Minceur : sommes-nous devenues complètement folles ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Maia Mazaurette, le 26 août 2011.

  1. Maia Mazaurette

    Maia Mazaurette
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

  2. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Franchement une étude avec des questions comme "Tu préférerais être obèse, rater ton mariage ou être alcoolique ? Etre obèse, sombrer dans la drogue ou faire le tapin ?" je trouve ça d'un ridicule ! On dirait les blagues Carambar "Tu préférerais avoir un bras de 3 mètres ou trois jambes ?".

    Et sans vouloir être chiante, cet article enfonce des portes ouvertes.
     
  3. Ezale

    Ezale
    Expand Collapse

    De toutes façons, on ne sera jamais satisfaite de ce qu'on est.
     
  4. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Ce serait bien qu'on parle d'autre chose des fois, non ?


    (parler de poids pour dire que les filles sont complexées parce qu'on en parle trop me paraît en plus complètement paradoxal et non productif)
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis assez d'accord avec @Nadja : sans se baser sur l'étude qui est disséquée dans l'article, on sait toutes plus ou moins que les médias sont en grande partie responsable de l'image que la femme possède d'elle même aujourd'hui. J'aurai préféré un article qui propose des solutions, ou qui comporte des témoignages plutôt que de relater des choses que nous connaissons déjà.
    Je ne comprends pas non plus le titre de l'article : pourquoi parler de folie ? Certes, je pense que pour la plupart des filles il y a un manque de recul par rapport à tous les papiers (et torchons) qui leur passe sous le nez, mais ils sont tellement nombreux que le fait de se focaliser sur le poids pour la plupart des femmes n'est pas étonnant pour ma part.
     
  6. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Euh... Tu m'as mis le doute, mais je ne vois pas du tout de quand date le dernier papier en date sur le sujet... :eh: (dont je pars du principe que ça doit faire un bail)
     
  7. FlorenceS

    FlorenceS
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Je trouve aussi que le problème, c'est d'en parler...
    Si on arrêtait de se prendre le choux, j'crois que tout irait mieux.
    Parce que, parole de mince : croyez moi ou non, mais on s'en prend pleins les dent toute la journée aussi, nous les filles taille 36. (bien souvent par les magazines qui font des mea culpa d'ailleurs, dans le genre : soyez grosses, c'est tendance pendant un mois ! Et le mois suivant, ils nous expliquent comment atteindre le 36 sans se priver. Youpi)
    En fin de compte, personne ne sera jamais bien, si l'on prend en compte ce genre de conneries. (je ne juge personnes, je les prend en compte moi aussi, hélas :sad:
     
  8. adelinou

    adelinou
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Euh...les petites filles de 5 ans anorexique, ça n'est pas nouveau! Il existe même des bébés anorexiques, et ça n'a pas forcément à voir avec la mode, c'est un peu plus complexe que ça...
    Et c'est quoi ces statistiques bizarres?
    Sinon, je suis un peu ronde moi -même , mais désolée ce n'est pas pareil que d'être obèse! Etre obèse peut être très handicapant, et je donnerait plutôt 10 ans de ma vie plutôt que de vivre obèse et de rencontrer des difficultés dans ma vie quotidienne. Là je trouve qu'on confond "être un peu ronde" ou même très ronde, et être obèse, ce qui n'a rien à voir.
     
  9. Gareth.

    Gareth.
    Expand Collapse
    2011 année des gonzes.

    "Entre 15 et 30% des femmes préféreraient détruire leur mariage, renoncer à avoir des enfants, subir une dépression nerveuse ou devenir alcooliques, plutôt que d?être obèse."

    J'ai rarement lu un truc aussi absurde. Comment peut-on répondre 'je préfère être alcoolique plutôt que d'être obèse' ? Comment peut-on répondre 'je préfère être obèse plutôt que d'être alcoolique' ?

    Ces 5 propositions n'ont rien à voir les unes avec les autres, obésité, alcoolisme, dépréssion sont des maladies... Je me demande à quoi ressemblait cette étude, la manière dont les questions étaient formulées.
     
  10. Westeros.

    Westeros.
    Expand Collapse
    Vieu meuble de Madmoizelle.com

    "Entre 15 et 30% des femmes préféreraient détruire leur mariage, renoncer à avoir des enfants, subir une dépression nerveuse ou devenir alcooliques, plutôt que d’être obèse."


    Ah oui quand même :facepalm:, je trouve ça assez absurde, limite révoltant.
     
  11. Piou.Bleu

    Piou.Bleu
    Expand Collapse

    Bon oké, on en parle beaucoup (trop) etc... (pas forcément sur Mad'Z, mais en général), mais je trouve que l'article est quand même intéressant.
    Rien que le lien sur les pubs d'il y a 60 ans, ça vaut ke détour. Oui certes on savait que les standards étaient différents à l'époque, mais je me doutais pas qu'il y avait des pubs aussi "virulentes". J'imagine mal une pub aujourd'hui dire "les filles rondes ne sont pas glamour", même si l'esprit y est.

    Faisant du 40 depuis peu (avant c'était du 42-44), je comprends cette volonté d'être "dans la norme". Personnellement, je ne me serais pas coupé un bras pour perdre 12kg, mais je suis bien contente de l'avoir fait (bon en même temps, j'étais médicalement en léger surpoids, mais mes motivations étaient aussi et surtout esthétiques). Mais même maintenant, j'ai pas l'impression d'être dans la norme, parce que oui, effectivement, on ne voit QUE des filles qui font du 34-36 de partout. Et que quand on voit des filles plus rondes, ça donne l'impression d'être un évènement exceptionnel, à part, anormal.

    C'est ce qui m'agace le plus : la séparation entre la norme et les rondes, qui continue à discriminer ces dernières. Pourquoi ne peut-on pas montrer les deux ensemble ? Pourquoi un défilé pour les maigres et un défilé pour les gros ?
    Pour une taille qui fait du 34 au 42, pourquoi ne pas faire des shootings avec des filles en 34 et des filles en 42 ?

    En montrant aussi des gens qui font du 42, on aurait certainement moins de dérives.

    Bon j'arrête avec mes idées de bisounours et je vais boire mon coca zéro.

    EDIT : pour ce qui est d'échanger son obésité contre 10 ans de vie... Bah en soit, l'obésité morbide réduit déjà fortement ton espérence de vie, donc au final je vois ça comme un deal : "vivre moins longtemps mais en meilleure santé" ou "rester comme ça et avoir des chances de vivre moins longtemps de toute façon", donc ça me choque pas plus que ça. (Bon par contre, le coup du bras ou de la cécité...)
     
  12. Ruth

    Ruth
    Expand Collapse
    Un peu ici, mais toujours ailleurs.

    Rien à voir avec le fond de l'aricle (quoique si en y reflechissant) mais ce passage là, j'aurais pu l'écrire.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Faye
    Réponses :
    3
    Affichages:
    338
  2. laura128
    Réponses :
    0
    Affichages:
    408
  3. kenzamodeuse
    Réponses :
    1
    Affichages:
    239
  4. Nagaku
    Réponses :
    223
    Affichages:
    51647