Médecine ou paramédical ?

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par apacha, le 4 décembre 2015.

  1. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    Salut !

    Je suis en Terminale S et j'hésite pour mes futurs choix d'orientation : entre la PACES pour tenter de devenir médecin généraliste ou une classe préparatoire aux concours paramédicaux dans le but de préparer des concours d'entrée en école d'orthoptie (un métier qui a attisé ma curiosité depuis un petit moment déjà). J'ai déjà contacté une orthoptiste pour me parler un peu du métier et je dois avouer que ça m'a séduite, après je n'ai pas encore contacté de médecin généraliste mais étant donné qu'on va tous chez le médecin c'est déjà légèrement plus simple de s'imaginer la journée d'un MG.

    L'orthoptie m'attire mais médecin est un métier auquel je pense depuis le collège, j'ai fait beaucoup de recherches dessus, je ne l'idéalise pas et je sais que ces études sont très difficiles cependant, je n'aimerais pas avoir de regrets. Je me suis dis, pourquoi ne pas faire une PACES puis voir si je me réoriente après ? Sauf que si je fais une PACES, je pense faire une prépa en parallèle assez chère pour mettre toutes les chances de mon côté or les classes préparatoires aux métiers paramédicaux sont chères aussi.. Donc claquer 3 000/4 000 balles au total en 2 ans dans le cas où je me rends compte que médecine n'est pas fait pour moi (ou est fait pour moi, après tout.. [​IMG] ) je ne pourrais pas.

    Ce qui me plaît dans les métiers paramédicaux est le fait de prendre plus de temps avec les patients donc de créer plus de liens je pense, la durée d'étude est moins longue mais c'est déjà pas mal, il y'a une variété d'exercice intéressante, pas trop de chômage à priori. Ce qui me plait dans le métier de médecin c'est le fait de soulager les souffrances (même si pas systématique), connaître les rouages du corps humain mais je ne suis pas persuadée que la pression liée au métier et ses responsabilités collera avec mon tempérament même si je sais qu'il y'a une variété impressionnante de spécialités qui permettent de satisfaire les intérêts de tout le monde !

    Est-ce que des étudiantes en orthoptie ou des étudiantes en médecine voire des orthoptistes et médecins en exercice pourraient me parler un peu de leur cursus, métier ? En particulier celles qui se sont réorientées vers le paramédical après/pendant des études de médecine ou l'inverse ? Avez vous des regrets personnels pour le choix de telle ou telle formation, un échec ou autre ?

    Merci à celles qui me répondront !
     
  2. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    @Clorangoutan Merci pour ta réponse ! Ça fait du bien de voir quelqu'un qui se plait en médecine, parce que je ne vois que des témoignages pratiquement de personnes qui auraient préféré faire autre chose pour avoir plus de temps pour eux et qui déplorent le système de ces études. Je pense que je devrais effectivement quand même tenter la PACES pour n'avoir aucun regret, et au pire des cas, je ferais en sorte de passer les concours d'entrée en école d'orthoptie si échec au concours de médecine. Peut-être que je me mets des barrières toutes seules et que je me fais des idées sur ces deux métiers, je ne sais pas...
    J'aimerais effectivement que tu développes un peu la partie sur les relations avec les patients.
     
  3. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Edité
     
    #3 _Plume, 5 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
    MadKingBunny et apacha ont BigUpé.
  4. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    Merci @_Plume pour ton message réaliste ! Tu as mit le doigt sur tout ce que je crains un peu.. Je suis tiraillée entre l'ambition de devenir médecin et me dire que je peux y arriver, mais aussi me plaire dans ce métier. Et tiraillée par tous ces côtés négatifs que je peux retrouver dans les études de médecine et que je peux éviter en faisant un métier également humain mais avec des études moins contraignantes, les études dans le milieu paramédical donc. Avoir tout le temps la tête dans les cours, dans le guidon (sauf si je suis passionnée évidemment), bof. J'aimerais voyager et faire notamment des voyages humanitaires et avec médecine, je ne sais pas trop si je pourrais m'y consacrer.. D'un côté, les études de médecine sont peut être dures mais la finalité c'est être médecin et je peux tout à fait m'éclater et m'organiser à ma sauce plus tard (avec le libéral, les variétés d'exercice) tout en gagnant bien ma vie (ça, il ne faut pas le négliger, si je fais du paramédical, je ne gagnerai pas autant bien ma vie, ce n'est peut être pas la priorité mais je n'ai pas envie dans 20 ans de me dire merde, j'ai choisi ça et j'ai aucune porte de sortie pour évoluer professionnellement et je suis condamnée à un salaire qui ne va pas évoluer de beaucoup toute ma vie). Aussi, le métier de médecin est un métier avec beaucoup de responsabilités, est-ce que j'ai vraiment envie d'avoir la vie de personnes entre mes mains, confronter la mort ? Après il y' a des spécialités en médecine comme santé publique ou médecine du travail qui me paraissent vraiment intéressantes malgré qu'elles soient délaissées par les étudiants, comme quoi, en médecine, on peut se diriger vers pratiquement tout (éviter l'hôpital ou au contraire n'exercer que dans ce genre de structure). D'un autre côté, les études paramédicales sont toutes aussi intéressantes (l'orthoptie dans mon cas), avec de l'avenir, peu de chômage, le contact humain, les connaissances scientifiques et je pourrais me consacrer à d'autres projets que mes études purement scolaires. Quand je dis que je ne veux pas regretter, je précise aussi que j'ai fait une réorientation pour pouvoir passer un bac S et embrasser une carrière dans la santé, surtout médecine pour devenir médecin généraliste. Je suis toujours déterminée. Ça serait dommage de ne pas tenter.. Mais je suis aussi séduite par l'orthoptie, alors.. Tout ces questionnements ont peut être l'air superflus mais j'avoue que je suis perdue.
     
