Municipales 2014 : on vote...?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Hawley, le 24 mars 2014.

  1. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Le premier tour des municipales est terminé ! Plusieurs journaux s'inquiètent du manque de participation des jeunes à ces élections. Un désintérêt de la politique, un manque d'information, un geste citoyen symbolique, les raisons avancées sont nombreuses ; mais toi, qu'est-ce que tu en penses ? 

    Est-ce que voter, c'est important pour toi ?
    Si tu ne votes pas ou n'as pas voté à ces élections, pour quelles raisons as-tu fait ce choix ?
     
  2. Fleur dAvalon

    Fleur dAvalon
    Expand Collapse

    Non, j'étais malade. Puis dans ma ville les maires meurent en mandat tellement il n'y a pas d'alternances, ça ne donne pas envie de voter.
     
  3. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    En décembre j'ai fait les démarches pour pouvoir voter dans le 20ème arrondissement à Paris, parce que je ne savais pas encore si j'irais voter pour ce premier tour, mais je voulais avoir le choix de le faire et éviter d'avoir à préparer une procuration; et parce que mon ancien bureau de vote se trouve dans un village de l'Hérault dans lequel je ne vis plus depuis des années: politiquement parlant ça me semblait plus intéressant de voter à Paris.
    Finalement, je n'ai pas voté au premier tour, mais j'irai sûrement au second. J'ai lu la conversation sur je ne comprends pas, mais je salue l'initiative de ce topic qui me semble un peu moins hostile :P :fleur:
    Je copie ici l'explication que j'avais donnée à @Pimpanela   (:fleur:.) quand nous en discutions hier sur ECM:

    Je ne comprends vraiment pas pourquoi il faudrait une excuse particulière pour cette option-là (l'abstention, parce que, oui, c'est bien une option politique aussi). On peut s'abstenir de voter pour des raisons politiques ou par fumisterie… Mais en fait, c'est exactement pour les mêmes raisons que les gens votent tout court! Combien de personnes qui votent comme papa et maman ou parce que le candidat a une bonne tête? Mes parents ont voté pour la seule candidate qui avait proposé un programme de plus de quatre lignes dans leur municipalité. Est-ce que qu'on peut vraiment parler de choix à ce niveau-là?

    Personnellement j'ai réfléchi, j'ai même fait la démarche en décembre de m'inscrire au bureau de vote à coté de chez moi pour ne pas avoir à faire de procuration et aller voter moi-même si j'estimais au moment d'y aller que je voulais le faire; mais j'ai choisi de ne pas voter au premier tour, parce que je ne suis convaincue par aucun parti et je considère que voter blanc ça voudrait seulement dire "j'attends qu'on me propose quelque chose de mieux", mais en réalité je n'y crois pas. Je considère que le premier tour (mis à part cas exceptionnels), c'est le moment pour faire valoir ses idées (je sais qu'il existe d'autres stratégies de vote, d'autres façons de voir ce premier tour, mais il me semble à moi - c'est mon point de vue politique et ma façon d'envisager une république idéale - que s'il y a deux tours, c'est pour pouvoir s'exprimer un peu au premier). Et mon idée c'est qu'on se fiche un peu de moi quand on me propose 7 ou 8 candidats (et encore, parce que je suis à Paris), dont je sais d'avance lesquels se retrouveront au second tour (mais je voterais sans doute quand même si j'avais foi en un de leur projet politique).
    Au second tour, je vote, par opportunisme (pour le moins pire), mais je n'ai pas envie de cautionner ce bipartisme (dans le meilleur des cas tripartisme, mais vu la troisième option la plus populaire, ça donne pas envie de sauter au plafond), c'est pour ça que je préfère m'abstenir au premier tour, un vote blanc est beaucoup trop tolérant pour moi, je vois le système électoral comme une mascarade à laquelle je n'ai pas envie de prendre part activement si je peux l'éviter. Tant pis si je suis mêlée aux gens apolitisés même si j'ai un certain nombre d'idées politiques; honnêtement, je considère que c'est loin d'être le pire groupe auquel je pourrais être associée. J'ai bien plus de sympathie pour quelqu'un qui ne va pas voter s'il n'a pas d'idée ou s'il n'est pas sûr, que quelqu'un qui s'oblige à choisir un candidat "parce que c'est comme ça".

