Mon meilleur ami et moi

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par PetitPotDeFleur, le 1 décembre 2016.

  1. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Bonjour les filles !

    Je suis totalement nouvelle sur ce forum, pour tout vous avouer, je suis déja venue lire en toute cachotterie mais je n'ai jamais posté jusqu'a présent.
    Du coup je me présente, je m'appelle Amélie, et je suis étudiante en histoire. J'ai pas mal entendu parler de ce forum par mes amies, qui m'ont vanté votre capacité d'écoute et de compréhension :)

    Seulement voilà, si je viens vers vous, c'est pour un problème, ou plutôt par besoin de conseil.
    Si vous le voulez bien, je vais vous raconter mon histoire.
    J'espère vraiment que vous me jugerez pas, je viens réellement chercher des conseils. Ca risque d'être long, j'en suis désolée d'avance. Par pitié, ne me jugez pas trop hativement, et j'aimerais surtout des conseils et non pas des insultes ou des moqueries. C'est difficile pour moi d'en parler.

    Tout ceci concerne mon meilleur ami. C'est un ami d'enfance, nous nous connaissons depuis toujours. On a été voisin pendant toute notre enfance, nos parents étaient amis.
    Vraiment, j'ai grandie avec lui. On a toujours tout fait ensemble, des aventures et des bétises :P

    A l'âge de 14/15 ans, on étaient toujours aussi inséparables. Un soir, alors qu'on était en plein milieu d'une balade dans la forêt à coté de chez nous, il me dit qu'il voulait plus (+).
    Ca ne ml'étonnait pas vraiment, on se disait tout, vraiment tout, et il me disait osuvent qu'il aimerait avoir une copine. Le problème, c'est que pour moi c'était impossible de sortir avec lui...
    Je ne savais pas l'expliquer, je ne le saurais pas plus maintenant, mais même si je trouvais cette personne fantastique, ce mec adorable et même plutot mignon, je ne pouvais pas m'imaginer plus avec lui...
    J'ai tout tenté pour lui expliquer le plus gentimment du monde qu'il était différent pour moi, en réalité plus qu"un petit copain.

    Il est rentré chez lui, et ne m'as plus parler pendant 2 semaines. Il a raté le college à ce moment la, ne sortait pas de chez lui. Quand j'essayais d'aller chez lui, sa mère disait qu'il était malade et je ne pouvais le voir... J'étais déprimée, j'avais peur d'avoir perdu pour toujours mon meilleur ami.
    Il est venu après deux semaines , un soir, me demandant si je voulais bien lui parler. J'étais tellement stréssée, j'avais peur qu'il me dise qu'on ne pouvait plus être amis.
    Mais au final, c'était tout l'inverse. Lui aussi a eu peur que je ne veuille plus lui parler et avait honte de tout ca.
    Il venait au contraire pour que l'on oublie tout.
    J'étais tellement ravie que j'ai accepté sans reflechir. Au début, ca a été un peu bizarre, mais au final, on se connaissait si bien...

    Le truc c'est qu'avant cet épisode,c'est vrai qu'on était très proche voir même calin. Rien de bien méchant mais on était tout le temps ensemble, et nous connaissant depuis bébé, on dormait parfois ensemble sans que ca ne dérange vraiment nos familles.
    J'avais peur de retrouver ca, de peur qu'il se dise que l'on aurait plus, mais d'un autre coté j'avais aussi peur de ne pas retrouver ca de façon naturelle.
    Cette gêne, j'avais l'impression d'être la seule à le ressentir. Lui faisait tout pour être naturel, ou l'était, et ne semblait jamais géné ou offusqué par mes réactions.
    Il a été génial. Vraiment génial. Si bien que quelques mois après, tout était redevenu comme avant. J'avais retrouvé mon meilleur ami.


