Monde du travail et introversion

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par luciole99, le 30 novembre 2016.

  1. luciole99

    luciole99
    Expand Collapse

    Salut à toutes,

    Je voulais partager avec vous une question qui me préoccupe de plus en plus : le problème de trouver du boulot et de s'intégrer convenablement dans le monde professionnel quand on a un profil assez introverti.
    J'arrive à la fin de mes études et cela me rend de plus en plus anxieuse. Rien que pour trouver des petits boulots durant l'été ou l'année universitaire, je galère comme pas possible. Les choses apparemment simples pour les autres : présenter "bien", savoir se vendre, passer pour quelqu'un de dynamique, de sociable, de cool, de souriant, force de proposition, avec du leadership, etc, en général, je n'y arrive pas. Non pas que je sois une personne fondamentalement triste ou associable hein, mais je ne m'épanouie pas du tout dans les grands groupes, je ne suis pas une grande parleuse, je ne me sens pas du tout à l'aise dans la représentation.

    Or toutes ces qualités sont de plus en plus incontournables dans le monde du travail. Même les concours de la fonction publique qui, dans certaines filières tout au moins, laissaient autrefois leur chance aux profils plus introvertis, s'alignent de plus en plus sur les critères valorisés dans le secteur privé ...

    Y a t-il d'autres madz qui ont ce souci ? :-)
     
    Gargouillette, Naaiers, NoUsername et 2 autres ont BigUpé ce message.
  2. chat rond

    chat rond
    Expand Collapse

    Essaye peut-être de te faire parrainer via une asso comme Frateli ou "nos quartiers ont des talents" (j'ai ces deux là en tête mais y en a d'autres) ? Ça te permet d'être coachée par un professionnel du secteur qui t'intéresse pour t'apporter des conseils, t'aider à prendre confiance en toi, préparer les entretiens etc... Tu peux aussi cherche à participer à des ateliers de simulation d'entretiens d'embauche pour t'entrainer.
    Si tu as le temps et l'envie tu peux aussi t'engager bénévolement pour une cause qui te tient à coeur : pas trop de soucis de recrutement car les associations sont toujours contentes d'avoir de l'aide et ça te mettra dans une situation ou tu seras obligée de travailler avec d'autres gens. En plus d'être une expérience valorisante sur ton CV, ça peut t'aider à progressivement sortir de ta zone de confort tout en testant tes limites concernant le degré de contact humain que tu peux accepter dans ta vie professionnelle.
    Aussi si tu peux te le permettre financièrement et que ça correspond à ton secteur, faire un service civique ou un volontariat européen après tes études peut être un moyen de faire la transition en douceur vers le monde professionnel.
    N'hésites pas aussi à mettre en avant les qualités qui sont souvent présentes chez les introvertis (à l'écoute des autres, discrète, etc...).
    Après pour ce qui est entretiens d'embauche et "sociabilité au travail" c'est surtout une question de pratique et de préparation. J'ai passé énormément d'entretiens et j'étais pas du tout du tout à l'aise au début (j'arrivais parfois à peine à regarder mon interlocuteur dans les yeux) mais peu à peu j'ai appris à bien roder mon discours, à préparer les questions les plus courantes, et à jouer un peu la comédie pour avoir l'air d'une meuf cool et dynamique. Pareil pour le contact humain au travail, à force d'avoir des jobs ou je dois parler à des gens ça va beaucoup mieux (merci les jobs d'été en secrétariat pour vaincre l'angoisse du téléphone), même si ça m'empêche pas d'avoir de gros accès de timidité, et de devoir beaucoup prendre sur moi pour passer certains coups de fil ou pour aller seule à des rendez-vous. Une fois que tu franchies cette étape c'est aussi un rythme de vie à trouver pour t'assurer que le contact humain au boulot ne t'épuises pas trop physiquement et moralement, que tu arrives à te ménager des moments seules tout en profitant de tes proches. (pour ça j'ai pas trop de conseils à donner car j'ai encore du mal à trouver cet équilibre).

    Sinon tu peux aussi regarder les conseils qui sont donnés aux introvertis en terme d'orientation professionnelle sur différents sites/blogs consacrés au monde de l'entreprise. En tapant "métier pour introvertis" dans google il y a pas mal d'articles intéressants qui sortent. Même si aucun ne fournit de solution miracle ça redonne un peu confiance.
     