    EDIT: Je fais un peu le même speech à chaque élection :cretin: et c'est vrai que c'est très redondant de devoir se justifier à chaque fois alors que moi j'aurais bien plus envie de passer au crible quelqu'un qui va aller voter Le Pen mais je ne le fais pas parce que c'est son choix et que cette personne est libre malgré ce que j'en pense. Mais je m'explique quand même là parce que je me dis que si une question se pose, ça mérite une réponse malgré tout.

    ___

    Pour moi si le vote est un devoir dans un contexte où les choix sont de faits très limités, alors nous ne somme pas vraiment dans une république (dans le sens "res publica", qui sert l'intérêt du peuple), c'est un système qui favorise les élites qui savent comment utiliser des stratégies de communication et les sondages à leur avantage dans un jeu électoral qui finalement devient exactement cela: un jeu politique.
    Je dis république plutôt que démocratie, parce que je distingue l'idée d'un système censé servir le peuple dans toute sa variété (république) d'un système censé attribuer la responsabilité politique au peuple (démocratie) et je crois qu'on peut quand même se demander si la démocratie est la meilleure forme de république. Mais pour moi il est même difficile de parler de démocratie dans un contexte où les avantages (en termes d'argent, de culture, de lien social) sont tout de même concentrés entre les mains d'une petite partie de la population. Par conséquent, un vote éclairé est nié à la majorité de la population, que ça soit ouvertement voulu ou non d'ailleurs. Je ne suis pas sûre qu'on puisse dire que la démocratie a vraiment existé (je ne suis pas sûre qu'elle soit possible ceci dit).

    Je pense que l'abstention marque beaucoup plus les esprits que le vote blanc. Qu'on le mette sur le dos du désintérêt politique ou autre chose, on en parle beaucoup plus que des votes blancs, ça fait la une des journaux, etc. D'ailleurs, ce qui t'a fait réagir finalement, c'était l'abstention!
    Mais, à titre personnel, je ne cherche pas à faire réagir les gens de toutes façons, je cherche juste à adopter le comportement le plus authentique par rapport à mes principes.
     
  4. Fleur dAvalon

    Fleur dAvalon
    Expand Collapse

    Je voulais quand même préciser : il n'y avait pas de candidat FN dans la ville où je me suis abstenue, donc mon abstention n'a eu aucun impact sur le score FN...

    Et je suis politisée, d'habitude je vote toujours, juste là, je savais que ma voix n'aurait pas franchement d'impact, comme d'habitude dans cette ville.

    Je voterai aux Européennes.
     
  5. JuneBouvier_

    JuneBouvier_
    Expand Collapse
    mary read's daughter

    J'ai voté.
    J'ai voté dans une petite commune de 500 habitants, où je ne vis plus d'ailleurs. J'ai voté pour un maire qui exerce depuis plus de quinze ans. J'ai voté alors qu'il n'y avait qu'un candidat assorti d'une seule liste. Pourtant j'ai voté. Certains y verront peut-être une perte de temps.

    J'ai voté, car pour la passionnée de politique que je suis, c'est aberrant de ne pas y aller. Je ne vais pas vous ressortir une énième fois le "certains se sont battus pour obtenir le droit de vote", mais je garde en moi le souvenir d'un grand père immigré, pleurant au moment de mettre son premier bulletin dans l'urne après dix ans de lutte pour obtenir la nationalité française.

    J'ai voté, car comme le dit si bien Kyan Khojandi, si tu as déja embrouillé un mec sur internet pendant une demi-heure parce que tu pensais que ton avis avait de l'importance, tu peux bien prendre une demi-heure pour aller voter.

    J'ai voté car les 40% d'abstentions me laissent songeuses. Pourquoi tant de désintérêt pour la politique ? Le conseil municipale, c'est le conseil qui prend les décisions qui nous touchent prioritairement : impôts locaux, construction de logement, gestion de l'eau...

    J'ai voté aussi, pour contrer "la vague bleue marine". Pour montrer que ma génération se sent concernée par la politique. Que même si les politiques ne s'intéressent plus aux électeurs, nous ne baissons pas le bras et restons intéressés par la politique.

    J'aurais aussi beaucoup aimé voter dans une ville avec un réel enjeu : une pluralité de candidats, des programmes détaillés etc...
     