    Seulement voila, vers 16 ans, j'ai eu mon premier copain "sérieux" (à 16 ans, le sérieux est relatif :P). J'avais déja embrassé des garçons, mais jamais eu une histoire un peu plus sérieuse.
    Comme je trainais toujours avec mon meilleur ami, il a forcement fini par savoir voir même nous voir ensemble. J'étais, je me rapelle tellement, très très très génée...Déja j'étais assez pudique, c'était mon premier copain, et forcemment on se voyait souvent dans les horaires de lycée, donc devant mon meilleur ami.
    En plus, à cet âge, on est peu discret, et honnetement, moi-même j'avais tendance à oublier le monde qui m'entoure dans ses bras..
    J'osais pas en parler à mon meilleur ami, même si ca semblait pas le déranger pour le moins du monde.
    C'est lui, encore une fois, qui a été génial et m'en a parlé.
    Pour tout vous dire, et j'en ai un peu honte, je m'en rappelle très bien car c'était le soir d'un mariage et j'étais dans ses bras car on avait trop froid -.-.
    Et ce soir la donc, c'est lui qui m'a demandé comment je voyais mon copain, ce que je ressentais, si j'étais bien.
    J'étais génée mais c'est lui qui me posait des questions et moi qui répondait, pas de manière interrogatoire mais au contraire d'un air content et interréssé.
    Je lui ai même demandé si ca ne le génait pas, et il m'a dit que non, que mon bonheur c'était son bonheur, comme un frère pour une soeur.
    Encore une fois j'étais heureuse, non seulement car il m'a enlevée tout gêne mais parce qu'il m'a prouvé qu'on pouvait parler de tout sans aucun risques. Je sais pas si j'étais naive, ou si je voulais y croire ou y croyait vraiment.

    Et même si ca n'a pas marché avec mon copain (il m'a plaqué pour une terminale L, quel salaud :P), j'ai continué à avoir des mecs.
    Et grandissant, les envies grandissent aussi dirons-nous :o
    En parallèle, au début parce qu'il me demandait, puis après par habitude, je disais toujours tout à mon meilleur ami. Comme à une meilleure amie d'ailleurs, en racontant tout, dans les moindres détails.
    Au fur et à mesure, c'était notre petit rituel. Il me massait, ou j'étais dans ses bras (oui, je dormais encore et toujours avec lui, attendez la suite...), et je lui racontais tout : mes pensées, mes sentiments, mes rêves, mais aussi je lui décrivais le gars, les positions, tout...
    Pour tout vous dire, au bout d'un moment, je n'étais plus vraiment génée. C'était même l'inverse, je commencais à apprécier ces moments. J'essayais d'en avoir le maximum que l'on pouvait et j'allais de plus en plus loin dans mes descriptions.
    C'est triste à dire, je le concois vraiment maintenant, mais j'aimais le rendre jaloux. Je savais inconsciemment qu'il aurait aimé plus de ma part mais j'adorais lui donner des mots, être très proche de lui et ne rien lui donner de plus, bref...Je sais que c'est bizarre mais je tiens à préciser qu'à aucun moment je n'ai souhaiter lui faire du mal.
    On se parlait avec franchise, et je lui ai souvent demandé si j'allais trop loin. Plusieurs fois j'ai essayé de lui demande ce qu'il ressentait lui, et j'ai même essayer de le caser à une amie de ma classe.
    Cependant, il ne restait jamais vraiment longtemps avec ses copines, et ne faisait rien avec elle... Ni sortie, ni cinéma rien.

    Ca ressemble à une justification, j'en ai conscience, mais j'essaie de décrire au mieux l'évolution de notre relation pour montrer que rien n'est précipité ni réellement voulu ni de sa part ni de la mienne. Aussi, on faisait toujours beaucoup de choses ensembles (le lycée bien sur, mais aussi du sport, des fetes..). On était toujours voir plus encore ami.
    Mais c'est un fait, je commencés à apprécier de plus en plus ces moments, je le sentais jaloux, au point d'exploser, mais au contraire il était si calin, et si controlé. Parfois, j'allais jusqu'a mimer la position sur lui pour mieux lui raconter...
    J'ai conscience que je jouais avec lui et que ca devait parfois être une torture pour lui. Pourtant, parfois prise de remord il m'arrivait d'éviter ces moments pendant quelques semaines mais lui même les réclamer, si bien qu'on arrétait jamais vraiment longtemps.
    En parallèle, il était toujours plus gentil et adorable avec moi. On refaisait le monde, et on se sentait au dessus de tout, les plus forts du monde. On clamait haut et fort (entre nous :P) qu'on etait les plus heureux du monde et on plaignait ceux qui n'avait pas la chance de vivre comme nous.
    J'avoue c'était grisant, on se sentait spécial, notre relation était spécial. On était pas amoureux mais mieux que ca. Et il ressentait la même chose que moi.
    Sans s'en apercevoir, il commencait à vouloir de plus en plus me faire plaisir. Si je disais que j'avais soif, il voulait me chercher à boire. Si j'étais fatiguée, il voulait porter mon sac. Encore une fois, tout etait si naturel entre nous, il était si prévenant que, je ne m'en préoccupais pas.
    Pire j'ai même commencer à lui demander les mêmes choses, voir parfois à en abuser. Pendant le bac, comme je lui avais dit être stréssée (ce qui était vrai cela dit :) ), il est venu tout les matins m'apporter petit dejeuner au lit et pour porter mon sac jusqu'au lycée..

