New-York, entre amour et haine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 18 juillet 2010.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : New-York, entre amour et haine.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Wayzea

    Wayzea
    Expand Collapse
    Ridonkeylus

    Mouais. Si c'est juste pour nous dire qu'on sait rien du tout parce qu'on n'a pas eu la chance de rester plus de 10 jours à NYC, on le sait déjà.

    Je le trouve assez particulier cet article, assez désagréable en fait, prétentieux (mais elle a l'air de s'en rendre compte donc c'est bien).

    Je crois qu'on ne peut pas cracher sur la joie que les gens ont au retour de NY (ou de toute autre destination du reste). Ça leur a plu, même si ils n'en ont pas vu tous les recoins et l'envers du décor, et c'est très bien comme ça. Pourquoi venir leur gâcher leur bonheur avec un discours du genre "Naaaan mais attend, t'as rien compris quoi, MOI je sais, j'y vis tu vois. Arrête de te la jouer avec tes 7 jours à l'hôtel". Il est où l'intérêt? Gâcher la joie des gens?

    Qui n'a pas eu envie de hurler son amour pour une ville/un lieu/un pays 5 minutes après avoir atterri? C'est une première impression, une émotion, un ressenti qui nous prend au cœur, pourquoi se retenir de le/la partager?

    Edit : en fait, ça me gonfle parce que j'ai eu moi-même une première impression absolument géniale de la ville (que j'ai découverte avec quelqu'un qui y vit, et pas seulement en suivant le Lonely Planet), et que ça m'aurait vraiment énervée qu'on vienne me tuer mon bonheur au retour en me disant que mon impression n'avait aucune valeur et n'était pas fondée parce que trop courte.
    Ou alors j'ai rien compris au post de ce blog, et c'était juste un petit crachat sur les blogueuses parce qu'elles le valent bien?
     
  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Ah moi je l'ai pas pris comme ça : elle explique juste que la première impression sur NY n'est jamais la bonne. J'y suis allé 5 fois, à chaque fois 10 jours et si j'y suis revenu tout enchanté / émerveillé la première fois, j'ai petit à petit découvert les "mauvais côtés" de NY, et encore je n'y ai pas "vécu" vraiment, une vraie vie quoi, j'y étais en vacances ou pour bizness, tout en continuant à adorer NY aussi pour ses mauvais côtés.
    Je trouvais ce post intéressant parce qu'elle y raconte qu'il ne faut pas se fier à la première impression, avec un point de vue "d'insider" :)
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai aussi trouvé qu'il y avait un petit côté prétentieux, surtout que moi aussi, j'ai passé 2x 2 semaines à NYC et je me suis sentie très new-yorkaise (:cretin:) ; et pourtant, je me suis quand même sentie proche d'elle, dans la mesure où ça me gonfle tout autant d'entendre que Paris, c'est les Champs Elysées, et Londres, c'est Oxford Street et Brick-Lane-qui-est-trop-hype-t'as-vu.

    Quand tu tiens beaucoup à une ville, c'est un peu énervant de la voir réduite à trois clichés, et je pense que c'est ça, le message derrière son post. Ne vous arrêtez pas à ce que vous voyez en premier, "New York c'est bien plus que ça", (ou Berlin, ou Tokyo, ou Cape Town, hein, ça marche partout.)

    Et j'ai parcouru un peu le reste du blog ; j'ai donc bien noté ses bons plans sur où aller manger ses pizzas à NY, où déambuler hors des sentiers battus, comme ça, avec un peu de persévérance, un jour peut-être j'aurais presque un vrai point de vue de new-yorkaise !
     
  5. Virgo

    Virgo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Hey mais c'est moi qui ai écrit ça!
    Pour le côté prétentieux, je me doutais bien qu'en écrivant ce post, il serait un peu perçu comme ça, c'est toujours le cas quand on écrit quelque chose où on dit "je sais tout et vous savez rien", hein ;)
    Mais en même temps. Ce truc, je l'ai écrit au feeling, quand j'étais en train d'attendre mon avion à l'aéroport, j'avais 85 kgs de bagages avec moi (véridique), mon mec est resté à Brooklyn, et j'en avais gros sur le c?ur. En fait, sont disséminés dans ce post plein de détails qui sont un résumé des deux dernières semaines que j'ai passé à NYC, c'était ma façon d'exorciser le truc. Voilà pour le ton un peu énervé.
    Pour ce qui est du message, il y a effectivement une mise en garde sur le sentiment premier d'absolue génialité de la ville, que non, New York, c'est pas une ville si géniale, c'est juste une vraie roulure qui sait authentiquement bien faire sa pub. Mais dès qu'on gratte un peu, j'ai jamais vu un endroit aussi crevant, aussi énervant, aussi décourageant par moments. En tous cas, ce n'est pas un endroit neutre, c'est sûr!
    En fait, imaginez que vous êtes à une soirée avec votre ami d'enfance que vous connaissez mieux que sa mère. Quelqu'un qui lui a parlé pendant 2h vient vous voir en vous parlant de lui comme s'il le connaissait mieux que vous. Eh ben c'est méchant, mais ça vous énerve. Et c'est pareil pour mon ressenti quand on me parle de New York.
    C'est pas cool, c'est pas politiquement correct, mais c'est comme ça.
     
