[Marilyn Manson] The High End Of Low

Sujet dans 'Forum Musique' lancé par AnonymousUser, le 26 mars 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour celles qui ne le savent pas encore, Marilyn Manson sort un nouvel album au printemps. Il s'intitulera The High End Of Low et la vraie bonne nouvelle, c'est qu'il marque le retour de Twiggy Ramirez dans le groupe ! Mais surtout -et ça ravira un bon nombre de fans- il a été produit par la même équipe que pour l'album Antichrist Superstar, souvent décrit comme l'album le plus réussi.

    Concernant cet album, il y a déjà un bon nombre de news très intéressantes, à savoir :

    * Le tout premier single, We're From America, sera disponible sur le site officiel du groupe, en téléchargement gratuit dès le 27 mars (d'après Interscope). Il sortira en single le 7 avril.

    * La sortie de l'album, initialement prévue pour le 18 mai, serait apparemment repoussée au 26 mai.

    * Le premier single "officiel" sera Armagoddamnmotherfuckinggeddon et il sortira le 13 avril.

    * Le groupe sera en concert à Vienne (en Isère) le 22 juin prochain. Il n'y aura que 7500 places et elles sont en vente depuis le 19 mars, au tarif unique de 45 euros. La seule autre apparition prévue en France pour le moment est celle du 20 juin au Hellfest (pas loin de Nantes).

    * Enfin, voici la première photo de la nouvelle ère Manson-Ramirez :

    [​IMG]


    A vous ! :)
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Comme prévu, la nouvelle chanson est téléchargeable sur le site officiel du groupe. Il suffit d'aller à cette adresse, de rentrer une adresse e-mail et d'attendre de recevoir le code ! :)
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Très franchement, je trouve que cette chanson est bonne musicalement et le texte est quand même intéressant, engagé surtout ! Bref, j'imagine que si tout l'album est comme ça, ça risque d'être une tuerie ! Alors j'ai hâte d'être au 13 avril, pour pouvoir écouter un autre extrait :d

    Tu n'avais pas aimé Eat Me Drink Me ?
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je vois ce que tu veux dire alors :happy: Et ce sont mes préférées aussi ! Ah, j'aime bien Putting Holes In Happiness aussi, il est trop sex dans le clip :cool:
     
  5. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    J'ai téléchargé "We're from America" par curiosité, vu ce que je connais de Manson je ne peux pas vraiment dire que je suis fan, j'apprécie mais sans plus.

    J'ai beaucoup aimé le texte, mais j'accroche pas vraiment à la musique qui l'accompagne...
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour celles que ça intéresse, il y a un extrait de chaque chanson du nouvel album ici. Et J-17 avant la sortie !
     
  7. Mackounette

    Mackounette
    Expand Collapse

    J'aimais beaucoup Manson quand j'étais au collège, pendant la période Holy Wood surtout. Après je reste un peu sur ma faim, pour moi il a beaucoup perdu... Les paroles sont engagées mais il manque un petit quelque chose.
    Attendons l'album...
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve quand même que les deux nouvelles chansons (We're From America & Arma God Damn Mother Fucking Geddon) sont plus fidèles au style de Manson que l'album Eat Me Drink Me...

    D'ailleurs, en parlant de Arma (...) Geddon, voici le clip. Il me fait penser à l'époque Holy Wood, justement.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Lundi, c'était la sortie officielle de l'album !
    Pour ma part, je l'ai acheté hier matin et j'adore déjà au moins 4 chansons =) J'attends de découvrir un peu mieux le reste. En attendant, j'ai trouvé une analyse de l'album qui m'a particulièrement plu. La voici :

    "1. Devour
    Pour la seconde fois depuis Eat me, drink me, Marilyn Manson se passe du morceau introductif qui était pourtant une de ses marques de fabrique.
    Devour est un morceau très lent, empreint d?une musicalité teintée de nostalgie, qui décolle sur la fin et se coupe très brutalement. On y retrouve quelques similitudes avec certaines pistes de Mechanical Animals ou Holy Wood, et on se félicite du fait que Twiggy Ramirez ait réintégré le groupe, ce qui nous évite d?avoir à subir les abominables solos de Tim Sköld, horripilants dans Eat me, Drink me. Un début qui se veut particulièrement prometteur ; la chanson nous pousse à la réécoute, pour notre plus grand plaisir.

    2. Pretty as a swastika
    On embraye avec la piste la plus dynamique de l?album. On y sent une rage à peu près équivalente à celle que contenait Antichrist Superstar, concentrée sur ce morceau très court, qui pourrait totalement avoir sa place sur un B-Side de la belle époque. Seul petit bémol, les paroles. Après les lunettes de soleil en forme de c?ur, Brian se lance dans des déclarations pour le moins exotiques : « When I see you in the sun, you?re as pretty as a swastika. » Mais oui bien sûr.

    3. Leave a scar
    Pour les paroles, on mise donc sur la facilité : « If you?re not afraid of getting hurt, then I?m not afraid of how much I hurt you » / « Whatever doesn?t kill you is gonna leave a scar ».
    Brian nous avait habitués à mieux, mais on lui pardonnera pour cette piste, agréablement entraînante, avec un mix final qui la rend tout à fait acceptable là où les maquettes pouvaient nous laisser dubitatifs.