    Après le lycée, on a décidé par envie et aussi par soucis financier, de se mettre en coloc pour nos études (il n'est pas en histoire).
    Honnêtement on en parlait depuis très longtemps et on était content de quitter nos villes de campagnards et nos parents pour un peu d'indépendance ! :)

    Ca fait maintenant presque 2 ans et demi que l'on est en colocation. Et pour tout vous dire rien n'a changé dans notre relation.
    En fait si, mais ... Je ne sais pas comment l'expliquer, ca me parait tellement bizarre en l'écrivant...
    Pourtant ca me fait du bien et j'ai vraiment besoin de conseil...Bref je m'égare.
    Notre "rituel" existe toujours, et j'aime toujours autant ressentir cette jalousie dans ces moments la. J'aime encore le pousser plus loin, sans rentrer dans les détails..

    Dans notre appart, c'est lui qui fait tout, course, menage, cuisine, meme dans ma chambre. encore une fois ca s'est fait progressivement, mais aujourd'hui, objectivement, il fait 99% des tâches ménagères, même quand je n'ai pas cours de la journée et qu'il rentre tard.
    Il fait aussi mes manucures et pedicures (héhé je lui ai fait regarder des tutos pour apprendre :)). Il me fait des massages, s'occupe de moi, me fait même des petits cadeaux.
    Moi, et je m'en rends compte de jour en jour, je me permet de plus en plus avec lui.
    Je suis pas fiere de ca mais j'ai déja demandé qu'il me paye des trucs... Parfois, je suis juste chiante avec lui, lui demandant tout et n'"importe quoi, l'engueulant pour pas grand chose.
    Je sais que c'est pas bien, mais je suis assez impulsive et je réagis au quart de tour. Cependant, dans notre relation, ca en est abusif... Il m'est d"ja arrivé parce qu'il avait mal néttoyé mes chaussures.

    Malgré tout ca, il est toujours aussi adorable, et à vrai dire, on est toujours aussi complice, voir plus. On se dit tout, on partage tout et on fait plein de truc ensemble ! La preuve, on revient de 2 semaines de vacances.
    Je pense que lui comme moi n'avons jamais été aussi heureux au final.

    Seulement voila, il y a un mais, forcement, sinon je viendrais pas ici.
    Comme je vous disais, je reviens de vacances au soleil. On est parti à 8, avec notre groupe d'ami, dans le but de visiter, de profiter de la plage et de faire la fête toute la nuit !
    Dès le premier jour à la plage, j'ai rencontré un super beau mec (1m85, brun, yeux bleux, miam !).
    Le truc, c'est que, pour économiser de l'argent, on avait pris 4 chambres doubles, et bien sur, je devais dormir avec mon meilleur ami.
    Le second truc, c'est que l'alcool faisant, je me suis retrouvé dans le lit double avec le bel inconnu et mon meilleur ami sur le canapé de la chambre.
    Je ne vais pas raconter la suite mais ce qui devait arriver arriva...Nous avons fait l'amour pendant que mon meilleur ami "dormait" sur le canapé.
    Le problème c'est que ca a recommencé le soir d'après, et tout les autres soirs.
    Ey que bien sur nos amis, avec leur subtilité d'éléphants maladroits, n'arretez pas leur allusions et autres blagues salaces. Et moi comme tout cela m'amusait, j'en ai rajouté une couche dès que je pouvais.
    Pour tout vous dire je suis allé loin, un peu par défi, un peu par l'ambiance. Il faut savoir que tous nos amis sont au courant de notre relation (pas en détail mais dans les grandes lignes) et ca les amuses plus qu"autre chose.
    Enfin mon amant, s'en foutait royalement. Du coup je pouvais faire un comme je voulais avec mon meilleur ami, et je l'ai fait..
    Et j'ai un peu abusé... J'ai pas arrété de demander de faire des trucs pour moi, de faire des allusions... Ca plus le soir bien evidemment.
    Je sais que j'ai abusé..

