Nicolas Sarkozy et la détention de sûreté

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par AnonymousUser, le 27 février 2008.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour,

    Je n'ai pas trouvé de topic à ce sujet... J'aurais aimé savoir ce que vous pensiez de la détention de sûreté, mais aussi des démarches du Président vis-à-vis de la Cour de cassation et de toute la polémique actuelle ?

    Là je manque un peu de temps, désolée de poster un topic un peu à l'arrache, mais je reviendrai poster des articles en rapport avec le sujet un peu plus tard, histoire de faire un topo.

    Merci
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve qu'il abuse et qu'il a l'air de penser qu'en tant que Président, il est doté de superpouvoirs ; et j'espère qu'il sera remis à sa place à un moment ou un autre.
    Et je trouve la loi tout simplement scandaleuse, c'est la preuve d'un échec du monde carcéral à soigner les prisonniers qu'il reçoit, et je trouve inadmissible qu'on puisse enfermer à vie quelqu'un que le système judiciaire n'a pas su/pas pu soigner. La surveillance et la remise en liberté avec bracelet électronique me semble être plus raisonnable.
    C'est la république, comme on a pu le lire dans Rue89, où la devise est désormais Victimisation, Compassion, Emotion ...
     
  3. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Je trouve cette loi à la fois scandaleuse et inutile. Quelle genre de société préfère investir dans la mise au ban de ses sujets fragiles plutot que d'essayer de les soigner? Le fait que plus de 60% des gens approuvent cela me fait froid dans le dos.
    Gouverner par la peur n'est pas, à mon avis, la bonne solution. Sans parler du fait que le président et sa ministre veulent passer au dessus des recommandations du Conseil Constitutionnel !
     
  4. Blackpearl.

    Blackpearl.
    Expand Collapse
    Miss Chatouille

    Je suis totalement contre ce projet...Après, je pense qu'il veut répondre à une demande "sociale". Je m'explique, à chaque fois qu'il y a un soucis avec un violeur, un pédophile etc qui est libéré et qui forcément rechute puisque rien n'est mis en oeuvre pendant et après son emprisonnement, la société s'insurge (limite il ne faudrait pas rétablir la peine de mort pour eux ou les "castrer" :rolleyes: ).

    Je pense que déjà avant de penser à les garder encore plus longtemps, il faudrait peut être mettre en oeuvre les soins appropriés. Bien sûr cela coûte cher mais garder quelqu'un en prison aussi...
    Puis, sinon, son gouvernement n'a qu'à établir une loi spécifique ou rétablir des peines plus longues ou instaurer une véritable perpétutée. Il y a d'autres solutions qu'aller à l'encontre d'une peine qui a été prononcée.
     
  5. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    déja, plutot que de les mettre en prison à vie, il faudrait les mettre dans une structure où l'on pourrait les soigner, même si c'est à vie. En détention à vie, je dirais peut-être parce que malheuresement, la plupart des violeurs et pédophiles récidivent, mais surtout pas dans une prison où ils ne sauront absoluement pas pris en charge, alors que dans une société comme la notre, la premiere chose à faire est de soigner les citoyens.

    Ensuite, concernant le fait que Sarkozy est refusé la décision du Conseil Constitutionel me choque. Cela me choque car le but du conseil constitutionel est de faire respecter les lois fondamentales, et aller contre eux, c'est aller contre ces lois.
    puis voilà, ça me donne un peu l'impression du "je suis le chef, c'est moi qui décide. Si vous êtes pas content, et même si vous êtes au dessus de moi dans l'application des lois, c'est moi qui décide. na". ça fait monarchie et pouvoir seul.
     
  6. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    en gros, Rachida Dati a fait une loi disant que les criminels dangereux (violeur pédophile...) devrait être mis à vie dans des prisons dites de sureté. Nicolas Sarkozy a approuvé la loi et voulait la faire appliquer dés 2009. Seulement le conseil constitutionel demande à ce que la loi soit applicable que dans quelques années. Sarkozy refusant cela a saisi la cours de cassation.

    Enfin, je crois que c'est ça en gros.Une autre madmoizelle pourrait peut-être confirmer?
     
  7. anoaj

    anoaj
    Expand Collapse
    En hibernation

    Je ne comprend pas de quel droit il se permet de nier toute la hierarchie et tous les processus juridiques sous pretexte que cela l'empèche de voir cette loi prochainement effective. Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce qu'elle prévoit, mais en dehors de ça, j'ai en travers de la gorge qu'il fasse toujours l'inverse de ce que j'apprend en cours, comme l'a dit je ne sais plus qui, ça donne vraiment l'impression "je suis le chef c'est moi qui décide et hop une loi pénale plus dure rétroactive" :P
     
  8. Blackpearl.

    Blackpearl.
    Expand Collapse
    Miss Chatouille

    Je complète (c'est pas tout à fait ça ;) ). Rachida Dati a élaboré une loi prévoyant que les criminels sexuels (il me semble) restent en prison même après la fin de leur peine s'ils ne sont pas aptent à sortir. Le Conseil Constitutionnel a validé la loi en la limitant aux peines à venir et le Président voulait que la loi soit rétroactive: qu'elle s'applique à ceux qui sont déjà en prison actuellement (dont leurs peines ont déjà été prononcées).
     
  9. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je crois que ça existe en GB depuis 1928, mais là j'avoue que ce ne sont que des souvenirs, à vérifier, donc.

    Bref, ce qui me choque personellement, c'est son intention, qui ne restera qu'une intention, je pense d'ailleurs, de vouloir contourner par quelque moyen que ce soit la décision du Conseil Constitutionnel. Il n'a aucun autre moyen juridique de faire devenir cette loi rétroactive à part une révision de la Constitution, et quand bien même il le déciderait, la Convention Européenne des Droits de l'homme interdit la rétroactivité des lois pénales plus dures, la France se ferait sanctionner là dessus. Je ne crois pas que cela puisse réellement se faire ( la rétroactivité de cette loi, uniquement), au final, mais c'est surtout son intention qui me choque, c'est un mépris du Conseil Constitutionnel, et ça fait un peu petit chef qui croit avoir le pouvoir de décider de tout, quand ça lui chante...
     
  10. PandApple

    PandApple
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Moi ça m'etonne même pas. C'est pas pour rien que on lui a donné comme surnom "Nicolas Ier"..
     
  11. shy-lee

    shy-lee
    Expand Collapse
    Mal au crâne

    Je comprends pas trop ton intervention et le sens de ton ironie????Peux tu stp m expliquer ce que tu as voulu transmettre ? ( compares tu la France d aujourdhui a l Allemagne nazie????)
     
  12. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    C'est plus son attitude vis a vis du conseil constitutinnel qui me choque. Je suis pas pour que cette loi soit voté mais ca ne m'etonne pas de lui. Il joue sur la peur et c'est ce que je trouve malsain.
     
Chargement...