Mon hypersensibilité et moi, du conflit à l'acceptation

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Margaux Palace, le 24 juin 2015.

  1. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

  2. Lothiriel

    Lothiriel
    Expand Collapse
    Guest

    Merci pour cet article :jv:surtout pour avoir mentionné que ce n'est pas qu'émotionnel, mais aussi physique (pas supporter les bruits forts...).
    Bref, je me suis beaucoup reconnue!
     
    Neyane, Una Scarlett, Sleeping John et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    <3 <3 <3 <3 ça fait tellement de bien quand on se rend compte qu'on est pas seul.e.s !
     
    ben quoi ?, Ghost wind, Pastel et 13 autres ont BigUpé ce message.
  4. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    Oh merci pour cet article :puppyeyes::jv:
    Je me suis reconnue dans certains points que tu as mentionnés. Et surtout, ce qui ne m'a pas aidée, c'est que mes parents ont aussi (eu?) beaucoup de peine à la gérer. Encore récemment, il y a un an, ils m'ont dit qu'il fallait vraiment que je m'améliore. Et en général, quand ça arrive ce genre de remarques, c'est quand on se dispute ou qu'on a une conversation où nos points de vue divergent. Et comme je déteste m'énerver, je me mets à parler en sanglotant et en hoquetant (c'est terrible, quand je suis fâchée, j'ai toujours l'impression d'avoir 5 ans. Mais j'y peux rien!). Sauf que cette fois-là, moi j'avais enfin appris à l'accepter. Alors je leur ai dit que j'étais comme ça, je peux rien n'y faire et que ça passe les crises de larmes. Et que moi je l'acceptais. Je sais pas s'ils ont vraiment compris mais en tout cas, j'ai l'impression qu'ils ne savaient pas trop quoi me répondre après cela.
    Bref, en général, on peut voir que je me suis disputée violemment parce que j'ai pleuré. Je vous raconte pas l'engueulade mythique qu'on a eue dans notre groupe de filles, dans un train en plus, en vacances... plus cliché tu mourrais XD

    Bon par contre, c'était dur à gérer pour mes profs aussi, notamment les cours privés type piano, où on te critique beaucoup. Même si je savais très bien que j'avais besoin de feedbacks, ça ne voulait pas dire que je les supportais physiquement. Du coup des fois les gens pensent qu'on ne peut pas te critiquer. Mais c'est pas ça, c'est juste physiologique! Bon maintenant ça va mieux parce que les feedbacks que je reçois en général, c'est dans un travail de groupe, où chacun donne son avis, du coup, c'est pas "moi je reçois tout dans la gueule" et je me sens du coup mieux valorisée.
     
    Alexpat', Dame Andine cogite, Chouette-Culotte et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    @Allitché MAIS tellement ! C'est exactement ça ! Les larmes viennent sans qu'on le veule et direct on passe pour l'hystérique de base incapable d'encaisser quoi que ce soit alors que SI d'abord :erf: au moins on peut se serrer les coudes <3 soutien et amour !
     
    Ame de Knulpette, Alexpat', Neyane et 16 autres ont BigUpé ce message.
  6. dame_pwasson

    dame_pwasson
    Expand Collapse
    Cours avec le vent.

    Merci pour cet article, je me suis beaucoup reconnue, et tout pareil que @Allitché , par rapport aux parents qui ont du mal à gérer cette petite différence, et aux profs qui, surtout à bac +4, sont très surpris de certaines réactions.
    J'en ai beaucoup parlé avec mon psy qui m'a dit qu'effectivement c'était un moyen de m'exprimer, un peu comme font les bébés, parce qu'ils n'ont pas les mots. Doux câlins à vous mes sœurs de pleurs :hugs:
     
    ben quoi ?, Lou-A., Enlia et 6 autres ont BigUpé ce message.
  7. Linchen

    Linchen
    Expand Collapse

    Article très intéressant auquel je peux tout à fait m'identifier. Accepter soi-même son hypersensibilité (et simplement le découvrir) n'est pas facile, mais pour moi le plus dur reste de le faire comprendre aux autres. Un entourage bienveillant est primordial, c'est certain, mais pas si facile que ça à trouver. J'ai au final peu d'amis qui me comprennent vraiment et avec qui je peux partager ces sentiments (surtout des garçons pour le coup, comme quoi ce n'est vraiment pas une question de genre!). Le pire étant l'impuissance que ressentent certains de mes amis, qui après avoir essayé de comprendre, m'évitent carrément lorsqu'ils savent que c'est une période difficile pour moi car ils "ne savent plus quoi me dire".
    Petit point qui n'a pas été évoqué dans l'article : la famille. Grandir dans un environnement qui accepte ou non notre hypersensibilité détermine grandement à mon sens quel "adulte hypersensible" nous serons. Dans mon cas, cela a été plutôt réprimé, voir même sanctionné. J'ai donc toujours tenté de tout retenir et commence tout juste à réaliser que certaines personnes pourraient m'aimer justement pour cela et non me fuir.
    Plus facile à dire qu'à faire, mais soyez-vous même, et advienne que pourra! Les gens qui vous tourneront le dos sont ceux qui y perdent le plus, car à mes yeux l'hypersensibilité peut être une très belle qualité lorsqu'elle est sainement acceptée.
     
