Mes réflexes de survie dans la jungle urbaine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Naya Ali, le 27 juillet 2015.

  1. Naya Ali

    Naya Ali
    Expand Collapse

    Adios Badmoizelle et soshishi ont BigUpé.
  2. Enimo

    Enimo
    Expand Collapse
    Vous emmerde occasionnellement

    Merci pour cet article!

    Je me suis défendue pour la première fois la semaine dernière *fière*
    Je rentrais chez moi et j'ai croisé un type, entre 50 et 60 ans, qui m'a murmuré au passage "salut ma chérie". Je me suis retournée et je lui ai dit très poliment "excusez-moi, on se connait?" Je crois qu'il ne s'y attendais pas du tout, il a eu l'air tout con... Et en guise d'explication il m'a désigné un autre gars plus loin en me disant qu'il s'adressait à lui. Là j'avoue ne pas avoir eu envie de poursuivre la discussion, je lui ai lancé un regard qui voulais dire "mais bien sûr" en soupirant et je suis partie. Mais l'expression de cet homme a été une belle victoire.
     
    Yop77, Adios Badmoizelle, Sweetlight et 20 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ollie

    Ollie
    Expand Collapse

    Ah, j'aimerai tellement réussir à répondre... J'y arrive pas, ces situations me stressent et je me crispe en attendant que ça passe...:sweatdrop:
    En ce moment, il y a un type que je vois souvent prendre le métro à la même heure que moi le matin, et à chaque fois que j'arrive sur le quai, il me suit, où que j'aille (je fais des tests, à droite, à gauche, au milieu, je rebouge après, il me suit et vient toujours se mettre juste à côté et me lance des regards...) Il dit rien, il ne me touche pas, donc je fais juste comme si je voyais rien. C'est pas la première fois en plus,il y avait eu un gars l'année dernière sur le quai du métro, qui avait l'air de m'attendre tous les matins, et faisait tout pour se coller à moi dans la rame. :evil:
     
    Adios Badmoizelle, Lis, Kounette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. calliopeonyx

    calliopeonyx
    Expand Collapse
    "Quelle est votre plus grande ambition dans la vie ?" "Devenir immortel et puis... mourir."

    Vivo je sais que ce n'est pas évident mais je t'encourage vivement à te faire violence et à répondre. Tu ne peux pas laisser tous les matins la même personne t'emmerder. Tu seras surprise de constater que ce genre de personnes profite de ces situations car ils savent qu'en général les femmes ne répondent pas et feignent l'ignorance. Fait le test un matin, déplace toi deux ou trois fois du quoi, tu constates en effet qu'il te suit où que tu ailles (et qu'il y a du public de préférence) tu lances un sonore : EXCUSEZ MOI MONSIEUR POURQUOI ME SUIVEZ-VOUS TOUS LES MATINS? L'effet de suprise (il a prit l'habitude que tu ne dises rien) et le regard du public va le faire décamper aussi tôt. Testée et approuvée.

    Bon courage !
     
    Yop77, Adios Badmoizelle, Hama et 13 autres ont BigUpé ce message.
  5. Naya Ali

    Naya Ali
    Expand Collapse

    Ahahaha. Oui, je me suis vite rendue compte que ça me faisait un bien fou de répondre ! J'ai vite constaté que beaucoup d'entre eux n'attendaient même pas de réponse en fait, mais espéraient seulement intimider pour se sentir tout puissants.
    Le coup du "c'est au mec la-bas que je parlais" et juste trop hilarant ^^
     
    Adios Badmoizelle, Sweetlight, ImperialN et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Petite Chaussette

    Petite Chaussette
    Expand Collapse
    Et si on partait en vacances ?

    Depuis environ 2 ans j'ai décidé d'arrêter de baisser la tête, de changer de trottoir et d'adapter mon comportement à celui des harceleurs. J'en avais marre de stresser quand je portais une jupe (alors que notre tenue change rien) et j'ai décidé de répondre à ces mecs.
    Ce n'était pas facile au début et j'ai souvent bafouillé des trucs inaudibles, mais petit à petit j'ai pris de l'assurance et je me fais moins harceler. Je pense que je dois dégager quelque chose qui fait sentir aux harceleurs que je ne suis pas une "proie facile".