    olaflor a BigUpé ce message
  6. ninicracra

    ninicracra
    Expand Collapse
    4.8.15.16.23.42

    Oui, je te comprends, je vois ce que tu as voulu dire. Mais c'est vrai que ton article peut être un peu écrasant, parce qu'en fait, il nous fait à nous, petites touristes n'ayant pas eu la chance de passer plus d'une semaine à NYC (pourtant j'en rêve), cette même impression, celle que NYC "n'est pas à nous", que nous ne la connaissons pas. Que TOI, tu sais vraiment ce qu'elle est.Et c'est peut-être vrai (y'a-t-il une vérité à chercher d'ailleurs, j'en doute), mais ça fait mal à ceux qui ont eu un petit goût de NYC dans la bouche et qui rêvent d'y retourner (et tu te doutes que je parle de moi, un peu).
    Après, je pense que ta cible n'était pas vraiment les petites globe-trotteuses, mais plutôt les biatchs qui se photographient devant un cupcake est un cosmo sur les blogs de mode...et qui la jouent Carrie Bradshaw, mais sans le moindre second degré....et là, je comprends l'irritation!^^

    Bref, je finirais avec une citation de DeLillo (j'ai fait mon mémoire en partie sur le 11septembre en littérature): "même à New York, New York me manque", et je pense que ça résumé un peu le lien d'haine-amour que tu développes dans ton article.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ouais bon, c'est un peu comme dans n'importe quelle ville, j'ai envie de dire : il y a les avantages et les inconvénients. Rien de folichon. Et comme n'importe quelle touriste, on ne voit que le bon côté des choses. Enfin, je ne vois pas trop l'intérêt de l'article même si elle l'a expliqué.
    Par contre, la blogueuse a très bien résumé mon rapport avec la ville : "une ville détestable qu'on se surprend à adorer". Peut-être parce que je n'y ai passé que trois jours, du coup je n'ai pas eu le temps de faire tout ce que je voulais là bas mais je n'ai rien trouvé de spécial à New York. Il fait une chaleur étouffante l'été, j'ai mis des heures avant de comprendre comment fonctionner le métro... en bref, je n'en garde que des mauvais souvenirs (le comportement de mon père pendant le séjour aidant) mais j'ai tout de même envie d'y retourner avec des potes.
     
  8. Virgo

    Virgo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ca tombe bien c'est un peu ce que je cherchais à faire, en fait ;)


    J'ajoute par ailleurs que ça fait plusieurs fois qu'on me dit "ouais enfin ça marche pour n'importe quelle ville" - et justement, pour avoir vécu dans pas mal d'endroits, dont des capitales, dont des très grandes villes, ou à l'inverse des trous paumés, New York se démarque clairement comme l'environnement de très loin le plus agressif dans lequel j'ai vécu. Et on ne peut pas le savoir si on n'y a pas vécu (au risque d'insister lourdement).
     
  9. Virgo

    Virgo
    Expand Collapse
    Mélange instable


    Hey, ne t'en fais pas, au contraire! Le but de mon post n'était pas de dégoûter de New York, un peu l'inverse, en fait. Ce que je veux dire, c'est que cette ville n'est pas idyllique, qu'elle prend aux tripes, et que la vie là-bas n'est pas toujours facile. En gros, qu'elle est plus difficile d'accès qu'on ne le pense à cause des milliards de films et séries qu'on a vu où l'action se passe à NYC, mais au contraire, cette relation d'amour-haine est une vraie force, on en revient un peu transformé (dans le bon sens). Après, tu seras une de celles "qui ont vécu là-bas" - classe internationale. Il y a tellement de choses à y faire, tu en auras le tournis mais chacun sa façon de le vivre! Moi ça m'a un peu épuisée, d'autres y prennent leur pied. Il faut juste savoir que New York n'est pas une ville anodine. C'est plutôt un challenge cool, non? ;)
     
  10. Wayzea

    Wayzea
    Expand Collapse
    Ridonkeylus

    C'est un mythe! C'est vraiment pas compliqué ;) C'est direction Nord ou Sud, et ligne rapide (seulement stations importantes) ou "moins rapide" (toutes les stations).

    C'est même plus facile qu'à Paris, en fait, t'as pas à chercher les noms des directions.
     
  11. Virgo

    Virgo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Le métro est très casse-pieds, il y a les lignes locales et les lignes express, il y a que ça change au weekend, parfois on n'attend pas, parfois il faut prendre une demie heure etc. mais on s'y fait assez vite, finalement.
    Au bout d'un moment, même les rats deviennent amusants :)
     
  12. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Je prend le métro tous les jours pour aller au boulot et tous les jours je dit à qui veut l'entendre à quel point je déteste le métro nyew yorkais. Il fait une chaleur à crever (Union Square c'est le pire), et froid à l'intérieur des rames, aux heures de pointes, les gens ne poussent pas pour rentrer du coup, il y a plein de place au milieu et a 50 cm de l'entrée, mais non pas moyen de rentrer, les délais sont variables et les changements le WE me font me prendre pas mal la tête... Sinon ce que je préfère ce sont les rats et le fait qu'il marche toute la nuit ! Coup de gueule métro OFF.

    Sinon, j'adore de plus en plus NY, pour vivre à Astoria, j'apprécie ce côté plus tranquille et dès que je vais au travail je ressent l'energie bouillonnante de Manhattan. Et puis, culturellement parlant, il y a tellement de choses à faire !!
     
Chargement...