    En revenant, j'ai réfléchi et je voulais à tout prix m'excuser auprès de lui. On a donc organisé un moment de vérité (un autre de nos rituels, dans le délire des emissions de télé :P)
    Mais c'est lui qui a commencé, avec tout un discours, en disant grosso modo : Qu'est-ce que tu penserais de garder cette relation pour toujours ?
    On a parlé, on a un peu pleuré, surtout moi, en m'excusant pour ces vacances. Lui m'a dit qu'il ne s'imaginait pas vivre sans moi, que je lui etait indispensable et qu'il ne voulait rien d'autre que notre relation.
    Moi, je n'y avais jamais reflechie en fait. D'ailleurs je m'apercois que je n'avais jamais vraiment reflechi avec lui avant ca. Et je ne l'ai jamais vu en dehors de ma vie de quelques façons que ce soit.
    Il ne demande rien de plus, il emet juste l'idée d'un, et si ca durait toujours.

    J'ai pas pu répondre. Ca fait 2 semaines, et j'arrete pas de reflechir. Déja, je fais un peu le bilan. C'est pour ce que j'écris tout ca, c'est pour faire une sorte de catharsis.
    J'ai conscience que tout mis bout à bout c'est très bizarre, et en me relisant j'ai vraiment peur d'être simplement une mauvaise personne. Peut être est-ce vrai d'ailleurs..
    J'ai aussi personne à qui en parler vraiment, tout mon entourage, ami comme famille, trouve cette relation rigolote et ne comprendrait pas mes doutes. Et j'ai pas envie de trop attirer l'attention non plus.

    Voila les filles, j'ai besoin de vous.
    Vous en pensez quoi ? Est-ce grave ? Suis-je mauvaise :sad: ?
    Quand j'y reflechis, ma relation avec mon meilleur ami est parfaite et me rends vraiment heureuse. De ce qu'il me dit, lui aussi.
    Peut-on vivre ca ? Peut-on aimer quelqu'un de cette façon, de façon platonique ?
    Ne devrais-je pas me sentir coupable ?
    Il n'a jamais eu de relations sexuelles, et moi je m'amuse à le rendre jaloux, à l'exciter.
    Pourquoi j'adore cette relation ? Suis-je folle ?

    Les filles, ca serait grave si je disais oui pour vivre cette relation toute ma vie ?
     
  2. The Freak

    The Freak
    Expand Collapse

    Je vais essayer d'être à la fois honnête et "délicate". Je ne te juge pas mais clairement, tu es, avec lui, une personne toxique. Vraiment. Et je pense qu'au fond de toi tu le sais. Garder une amitié toute la vie, oui. En se comportant comme tu le fais, non. C'est profiter d'une personne, de ses sentiments(amicaux ou amoureux) pour toi, et il lui sera certainement très dur de se remettre de tout ça. Sincèrement je me demande dans quelle mesure il peut se détacher de toi.
    Il est extrêmement difficile pour une personne"victime" d'une relation toxique d'en sortir. On se sent "moins que rien" (et la tu le traites clairement ainsi) on pense ne rien valoir, que si la personne qui nous fait du mal agit ainsi c'est qu'on le "mérite".
    Je pense que si tu tiens réellement à lui, il est plus que temps de revoir ton attitude. À certains moments, dans tes mots, on pourrait penser que le voir souffrir te fais jubiler, t'amuses tout en ayant conscience que ce que tu fais, c'est vraiment mal.

    On peut aimer de façon platonique mais pas sans respect.
    Et à sa place je ne me sentirai pas respecté au contraire. Tu n'es pas "mauvaise" mais oui, à mon sens ce que tu fais est mal. Et si tu te questionne ainsi c'est que tu le sais sûrement déjà...
     
    MadCat1349, Mlle C., CitronVertCool et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Je comprends et m'attendais a une réponse du genre.
    Je tiens à dire que je le traite pas comme moins que rien, qu'on passe aussi énormément de moments simplement entre amis.
    Mais je comprends.
    Mais du coup, comment changez ca ? On en a parlé des milleirs de fois, et rapidemment... ca revient comme avant, souvent par lui et parfois pas moi.
    Je comprends que je dois être différente, et je suis prete à le faire. Il m'est impossible de casser cette amitié, c'est toute ma vie cette amitié au final. Et s'éloigner est compliqué, étant en coloc.

