Nique tes complexes: Vitiligo, psoriasis et autres joyeusetés dermatologiques

Sujet dans 'Forum Beauté' lancé par Ma Poule, le 22 mars 2015.

  1. Ma Poule

    Ma Poule
    Expand Collapse
    Côt.

    Hello !
    Alors, ce topic existait auparavant, mais a disparu lors du changement de forum...
    Je vous propose de parler de vos pathologies récurrentes ou chroniques niveau dermato, comme le vitiligo, le psoriasis, (ou autre ) de celles qui modifient votre apparence physique, d'en parler ensemble, les traitements, le parcours, le complexe, le regard des autres, l'estime de soi, etc...
    Et à celles qui n'en souffrent pas de poser leurs questions !
     
    Sowa, li-loo et Adélaïde. ont BigUpé ce message.
  2. Ma Poule

    Ma Poule
    Expand Collapse
    Côt.

    je vais faire un point [HASHTAG]#snoopy[/HASHTAG] sur le vitiligo:


    C'est une affection auto-immune. Elle n'est pas dangereuse, ni mortelle, sauf pour les insolations/coups de soleil/cancer de la peau, où les stades avancés sont plus sensibles au soleil.
    Concrètement, c'est une perte de mélanine dans les cellules de la peau, par plaques. Donc pas tout d'un coup, ça va être une petite tache, deux, trois, qui vont s'étendre au fil du temps.
    Donc le contraste se voit très bien sur les personnes aux peaux plus foncées, et plus difficiles à apercevoir sur les peaux claires.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Evidemment, si la personne est caucasienne comme moi, dès qu'elle bronze, le contraste est plus fort. Pareil avec le fait de rougir, étonnamment, même si ça ne concerne pas la mélanine.

    Où ça apparait - jusqu'à quel point ?
    Deux cas de figures en fonction des personnes: Ou c'est foutrement random, complétement aléatoire, ou ça concerne des endroits très spécifiques= les articulations, les muqueuses et le visage.
    Les tâches évoluent au fil de la vie; avec il faut le reconnaitre une tendance à s'aggrandir/ blanchir, plutôt que l'inverse. L'affection évolue par stade, le plus important étant la totalité du corps, c'est possible, parfois même ça atteint les poils- ils blanchissent au niveau de la tâche.

    Qui Tout le monde, à tout âge , adulte comme enfant, noir ou blanc, homme comme femme. Ca concerne 1 à 2 % de la population mondiale.

    Pourquoi
    C'est auto-immun, ça c'est certain. Mais pourquoi le corps s'impose ça.... Je crois que la médecine est encore un peu divisé sur le sujet. (J'entends pas mal de son de cloches). Celui qui me parait le plus probable, c'est celui du psychosomatique; toutes les personnes que j'ai rencontré avec un vitiligo avaient une fragilité émotionnelle / un parcours de vie difficile.



    Les traitements rien de définitif , ni de très très efficace. On m'a proposé le laser, la photothérapie, les vitamines... J'ai pas fait le laser :cretin: trop de séances, trop couteux au moment du dépistage (pas remboursé à 100% non plus) , et j'aime pas ce genre de méthodes. Les vitamines, les ompléments alimentaires, les crèmes, ça m'a jamais rien fait.
     
    Themissfbi, Ultra Boulette, Ini-Io et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Lizey

    Lizey
    Expand Collapse
    Do not feed.

    Pour ma part, c'est eczéma et dyshidrose des mains. L'eczéma est plutôt bien contrôlé maintenant, j'ai juste de temps en temps (en cas de stress, maladie, changements de temps ...) quelques petites plaques sur le visage qui me complexent. Sinon c'est principalement aux plis des coudes mais ça se voit pas trop alors je m'en fiche... Le truc chiant c'est que du coup je suis allergique à tous les produits quasi ...

    Par contre, la dyshidrose, c'est l'horreur :/ J'ai honte de mes mains, c'est vraiment moche et dégueu. Et ça fait mal. Surtout que je bosse à l'hôpital et que je me lave les mains à la solution hydroalcoolique 30x par jour ...
     
    Themissfbi, Ultra Boulette, Manth_Bleue et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Ma Poule

    Ma Poule
    Expand Collapse
    Côt.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Ouh je veux même pas essayer de compatir à ta douleur tellement la situation m'a l'air impossible :halp: je fais de la dysidrose quand je suis en période de stress, dans la paume des mains/creux des pieds, ça va ça se barre en deux semaines mais c'est à s'en arracher la peau tellement c'est irritant/ douloureux / démangeant.

