Mes cicatrices et moi, de la honte à la fierté

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucie Kosmala, le 29 mai 2016.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Kroc'hen garv a BigUpé ce message
  2. Luniiie

    Luniiie
    Expand Collapse

    J'ai moi aussi été opérée, il y a quelques mois, et comme cette Madmoizelle, j'ai commencé par ne pas très bien le vivre.

    J'ai eu plusieurs cicatrices depuis que je suis enfant, tout bêtement parce que j'étais une vraie casse-cou, donc j'ai une grosse écorchure sur le coude gauche, des petits traits un peu partout sur les genoux, les doigts, sous une aisselle, et aucune d'entre elles ne m'a jamais dérangée. De même pour les quatre griffures de chat sur mon mollet, qui datent de mon enfance (cette saleté de chat a fini en compote, bien fait pour lui ! :twisted:).

    Mais celles-ci ne m'ont pas fait le même effet. Personnellement, je ne les trouve pas si moches que ça, j'ai conscience qu'elles pourraient être bien plus jolies, mais ça va. J'ai une cicatrice droite, faite par le chirurgien donc toute belle, de 10 points de suture d'un côté de la cheville, et une cicatrice en Z (de Zorro, héhé) de 13 points de suture, où on voit bien que le chir' a galéré à rassembler tous les lambeaux de peau déchirés... Elle est rougeâtre / violasse, un peu moche, mais je me dis qu'elle montre le courage que j'ai eu dans l'accident qui m'est arrivé, d'avoir surmonté ça pas trop difficilement et de remarcher correctement alors que c'était pas gagné vu les radios de ma double fracture.

    C'est plus le regard des autres, qui m'a dérangée, en fait. Comme c'était une fracture ouverte, avec des sutures un peu compliquées, dès deux jours après l'opération, on me les a montrées, parce qu'il fallait faire des soins dessus tous les deux jours. Et à chaque fois que des infirmiers se penchaient dessus, ils soulignaient à quel point l'une d'entre elles n'était pas jolie, de même pour ma mère. Mon père et mon frère les ont à peine regardées car ça leur soulevait le coeur, à l'époque, en voyant les fils qui dépassaient. Du coup, j'ai acquis l'idée qu'elles étaient vraiment laides, et j'ai refusé de les montrer à quiconque ensuite.

    Aujourd'hui, avec le beau temps, je n'ai pas envie de me priver de me balader les pieds à l'air, ou les jambes à l'air. J'ai commencé par mettre des chaussettes en nylon pour les cacher un peu lorsque je mettais des ballerines, éviter que mon pantalon ne remonte et qu'elles ne se voient, et puis j'ai décidé d'assumer jusqu'au bout. Parfois, certains collègues les regardent, ou me font une remarque dessus, mais j'essaie de m'en ficher. Elles font partie de moi comme les autres, et je n'arriverai pas à les enlever de toute façon (surtout que le chir' va les rouvrir dans quelques semaines pour enlever les plaque et vis que j'ai).

    Je n'ai pas de petit-ami depuis l'accident, mais j'espère que le prochain m'acceptera avec mes cicatrices. :)
    (bon indice : le mec qui me plaît en ce moment ne les trouve pas laides du tout, elles lui sont indifférentes :rockon:)
     
    Tippi, Bananou, Kroc'hen garv et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Sopalus

    Sopalus
    Expand Collapse

    Pour ma part, j'ai été opérée des reins à l'âge de 3 ans. J'ai donc deux belles cicatrices de chaque côté de la taille. Je trouve que ton article résume bien les choses! Je me souviens très bien que toute mon enfance les gamins rappliquaient, à la plage ou à la piscine, pour me dire "aah c'est quoi? Comment t'as eu ça?? Tu t'es faite mordre par un requin??" Et c'était assez dur à vivre de ne jamais pouvoir aller me baigner tranquille... J'ai donc fini par avoir très honte de mes cicatrices à l'adolescence, déjà qu'en plus c'est pas vraiment l'âge où t'es ultra content de te désaper devant ta classe.
    Bon je vous passe les détails de mon changement d'esprit, tout ça pour dire qu'aujourd'hui je suis très fière de les avoir, de me sentir un peu différente. Comme tu dis c'est un peu un tatouage, elles racontent un bout de mon histoire :)
     
    Kroc'hen garv, Muwglyk et CouscousGarbit ont BigUpé ce message.
  4. Kroc'hen garv

    Kroc'hen garv
    Expand Collapse
    You can't stop the waves but You can learn to surf.

    Moi aussi j'ai une cicatrice sur le genou droit, parce que quand j'avais 8 ans je suis tomber en roller. Avec le temps je me suis habitué à ma cicatrice mais le problème c'est qu'elle est extrêmement large car quand on m'a recousu on ne m'a pas dit de ne pas plier la jambe le temps que ça cicatrice du coup la cicatrice c'est énormément étendu et en grandissant elle a continuer à s'élargir. Avec le temps je m'y suis habituer mais j'ai mit énormément de temps à m'habiller sans penser à est ce qu'on la voie ou non. En plus dans un mois je vais me faire opérer du genou gauche parce que j'ai un problème de menisque. Enfin voilà donc pour tout ce qui vienne de se faire recoudre des genoux ou des coudes ne les plier pas ! C'est article me rappelle l'emymysion sur les fractures ou Aude gogny-goubert racontait que les cicatrices c'est un tatouage que tu ne décidé pas de porter. Voilà bon courage à tout ce qui essaye d'accepter leur cicatrice ça viendra avec le temp. :)
     