    #4 apacha, 5 décembre 2015
    Dernière édition: 5 décembre 2015
  5. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Edité
     
    #5 _Plume, 5 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
  6. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    @_Plume Regrettes-tu d'avoir fait médecine et qu'aurais-tu fait à la place ? C'est comme tu l'imaginais ? Les cours théoriques, la préparation des ECN et les stages hospitaliers sont-ils gérables avec un minimum de vie sociale ? J'ai peur de ne plus avoir le temps pour vivre si je me lance dans ces études, et d'enchaîner des années comme ça, finir par être dégoûtée et ne pas forcément m'épanouir. Oui, on peut faire de l'humanitaire avec le métier d'orthoptiste, comme avec tout métier touchant à la santé.. On a besoin de tous les corps de santé de manière générale. L'orthoptiste étant une profession paramédicale qui rééduque les patients ayant des problèmes/maladies visuelles, fait des bilans et dépistages, on en a besoin. J'ai suis tombée sur Internet l'association Orthoptie sans frontière qui fait des voyages en Afrique pour rééduquer des enfants mal voyants, ayant du strabisme ou d'autres maladies visuelles. Donc, oui, je pense que ce serait possible pour moi après 3 années d'études d'orthoptie de partir voyager dans ce cadre là, par exemple.

    @Clorangoutan Je vois ce que tu veux dire... Ce que tu as expérimenté est surtout le milieu hospitalier qui est effectivement particulier et tend à être une grosse machine à soigner. D'ailleurs, avec le déficit de la Sécurité Sociale, c'est un peu morose pour le milieu hospitalier, les conditions de travail des infirmières et des AS est intenable pour le salaire qu'ils/elles touchent. Après, quand je disais "passer plus de temps" avec le patient, je parlais surtout du fait que par exemple, en orthoptie on voit le patient sur un nombre défini de séances pour une rééducation orthoptique et donc on a le temps de le suivre sur le moyen/long terme. C'est aussi peut-être moins stressant car on a pas la vie de quelqu'un entre ses mains, on bosse avec des pas mal d'appareils pour faire des bilans (d'après ce que j'ai vu). Les conditions médicales type médecin généraliste, à moins de bosser dans un village ou autre, comme réel médecin de famille, c'est peut être moins évident. De plus, les médecins généralistes commencent à revendiquer de meilleures conditions de travail, car ils subissent des burn-outs à force d'enchaîner les consultations pour s'assurer un salaire convenable. Disons, qu'actuellement ce n'est pas rose pour les médecins généralistes.
     
  7. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Edité
     
    #7 _Plume, 5 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
  8. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    @_Plume Ton message me fait beaucoup réfléchir. Tu comptes prendre quelle spécialité après l'ECN ?
     
  9. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Edité
     
    #9 _Plume, 6 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
  10. apacha

    apacha
    Expand Collapse
    1.0 en route vers 2.0

    @_Plume Et tu aimes bien, hormis les inconvénients ? Tu comptes faire du libéral après ?
     
  11. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    Edité
     
    #11 _Plume, 6 décembre 2015
    Dernière édition: 8 décembre 2015
  12. _Plume

    _Plume
    Expand Collapse

    @Ocytocine. Désolée:yawn: (j'évite de dire ça à des PACES quand même parce que c'est pas franchement motivant :shifty: :lol:) En tout cas bon courage à toi, j'espère que tu auras sage-femme, c'est un chouette métier, loin d'être inférieur à celui de médecin :happy:
     
    Ocytocine. a BigUpé ce message
Chargement...