  6. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    @Shield
    La grève des électeurs. A chaque fois que je retombe dessus, ça me met le doute :d

    Pour les municipales hier, non parce que je ne me suis pas intéressée aux démarches pour une procuration et que bon, dans une petite commune les enjeux sont différents. Là, je pense que le maire sortant va échouer, annuler la classe de neige des enfants parce qu'elle ne s'entend pas avec la directrice de l'école, ce qui n'est pas bien malin dans un village.

    Mise à part ça, j'ai été mal à l'aise tout du long de l'émission. Déjà parce qu'entendre le personnel politique jacter, se rejeter la faute l'un sur l'autre alors qu'ils sont TOUS responsables de cette sale situation. Le PS a intérêt à pousser le FN en avant s'il veut avoir une "chance" de se maintenir en 2017, ce qui est peu probable si rien n'enraye la dynamique du FN. Et qui pourrait ? Combien d'affaires l'UMP et le PS ont-ils sur le dos ? Ce sont des nids à escrocs, ils ne font que servir leurs petits intérêts mesquins. Quant-à l'opposition de gauche du PS, on ferait passer MLP pour une sainte à côté, quels que soient les journaux (Libération me vient en tête).
    Pour toutes ces raisons, en cas de second tour entre ces trois partis, je continuerai à m'abstenir, il n'y a absolument rien à retirer de ces derniers. C'est un jeu de dupes.

    Qu'on se pose aussi des questions, on communautarise de plus en plus le débat public mais bon, tout va bien. En attendant le FN a de quoi se frotter les mains.
     
  7. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    On ne s'est visiblement pas comprises parce qu'il ne s'agit pas de cette logique-là de mon coté. Je ne dis pas que "ça ne sert à rien", ce n'est pas une question d'utilité ou d'àquoibonisme. Je dis que je ne cautionne pas le fait que dans les faits on se retrouve avec deux partis majeurs pour une multitude de raisons socio-politiques, et ma seule façon de critiquer ça c'est de m'abstenir (refuser de jouer le jeu) au premier tour.
    S'il y avait une alternative intéressante, je serais allée voter, même si je ne crois pas du tout en ta théorie de "si tout le monde allait voter, il y aurait des surprises": je pense que plus il y a des gens qui votent, plus il y a de chance que le bipartisme soit appuyé. Peut-être que je me trompe, mais à mon avis, les gens les plus apolitisés ont peu de chances de voter pour des petits partis, et les plus blasés sont peut-être les plus susceptibles de voter pour des listes de partis extrémistes. Enfin, bref, en tout cas si j'ai fait un laïus pour dire que pour moi le premier tour sert à s'exprimer, c'était justement pour dire que c'est le moment idéal pour soutenir un candidat d'un petit parti si on en soutient un, ce qui n'est pas mon cas.

    Après, effectivement on ne vote pas au même endroit. A Paris la logique des municipales c'est vraiment un jeu de pouvoir où on vote à la fois pour le maire de l'arrondissement et le maire de la ville.
    Et chez mes parents, comme tu le dis, ça ne change pas grand chose parce qu'il n'y a de toutes façons pas les finances nécessaires pour mettre en place de véritables projets. Je pense aussi que là où les municipales ont un enjeu le plus intéressant, c'est dans les petites et moyennes villes. Notons ceci dit que dans ces villes-là, le problème c'est pas forcément le bipartisme mais l'implantation locale de certaines personnalités et leur parti, que ça soit pour le mieux ou pour le pire.
     
  8. Fleur dAvalon

    Fleur dAvalon
    Expand Collapse

    Ben ici, je ne peux juger que le travail de la majorité sortante vu qu'elle était déjà au pouvoir quand je suis née. Et comme elle fait à toutes les élections plus de 50% (en fait plutôt 70%, là il y avait un dissident du même bord politique).

    Moi je veux bien croire que c'est à cause des abstentions qu'il n'y a pas de suspens, mais d'habitude je vote et comme d'habitude la maire sortante est arrivée bonne première, si on additionne les votes du dissident on atteint JUSTE 75%...

    Bref, bref, j'en ai marre de voter dans cette ville qui ne me ressemble pas.