    @Oprah Gaufrette :erf: j'ai le souvenir d'avoir eu ce genre de réaction, quand j'étais môme, pour d'autres mômes atteints d'eczéma, bon plus par crainte de choper un truc que par méchanceté-moquerie, et puis par ignorance aussi, faut le dire. Je travaille avec les enfants, j'en parle avec les enfants en fonctions, pour éviter ce genre de situations... :hugs:
    Du coup j'ai deux questions pour toi... Comment tu le vis maintenant, en étant adulte, avec du recul, est ce que ça te complexe encore?:fleur:
    De mon opinion, je crois que les problèmes dermatos sont très liés à la psyché, et à l'affectif surtout. Des fois c'est purement physique, physiologique, mais le corps c'est aussi un moyen pour l'esprit de dire des choses, ça peut être lié.
    Est ce que tu penses que pour ton corps, les origines de l'allergie et de l'eczema c'est 100% physiologique, ou que peut-être un manque de repère/sécurité/affection en tant que bébé a pu te rendre plus sensible, et du coup favoriser l'apparition de ton allergie ? :fleur: ( si c'est trop perso, ne te sens pas obligée de répondre)


    Pour ma part
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Ultra Boulette, Vespertina et Machistador ont BigUpé ce message.
  5. Lizey

    Lizey
    Expand Collapse
    Do not feed.

    @Ma poule Ben ouais, depuis que je bosse en hôpital, à cause du port de gants et cie, je m'en débarrasse pas du tout ( avant, pareil que toi, je faisais des petites crises puis ça s'arrangeait ). Du coup j'alterne peau à vif car j'ai trop gratté et peau pleine de petites vésicules qui me donnent bien envie de les gratter !
     
    Ultra Boulette a BigUpé ce message
  6. Cacadum

    Cacadum
    Expand Collapse
    Not today.

    Coucou les madZ,
    je poste dans ce tout nouveau sujet pour vous partager de l'amour (bé oui j'suis comme ça héhé). Quand j'étais gamine une amie de ma maman chez qui je suis restée plusieurs étés pour travailler et que j'appréciais beaucoup avait un vitiligo, elle était donc un très joli gateau marbré, et je me rappelle que je ne m'en suis jamais vraiment rendue compte, je ne me suis jamais dit qu'elle avait un truc bizarre sur les mains ou le visage, je sais pas, pour moi c'était comme ça qu'elle était, et que c'était ce qui la rendait si jolie. Pas de complexe à avoir pour celles qui sont concernées (sans doute plus facile à dire qu'à faire), parce que c'est beauuuu les dépigmentations :) ma maman et son masque de grossesse marqué me le rappellent aussi :)
    Pour celles qui souffrent de démangeaisons et d'eczéma; je compatis, ça m'arrive parfois quand je somatise à cause du stress, mais ce n'est pas très souvent, alors je suppose que je ne peux pas trop comprendre. Contre mes "poussées" rares, j'utilise des poroduits très naturels aussi (beurre de karaté et beurre de karité et beurre de karité uniquement :P ) Courage à vous les madZ.
     
    Ultra Boulette a BigUpé ce message
  7. Ma Poule

    Ma Poule
    Expand Collapse
    Côt.

    Est ce que tu as pensé à te faire dépister pour le Candida Albicans :fleur: c'est parfois lié, c'est pas un truc sympa à avoir dans son organisme :erf: Si jamais tu n'as pas vu du tout de médecin à ce sujet, je t'engages à aller en parler à ton médecin traitant.
    Sur le moment, je ne connais pas de traitement miracle, c'est comme pour la dysidrose, ça te gratouille, te brule, t'y touche... Sauf qu'en y touchant, tu creuses les lésions, et ça empire. Cercle infernal. :mur: Je ne peux te conseiller que du préventif, un rituel soin quotidien de ton visage. L'hygiène dentaire ++++ que la norme, puisque'il faut éviter les infections, les bactéries, et toujours veiller à s'hydrater avec une bonne crème ( Nivéa basique, le tube bleu, ça me fait du bien sur ma dysidrose, peut-être qu'en soin quotidien? hors moment de lésion évidemment ) et si tu n'es pas une grande buveuse d'eau... Fais un effort de ce côté. Mais vraiment la crème hydratante basique quand tu n'as pas de lésions, et parles en à ton médecin si ce n'est pas encore fait

