblerait que pour beaucoup de jeunes filles les mecs ne soient pas des individus comme les autres. Ils méritent un traitement de faveur dont ils n'ont rien à carrer et pour lequel ils vous enverront sur les roses, vous et votre certitude que les relations femme-homme sont TELLEMENT compliquées.
     
    Saperlipopette_ a BigUpé ce message
  9. Oh

    Oh
    Expand Collapse
    Non

    J'ai bien rigolé! C'est pas faux, c'est pas faux...
     
  10. Zaïre

    Zaïre
    Expand Collapse
    Guest

    Merci :fleur:
     
  11. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    AMEN :worthy:
     
  12. Mari-Lou

    Mari-Lou
    Expand Collapse
    Mal au crâne

    « Intérieur nuit. Une chambre en désordre. Sur un lit défait... » AMBIANCE !

    « les petites phrases que l'on se dit avant, pendant, et après le coït sont réglées par des codes bien précis » Puis-je trouver ce code chez Gallimard Jeunesse? Tellement hâte de me le procurer et de foutre en l'air ma vie sociale.

    « cliché fonctionnant encore superbement sur nos amis les hommes » Les hommes ne semblent pas être vos amis, comme le montre votre mépris de la gente masculine : « On a envie de lui remettre ses chaussettes, de lui reboutonner sa chemise, et de lui montrer la porte d'entrée d'un air décidé ». D'ailleurs les hommes vous le rendent bien « J'en ai jamais baisé des comme toi », « ah nan pas ce soir, je te jure, je suis crevé ». So nice !

    « il y a des figures imposées [&#8230;] héritées des plus mauvais films du dimanche soir, catégorie Érotique Chic » Ah ! C&#8217;est donc de là que vient le problème !

    « On ne dira pas : « j&#8217;ai vraiment eu l&#8217;impression que quelque chose de fort passait entre nous, c&#8217;était pas qu&#8217;une levrette, j&#8217;ai vraiment eu le sentiment qu&#8217;on se comprenait » Pourquoi?

    « D&#8217;abord parce qu&#8217;on a peur de se faire rembarrer d&#8217;un grognement approximatif, et qu&#8217;il est encore beaucoup plus facile de montrer nos fesses que d&#8217;avouer qu&#8217;on ressent quelque chose pour quelqu&#8217;un » Ah, c&#8217;est pour ça ? Parce que vous couchez avec des mecs qui n&#8217;ont aucun intérêt pour vous (grognement approximatif ??? wtf ?) et qu&#8217;il vous est TRES ETRANGEMENT plus facile de montrer vos parties intimes que d&#8217;essayer d&#8217;établir une communication avec le sexe opposé. A part ça, quelles autres névroses entretenez-vous avec amour?

    Attention, combo : « Alors, on emploie la fameuse « j&#8217;ai jamais joui comme ça avec personne », « ta bite est parfaite pour moi », « j&#8217;en ai jamais vu une aussi grosse » »
    MAIS QUI DIT CA??!!?? Pas parce que c&#8217;est vulgaire, non, mais parce que ça ne flatte en rien le mec qui, au mieux, pensera que vous êtes une nympho au palmarès éblouissant.

    Vous niquez et après vous voulez faire le « pancake » ? Où sont passés les codes qui régissent vos magnifiques expériences sexuelles ? Qui manque de respect à qui ? Qu&#8217;est-ce qui vous dérange chez les garçons bien éduqués qui vous caressent les cheveux ? C&#8217;est parce qu&#8217;ils voient au-delà de l&#8217;acte sexuelle que vous réduisez à la jouissance finale ? Parce qu&#8217;ils ne prennent pas leur partenaire pour un vulgaire « vide &#8211;couille » ?

    Il serait peut-être temps de vous demander ce que vous recherchez.

    « Il n&#8217;ose pas décréter qu&#8217;il se casse, qu&#8217;il est fatigué, et qu&#8217;il a juste obtenu ce qu&#8217;il voulait. Ca ne se fait pas, tu vois » En fait, c&#8217;est sûrement parce qu&#8217;il ne le pense pas. Mais vous pensez pour deux, donc tout va très très bien.

    Vous aurez compris que je ne m&#8217;assimile pas au charmant « on » du texte puisque je ne rencontre pas de tels problèmes de communication ou d&#8217;échange avec la gente masculine, et je ne suis définitivement pas la seule dans ce cas.
     
Chargement...