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    L'autre chose que j'essaye de faire c'est d'intervenir quand une femme se fait harceler. J'évalue un peu la situation (si elle répond, si c'est "juste" une remarque en passant ou si le mec insiste/la suit) et si besoin je vais voir la femme en faisant semblant de la connaître ou en expliquant au mec qu'elle n'a visiblement pas envie de lui parler.
    Je suis convaincue que si on réagit toutes et tous quand ça nous arrive ou que ça arrive à quelqu'un d'autre ça finira par se calmer.
    Alors TOUS CONTRE LE HARCELEMENT DE RUE :supermad:
     
    OutrEspace, Adios Badmoizelle, Hama et 25 autres ont BigUpé ce message.
  7. misschérie

    misschérie
    Expand Collapse

    En ce moment j'essaye de répondre autant que je peux... C'est encore trop souven un truc bafouillé ou prononcé trop bas mais malgré tout je me fais beaucoup moins emmerdé que quand j'avais 16,17ans.... je crois que je dégage un truc qui les dissuade de m'aborder, je n'ai plus ce petit air timide et vulnérable :rockon:
     
    Adios Badmoizelle, Lis, sweetonic et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. calliopeonyx

    calliopeonyx
    Expand Collapse
    "Quelle est votre plus grande ambition dans la vie ?" "Devenir immortel et puis... mourir."

    @Petite Chaussette pareil pourtant je suis d'un tempérament introvertie pas timide c'est juste que je n'aime pas "déranger des inconnus". Mais le ras le bol et venu le jour où je revenais de jogging, en nage dans une tenue informe où mon glamour n'était pas ce qui transparaisser en premier. Et que je me suis quand même fait siffler là j'ai compris que ça n'avait absolument rien à voir avec ma façon de m'habiller. Que c'était juste le fait d'être une femme et ça m'a énervé

    Et au fur et à mesure des années on prends plus d'assurance et on devient une spécialiste de la répartie XD.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Je crois aussi que le body language fait tout. Si vous avez peur de vous faire aborder, vous donnez physiquement l'impression d'être vulnérable, vous vous faîte aborder, vous paniquez et montrez votre stress => prophétie auto-réalisatrice. Si l'on est plus sûr de soi et que ça se voit, 50% de chance en moins de relou (mais il y en a des tenaces), car la plus part tente l'approche d'en l'idée de succès (montrer leur puissance) pas vraiment pour se prendre un rateau et ils ont plus de chance d'arriver à leur fin s'ils s'attaquent à quelqu'un qui n'a pas l'air sûr d'elle.
     
    Adios Badmoizelle, Hama, Lis et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. Ellestaunord

    Ellestaunord
    Expand Collapse
    I'm a beach. Oui oui, une plage.

    Merci beaucoup pour cet article !
    Je fais partie des rares personnes qui oses répondre et qui parlent avec ces personnes lourdes dans la rue. Je choque toujours mes ami-e-s quand je fait ça. Pour eux je ne devrai pas le faire, ça m'attirerai encore plus de problèmes, mais je considère que si on ne fait rien la personne va penser que c'est normal d'harceler les gens dans la rue.
    Personnellement je leur répond toujours poliment, avec un grand sourire, jusqu'à ce qu'ils soient trop lourd et que je les remballe. Leur répondre poliment marche toujours parce qu'ils ne s'y attendent pas du tout. :banana:
     
    Adios Badmoizelle, ImperialN et calliopeonyx ont BigUpé ce message.
  10. crapaud des bois

    crapaud des bois
    Expand Collapse
    Les castors travaillent la nuit...

    Je suis le genre de jeune femme qu'on aborde dans la rue... je porte des jupes jugée trop courte selon certains hommes mais aussi certaines femmes. Je ne porte pas non plus de soutient gorge et principalement en été car avec mon petit 85B c'est du superflu et le téton qui pointe ne me dérange pas personnellement 'la physiologie point).

    Bref je partage cette idée de combattre les comportements inopportuns #Petite Chaussette, combattre l'agressions de rues et tenter de vivre dans un monde d'entraide et de respect de l'autre.

    Cependant je travaille de nuit tard (à 1h00 du matin), je n'ai pas de permis de conduire et ma ville n'est pas la plus animée de France... elle est même reconnue comme l'une avec le plus gros palmarès d' insécurité de France (Nîmes). Les médias ne m'auront pas à ce jeu là, que je bosse tout les jours (et nuit) auprès de jeunes que la société nomme de délinquant, je part travailler seule et sans outils de défenses... pensant que c'est la porte ouverte à la dérive, la violence amène la violence... une sorte de vieille mentalité sortie des 70's faite l'amour pas la guerre. Mais par mégarde un jour (sans pouvoir définir lequel), ça a changé.

    Toutes ces valeurs ne sont devenue que de belles paroles à 1H00 du matin car je me suis surprise à m'habiller beaucoup plus sobrement le soir pour aller travailler, décence et confort oblige?
    Oui mais pas que... il m'arrive en journée au travail de porter des robes, de petites sandales, un petit décolleté, ce que je n'ai plus fais durant un temps en travaillant de nuit. J'ai troqué ma garde robe fantaisie pour un bon classique: "le débardeur + jean+ baskets". C'était mon premier cris d'alarme personnel... j'étais contaminée par la peur!