    4. Four Rusted Horses
    On y est. Enfin. Ça n?avait plus vraiment été le cas depuis Holy Wood. Four Rusted Horses est une étrange ballade, dont quelques intonations rappellent vaguement le Devil?s Rejects de Rob Zombie. Et Four Rusted Horses s?impose, avec Devour comme étant une des meilleures chansons de l?album parce qu?elle a cet éclat, indéfinissable, qui interpelle et qui fascine l?auditoire. Elle ne ressemble à rien de ce que Manson avait fait auparavant et aurait parfaitement trouvé sa place sur un nouvel album concept avec d?autres pistes du même acabit. En un morceau, Manson nous montre qu?il est capable d?innover encore, et d?ouvrir une porte sur un univers inconnu. Et c?est une réelle satisfaction.

    5. Arma-goddamn-motherfuckin-geddon
    Alors que les puristes se repassent en boucle le clip pour examiner, à la loupe, le geste irrévérencieux que fait l?artiste à 2:08 très précisément, concentrons-nous donc sur la chanson en elle-même. Dynamique, bien rodée, efficace, peut-être un poil trop pop isolée du reste de l?album, mais, dans le contexte, elle y trouve parfaitement sa place.

    6. Blank and White

    On enchaîne avec une piste bien rythmée, qui nous rappellera certains morceaux de Golden Age. La chanson est entraînante, sans rien avoir d?excessif, plus que simplement « plaisante à écouter », elle s?impose comme l?un des titres les plus dynamiques de l?album.

    7. Running to the edge of the world

    Cette balade est peut-être la piste la moins réussie de l?album. Pas vraiment de décollage en milieu de morceau, et à peine trop de rythme pour pouvoir être considérée comme vraiment mélancolique. On s?ennuie un peu, on n?est pas surpris, on passe vite à la suivante.

    8. I want to kill you like they do in the movies
    Les adeptes de Golden Age ne manqueront pas de faire une comparaison avec Para-noir, piste qui s?étalait sur bien plus de minutes que la moyenne requise, et qui était déjà caractérisée par des changements de rythme aussi surprenants qu?intéressants. Après Devour et Four rusted horses, on constate avec plaisir que l?album ne manque pas d?inventivité. Notons au passage qu?il s?agirait là du second single de l?album, accompagné d?un clip faisant office de mini court-métrage.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    9. WOW
    Nine Inch Nails a son Closer, Marilyn Manson a son WOW. Le parallèle est facile entre les deux pistes, très électro et dégageant comme une atmosphère de stupre. Le morceau est pour le moins atypique, avec une demoiselle qui s?exprime en langue allemande en arrière-plan, et attire, à juste titre, l?attention du public.

    10. Wight Spider

    Une piste dont le rythme s?apparente un peu à certains morceaux d?Holy Wood : un fond très rock et une mélodie qui vient adoucir l?ensemble, qui échappe ainsi à l?agressivité ? ce qui est la ligne directrice de l?album.

    11. Unkillable Monster
    Morceau soft, plaisant à l?écoute, dont on ne retient pas forcément grand-chose, mais qui trouve tout de même sa place dans l?album à condition de redémarrer sur une note plus punchy.

    12. We?re from America
    La transition est bien assurée avec une piste qui sonne rock pop entraînant, un hymne à la cheerleader décadente, relevé par quelques bons mots « We don?t believe in credibility, because we know we are fucking incredible » qui achèvent de satisfaire l?auditoire.

    13. I have to look up just to see Hell
    La High end of low track ; avec une tension qui va crescendo tout au long du morceau, que l?on redécouvre dans une version alternée en bonus sur l?édition japonaise du disque.

    14. Into the fire
    Une balade de plus, qui reste assez lente dans l?ensemble et ne décolle pas comme c?est le cas pour beaucoup d?autres pistes. Une fois de plus, on remercie le ciel que la guitare de Jeordie White ait remplacé celle de Tim Sköld pour cette piste mélancolique qui terminerait très bien l?album si Manson ne nous avait pas réservé une surprise finale...

    15. 15
    The High End of Low s?achève comme il a commencé, avec un morceau OVNI qui suffit à insuffler une touche de douce étrangeté à l?album. Il se dégage de cette piste une ambiance à la fois attirante et épurée, qui résume assez bien l?esprit de l?album entier. Non, il n?y a pas de véritable message, d?engagement politique, de provocation outrancière, de surcroît de maquillage, la production du disque n?est pas aussi époustouflante que celle de Golden Age ou Mechanical Animals, et, plus qu?à une nouvelle ère dans la créativité de l?artiste, on assiste davantage à une épuration, une simplification du personnage. À la vision d?un homme sur les choses qu?il a vécues, à une période de sa vie, et qu?il a bien voulu nous faire partager à travers son disque. C?est peut-être une question de ressenti, de vécu, d?empathie, en tout cas de subjectivité, mais ça fonctionne. Là où Eat me, Drink suscitait quelque peu de suspicion, The High End of Low s?impose et marque bel et bien le retour d?un Brian Warner qui a de moins en moins besoin d?artifices."

    Source : discordance.fr
     
  11. lullaby59

    lullaby59
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Quelqu'un saurait-il quand seront en vente les places pour le concert du 6 Décembre 2009 à Lille ?
    Car les places sont en vente que pour Paris pour l'instant... snif ^^

    Merci
     
  12. Octobre.

    Octobre.
    Expand Collapse
    Détendue

    Lullaby, si ça t'intéresse toujours : ici. Je voulais y aller mais vu ses dernières prestations, franchement, ça me donne pas envie du tout... C'est dommage parce que je trouvais que le dernier album était plutôt pas mal ! Et avec le retour de Twiggy, c'est tentant mais bon, j'aurais vraiment l'impression de gâcher de l'argent en investissant dans une place :/

    Qu'on nous rende le MM de 1996 ! :d
     
Chargement...