    Luniiie a BigUpé ce message
  5. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    C'est vraiment un bel article. Pour ma part j'ai une cicatrice qui suit toute ma colonne vertébrale, très fine mais très longue, suite a l'opération de ma scoliose. Je l'ai rapidement acceptée, mais je n'en ai pas été fière tout de suite. Aujourd'hui je le suis, car comme plusieurs Madz l'ont dit, cette cicatrice raconte non seulement un bout de mon histoire, mais c'est aussi une marque qui prouve que j'ai vécu quelque chose de difficile, et que je me suis relevée.
    Quand je suis en maillot de bain je me sens grave warrior, et en plus, les gens ne se focalisent pas sur tes poils aux pattes quand leur regard est fixé sur ton dos :queen:
     
    Kroc'hen garv, CouscousGarbit et Miss Prism ont BigUpé ce message.
  6. Bananou

    Bananou
    Expand Collapse

    Niveau cicatrices je suis gâtée ! Pas d'opération pour le moment (mais bientôt de l'épaule et chir bariatrique), mais par contre j'ai pas mal de cicatrices dues à mes cascades d'enfant haha (mollet, main, genou...), cela dit je les accepte sans problème, elles sont très peu visibles sur ma peau claire.
    Les cicatrices les plus gênantes, si on peut les considérer comme telles, ce sont mes vergetures, dues à ma perte et prise de poids Yo-Yo pendant 10 ans... Et je n'arrive pas à en être fière du tout; certaines femmes en sont fières car la plupart les doivent à leur grossesse, ce qui est plutôt poétique. Les miennes dues à mon obésité pendant de nombreuses années, j'ai plutôt honte de leur histoire... J'espère pouvoir vivre avec un jour sans que cela me gêne... :erf:
     
    Astyana, Kroc'hen garv, Tippi et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Miziore

    Miziore
    Expand Collapse

    Ce témoignage me parle beaucoup, j'ai une cicatrice sur le front (comme Harry Potter carrément classe ! :harry:) mais j'ai surtout des plaques blanches partout sur la peau et le lot de complexes qui va/allait avec.
    C'est une maladie auto-immune le vitiligo qui cause des plaques de dépigmentations de la peau (comme Chantelle mannequin pour Desigual).
    Résultat long parcours vers l'auto-acceptation très difficile au départ (super combo gagnante mauvaise estime de soi - harcèlement scolaire).
    Mais maintenant je pense pouvoir dire : objectif atteint ! :joy: Je prend même plaisir à bronzer en maillot de bain (on partait des manches longues même en temps de canicule quand même c'est pour dire)
    J'avais même pris l'habitude de mentir, pour répondre à la question récurrente "mais tu vas avoir ça pendant longtemps ?!" (notez la délicatesse)
    "Bah ouai 3 ans" pour atténuer la réalité (pas de "guérison") pour m'épargner de la pitié des autres.
    Je dis guérison entre "..." parce que je ne m'estime pas/plus malade ma perception a évolué !
    D’ailleurs maintenant mes marques et moi on cohabite plutôt bien après tout je les aimes bien elles me donnent des aires de guerrières.
    Bref je pourrais m'étaler pendant des heures sur le sujet et toutes les stratégies plus ou moins foireuses que j'ai adopté pour essayer d'accepter cette situation.
    Il y a toujours des petits moments de déprime (évolution des plaques) mais après tout qui n'en a pas ?
    Bref fuck les complexes ! :banana:
     
    Kroc'hen garv et Luniiie ont BigUpé.
  8. l'astragale

    l'astragale
    Expand Collapse
    "Fille folle amante du vent"

    Ahhh je suis dans la team cicatrice !
    J'ai été opérée du coeur quand j'étais gosse du coup j'en ai une entre les seins qui va plus ou moins de la hauteur des clavicules jusqu'à cinq centimètres au dessus du nombril, elle se termine sur deux espèces de "trous" super moches
    Je la vivais super mal quand j'étais petite (elle se voyait beaucoup plus, maintenant elle est beaucoup moins blanche donc moins visible). On m'avait dit qu'une fois ma croissance terminée j'aurais le droit de faire des lasers pour l'effacer et tout... finalement j'ai décidé de la garder, d'abord par flemme (à seize ans j'étais plus occupée à sécher les cours et à pécho qu'à penser à ma cicatrice en fait), puis par désintérêt total. Maintenant, avec ma cicatrice ça va. C'est surtout que les gens n'y font pas attention, quand j'étais enfant tout le monde me posait des questions dessus, par curiosité pas du tout malsaine, mais à la longue ça me focalisait là dessus et je m'en faisais une montagne... Aujourd'hui les seuls qui me posent des questions dessus sont les enfants que je garde, et ça va pas plus loin.

    C'est drôle parce qu'en parlais récemment avec une fille qui a une cicatrice sur l'avant bras parce qu'on lui avait mis des broches après une fracture, et elle disait qu'elle était fière de sa cicatrice. Je me suis rendue compte que j'étais pas du tout fière de la mienne, pour moi elle est tellement intégrée à mon corps, ce serait comme être fière de ma joue droite ou de mes poignets, enfin juste elle est là et je n'y porte plus aucune attention.
     
    CouscousGarbit a BigUpé ce message
  9. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Je n'ai pas de cicatrices, mais à l'adolescence sont apparues de larges vergetures sur mes fesses et mes jambes. Maintenant je les assume (une fois blanches, c'est plus facile), je les appelles mes "griffes de tigre", mais pendant très longtemps je focalisais dessus, j'en était très malheureuse... je regardais les fesses des autres filles et me demandait pourquoi moi j'avais eu droit à autant de marques :/
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. froudou
    Réponses :
    0
    Affichages:
    641
  2. isa151059
    Réponses :
    3
    Affichages:
    2396
  3. elle-l0lita
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1608
  4. chocolat_blanc
    Réponses :
    150
    Affichages:
    17116