    Seconde étape, je me suis rendu compte que je réagissais moins le soir aux petites interpellations extérieurs. Pire je me suis sentie soulagée, un soir particulièrement agité, lorsqu'un homme m'appelle la "brouteuse de chatte" parce que je lui répond que je n'avais pas le temps de discuter. Au moins il n'allait pas me toucher si je le dégoûte me suis-je dis. Dans mon orgueil personnel cette situation à atteint le sommet de lâcheté ultime c'en était trop! J'ai eu honte! Toute la journée je répond à des "fils de pute je vais te niquer" des "je te parle pas à toi sinon je vais te défoncer" (éducatrice... je suis ^^) et la je baisse la tête c'est quoi le problème!

    Depuis en effet j'ai remonté la tête, accepté qu’éventuellement avec cette non-inclinaison de menton je pouvais croiser des regards mais que c'était naturel, pas un appelle à une remarque déplacé de la part des "rôdeurs de la nuit". Que peut-être à cette heure-ci d'autres étaient dans la même situation que moi et qu'un sourire pourrait être bienvenu pour soutenir la fin d'un règne de peur dans la sombre ville. Oui ça en devient épique et en tout cas ce changement de comportement à été magique.

    Et malheureusement c'est en effet en m'imaginant être une super championne de kickboxing (reference Sens88) ) que je marche plus fièrement dans la rue et cela marche. Ce n'est pas vrai, mais ça donne l'assurance que tout à chacun devrait avoir dans l'espace public car c'est un lieu qu'il a le droit de fréquenter en paix!

    Une agression en 7ans dans cette ville et j'espère que ce n'était pas de la chance, des gens sont venus à mon secours... alors GARDONS L'ESPOIR ET LA FORCE DE COMBATTRE LA PEUR ET LES INCIVILITÉS!
    Nous sommes un peu plus nombreux(ses) chaque jours dans ce combat perpétuel et ça c'est chouette!
     
    Adios Badmoizelle, Hama, ImperialN et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Les Beaux Jours

    Les Beaux Jours
    Expand Collapse

    Je suis tellement soulagée que la parole soit libérée sur le harcèlement de rue... Que l'on mette un nom sur ce qui nous est arrivé à toutes au moins une fois dans notre vie, que les médias s'en emparent, que l'on parle des "techniques" pour y faire face, que beaucoup de personnes soit sensibilisées !

    Jusque-là c'était des mauvaises aventures qui se "justifiaient" par notre présence dehors malgré l'heure tardive, notre tenue etc... Il fallait alors ne surtout pas répondre, ne pas attendre d'aide de la part de personnes extérieures, ne pas provoquer, toujours baisser un peu plus la tête.

    Ce sont eux qui ont tort de nous traiter ainsi, la messe est dite, plus de culpabilisation des victimes: une prise de conscience que tout ça n'a rien de normal et que leurs comportements doivent changer et pas les notres.

    Pour qu'un jour, enfin, on puisse à nouveau sourire dans la rue... sans craindre qu'ils prennent ça pour une invitation.
     
    Adios Badmoizelle, Lis, Letyboop et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Cam_

    Cam_
    Expand Collapse

    J'ai rarement l'audace de répondre, mais depuis quelques temps je prends mon courage à deux mains.
    Le plus souvent ma réponse est "j'ai pas envie de discuter", et je répète ça sur différents tons jusqu'à ce qu'on me laisse tranquille. La seule fois où ça n'a pas marché, je rentrais un soir en traversant le Champ de Mars, un gars m'a abordée en marchant à côté de moi, j'ai répondu que je ne voulais pas discuter, il a insisté, et j'ai répété plus fort ma phrase, il est resté. Manque de bol pour lui, mon cousin de 1m85 marchait à deux pas devant moi, il s'est retourné en disant "Y'a un problème? Elle t'a dit qu'elle voulait pas discuter". Ni une ni deux le mec a fait demi-tour le plus vite possible haha :yawn:
    La seule fois où j'ai vraiment répondu, ça a été un réflexe: un gars m'a attrapée par la manche alors que je sortais du métro, en me disant "Hey, salut ! On discute?". Sans réfléchir, j'ai dégagé mon bras et je lui ai dit très fermement "Wo ! Tu me touches pas, t'es dans ma bulle personnelle là, alors recule". Je crois qu'il a été surpris puisqu'il est parti sans se retourner en disant "ok, ok...". J'étais trop fière :top: :vabosser:

    J'en ai discuté à table avec ma famille, mon père a dit vraiment sans méchanceté que ça n'arrivait pas souvent tout de même. Je crois qu'il ne se rendait pas compte tout simplement puisqu'on n'en parle pas assez. Mais quand ma mère lui a dit que ça lui était déjà arrivé plusieurs fois, ainsi qu'à ma soeur qui prenait le métro avec ses enfants, il a été bien plus attentif...
    Courage, soyons fortes ! Les gens ont de plus en plus conscience que ce phénomène existe bel et bien, continuons de nous défendre ! :supermad:
     
    Adios Badmoizelle, Hama, ImperialN et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...