Meilleur souvenir de voyage

Sujet dans 'Voyages & Villes du Monde' lancé par olaflor, le 17 janvier 2015.

  1. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    Le titre est assez explicite mais je pense que ca pourrait être sympa de se raconter nos meilleurs souvenirs :)
    Edit: je suis ravie que ce topic vous plaise les filles.
    Much love :cupidon:
     
    #1 olaflor, 17 janvier 2015
    Dernière édition: 17 janvier 2015
  2. petitbisonbleu

    petitbisonbleu
    Expand Collapse

    Oooh l'idée géniale ! Moi qui suis friande de récit de voyage, je pourrais bien me régaler ici :d Je commence par un de mes meilleurs souvenirs, l'été dernier à Florence, le soir du match France/Nigeria. À la mi-temps j'étais aller manger un bout en me baladant sur les bords de l'Arno. De là je vois un gars à sa fenêtre au téléphone, il me fait coucou et me fait signe de venir mais comme le match allait reprendre j'ai continué ma route. Plus tard dans la soirée, dans la rue, un gars m'aborde et il se trouve que c'était lui, et il me propose d'aller boire du bon vin dans la boutique de son ami. Je me suis dit "yolo" et j'y suis allée. Et là je me retrouve dans une boutique de maroquinerie avec ces deux gars en train de boire du bon vin. Ils étaient "persans" (c'est le mot qu'ils employaient) et vraiment cool. On commençait à être bien pompette quand un troisième pote nous a rejoins. On a fermé la boutique et on a été dans l'appart du premier gars, avec donc vue sur l'Arno et le ponte Vecchio :d Là, on avait bien la dalle (il devait être minuit) et le gars en question a cuisiné des pâtes au safran...les meilleures de ma vie :nomnom:. Plus tard ses amis ont voulu aller en boîte, lui m'a proposé de rester ici avec lui pour qu'on s'amuse un peu, mais j'avais un train tôt le lendemain et je voulais rentrer à l'auberge. Il a été très gentleman, pas du tout relou, et m'a raccompagné à mon hôtel, moi sur son vélo, lui à côté. Je zigzaguais un peu d'ailleurs. On est passé sur le ponte Vecchio désert, avec la lune qui se reflétait sur le fleuve.
    Voilà :) C'est vraiment un chouette souvenir et typiquement le genre de rencontre fortuite que tu peux faire en voyage, et que j'adooooore! :cheer:
    À vous maintenant!
     
    Shiling, Adélaïde., olaflor et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    @petitbisonbleu y a toujours des trucs qui cassent nos plans! Ca me rappelle le prof de biologie que j'avais embrassé dans un bar à Berlin. Le meilleur baiser de ma vie! On m'avait volé mon portable ce soir là donc j'étais dépendante de ma pote berlinoise qui m'hébergeait. Quand elle m'a dit qu'on quittait le bar j'ai pas eu l'idée de trouver un plan B pour rester avec ce mec et comme il m'avait rien proposé non plus. Bref le regret de ma vie!
     
  4. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    J'ai aussi ce souvenir quand je rentrais de Berlin de nuit en train. A la frontière allemande (dans une station de train paumée un peu craignos). Un américain qui était en Eurotrip me dit "c'est bizarre de te dire ça mais on peut se partager mon duvet si tu veux je peux pas te laisser dans le froid". J'y suis allée sans réfléchir et j'ai eu les meilleures discussions de ma vie. On était juste assis avec son duvet sans séduction ni rien hein^^
     
    #4 olaflor, 17 janvier 2015
    Dernière édition: 17 janvier 2015
    petitbisonbleu a BigUpé ce message
  5. Ira-san

    Ira-san
    Expand Collapse
    Furiosa

    Oh la la j'adore voyager et lire des souvenirs de voyage ! Super idée ! :paillettes:

    Un soir à Kyoto avec mon copain pendant le Gion Matsuri. Nous étions arrivés le matin même sur place après 3 jours à Tokyo, nous avions visité quelques temples puis, quand le soir est tombé, nous avons décidé d'aller nous balader dans le centre historique pour assister au Gion Matsuri ; c'est une des deux grandes fêtes annuelles de la ville, pendant 3 jours des chars vieux de plusieurs centaines d'années sont exposés dans les rues de Gion (le quartier "des geishas", des théâtres de kabuki...) avant de défiler au matin du dernier jour. Il faisait chaud, sombre, les promeneurs étaient joyeux, les lampions en papier illuminés de toutes les couleurs, les enfants jouaient à attraper des petits poissons dans des stands, les jeunes portaient de jolis yukata, l'Asahi à la pression était délicieusement fraîche, les chars anciens magnifiques... Alors qu'on cherchait à se souvenir exactement la symbolique de cette fête, une jeune femme nous a très gentiment expliqué en anglais qu'il s'agissait d'apaiser les esprit des morts. Cette soirée était déjà magique mais j'ai vu la fête avec un regard nouveau, c'était un moment très fort.
    Ensuite nous sommes rentrés (fourbus et suants ^^) dans notre petit ryokan (un genre d'auberge/bed and breakfast à la décoration japonaise traditionnelle) ; la douche était occupée par une famille nombreuse, alors notre logeuse nous a proposé d'aller nous laver "à la japonaise" dans le bain public du quartier. C'était reparti pour un petit périple en tongs dans le quartier obscur, entre les maisons basses et les lanternes. Nous avons fini par trouver le bain public (sento) où une toute petite vieille nous a accueilli sans parler un mot d'anglais ou de français (elle savait dire "body" et "shampoo"); tout en souriant elle nous posait plein de questions en japonais auxquelles on ne pouvait pas répondre.
    Entre fous rires et tapes sur le bras de mon copain qui s'était trompé en allant du côté "femmes", le temps de se donner rendez-vous à la sortie 45 minutes après je me suis retrouvée totalement nue, une bassine à la main, plantée debout dans la vapeur au milieu de 5 ou 6 japonaises de tous âges, les unes se récurant et s'aspergeant avec l'eau de leur bassine, assises sur des petits tabourets en plastique le long des murs, les autres paressant dans un bain brûlant, toutes les yeux fixés sur moi. J'ai rougi, marmonné "konnichiwa", et suis allée me récurer sans demander mon reste avant de me plonger dans le bain. J'ai vu une petite fille jouer avec sa maman, deux femmes âgées se masser le dos, une fille de mon âge m'observer du coin de l'oeil, l'air médusé. De l'autre côté du mur de séparation j'entendais les hommes plaisanter à voix haute et rire, tout en me demandant comment l'expérience se passait pour mon copain.
    En rentrant au ryokan nous étions émerveillés par cette soirée, totalement détendus et reconnaissants envers la vie de pouvoir voyager et vivre de telles expériences.
    Nous y sommes retournés le lendemain, et encore le surlendemain, notre dernier soir à Kyoto. Ce soir là la petite dame nous a offert des sodas et des glaces, nous a pris en photo et nous a serrés dans ses bras. Nous étions un peu tristes de la quitter et elle aussi je crois (car on ne parlait toujours pas japonais, et elle toujours pas français). <3
     
    Aya_Oshea, Calhis, GrandeMarine et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    Un autre bon souvenir c'était un soir à Rotterdam. Je rentrais en vélo avec une pote j'étais derrière! On a rencontré d'autres jeunes sur notre chemin trop heureux de pouvoir parler français avec nous. On s'était paumée avec ma pote du coup on a vradouillé dans les rues de Rotterdam et on a vu le lever du jour. Une fois arrivée, la sensation de retrouver son lit chaud était priceless!
    (Mon Dieu j'ai trop plein de souvenirs en fait! Je sens que je vais squatter ce topic et c'est pas bon pour mes révisions!)
     
    GrandeMarine a BigUpé ce message
  7. Caralum

    Caralum
    Expand Collapse

    Il y en a beaucoup.... Mais ce voyages en Argentine avec deux français rencontrés deux jours plus tot haha! quelle aventure!

    Je sus parti de Salta (nord argentin) avec deux français que je ne connaissais pas du tout, on a parcouru je pense déjà pas mal de km genre 400 par jour, on se retrouve dans un désert PAUME à 4000m d'altitude.... et BIM la voiture n'avance plus.... le moteur s'est embourbé dans le sable, nous nous retrouvons coincés au milieu du désert, seuls au monde... hahaha la panique mais c'etait vraiment très drole... Après on a eu le même coup mais dans l'eau .. cette fois ci accompagnés de lamas hihi
     
    oavrilo a BigUpé ce message
  8. GrandeMarine

    GrandeMarine
    Expand Collapse
    se roule dans un champs de coquelicots

    Je n'ai pas de souvenir précis en tête mais je reviendrais surement poster!
    En tout cas mon voyage le plus marquant pour l'instant fut mes 3 mois au Bénin en tant qu'humanitaire mais c'est beaucoup trop long à expliquer!
     