    Je pourrais lui parler de nos abus de façon sérieuse et raisonnée, mais à chaque fois il me dit que c'est ce qu'il veut lui aussi.

    Dois-je tout arréter du jour au lendemain ? Voir même, quitter la colocation (ce qui... mer parait... tellement dur)

    Non je ne prends pas vraiment plaisir à tout ca, disons que c'est un jeu que je n'arrive plus vraiment à controler et que je me rends compte de l'ampleur.

    Et oui je tiens à lui plus que tout au monde, je serais prete à tout pour lui et son bien. Je ne veux pas prendre de mauvaises décisions mais si son bien est loin de moi je ne serais pas égoiste et penserais à lui avant tout.
    Son bonheur m'importe avant tout. Mais cela serait difficile de lui faire comprendre ca sans le rendre malheureux...
     
    #3 PetitPotDeFleur, 1 décembre 2016
    Dernière édition: 1 décembre 2016
  4. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Et si l'on décidait de se mettre officiellement ensemble, cela changerait-il quelque chose ?
    Je veux dire dans le sens ou je serais en couple avec lui, vivant notre relation de manière plus claire... C'est clairement plus qu'un ami pour moi, mais...

    Je suis désolée, je suis tellement perdue
     
    #4 PetitPotDeFleur, 1 décembre 2016
    Dernière édition: 1 décembre 2016
  5. The Freak

    The Freak
    Expand Collapse

    Je comprends que tu sois perdue. Je te le répète, je ne suis pas en train de te juger mais il fallait une réponse honnête malgré tout. Parfois on se laisse entraîner dans un mécanisme et il est difficile d'en sortir, c'est déjà courageux de ta part de t'y confronter.
    Tu ne penses pas qu'il"demande" ça parce qu'il a peur de te perdre? Parce qu'il pense que votre relation doit être"comme ça" sinon elle n'existera plus?
    Je pense que c'est à toi de poser les limites, et de les respecter. D'identifier les comportements problématiques, les limites, et de t'y tenir. C'est peut-être difficile mais sachant que son bonheur t'importe beaucoup à ce que je comprends, c'est un bel objectif à garder en tête dans ces moments-là non?
    Si je me base sur mon vécu, il est difficile pour la personne qui subit les comportements toxiques de les identifier comme tels, ou de s'en détacher. Tu dis que ça fait longtemps que c'est comme ça, tu ne penses pas que sa confiance en lui, en sa valeur peut avoir été grandement diminuée durant tout ce temps? Ce qui pourrait expliquer qu'il accepte les choses telles quelles?
    Tu parles de te mettre avec lui, donc tu pars du principe qu'il le souhaite? Ou c'est un fait avéré, dont vous discutez?
    Et toi, tu envisage ça parce que vraiment tu le souhaites? Ou pour ne pas le perdre?
    Si vous vous mettiez en couple, ce serait une relation exclusive? Si oui, tu ne pourrais pas continuer à le rendre jaloux ou à lui raconter ce que tu fais/vis avec d'autres, si?
    (Je pose les questions qui me viennent et que je pense pertinentes, je ne veux pas être intrusive alors n'hésite pas à me dire, ou juste à ne pas répondre)
     
    Biousse a BigUpé ce message
  6. Althéa Vestrit

    Althéa Vestrit
    Expand Collapse
    Rêveuse des sous bois

    Et pourquoi pas après tout ? tu reviens toujours à lui au final... Pourquoi ne pas lui offrir une chance d'être LE mec ? A condition que tu ressentes des choses pour lui, sinon tu risques vraiment de encore plus le blesser..
    Pour le reste de la relation si pas d'officialisation, essaie d'arrêter de lui parler de détails aussi intimes (positions ect), trouve toi d'autres potes, parles en avec eux et tente une relation plus ""saine"" avec lui. Cesse de lui demander si ça le dérange et machin, il dira toujours que non, ne voulant pas te contrarier sans doute et étant manifestement sous ton emprise. Stoppe de le rendre jaloux, de faire "ta belle", de raconter trop de choses. Vraiment. Et partage avec lui du vrai positif, je sais pas un bon repas, une sortie. Comporte toi comme une amie. J'imagine bien que c'est plaisant de séduire, de sentir qu'on plait ect mais tu le rends sans doute malheureux
    Et pourquoi tu ne l'aides pas pour les tâches ménagères ? Sans jugement aucun, tu te rends compte que c'est pas cool non ? Ca te plairait, à toi, de tout faire ? Je ne pense pas .. Donc en plus un pote.. Essaie de participer même si il dit que non il se charge de tout. Fais des choses spontanément. C'est ton pote, tu y tiens, donc vas dans le sens de son bonheur !
     
