Mon père... mon géniteur — Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 16 juin 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. crapaud des bois

    crapaud des bois
    Expand Collapse
    Les castors travaillent la nuit...

    Pfiouuu par où commencer. Déjà merci pour ce témoignage très poignant et en même temps soucieux de ne pas accabler ce père maladroit dont ses choix font mal.

    Je crois que même si la cellule familiale depuis plusieurs décennies voit sa structure se modifier il n'est pas pour autant évident de remettre au gout du jour certaines influences sociologiques et culturelles.

    J'entend par là que même si l'on parle de l'égalité homme/femme, il y a des mécanismes qui ne bougent que trop peu vis à vis de la place des pères dans l'éducation de l'enfant.

    Dans mon travail, qui prend sa source au cœur de la famille, bon nombre de pères n'ont pas été éduqués ou ne sont pas autant que leur conjointe amener à réfléchir sur cette façon d'incarner au quotidien ce rôle parental.
    Mon propre père, après le divorce de mes parents lorsque j'étais jeune, a mis du temps avant de stabiliser une relation père/fille où ma mère n'était plus la médiatrice. Ajouté à cela une vie au coté d'une "belle mère", qui était loin d'être maternelle, j'ai du m'adapter là où je le pense toujours aujourd'hui ce n'était pas mon rôle.

    Mais je ne lui en tient pas rigueur car il a toujours été là à sa façon et surtout il a fait tout son possible pour garder le cap face à sa "petite fille" qui en grandissant devenait une femme. Surtout pour les pères qui ont des filles, il y a un moment au début l'adolescence où le dialogue se trouve un peu plus compliqué. La pudeur, l'intimité n'est pas quelque chose qui se parle facilement de père à fille et inversement.J'ai une petite anecdote marrante à ce sujet:

    Mon papa m'a surpris il n'y a pas si longtemps accompagnée de ma petite copine alors que nous nous promenions main dans la main. Il est habitué mon Papounet, il sait que j'ai eu pleins de copains mais pas de copines. Il évite le sujet de ma vie affective, garde un voile d'innocence dans la représentation qu'il a de moi.
    Lors d'un repas avec ma nouvelle belle-mère (au top!) il aborde maladroitement le dernier film qu'il est allé voir au cinéma "la vie d'Adèle" et me demande mon avis. Je n'ai pas pu m’empêcher de rire... car il est comme ça mon papa... il est maladroit aussi à sa manière. Et il n'ose pas toujours aborder ma vie de jeune femme, alors que notre famille a très peu de tabou, que c'est lui qui m'a accompagner pour l'un de mes premiers rendez-vous gynéco...il fait donc de drôle de détours.

    En bref, c'est plutôt la question de la place des pères et de la façon dont il trouve leurs repères dans cette fonction bien particulière qu'il me semble important de réinterroger.
     
    A2, Mantiosa, PousseMoussue et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Tevouille

    Tevouille
    Expand Collapse

    J'ai longtemps hésité à venir poster ce commentaire, d'une part parce que je ne sais pas si ce que je peux te dire est pertinent par rapport à ta situation, et d'autre part parce que je suis personnellement touchée par ce sujet, ce qui ne fait pas de moi la commentatrice la plus partiale qu'il soit. Mais bon, je me lance quand même.

    Mon papa est cambodgien, et je reconnais en lui tous les traits que tu as décrits chez ton père: renfermé, peu loquace, et qui peut rapidement se mettre dans une colère noire. On m'a dit que c'était les traits de caractères de la plupart des papas asiatiques : sérieux, stricts, exigeants. Mon père m'a très peu communiqué de signes d'amour ou d'affection. Là aussi, on m'avait dit que c'était typiquement asiatique, cette "pudeur" jusque dans la famille, aucun câlin, aucun encouragement, peu de remerciements. On m'a dit que c'était pour ne pas perdre la face, et que comme j'étais née ici, en France, je ne pourrais jamais comprendre.

