Marinière et effet de masse : pourquoi est-on si moutons ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 21 juillet 2010.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Eleen

    Eleen
    Expand Collapse
    Until the very end.

    Eh mais j'ai pas de marinière moi, ça veux dire que je suis une rebelle, un peu ? :coiffe:

    (je fais trop avancer les débats sinon)
     
  3. Zélande

    Zélande
    Expand Collapse
    Left this place for ever.

    J'aime bien l'article !
    Il est assez juste, dans sa globalité, mais je ne fais pas d'études de sociologie ou de trucs du genre, donc ce que je dis est fondé sur ma propre expérience...
    Être différent, c'est souvent synonyme d'exclusion de toute façon, et la mode est créée pour être suivie. On pourrait se dire qu'il ne faut pas écouter les autres mais suivre sa propre voie, mais comme on est bombardé d'informations extérieures à longueur de journée, il devient difficile de s'écouter soi-même...

    Cela n'empêche pas que je n'ai pas d'espadrilles, ni de marinière... Donc, je suis une rebelle.

    EDIT : Désolée Eleen, j'ai vu ton message après avoir posté le mien :oo: !
     
  4. Bathsheva

    Bathsheva
    Expand Collapse
    A lost soul in a big world

    Très bon article!!!! J'adore!!
     
  5. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Merci merci les chouettes filles :)

    Et c'est fort possible : pas de marinière, ça doit être synonyme d'un chouïa d'auto-rébellion !

    Et Madness, c'est très juste ce que tu dis... Être différent, c'est toujours être le déviant d'un groupe, et donc l'exclu de quelqu'un.
     
  6. Eleen

    Eleen
    Expand Collapse
    Until the very end.

    Déjà, je suis complètement d'accord avec ce que tu dis, et en plus tu sors les mêmes choses débiles que moi. Tu es moi, c'est ça ?

    Sinon, je trouve l'article vraiment intéressant. Et puis, il est bien, clair, précis.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Plus jeune, je voulais absolument entrer dans le moule, mais aujourd'hui, quand j'y réfléchis, je suis complètement perplexe face à la valorisation du conformisme, en fait. Quel mérite, de se fondre dans la masse ? Objectivement ? Le fait d'être "original" devrait être (et dans mon système de valeurs, EST) plus valorisé que le fait de ressembler à tout le monde. Ca demande du courage, du détachement par rapport aux carcans sociaux, de l'indépendance d'esprit, et ça me paraît évidemment plus... couillu? que le moutonnage. Pourquoi devrait-on s'effacer, se nier, et entrer dans le rang (parfois malgré soi), pour se faire accepter ? La différence fait peur, et c'est vraiment con.

    Après, ce que je dis sur l'originalité, ça ne concerne pas que les fringues, je parle d'un choix de vie en général, et du coup je déborde carrément du sujet.

    Mais bref, tout ça pour dire que j'ai bien aimé l'article, et qu'il m'a fait réfléchir une fois plus sur conformisme VS "déviance", ou du moins différence.
     
  8. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    C'est pas grave tant qu'il s'agit de fringues, mais malheureusement ça s'arrête pas la...
    Enfin bon en même temps c'est pas nouveau hein ;)
     
  9. Rosaly--

    Rosaly--
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Bah j'ai un truc rayé bleu-marine et blanc donc on peut dire que j'ai une marinière (quoique dans ma tete on dirait plus un t-shirt de prisonnier les rayures sont grosses c'est le bleu qui fait marin.. bref).
    Mais j'lai pas acheté parce que "je veux une marinière", j'lai acheté parce que j'lai croisé chez H&M qu'il etait tout seul perdu au milieu de truc qui avaient rien à voir et j'me suis dit "oh cool ce truc 5euro, en plus c'est ma taille aller hop je prends !"
    Du coup c'est plutôt dût au fait qu'ils font tellement de trucs style marinière, que à un moment j'allais bien finir tomber dans le panneau :nerd:

    Tout ça pour dire que j'ai vraiment pas l'impression de vouloir faire comme tout le monde, appartenir à un moule tout ça. Je pense que mon adolescence en solitaire et le fait que j'ai jamais eu de groupe d'amis, fait que mon caractère s'est forgé comme ça. Par contre j'me fais avoir par le matraquage. A force de voir la même chose partout, j'fini par aimer ça, ou trouver un article parmi toute les déclinaisons (comme la marinière) qui me plait et voila au final j'me retrouve avec la même chose que tout le monde.

    Puis les mouton c'est le bien (cf. mon avatar) :cretin:
     
  10. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Printemps 2009 non ? Parce que ça fait quand même quelques saisons qu'on en voit un peu partout, des marinières (:

    Excellent article en tout cas, limpide et très bien écrit.

    J'ai mis du temps à accepter la part de conformisme en moi. Adolescente, "conformiste" me semblait même être la pire insulte possible (oui, un peu comme les gothiques dans South Park, c'était même exactement ça...). Mais en essayant de m'affranchir des codes de ce que je considérais être la masse (comprendre : le lycéen moyen), je ne faisais que suivre les codes d'autres groupes sociaux : goths, metaleux, skateux...

    Maintenant ça va mieux. J'achète ce qui me plaît. Et peu importe que mes goûts soient influencés par la publicité, les magazines, tout ça. Du moment que je me sens bien dans mes pompes, je ne réfléchis pas plus loin.

    Enfin quand je dis ça, ça vaut surtout pour les fringues. Parce que sur le plan culturel, intellectuel, politique, l'angoisse de la pensée unique, ça reste une constante chez moi (résultat : impossible d'avoir une opinion tranchée plus de deux jours de suite sur de nombreux sujets...)
     
  11. FoxyRoses

    FoxyRoses
    Expand Collapse
    What's love without tragedy?

    Je hais tout simplement les marinières..
    (Bien que j'avoue en avoir une, si si si, acheté à H&M en 6ème, serais-je avant gardiste haha ?)
    Bref soyez mignonnes, brulez les TOUTES les filles :twisted: !
     
  12. Makiko

    Makiko
    Expand Collapse
    Besoin de rien. Envie de seske.

    Tiens, mon copain a la même formation que toi et vos explications sont similaires, j'en déduis que c'est fiable ;)

    En tout ca merci de publier des articles plus "scientifiques" parce que le psychologie de comptoir, non merci...

    Mais est-ce que, comme le dit Dacha, être original c'est sortir de la masse? Parce que comme tu le disais, c'est une question d'appartenance à des groupes. Donc si on sort d'un, on appartient à un autre. Donc finalement on en sort jamais vraiment.
    On a beau être original, la société se compose de gens qui sont dans la norme et d'autres groupes qui sont en dehors. Cela mis ensemble = la société.
     
Chargement...