« Mon Roi », une claque cinématographique signée Maïwenn

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 14 octobre 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. virgilobi

    virgilobi
    Expand Collapse

    Oh bah dis, cette critique m'a vraiment donné envie de foncer en salle...
    Tout juste sortie de 2 ans de relation tumultueuse/abusive/à en devenir cinglée, j'ai bien l'impression que c'est la claque dont j'aurais besoin.
    Vivement la sortie...
     
  3. Guimauve-Molle

    Guimauve-Molle
    Expand Collapse
    Toutes mes tentatives de régime se sont soldées par un bide.

    C'est aujourd'hui !
    Je vais aller le voir et je suis déjà sûre que je vais pleurer.
     
  4. Miligramme

    Miligramme
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis soulagée de lire une si belle critique sur Madmoizelle, après avoir vu nombre d'articles (écrits pas des hommes...) lyncher ce film et sa réalisatrice. Taxant souvent le scénario ou le jeu d'E. Bercot "d'hystérique". C'est drôle d'ailleurs que seule Emmanuelle Bercot se voit affublée de ce qualificatif, d'une manière méprisante et sexiste dans la plupart des articles (pas dans le vôtre) et pas Vincent Cassel, dont pourtant le personnage est beaucoup plus hystérique que celui d'Emmanuelle Bercot !
    Bref, je rebondis sur cette petite phrase qui s'est glissé dans votre article
    Il n'y a pas de "moments d'hystérie" ni chez un personnage ni chez une personne. L'hystérie renvoie à un état psychopathologique très spécifique, qui peut toucher aussi bien les hommes que les femmes, et qui va des formes très légères (évoquant une personnalité un peu excentrique, m'as-tu-vu, émotionnellement peu mature, très fantaisiste) à des formes sévères très handicapantes. Pour résumer l'hystérie, on peut dire qu'il s'agit d'une personne dont les désirs (sexuels, agressifs) sont en conflit avec les "interdits" (intériorisés), qui "veut" mais ne "peut" pas réaliser ce qu'elle veut à cause de sa propre censure et ses attentes envers les autres que l'hystérique ne parvient jamais à exprimer. Donc quelqu'un qui rêvasse beaucoup, qui s'enferme dans sa bulle fantaisiste pour fuir la réalité, car l'autre est toujours décevant. L'hystérique veut qu'on le materne, qu'on prenne soin de lui comme un enfant, mais comme pour y parvenir il séduit (sur un versant sexuel) les autres, en les excitant, il est toujours déçu de la réponse de l'autre,qui ne correspond jamais à ses attentes. Bref, l'hystérique est un éternel frustré, déçu par les autres, coincé avec son propre désir insatisfaisable, donnant l'impression qu'il ne sait pas ce qu'il veut, pouvant facilement "craquer" émotionnellement, ayant tendance à se mettre au devant de la scène, semblant égocentrique (ramenant tout à soi) et étant très influençable (adoptant facilement les vues des autres pour mieux s'en faire aimer). Si donc un des personnages devait être taxé d'hystérique dans ce film, ce serait celui de Vincent Cassel et certainement pas celui d'Emmanuelle Bercot, qui ne correspond vraiment pas du tout à un profil hystérique.
    Donc en tant que fervente admiratrice des films de Maïwenn, je n'en peux plus de déplorer les critiques sexistes et injustes que je lis de ci de là (celle de Télérama ... u_u) et je trouverai ça super que vous trouviez un autre terme qu'hystérie pour dire que les moments où le personnage d'Emmanuelle craque ne sont effectivement pas surjoués :)
     
    Margueritte a BigUpé ce message
  5. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    @Miligramme Le terme de l'APA est devenu "histrionisme" maintenant ^^ et je préfère, parce que ça supprime le terme sexiste "hystérie" (maladie de l'utérus, la Fâme incontrôlable, toussa toussa)
     
    Margueritte a BigUpé ce message
  6. Enoch

    Enoch
    Expand Collapse

    Sûrement un des plus beaux films que j'ai pû voir :) Magnifique!!
     
    Ellanaa a BigUpé ce message
  7. NanaCoubo

    NanaCoubo
    Expand Collapse
    Freedom You've gotta give for what you take Merci George <3 !

    Magnifique, un des meilleurs films que j'ai vu en cette année 2015 ^^
     
    Ellanaa et Enoch ont BigUpé.
  8. Dalaigh

    Dalaigh
    Expand Collapse

    Oui c'est aussi l'impression que j'ai, on le retrouve très souvent dans des rôles de séducteurs/manipulateurs/pousse au vice (Ou alors j'ai pas eu de bol et je tombe toujours sur les films où il incarne ce type de rôle). C'est un très bon acteur mais personnellement j'en suis venu à le détester pour ces rôles, je n'arrive plus à dissocier l'acteur de ses personnages. Entre Black Swan, Ocean Twelve, Ocean Thirteen, La Belle et la Bête, Mon Roi, Le Pacte des Loups, Tale of Tales, maintenant pour moi il correspond à ce type de personnage qui me débecte. Je perds peut être quelque chose mais j'aime mieux ça qu'avoir envie de le frapper pendant tout le temps qu'il est à l'écran ^^
     
Chargement...