Najat Vallaud-Belkacem a répondu à nos questions sur son parcours, la confiance et la légitimité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 10 mars 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. keel

    keel
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    J'ai eu la chance de pouvoir écouter en direct: c'était absolument génial. Mille mercis à toute l'équipe pour nous avoir offert ce moment, cet instant "politique" au sens "Najat du terme" :fleur: (j'ai adoré sa réponse à la question sur l'engagement politique) nécessaire en cette année de vote.

    Najat Vallaud-Belkacem semble être une personnalité très inspirante (et je l'adooore d'autant plus maintenant).
     
    shae661, Mymy et Fab ont BigUpé ce message.
  3. jocyamarie

    jocyamarie
    Expand Collapse
    Aucune ressemblance physique, une femme parmi d'autres

    C'était chouette, merci Madmoizelle ! :)
     
    Mymy a BigUpé ce message
  4. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    C'était chouette. Eh oui.

    Elle est forte en com', NVB, on ne peut vraiment pas lui enlever ça. Après, la réalité du terrain, ça fait voir un jour de sa politique un peu moins enthousiasmant. Elle n'est pas pire que les autres, hein. Mais ça reste une politicienne. Une femme, et pas née en France, OK, et c'est génial qu'elle soit arrivée là, mais en même temps c'est décourageant de voir le peu que ça change en pratique. Sa méconnaissance de l'école n'a rien à envier à celle de ses prédécesseurs (en même temps c'est normal, hein, elle n'y a jamais travaillé, pas plus que tous les autres...). Son mépris des profs non plus. Dans la catégorie interview, celle qu'elle avait donné à AlterEco, où elle expliquait que les profs n'innovent pas parce qu'ils "n'aiment pas les injonctions" et que donc quand on leur demande d'innover, ils refusent pour le principe, n'était pas mal (venir sur le terrain voir tous les profs qui essaient désespérément d'innover dans un cadre qui les prive des moyens nécessaires, ça serait cool aussi, au lieu de se retrancher dans un antagonisme de principe parce que tout le monde n'a pas apprécié sa réforme...). Loin de moi l'idée de dire que tout est parfait chez les profs (TRES loin). Mais faire semblant de travailler avec eux pour les traiter publiquement de têtes de mules, ça relève d'un mépris incroyable. Un comble, vu l'image publique qu'elle cherche à se donner.

    Encore moins joli : les manifs des profs de ZEP, à qui on va retrancher le peu de moyens qui leur reste, accueillies avec un grand silence et un gros barrage de CRS, alors que le trajet de la manif avait été déposé à l'avance, tout ça parce que c'était le jour où elle présentait ses voeux à la presse, ça aussi, ça en dit long sur ses convictions et son envie de travailler avec les gens qu'elle est censée encadrer. Les CRS, ils ne sont pas exactement formés au dialogue, on va dire... Bref, une politicienne, peut-être pas catastrophique, mais décevante malgré tout. Comme beaucoup.

    Mais c'est vrai qu'elle a le sens de la communication, au moins...
     
    Dhakri, Lacus_Clyne, Juliette Drouet et 29 autres ont BigUpé ce message.
  5. Manhole

    Manhole
    Expand Collapse

    @Y. Parce qu'un big up ne suffisait pas. Merci tu as formulé ça avec beaucoup plus de diplomatie que je n'aurais su le faire. J'ai vraiment beaucoup de mal avec le fait qu'on mette autant en avant cette femme alors que sa politique sur le terrain ben...
     
    Lis, Aemilia_Magistra, Lullabulle et 11 autres ont BigUpé ce message.
  6. Nekhbet

    Nekhbet
    Expand Collapse
    Statut quo

    Elle a parlé de son livre, rien d'anormal puisqu'elle vient de le publier. Elle a défendu son bilan, rien d'anormal car le quinquennat de ce gouvernement prend bientôt fin.
    N'empêche que j'ai apprécié cet interview car ça m'a appris des choses : tout ce qu'elle dit sur la polémique et les fakes news. Je ne me rendais pas compte que ça allait aussi loin :stressed:.
    Je regrette qu'elle n'ait pas abordé les échecs (il y en a toujours).
    Sinon, ça se ressentait que les filles de la rédac étaient impressionnées puis ça s'est décontracté au cours de l'interview. Ça sera encore mieux au prochain interview d'un personnage politique ;).
    Continuez, et merci pour cette idée.
     
  7. keel

    keel
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    @Y. Le prédécesseur de NVB (avant B.Hamon), Vincent Peillon, qui a soit dit en passant mis en route en 2012 la réforme des rythmes scolaires, a, d'après wikipédia, eu CAPES et Agreg et a également enseigné dans plusieurs lycées. De même pour les prédécesseurs François Bayrou, Luc Ferry ou encore Xavier Darcos. Donc, non, tous les ministres de l'éducation nationale ne sont pas des novices en la matière, ce n'est pas très correct de propager cette image.

    Cependant il est vrai qu'il est difficile de distinguer chez les personnalités politiques ce qui vient du coeur et ce qui vient d'aspirations électoralistes. C'est important de mitiger avec des faits réels de terrain.
     
    Lis, Aemilia_Magistra, Kounette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Naede

    Naede
    Expand Collapse

    Du lol en barres, de la bonne grosse comme politique bien comme il faut et pendant ce temps dans nos bahuts on est en train de payer les pots cassés de cette dame. Mais bon on commence à avoir l'habitude de voir vallaud Belkacem en une de madmoizelle... Alors que ce n'est pas la 1ére fois que mes collègues et moi alertons sur les dangers que la politique menée par cette dame fait peser sur notre école, l'école de vos futurs enfants.
     
