Natalie Portman aux diplômés d'Harvard : « Je doute toujours de mes capacités »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 28 mai 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Clodwiga

    Clodwiga
    Expand Collapse

    Ce "syndrome de l'imposteur" ne touche pas systématiquement les femmes. Ils touchent en revanche souvent les personnes qui malgré leurs mérites, manifestent humilité et remise en perspective de leurs actions. Je trouve que c'est une marque de grandeur remarquable.

    Pour donner un exemple dans un autre domaine, j'ai vu le père Najeeb, qui a sauvé des centaines de manuscrits de la bibliothèque de Mossoul s'exprimer à l'UNESCO. Son action est héroïque, il a mis sa vie en danger pour sauver un patrimoine unique, auquel les populations locales sont très attachées. A la tribune, il a dit qu'il avait honte de s'exprimer, qui était quelqu'un de très petit, et qu'il contribuait à son échelle à préserver ce qui pouvait l'être dans ce pays dévasté par la guerre.
     
    Mabel. a BigUpé ce message
  3. Boetia

    Boetia
    Expand Collapse
    Guest


    Je trouve ça un peu bizarre dis comme ça parce que ça fait quand même souffrir pas mal de gens. :neutral:
    J'veux dire c'est pas tous les jours faciles de te dire que tu ne mérites pas forcément ta place dans telle école, que t'es là pour les quotas d'utérus et autres.
    C'est un poil dédramatiser la chose.
     
    Barbaraan a BigUpé ce message
  4. Dr Carter

    Dr Carter
    Expand Collapse
    Je vis ma vinaigrette

    Je suis tout à fait avec Boetia.Ma mère souffre d'un énorme manque de confiance en elle et de ce syndrome de l'imposteur et c'est certain ce n'est vraiment pas facile tout les jours pour elle.Ce n'est pas une preuve d'humilité à mon sens.Je trouve que la modestie par exemple est une grande qualité mais le syndrome de l'imposteur est,comme son nom l'indique,une sorte de maladie.
     
    Chryseïs et The Weasel. ont BigUpé.
  5. Barbaraan

    Barbaraan
    Expand Collapse

    @Clodwiga Il y a un monde entre être modeste sur sa réussite et penser qu'on ne mérite pas sa place.
     
  6. Sepulveda

    Sepulveda
    Expand Collapse

    Bon. Ce syndrome, je ne le comprends pas, pas au sens où je ne m'y identifie pas (j'ai l'impression que beauuucoup de gens ressentent ça...), au contraire, c'est tout moi, mais je ne comprends pas justement pourquoi on en fait un drame, et je ne demande qu'à ce qu'on me l'explique.

    Déjà, non, c'est pas facile tous les jours, mais je trouve qu'appeler nos doutes des "syndromes" c'est s'y complaire, non...?
    Ensuite, je ne comprends pas le titre, le rapprochement entre "grande école", et doute en question; Si elle est dans une grande école et qu'elle doute, c'est bien que le syndrome est là...? Non... Rien est étonnant là dedans à mon avis. Personnellement, une grande école n'a fait qu'exacerber mes doutes sur mes capacités, simplement parce qu'une école est un cadre stricte, dans lequel aucun élève ne peut rentrer complètement, et chaque élève ou presque se sent presque automatiquement inférieur à la masse de travail demandé et à l'"étudiant modèle" de l'école qu'on s'imagine (en tout cas, ça se passe comme ça par chez moi.)
    Enfin, j'ai l'impression que parfois, il est confondu syndrome de l'imposteur et humilité. (non, pour moi, "humilité" n'est pas un faible mot. C'est un mot fort, important, qui permet de nous rendre compte que non, nous ne sommes pas bien grands en ce monde. Et sans "syndrome" en vu, on peut avancer avec l'humilité, se servir de cette petitesse pour faire de grandes choses, via la collectivité, mais je m'égare.)