    MadCat1349, Biousse et Muirgheal ont BigUpé ce message.
  7. Muirgheal

    Muirgheal
    Expand Collapse
    I don't give a shit

    @PetitPotDeFleur désolée mais c'est vraiment le malaise quand on lit ton post :sweatdrop: mais @The Freak et @Althéa Vestrit explique bien et calmement alors je vais pas en rajouter surtout que je ressens clairement plus d'empathie pour ton meilleur ami que pour toi
     
    MadCat1349 a BigUpé ce message
  8. lafillelabas

    lafillelabas
    Expand Collapse
    Echange cookies contre PV

    Je pense aussi que cette relation est toxique pour lui. Il n'est motivé que par sa peur de te perdre et j'ai l'impression que tu abuses de ça. Vous avez beaucoup de bons souvenirs ensemble, soit, mais à un moment je pense qu'il faut que lui arrive à prendre son indépendance, à ne plus être obsédé par toi. À mon avis, sortir ensemble ne réglerait pas tout, ça enlèverait juste la dimension "rendre l'autre jaloux" (et encore... l'infidélité dans le couple ça existe). Il faut trouver un moyen pour que sa vie ne tourne plus autour de toi, pas forcément en coupant les ponts puisque cette option risque de le faire souffrir par dessus tout. Un soutien psy me paraît recommandé à ce stade. Une fois qu'il sera "désintoxiqué" vous pourrez reparler de votre relation. De ton côté, arrête de le rendre jaloux, arrête de profiter de ton pouvoir sur lui. Traite le avec respect. Et vraiment allez voir des psychologues qui vous conseilleront.
     
    Biousse, Heran. et Muirgheal ont BigUpé ce message.
  9. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Je vais essayer de répondre au maximum.
    Déja merci de ton écoute et de ta compréhension.
    J'ai déja réfléchi plusieurs fois à la situation. Comme je l'ai dit, j'ai même plusieurs fois stoppés tout, pris de la distance. Sans l'exclure, juste être moins exclusif et averc tous nos comportements habituels.
    Souvent, au bout de quelques temps, il venait me parler et me demander pourquoi on ne faisait plus ca ou ca. Je tentais de lui expliquer mais... Je ne sais pas, on discutait des heures et au final c'est comme si on repartait comme avant. Je sais que c'est bizarre à comprendre, mais dans ma tête, pendant longtemps vu qu'il me demandait certaines choses, et que ces choses finalement je m'en empechais pour son bien, j'étais perdu entre ce qu'il voulait ou devait...
    Et je sais pas, je le connais depuis toujours, j'ai l'impression que s'il me dit qu'il va bien il ne peut pas me mentir.

    "Tu ne penses pas qu'il"demande" ça parce qu'il a peur de te perdre? Parce qu'il pense que votre relation doit être"comme ça" sinon elle n'existera plus?"

    Peut-être. On a souvent parler et aucun moment je ne lui ai dit montrer ou dit que si les choses changeraient il ne m'interresserait plus. Encore une fois, j'ai plus l'impression d'un engrenage qui dérape qu'autre chose. Et aussi, on fait plein de choses à coté, notre amitié ne se résume pas qu'a ca.

    "Je pense que c'est à toi de poser les limites, et de les respecter. D'identifier les comportements problématiques, les limites, et de t'y tenir. C'est peut-être difficile mais sachant que son bonheur t'importe beaucoup à ce que je comprends, c'est un bel objectif à garder en tête dans ces moments-là non?"

    Oui, tu as raison. Mais du coup qu'elles sont nos limites ? On vit depuis longtemps ainsi. Et je sais plus ce qui separe noitre amitié normale qu'extraordinaire. Je veux dire, c'est aussi la première personne que j'apelle en cas coup dur, d'exam reussi, de tout en fait.

    "Si je me base sur mon vécu, il est difficile pour la personne qui subit les comportements toxiques de les identifier comme tels, ou de s'en détacher. Tu dis que ça fait longtemps que c'est comme ça, tu ne penses pas que sa confiance en lui, en sa valeur peut avoir été grandement diminuée durant tout ce temps? Ce qui pourrait expliquer qu'il accepte les choses telles quelles?"