    Et puis un jour, j'ai grandi, et j'ai compris que dans d'autres familles asiatiques il y avait aussi des pères aimants et affectueux. J'ai également appris que beaucoup d'asiatiques encourageaient souvent leurs enfants sans avoir à lever aussi haut la voix sur eux. Que dans leurs familles il n'y avait ni menaces ni punitions. Au début, je croyais que tout ça venait de moi, comme on me le faisait très souvent comprendre : on me criait dessus parce que je faisais des bêtises, ou parce que j'étais trop intelligente et que ça ne se faisait pas de le montrer. Ou pour plein d'autres choses. Sauf qu'on ne crie pas sur un enfant. Et ça, c'est aussi plus tard que je l'ai appris.

    Ce qu'on sait très peu également, c'est qu'aujourd'hui les enfants de la diaspora des pays comme le Cambodge et le Vietnam ont presque tous des parents qui ont vécu une guerre horrible. Mon père m'en a très peu parlé, mais s'il a fui son pays natal, c'est bien pour fuir le génocide des khmers rouges. Pendant ce temps là, le Vietnam se faisait bombarder, et une grosse partie de la population a fui dans des bateaux surchargés, les fameux boat people. Personne ne te le dira jamais comme je vais te le dire, à cause de cette fameuse "pudeur" toute asiatique, mais la guerre ça laisse des traces. Ca laisse même un stress, le stress post traumatique. Et même si on a l'impression que décidément non, aucun asiatique arrivé en France tellement reconnaissant d'avoir été accueilli vivant ici n'a subi de séquelles de cette guerre, mais en fait, si.

    Le manque de sommeil, la violence morale, les cris, et puis tu n'as pas remarqué cette tendance poussée à rester chez soi, terré, à ne jamais vouloir sortir à moins que ce soit d'une extrême nécessité? Les voilà, les fameuses traces. La pudeur? Ne pas perdre la face? Quand on y pense, c'est un peu facile comme excuse pour ne jamais parler de rien, et toujours tout trouver tabou :)

    Du coup je comprends que ce soit beaucoup plus facile pour ton père de se détacher complètement de toi et de ta mère, parce que c'est assez difficile de s'attacher à quelqu'un quand on a peur de tout et de tout le monde. Encore une fois je le comprends, mais je ne l'excuse pas : on ne fait pas du mal aux gens, pour aucune raison, jamais.

    Pardon pour ce pavé indigeste :) j'espère que mon expérience pourra en aider certaines!
     
    A2, crapaud des bois, Mantiosa et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. A2

    A2
    Expand Collapse

    Merci pour cet article et @Theiaiko Merci pour ton témoignage!:fleur:
    En fait, je suis dans ma relation la "belle-mère de 10 ans de moins que le papa, sans enfants". Sauf que moi, je n'ai jamais fait sentir à la fille de mon copain qu'elle était de trop. Au contraire, on a essayé de partir en vacances avec elle, d'organiser des sorties etc. Elle a toujours été hyper bien acceptée dans ma famille (mon neveu est love d'elle <3). Alors quand j'entends que certaines femmes repoussent les enfants de leur conjoints, ça me débecte... Quand on se met avec quelqu'un, on se met avec son passé. Et s'il a eu des enfants, ça fait partie de lui, ça me parait logique de les accepter...
    J'ai toujours dit à la fille de mon copain que notre relation serait plus "copines", parce qu'elle ne vit pas avec nous à temps plein, elle a déjà une maman qui s'occupe parfaitement d'elle, et je suis trop jeune pour ça. Au contraire, les week-ends où elle venait, on essayait toujours de trouver des trucs à faire pour l'impliquer.
     
    jorda et ChoOkette ont BigUpé.
  5. ChoOkette

    ChoOkette
    Expand Collapse
    [IMG]https://media.giphy.com/media/Wy1SVQl9plAPe/giphy.gif[/IMG]

    Je voulais te dire que, mon papa étant cavaleur, j'ai eu affaire à pas mal de belles-mère, et si certaines se sont montrées odieuses, deux, géniales, comme toi, se sont occupés de ma petite soeur et moi, en nous impliquant totalement dans la vie de famille (alors qu'on n'allait chez mon père qu'un weekend par mois), en nous faisans sentir qu'on était les bienvenues et en nous aimant.
    Et à ces femmes géniales, j'aurai toujours énormément d'amour et de reconnaissance.
    Alors merci d'avoir ce super état d'esprit et cette parfait attitude :jv:
     
    jorda et A2 ont BigUpé.
Chargement...