    Soledad M., Ashraa, Poppyflow et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. Millimiw

    Millimiw
    Expand Collapse

    Oh @Margaux Palace <3:hugs:

    (Je plussoie si fort cet article et dans le genre hypersensible, je me classerai plutôt dans la catégorie de "I care too much about other people feelings" dans la vie, dans les films, etc... Et sinon, je fuis très loin les conflits pour ne pas pleurer devant la personne qui me crie dessus aussi :top:)
     
    velma, Lauwilauwi, Demezia et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    Hanw bichette <3 je compatis si fort !
     
    Sandrillon a BigUpé ce message
  10. Melimelofolle

    Melimelofolle
    Expand Collapse
    "Songs are like hugs that mouths give to ears " Mable Pines

    Merci tu viens juste de me décrire .... c'est fou :oo:

    Heureusement j'ai réussi en effet à m'entourer de gens géniaux et adorables, y'a que ma famille qui à du mal avec mon hypersensibilité... mais c'est souvent les membre de la famille qui sont pas toujours hyper compréhensif hein >_< :facepalm:
     
    ben quoi ?, Lauwilauwi, Sandrillon et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Nebulea

    Nebulea
    Expand Collapse

    Je me suis beaucoup reconnue dans cet article et ça c'est vraiment chouette.
    Je suis pareil que ma sœur mais en moins fort, stressée, angoissée par le conflit et très sensible aux conversations qu'on peut avoir avec les gens. Je ne peux vraiment pas m'en empêcher, mais dès que j'aborde un sujet où je me sens personnellement concernée, ma gorge se sert. Dès que je regarde un film et que je commence à ressentir les émotions que certains acteurs peuvent jouer (plus la musique bien sur), je verse une larme, même quand le-dit film n'est pas triste en soi, juste beau et plein de belles phrases d'entraide et de fraternité, ou même encore quand je sens qu'une personne ne va pas bien, ça me rends également triste.
    Je pense sincèrement que ce n'est pas une faiblesse, mais parfois ça peut rendre la vie un peu dure. J'ai du mal à m'exprimer en général à l'oral et même si c'est arrivé très rarement, il m'est arrivée de trembler un peu au milieu professionnel juste parce qu'on m'avait dit que j'étais trop timide de voix et qu'il fallait que je m'exprime plus et de façon plus assurée car j'avais des choses intéressantes à dire. Bref ça me fait plaisir d'entendre ça mais du coup sur le coup ça m’émeut et j'ai envie de pleurer parce que je sais que ça va être difficile de placer ma voix quand ma gorge se sert très vite XD


    Je ne sais pas si c'est à ce niveau pour toi ou pour quelqu'un d'autre mais voilà j'avais envie de partager ça aujourd'hui.

    Sinon mes parents ont l'habitude avec ma soeur et ils trouvent toujours le moyen de me réconforter et de passer à autre chose, le dialogue aide toujours à la fin et fait sécher les larmes ^^
    Une éternelle madeleine
     
    Soledad M., Chouette-Culotte, nikkihard et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. happykali

    happykali
    Expand Collapse
    Pi pou pi pou pi pou pi pou

    Merci pour cet article!!
    Je trouve que c'est super de parler des personnes hypersensible. Car cela fait partie du caractère de pas mal de personnes ( même si ca ne les défini pas entièrement et heureusement d'ailleurs ).
    J'ai mis du temps à me rendre compte que j'étais hypersensible et c'est en écoutant des gens en parler et en lisant des témoignages que je me suis rendu compte que la vie de ces gens étaient la même que la mienne.
    Et ca fait un bien fou de pouvoir enfin apprendre à s'accepter et de se sentir moins seule alors que depuis toute petite on est cataloguée comme la fille chochotte, timide, ridicule même parfois...
    Maintenant j'ai moins mal quand mes copines me disent "mais t'as pleuré alors que rien de grave ne t'arrive? Merde, tu fais une dépression, c'est sur!" Donc c'est très bien que dans l'article, la journaliste insiste sur le fait qu'il faut bien s'entourer. Parce que personne ne peut nous comprendre mieux que nous même.
    J'apprend encore à gèrer mon caractère, mais franchement, je sais que ca demande du courage d'apprendre a se connaitre et de se rendre compte que l'on est différents, mais ca fait un bien fou pour l'estime de soi.

    Je dirais pour finir qu'il ne faut pas oublier que l'hypersensibilité peut être chiante parfois mais peut aussi rendre service et être une énorme qualité.
     
    Alexpat', ben quoi ?, Mik-Mak et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...