    C'est la dernière fois que j'y vote (ou pas), je changerai de liste électorale pour les prochaines municipales et là, je m'y reconnaîtrai plus et recommencerai à voter aux municipales.
     
  9. Charlie Zola

    Charlie Zola
    Expand Collapse
    Je t'aime une fois, je t'aime deux fois, je t'aime plus que le riz et les petits pois

    J'ai voté et je vote à chaque élection. Déjà les municipales sont pour moi trés importantes car plus proches de nous, de nos vies et selon la taille de la ville tu vois vraiment le boulot du maire et son équipe. En plus comme je l'ai dit dans JNCP , enfant d'immigrés ayant vécus sous dictature c'est inimaginable pour moi de ne pas exercer ce droit. Pour cette raison je comprends mal l'abstention mais je sais que je ne peux pas être objective sur ce sujet. Si je n'avais pas eu ce passive familiale peut-être que je penserai autrement surtout quand on voit le cirque politique de ces derniers temps.
    Dans ma ville le FN est deuxième aussi et j'espère que ça fera bouger les gens qui sont contre.
     
  10. mymoona

    mymoona
    Expand Collapse
    Alive !

    Je suis allé voter, c'était la première fois. Pourtant, je ne connais pas grand chose en politique, je n'ai pas encore d'avis déterminé, j'avoue avoir un peu fait au pif mais selon ce que je pense être le mieux quand même. Malgré tout, le droit de vote est acquis et je pense que c'est important de se déplacer et de s'impliquer un minimum. En tout cas, ça me donne envie de m'informer davantage, et de ne pas laisser passer le FN !
     
  11. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Oui je suis allé voter :) , pour moi aller voter est important. C'est une idée que ma mère me fait passer depuis toujours. Résultat il me tardait vraiment d'avoir 18 ans pour mon premier vote! Et j'y suis allé à chaque fois jusqu'à présent, alors peut être que les jeunes ne sont pas intéressé mais personnellement je ne me sens pas concerné par ce problème.

    A chaque fois que je dois aller voter je pense à tout ces états où le droit de vote n'est pas si évident, à tous ces gens pour qui c'est un événement de participer à un scrutin, en tant que femme d'autant plus quand on voit à quel point certaines ont galéré pour nous octroyer un droit que l'on ne voulait pas nous accorder. Alors à chaque Dimanche d'élection je pense à tout ça dans l'isoloir et je ne regrette vraiment pas :)

    (pour moi c'est fini les municipales il n'y avait qu'un tour).
     
  12. Porcelain

    Porcelain
    Expand Collapse

    Je ne suis pas allée voter. Je n'avais pas le temps de retourner chez moi déjà, et ne connais rien des candidats qui se sont présentés, ni qui ils sont. Je n'ai pas regardé leurs programmes... Pas le temps, trop prise par mes études. Très franchement je me désinteresse de la politique au sens : cour de recré entre politiciens. Comme le dit très justement Van Kasteel, , l'expression "scène politique" en France n'est pas tant une métaphore sinon une réalité. C'est une mise en scène théâtrale, un concours d'égo sur fonds de scandales et d'affaires de corruption. Le bipartisme ne correspond pas du tout à mes idées et à mes opinions sur l'économie, la politique, la société, la culture. Je ne me retrouve simplement pas en politique. Je ne me sens appartenir à aucune famille politique (ça c'est aussi dû à mes parents qui sont très dépolitisés et qui ne votent jamais, donc je n'ai pas de culture politique inculquée sur le long terme on va dire, même si je m'y intéresse depuis la fin du lycée). D'autre part la montée du FN me désespère tellement... Qu'au fond je me dis : ils n'ont qu'à passer, comme ça les bon Français de souche qui mangent du porc verront à quel point leur programme et leurs propositions sont à chier et complètement anachroniques par rapport à la situation actuelle de la France, son histoire et son peuple. Bon je ne m'étendrais pas là dessus, c'est un sujet sur les municipales pas le FN.

    Bien entendu j'irais voter à l'avenir, aux municipales quand j'aurais la tête à ça ou quand je me sentirais plus concernée. J'ose espérer que ce sera le cas... Et aux présidentielles bien sûr.
     
    #12 Porcelain, 25 mars 2014
    Dernière édition: 25 mars 2014
Chargement...