    Juliette Drouet, Lis, Aemilia_Magistra et 19 autres ont BigUpé ce message.
  9. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    @keel : oui, je suis allée un peu vite (cela dit, Ferry ou Darcos ont manifestement enseigné 2-3 ans à tout casser dans le secondaire avant de se retrouver en prépa ou grande école... pas franchement de quoi se faire passer pour un spécialiste du sujet). Ca ne change pas trop le fond du problème, remarque : de façons générale, on est dans un état qui considère que ce n'est absolument pas nécessaire d'avoir travaillé de manière significative dans le secondaire (2 ans, c'est rien du tout) pour être ministre. Alors c'est vrai qu'après, les propos méprisants de NVB envers les profs, ainsi que son attitude en général (refus de répondre, barrages de CRS...), ils passent mal. Même si elle est jeune et sympa.
     
    ChansonMuette et LiGie ont BigUpé.
  10. Yoleney

    Yoleney
    Expand Collapse

    Un énorme merci pour ce shot d'empouvoirement! Tellement d'inspiration autour de cette table:loveeyes: Réunir tant de femmes qui sont mes modèles! Car oui les rédactrices de mad sont des modèles pour moi je tiens à ce que vous le sachiez! En plus les trois interlocutrices principales qui sont allées dans l'école dont je rêve... Merci les filles! Et même si la politique de Najat-Vallaud Belkacem peut être polémiquée, son parcours et ses visions sont inspirants!
     
    Esther et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  11. Nekhbet

    Nekhbet
    Expand Collapse
    Statut quo

    @Naede, @Y., je ne travaille pas dans le domaine de l'éducation. Je n'ai pas d'enfants et j'ai juste des frère et soeur à l'université. Du coup, je n'ai pas de nouvelles ou d'informations au sujet de ce qui se passe dans le système scolaire. Pouvez-vous nous expliquer ces dangers de la politique de NVB que vous évoquez ? Je suis curieuse d'en savoir plus.
     
    Lis et Black Phillip ont BigUpé.
  12. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    @Nekhbet : oui bien sûr, même si il y a sans doute autant d'avis que de profs sur le sujet :) Pavé en vue, mais c'est qu'il y a beaucoup de choses à dire !

    Il y a eu la fameuse réforme des collèges qui a beaucoup fait parler. C'est une réforme des programmes, avec entre autres l'introduction de travaux pluridisciplinaires obligatoires, effectués sur les heures de cours et qui impliquent la coopération de plusieurs profs. Alors qu'on soit clairs : en soi, je trouve que c'est une très bonne idée, je n'ai d'ailleurs pas manifesté contre. Mais un certain nombre de collègues en collège ont fait remarquer que c'était très dur à mettre en pratique. Personne n'est formé pour ça, certains se retrouvent pour des raisons de logistique à travailler avec des gens avec qui ils n'ont aucune affinité professionnelle, ça exige un nombre d'heures de travail (non payé...) invraisemblable et les programmes ne sont même pas allégés pour faire la place à ces enseignements, bref, c'est compliqué... Beaucoup de profs de collège attendaient donc un dialogue avec le ministère, pour au moins être entendus sur la question et pouvoir ajuster le dispositif de façon à le rendre faisable en pratique. Non seulement ils n'ont pas été entendus, mais Mme Vallaud-Belkacem se paye en plus le luxe d'expliquer à qui veut l'entendre que le problème, c'est que les profs ne veulent ni innover ni comprendre ses réformes. Ce genre de manque de respect, ça passe assez mal.

    Pour l'histoire des CRS, je faisais référence aux manifestations de profs de lycée de ZEP qui ont eu lieu récemment. Avec la réforme des ZEP (devenues REP), beaucoup de bonnes choses ont été mises en place, mais le prix, c'est que les lycées sont tout bonnement voués à sortir du dispositif en 2019. Ce qui est totalement injuste pour les élèves : si on donne plus de moyens pour compenser les difficultés liés au milieu socio-professionnel, on ne peut pas considérer qu'à partir de la seconde, ces difficultés disparaissent ! Seulement, au lieu de répondre aux profs sur la question, NVB a dit qu'elle s'en occuperait au prochain quinquennat (une belle blague, vu qu'elle ne sera certainement plus là, et un magnifique exemple de cynisme électoral !), et lorsque les profs ont manifesté à Paris, un barrage de CRS les attendait à l'approche du ministère, alors que le trajet avait été déposé à l'avance et que la manif se faisait tout à fait dans les règles. Evidemment, personne n'était là pour accueillir les manifestants non plus...

    Bref. NVB n'est pas la première ministre à montrer un mépris total aux personnels de l'éducation, et à imposer des règles sans aucune consultation des gens qui sont réellement sur le terrain. Les profs ont l'habitude d'être pris en otage de la politique. Si quelqu'un se demande encore pourquoi ils font aussi souvent grève, d'ailleurs, c'est en grande partie pour ça, à mon avis : on nous demande d'être des exécutants, et d'accepter sans sourciller de se faire imposer des trucs plus ou moins réalisables par des gens qui n'ont pas mis le pied sur le terrain depuis des siècles. On nous force à passer des concours hyper durs avec un bac+5 et on nous considère ensuite comme des incompétents tout juste bons à faire ce qu'on leur dit. Alors forcément, quand on a l'impression que notre avis compte pour du beurre, on finit par gueuler. Et à ce niveau, NVB ne se distingue pas du tout des autres. Alors après, l'image jeune et cool qu'elle cherche à se donner, ça fout un peu les boules quand même. Si elle veut jouer la carte de "je ne suis pas comme ces vieux politicards poussiéreux", ça serait la moindre des choses de ne pas se comporter exactement comme eux, au lieu de se contenter de coups de pub...
     
    Lis, Chou fleur girl, doudouillitsa et 12 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...