    Gargouillette, Bärnsten, NoUsername et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    @luciole99 J'ai le même problème que toi. En ce moment je galère à être embauché, en fait s'il faut que je me vende c'est fichu... Puis j'ai du mal à travailler avec du monde.
    Donc tu as tout mon soutien, je peux au moins t'apporter la confirmation que tu n'es pas seule dans ce cas ! ^^

    @chat rond intéressant cette histoire d'articles ! Je vais aller voir ça. :)
     
  4. Suzl

    Suzl
    Expand Collapse

    Bonjour,
    Dans quelle branche étudies-tu et comptes-tu chercher du travail ?
    Cela peut énormément jouer ! Bien sûr si tu bosse dans la vente, ou ce genre de domaine, on imagine des gens avec du bagout, qui aime le contact et n'ont pas de problème pour parler en public. Mais au contraire il existe des carrières où la discrétion est une énorme qualité !
    J'ai passé des entretiens et discuté avec des managers qui étaient à la chercher de gens discrets, autonomes. Les employeurs ont tout aussi peur des "grande-gueules" qui peuvent semer la discorde dans une équipe fragile par exemple.

    Donc ne stresse pas ! Tout le monde a un profil différent, mais chaque travail est différent !
    Bien sûr le passage obligé de l'entretien est compliqué quand on est timide, mais effectivement ça s'apprend avec la pratique (les associations citées sont d'une grande aide). Ne nous voilons pas la face : tout le monde est stressé dans ce genre de situation : ça m'étonnera pas les récruteurs !

    Pour ce qui est de l'intégration dans le monde du travail, j'ai eu du mal moi aussi. Devoir parler de la pluie et du beau temps avec des étrangers : j'étais pas très emballée au début... Là aussi ça dépend des endroits et des équipes, mais tu peux tomber sur des gens très bien, voire qui te ressemblent, avec qui tu t'entendras. On ne choisit pas ses collègues, mais dans le lot il y en aura bien un ou deux de sympas ;)
    De plus, il n'y a pas d'obligation à être amis avec ses collègues : chacun sa vie !

    Le passage études-boulot est parfois difficile parce qu'on se met la pression : mais dis-toi que, même dans l'état actuel du marché du travail, tu as le droit de tester plusieurs jobs, de voir quelles ambiances te conviennent le mieux !
     
    Feudartifice a BigUpé ce message
  5. luciole99

    luciole99
    Expand Collapse

    Merci Suz pour ta réponse ! Le problème c'est que je ne suis pas vraiment timide en plus, c'est juste que me façon d'être naturelle ne convient pas apparemment, et j'ai peur de m'épuiser si je dois toujours jouer un rôle. Cela dit, je pense que tu as raison, il doit forcément y avoir des boulots où les gens comme ça peuvent avoir leur place . Je crois qu'il faut vraiment que j'oriente mes recherches dans ce sens :-)
     
    #5 luciole99, 2 décembre 2016
    Dernière édition: 10 décembre 2016
  6. Feudartifice

    Feudartifice
    Expand Collapse

    oui, je me reconnais, pour faire simple, j'ai jamais eu de job étudiant parce que les fois où je postulais, ben ça ne marchait jamais
    je suis également introvertie, je n'aime pas trop parler et j'ai carrément du mal avec cette culture de la mise en avant de soi à tout prix quitte à mentir délibéremment, en gonflant ses compétences, en tchatchant à merveille c'est ça qui est mis en valeur aujourd'hui et ça me convient pas du tout, du tout et comme je ne sais pas faire semblant à ce niveau, ben voilà je me retrouve un peu dans la merdasse
    l'idée de devoir bosser en open space me terrorise par exemple
    ou encore celle d'avoir beaucoup de contacts avec les gens au boulot aussi, en fait ça m'épuise ça comme une madz l'a dit plus haut, j'ai eu l'occasion dans mon dernier stage, d'être beaucoup au contact des gens et ça m'a pompé toute mon énergie, pourtant à la base, je veux être utile aux autres mais le contact humain c'est difficile pour moi, le job de mes rêves, c'est un job avec peu de collègues, où je fais des tâches administratives ou comptable, personne me casse les pieds, j'ai pas de réunions, pas de clients à aller démarcher etc etc
     
    Lord Griffith a BigUpé ce message
  7. luciole99

    luciole99
    Expand Collapse

    ouf comme je te comprends, c'est vraiment pas facile dès qu'on ne rentre pas tout à fait dans le moule. En tout cas, ça fait du bien de savoir qu'on n'est pas seule à vivre ça :-)
     
Chargement...