Moins de vœux, plus de suivi... la réforme d'Admission Post-Bac se dessine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 30 octobre 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. doudouillitsa

    doudouillitsa
    Expand Collapse
    We No Who U R

    Que de jolis mots pour décrire sélection à l'université. Vive le macronisme.
     
    Shadowsofthenight, Sucreee, Thepatate et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Hercynie

    Hercynie
    Expand Collapse

    Le tirage au sort actuel est déjà une sélection. Sauf qu'avec APB cette sélection est d'autant plus absurde et cruelle puisque les élèves ayant de bons résultats peuvent perdre une année simplement par manque de chance. Et puis ça va peut-être permettre de donner un peu plus de valeur aux diplômes délivrés par les universités françaises.
     
    Shadowsofthenight, Kounette, yuyunaâ et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Licorne joyeuse

    Licorne joyeuse
    Expand Collapse

    Les propositions évoquent une licence en deux ans , ça veut dire qu'on pourrait donc ne pas faire de L3 ? C'est pas très clair pour l'instant...:rire:
     
    Shadowsofthenight, yuyunaâ et Mitzy ont BigUpé ce message.
  5. Daily Mail

    Daily Mail
    Expand Collapse
    "You must go on. I can't go on. I'll go on." Samuel Beckett

    @Licorne joyeuse Bah apparemment l'idée ça serait de faire la totalité de la licence (donc les 3 années) en 2 ans mais je ne vois pas comment c'est possible, concrètement.

    M'enfin bref, m'est avis que cette réforme ne va pas changer grand chose. Les filières en tension seront toujours en tension, inévitablement il y aura donc toujours un tirage au sort pour ces licences-là. Ce sera toujours autant le bazar que l'an dernier, la différence c'est que petit à petit, le gouvernement (et ceux qui vont suivre, j'imagine) va instaurer une véritable sélection à l'université.
    D'ailleurs, la fin du critère de lieu d'habitation est une incroyable bêtise : personnellement, sans ce critère, j'aurais potentiellement été dans la mouise. Financièrement je ne peux pas me permettre d'avoir un logement dans la ville où j'étudie, donc je reste chez mes parents et je fais le trajet en train parce que ce n'est pas trop loin. J'étais donc OBLIGEE de pouvoir étudier dans cette ville : heureusement, grâce au critère du lieu d'habitation, j'y étais prioritaire. Et je connais beaucoup de gens qui sont exactement dans le même cas que moi. On aurait fait quoi si on s'était retrouvés dans une ville à l'autre bout de la France ?

    Ceci dit, la commission pour les élèves sans place et les interventions d'étudiants dans les lycées sont des mesures intéressantes.
     
    Maia Chawwah, Shadowsofthenight, LovelyLexy et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    @doudouillitsa
    Je te trouve un peu injuste.
    Oui, les sélections à université c'est pas un système très juste, mais désolé le tirage au sort c'est pas mieux. Parce que ok les notes ça montre pas tout (surtout que ce qu'on fait au lycée est souvent bien différent de ce que l'on fait à la fac) mais à un moment, quand des élèves travaillent toute l'année pour aller en médecine/droit parce que c'est ce qu'ils veulent faire depuis toujours et qu'ils sont pas pris juste à cause d'un tirage au sort...
    De toute façon le problème c'est surtout qu'ils manque des places à l'université, et ça c'est pas la faute du gouvernement de Macron mais des gouvernements précédents.

    Sinon @Esther il y a une petite erreur dans l'article : on a maintenant le droit de ne faire que dix vœux, pas douze :)
     
    Kounette, Hercynie et Mitzy ont BigUpé ce message.
  7. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    La fin de la sécurité sociale étudiante, qui va faire baisser de 200€ les frais d'inscription et va permettre d'être rattaché à la CPAM (10x plus efficace que les "sécu étudiantes") c'est quand même une super bonne nouvelle je trouve :shifty:

    @Licorne joyeuse @Daily Mail L'idée ça serait de valider les 180 crédits en deux ans? J'imagine que si on suit tous les cours, ou même juste en allant aux exams, si on a de l'avance sur certains programmes grâce à une réorientation ou autre, ça doit être possible.
     
    Lady Stardust, Shadowsofthenight et Celant ont BigUpé ce message.
  8. Daily Mail

    Daily Mail
    Expand Collapse
    "You must go on. I can't go on. I'll go on." Samuel Beckett

    @adita Mais justement, concrètement comment ça serait possible d'aller à tous les cours et de faire tous les examens de 2 années différentes ?
    Et oui, pour la fin de la sécu étudiante je suis contente aussi. D'expérience, et de ce que me disent aussi mes amis, la LMDE comme les SMER- sont très défectueuses (déjà 1 mois que j'attends qu'ils me remboursent un soin assez coûteux, j'ai absolument aucune nouvelle).
     
  9. Mitzy

    Mitzy
    Expand Collapse

    Je suis plus en accord avec ce système. Celui du tirage au sort était vraiment injuste, dégueulasse. Ils parlent de "conditions" mais c'est vrai que ça reste une "sélection". Perso, j'avoue que je suis pas contre (contrairement au tirage au sort). Déso si ça heurte certains.es mais les grosses promos avec 800 étudiants et plus de 70% d'échecs... C'est pas très normal (je dis pas que tout le monde doit réussir hein, loin de là. Perso je trouve le taux de réussite du bac absurde tous les ans mais ça c'est un autre sujet). J'ai été dans ces promos là (je suis passée lol), et j'ai croisé pas mal de gens pour qui la fac n'étaient pas pour eux du tout. Pas le niveau (alors qu'on commençait vraiment tous à zéro), et le style de l'enseignement ne convenait pas non plus (manque de discipline pour travailler seul, venir en cours etc...). Alors si ça peut permettre à des lycéens qui se défoncent toute l'année spécialement pour intégrer la filière qu'ils veulent, bah tant mieux !