    Ca fait peur. Et j'en suis désolé du coup... Sache qu'on a toujours parler de tout et tout debriefer. Alors bien sur, pour moi ces moments etaient justement pour exterioriser tout ca, eventuellement recadrer des trucs, dire ce qui nous plait ou pas. Peut être est-il plus affecté que ca... Il m'a déja dit que quelques choses lui plaisait pas, ce que j'ai compris et changé. Je me pose des questions car pour la première fois malgré ses dires ca me fait un peu flipper. Jamais il n m'a montré quelconques signes de tristesse, depit, depression...

    "Tu parles de te mettre avec lui, donc tu pars du principe qu'il le souhaite? Ou c'est un fait avéré, dont vous discutez?"

    On en a déja parlé, et on a déja été des périodes "ensemble". Cela ne modifie au final que peu que ce l'on vit. Nous avons juste simplement jamais couché ensemble. Le truc c'est ce que l'on appelle notre relation, on est déja plus qu'ami. On s'aime, et on se l'est déja dit, et de plus qu'une amitié. Mais d'un amour différent en fait.


    "Et toi, tu envisage ça parce que vraiment tu le souhaites? Ou pour ne pas le perdre?"

    Je le souhaites car oui cela confirmerait ce que l'on vit à peu de choses près au quotidien. Je me vois mal passé ma vie sans lui, quelques jours loin de lui sont une torture, je le sais. Mais j'ai peur que justement, ca ne change que peu de choses et que ca soit un pas de plus vers quelque choses de mauvais.

    "Si vous vous mettiez en couple, ce serait une relation exclusive? Si oui, tu ne pourrais pas continuer à le rendre jaloux ou à lui raconter ce que tu fais/vis avec d'autres, si?"

    Oui, elle serait exclusive, je ne suis pas pret à mon tromper mon copain et je ne l'ai jamais fait. J'espère ne jamais le faire. Pourtant, un des trucs est que je ne suis pas sur d'avoir de relations sexuelles avec lui non plus..


    Merci encore de votre aide, désolé je réponds lentement​
     
  10. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Pour répondre justement, justemet la question que je me pose depuis deux semaines est celle de l'officialisation. Car je suis en train de me rendre compte que quoi que je fasse, c'est le mec que j'aime le plus au monde. Mais le problème est que du coup je me pose tout un tas de question par rapport à nous, à ce que ca veut dire tout ca, à ce que le changement implique. On se connait depuis l'age de 5 ans, depuis toujours. Je ne sais pas ce qu'il faut changer ou pas, et si finalement ce qu'il n'aime chez moi n'est pas la copine mais cette relation.

    Pour ce qui est des taches ménagères, je ne sais quoi répondre. Oui je sais que ce n'est pas bien. Il faudrait une heure d'explication du pourquoi on en est arrivé la. Car une partie de mon problème est qu'avec tout ca, je ne distingue plus le on de ses envies, des miennes, de ce qui est acceptable. Je veux dire, je n'ai jamais rien fait de quelques choses qu'il m'a dit qu'il ne voulait pas
     
  11. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Des psychologues... Ca me parait tellemnt fous. Vous pensez réellement que tout ceci est si impactant au niveau psychologique, qu'on en est arrivé la ?

    Car oui, la je présente les problèmes. Mais c'est aussi mon meilleur ami, on fait beaucoup de choses ensembles, des choses classiques d'amis, on a des délires, des blagues, des voyages ensemble. Et s'il a besoin d'aide je suis la pour ausi pour lui bien sur. Sans rentrer dans des details, ma situation un peu plus aisée lui as permis de lui payer son permis pour ses 18 ans, ainsi qu'une petite voiture (bon, voila, pas une porsche mais quand même).

    Je veux dire, ne voyez pas que le prisme négatif, on en est arrivé la car nous faisons aussi un million de choses ensemble.
     
    #11 PetitPotDeFleur, 1 décembre 2016
    Dernière édition: 1 décembre 2016
  12. PetitPotDeFleur

    PetitPotDeFleur
    Expand Collapse

    Je comprends. J'ai un peu peur de lui parler de ce post et tout, mais s'il est possible qu'il intervienne et que ca dérange personne... et que je me sens le courage de lui montrer ca, ca serait peut-être possible
     
    Muirgheal a BigUpé ce message
Chargement...