  9. olaflor

    olaflor
    Expand Collapse
    High risk=high reward

    @GrandeMarine j'ai habité au Bénin pendant 2 mois. J'avais beaucoup aimé! Je suis congolaise d'origine et c'est toujours intéressant pour moi de voir que dans un seul continent il y a autant de cultures différentes, de manière de vivre... j'adorais la mobylette en guise de taxi au Bénin et les oranges épluchées au marché! Depuis je ne les mange que comme ça :d
     
  10. GrandeMarine

    GrandeMarine
    Expand Collapse
    se roule dans un champs de coquelicots

    @Midy oui les Zem! Moi j'en avais un attitré (Jacky de Londres) qui m'a appris à conduire un scooter et à monter à 3 dessus surtout!
    Après moi je n'étais pas à Cotonou j'y suis rester que deux jours et je n'ai pas du tout aimé (je me suis sentie vraiment comme une touriste à ce moment la alors que ça faisait 3 mois que j'y étais) alors qu'à Natitingou j'étais certes une Yovo mais on ne faisais pas du tout attention à moi, fin on m'a vite adopté!
     
    olaflor a BigUpé ce message
  11. oavrilo

    oavrilo
    Expand Collapse

    Je dis souvent que pour moi, les galères et les imprévus sont souvent ce qui font les meilleurs souvenirs !

    Cet été, je suis partie avec une amie et nos sacs à dos faire un tour des capitales européennes (InterRail, tu es mon Graaaaal :loveeyes: ).
    Un peu stressées, on avait réservé toute les auberges en avance et on avait pas beaucoup de marge de manœuvre ( à refaire, j'irai plus en mode cheveux au vent et pouce en l'air mais bon, il faut bien commencer par quelque chose ^^). Donc nous voilà, à la gare de Zagreb, attendant notre train pour Budapest partant vers 3h du matin, à moitié endormies et à la veille du Sziget dont nous avions totalement oublié les dates. Fidèlement à la Croatie, le train est arrivé avec plus d'une heure de retard et là, surprise : les portes ne s'ouvrent pas. On ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe et on commence à longer le train à la recherche d'une porte qui voudrait bien s'ouvrir. Rien. Nous étions près d'une cinquantaine sur le quai jusqu'à ce que, miracle, une porte s'ouvre ! Sauf que, fausse alerte, on comprend que le train n'avait pas ouvert ses portes car il était déjà surchargé... Les esprits s'échauffent et certains, armés de leurs réservations cherchent à renter de force, obligeant les gens à voyager debout pour 7 heures ! :erf:
    On panique un peu, et on n'avait pas très envie de rester entassées si longtemps. On sors alors notre carte du réseau ferroviaire pour découvrir que c'est le seul train passant la frontière, le prochain train partant 8h plus tard... Deux autres français, un peu paniqués eux aussi essaient avec nous de trouver une solution. Au bout d'une demi heure, les gens se mettent à courir à l'un des bouts du train resté à quai : quelqu'un venait de comprendre que l'on rajoutait un wagon :gnih:. Le plus drôle fut ce moment là : les gens (comme nous) qui ne parlaient pas croates, complètement perdus, essayant de trouver un moyen stratégique de se positionner pour pouvoir rentrer en premier et réussir à obtenir une place qui ont du recourir à une technique drastique : sauter dans le wagon en marche, avant qu'il ne soit rattaché au reste du train, avec une moyenne de 15 kilos sur le dos.
    Même si c'est plus drôle avec le recul que sur le moment, c'était vraiment un de nos meilleurs souvenirs. On a passé le reste de la nuit à discuter avec ces deux français, et le soleil qui se levait ... ( avant de les perdre de vue à Budapest... :facepalm: )
     
  12. Sweeteums

    Sweeteums
    Expand Collapse

    Mon plus beau souvenir....
    C'était lors de mon premier voyage au Japon. Je voulais faire absolument un truc au Japon à ce moment-là : l'ascension du Mont Fuji. Et ça a été dur dur dur, horriblement dur pour moi pas sportive (à l'époque surtout !), j'avais les mollets qui me faisaient atrocement mal et j'avais du mal à respirer (3776m). Mais en chemin j'ai rencontré 3 Japonais adorables avec qui j'ai monté, ils m'ont beaucoup soutenu et encouragé, on a partagé des petites choses à manger, on s'inquiétait de voir si on arrivait à grimper, on pas mal discuté aussi... Malheureusement un peu avant l'arrivée je les ai perdus de vue. Et en haut j'étais tellement malade à cause du manque d'oxygène que je ne me suis pas éternisé des heures.

    Arrivée vers 4h du matin, nous étions plus d'une centaine, et nous avons vu le soleil se lever depuis le plus haut mont du Japon... C'était juste magnifique. Les gens criaient "Nippon Banzaiiii !" et ça me faisait tellement pleurer de joie... Gyaahh rien que d'y penser... ! ^^
     
    Tiffny, meh, oavrilo et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...