    Désolée à celles que ça blesse, vraiment.
    Moi, je ne demande qu'à être contredite.
     
    babooz92i, catchaluna, Monies et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. If*

    If*
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    @Sepulveda l'humilité n'empêche pas la fierté, ce n'est pas se rabaisser soi-même mais au contraire avoir une vision réaliste de son travail et de ce que l'on est. C'est plutôt à mon sens une qualité et une preuve de maturité.

    Au contraire, le syndrome de l'imposteur est invalidant, une personne qui en souffre a l'impression de tromper les autres et qu'à un moment ou un autre quelqu'un va le démasquer. Quelqu'un qui souffre du syndrome de l'imposteur n'a absolument pas un regard réaliste sur lui-même. Elle va également ressentir énormément d'anxiété. On est au delà de doutes ponctuels sur ses propres capacités.
     
    bat-momo, Barbaraan et Euphrosyne ont BigUpé ce message.
  8. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Très intéressant!
     
  9. Tshepiso

    Tshepiso
    Expand Collapse
    Learning to let go.

    Je trouve l'article super, et bravo pour la traduction :fleur:
    Mais... Y'a que moi que ça gêne de commencer la liste de ses réussites par "Elle est belle" ? Enfin, je comprends bien le contexte de la réussite en tant qu'égérie de Dior, et je vois bien que @Clemence Bodoc a précisé "Reprenons, dans le désordre", mais ça me gêne vraiment. :erf:
     
    muffinjedi, erzascarlett, Allons-y et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    @Tshepiso Je venais dire la même chose. :fleur: C'est peut-être un peu hautain de ma part (et je m'en excuse par avance si je blesse quelqu'un en disant ça) mais pour moi, avoir une certaine génétique qui fait que tu vas plaire en fonction des canons de beauté en place n'est pas une réussite, c'est juste de la chance. :hesite:
    Mais quoi qu'il en soit, merci pour cet article vachement intéressant sur cette femme très cool. :fleur:
     
    Hina, Black Phillip, Jean-Pierre et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. ClarissaSwann

    ClarissaSwann
    Expand Collapse

    Disons que Natalie Portman est vraiment belle, elle a une beauté parfaite, universelle. On ne peut pas ne pas se le dire, quand on la regarde. Elle n'est pas juste mignonne. Alors moi, ça ne m'a pas dérangé que l'article commence par ça.
     
  12. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    @ClarissaSwann :hesite: Mais il n'y a pas de "beauté parfaite universelle". Les critères de beauté sont très culturels, varient selon les époques et l'endroit dans le monde où tu grandis. Je t'invite par exemple à te pencher sur les anciennes sculptures et peintures et tu te rendras vite compte qu'un visage émacié et un corps fin n'ont pas toujours été plébiscités en tant que symboles de beauté, bien au contraire. Et dans d'autres cultures, ce ne sont peut-être pas non plus des symboles forts de beauté. Par ailleurs, même au delà de tout ça, la beauté est une notion extrêmement subjective d'une personne à l'autre, je trouve du coup que cette idée de beauté "universelle", c'est un peu fort de café et présomptueux. :happy:
    Mais en soi, ce n'est pas tant que l'auteure trouve Natalie Portman belle qui m'a dérangé, c'est plus que ça rentre en compte dans l'idée du "modèle de réussite" alors qu'à mon sens, la réussite est un accomplissement et non quelque chose qui t'es "offert" à la naissance. (Et qui plus est, la "beauté" c'est quasi-uniquement de la "chance" que ce soit génétiquement ou selon l'époque où tu nais. Du coup encore une fois que ça rentre dans l'idée d'un modèle de réussite... En plus, même si je suis sûre que @Clemence Bodoc n'entendait pas ça comme ça, ça voudrait dire que si elle était laide selon les critères de beauté actuels, elle serait "moins" un modèle de réussite ? :erf: J'sais pas je trouve ce paragraphe un peu gênant.)
     
    #12 Solstice, 30 mai 2015
    Dernière édition: 30 mai 2015
    erzascarlett, Suzy Q, Marie Requin et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...