    Après il faudrait aussi que le gouvernement donnent plus de moyen aux facs/CROUS pour accueillir plus de gens parce que là les amphis et les BU sont pleins à craquer, et je parle même pas des logements (pour le peu qu'un privé foute pas son 18m² sur AirBnB ou une connerie du genre :lunette:).

    Je pense qu'on devrait arrêter de mettre sur un piedestal l'université. Oui c'est prestigieux sur le CV mais je connais beaucoup de personnes qui, au bout de 1 an (voire plus), n'ont pas trouvé de taf avec un M2. Ou bien qui n'ont pas du tout les rémunérations à la hauteur de ce niveau d'étude. Je connais d'autres personnes aussi qui ont candidaté à des postes mais les employeurs n'ont pas voulu d'eux car niveau d'étude trop élevé et ils ne veulent pas donner un salaire équivalent à leur niveau d'étude, trop cher. C'est un mythe qui s'effondre.
    Et il faudrait revaloriser les formations profesionnalisantes. De mon époque, quand j'étais au collège, si une tête voulait partir en apprentissage (ou en lycée pro), le conseil de classe lui disait forcément non et le conseillait plutôt une seconde générale. C'est tellement absurde !!! :gonk:

    Bonne chose la suppression de la sécu étudiante ! Une pompe à fric sans nom ce truc !!!
     
    #9 Mitzy, 31 octobre 2017
    Dernière édition: 31 octobre 2017
    Shadowsofthenight, Alien_or, Kounette et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. DarkVador-au-sauna

    DarkVador-au-sauna
    Expand Collapse

    @Daily Mail En général les emplois du temps à la fac ne sont pas ultra chargés donc c'est possible de faire les deux en étant bien organisé, c'est déjà ce que certain.e.s font avec des double cursus. :). Par exemple j'ai fais deux licences en même temps, alors oui tu ne peux pas assister à tous les cours vu que certains se chevauchent, ça peut également arriver pour les examens (dans ce cas là tu en passes une partie aux rattrapages). Mais c'est faisable, même si ça représente du travail, et ça me parait d'autant plus évident que si ce sont deux années du même cursus c'est au même endroit (alors que j'étais en deux facs pas situées dans la même zone). C'est pas le point de vue technique qui m'interroge, plutôt le fait que normalement il y a une progression au fil des années donc j'ai du mal à comprendre comment on peut valider une L3 sans avoir les bases de la L2. Ou ce qui se passe si on valide la L3 mais pas la L2. :hesite:

    @Mitzy Le problème c'est que si tu ne trouves pas de travail avec un M2 ben imagine si tu ne l'avais pas. :neutral: Même si je suis tout à fait d'accord sur le fait que les filières pro devraient être revalorisées (ainsi que les techno).
    Pour le fait qu'il y ai plein de gens en première année de fac qui sont là sans vraiment s'impliquer c'est aussi lié au fait qu'il n'y ai aucune aide ou aucun RSA pour les moins de 25 ans donc, concrètement, pour certain.e.s la bourse c'est la seule solution, et faudrait peut-être que le gouvernement se décide à se pencher là dessus (bon j'y crois moyen mais sait-on jamais :cretin:).
     
    Shadowsofthenight, Laoragwen, Daily Mail et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Kirjava

    Kirjava
    Expand Collapse
    I'm in the middle of some calibrations.

    Sur le papier je suis ok pour changer la sélection via tirage au sort mais franchement, j’ai très peur des criteres qui seront choisis à la place. Avant d’intégrer ma fac j’ai dû passer un test de logique et le résultat final, c’était que je n’étais pas faite pour faire du droit et que j’allais avoir énormément de difficultés. Je me suis quand même inscrite et ô surprise, j’ai fait partie des meilleurs étudiants pendant mes années de licence et major en dernière année. Et ça a été pareil pour d’autres personnes autour de moi à qui le test avait dit de rentrer chez eux en gros. Comme quoi, le meilleur moyen de savoir si tu es fait pour une formation, c’est encore d’y étudier et de voir si c’est fait pour toi, au lieu de te baser sur des tests douteux ou des résultats de lycée très variables selon les établissements et les filières. Je ne vois pas comment un test à l’entrée ou les resultats du lycée qui n’a rien à voir avec la fac peuvent apporter un éclairage là dessus. Je n’ai pas de solution pour y remédier (en même temps on ne m’a rien demandé XD) mais je reste contre toute sélection à l’entrée de l’université.

    En revanche GG pour la fin de la sécurité sociale étudiante :d
     
    Maia Chawwah, Shadowsofthenight, Alien_or et 8 autres ont BigUpé ce message.
  12. Mitzy

    Mitzy
    Expand Collapse

    Je suis bien d'accord avec toi. Ce que je voulais surtout dire c'est que de nos jours, même si tu as fait des études, tu n'es pas sûr de trouver un emploi dans le milieu de ton choix. ^^ Alors qu'il y a 15 ans c'était quand même plus possible. :)
     
Chargement...