    @Oprah Gaufrette J'assume beaucoup plus. Bon, les tâches sur le visage sont parties, et je me m'expose jamais sans crème solaire l'été, donc je subis moins les regards dans la rue ces dernières années, ça aide à assumer. :cretin: j'ai pas trop de mérite là dessus. Mais e trouve marrant qu'elles aient commencé à s'atténuer au moment même où je commençais à m'y faire, et à les aimer :lol:
    Maintenant sur le visage, il faut savoir où elles sont pour réussir à les repérer. J'en ai beaucoup sur les phalanges, les poignets, par tâches, ça ne choque pas de prime abord parce que je suis claire de peau, mais si on pose le regard sur les mains ça se voit de suite. Mais j'aime bien maintenant . Celle des doigts. Celle des bras, cuisses, des mollets sont plus contrastées mais reste petites, ou coincées à l'intérieur des cuisses :cretin: c'est mon jardin secret du coup. :cretin: y'a que les très bons amis qui les connaissent celles là. :drama:
    Donc ça va, je le vis bien. Mais c'est vrai que j'ai bien morflé de mes 8 à 19 ans à cause de ça :goth:
     
    Ultra Boulette et Ini-Io ont BigUpé.
  8. li-loo

    li-loo
    Expand Collapse
    féminazgul <3

    :hello:
    ravie d'avoir découvert ce sujet!

    pour ma part je suis atteinte d'eczéma depuis...toujours!

    petite, j'avais des crevasses sur les mains, qui saignaient, à tel point que je gardais toujours les poings fermés pour ne pas avoir mal.
    j'ai aussi vécu le rejet des autres enfants (et des parents :facepalm:) par peur que je sois contagieuse.
    sans compter les démangeaisons, atroce!

    j'ai fait des tests d'allergie très tard, quand je suis partie de chez mes parents (oui, ils n'ont jamais cherché la cause). je suis donc allergique :
    à l'eau, au savon, au shampooing, à la lessive (oui oui je me lave :lol:)
    aux acariens, aux graminées, aux oléacées (m'allonger dans l'herbe, c'est juste pas possible. et j'ai une moquette dans ma chambre, c'est l'horreur)


    j'ai aussi une peau atopique. autant dire, que je suis abonnée aux crèmes pharmaceutiques qui puent et que j'en ai chaque mois pour 70€ de produits divers en parapharmacie.
    joie.

    avec le temps, j'essaie de me passer de cortisone. mais il y a quelques années, suite à un choc émotionnel, mon état a gravement empiré, j'étais couverte d'eczéma de la tête aux pieds, j'avais des oedèmes au visage (genre quasimodo!) et un genre d'urticaire géant sur le torse. les médecins n'ont pas trop su ce que c'était réellement.
    j'ai été hospitalisée pour ce truc là. ouais ouais, hospitalisée pour un problème dermatologique, c'est tellement pas crédible :facepalm:

    bref bref, du coup, après ça, j'ai fait de la photothérapie.
    on m'a proposé aux choix, 3 traitements, dont 2 qui obligeaient à une prise de sang mensuelle (pour surveiller les reins) + interdiction de tomber enceinte car risque de malformation du foetus. bon, tomber enceinte, c'était pas un projet. mais j'avoue que la perspective de tuer mes reins pour sauver ma peau à 25 ans ne m'enchantait guère :lalala:
    du coup, j'ai choisi la photothérapie. et ça a plutôt bien marché, puisque aujourd'hui mes crises sont moins violentes et moins régulières.

    avec le temps, j'ai constaté que la zone où se pointait l'eczéma avait un rapport avec un problème précis :
    - coude = nourriture
    - main / bouche = boulot
    - torse = vie sentimentale
    - jambes = vie familiale
    - cou = mélange famille+boulot (oui oui, quand ma famille me met la pression par rapport au boulot, je "bourgeonne" dans le cou, c'est flagrant)

    voilà. ce qui m'a bien aidée aussi, c'est d'arrêter les produits laitiers de vache. et l'homéopathie en traitement de fond. et une thérapie aussi, pour apprendre à gérer mes émotions :)

    et je bronze très facilement, du coup, je n'ai pas un bronzage uniforme, j'ai des tâches plus claires, soit à cause de la cortisone, soit parce que j'ai des plaques quand je bronze. j'ai donc un bronzage dalmatien :lunette:

    et sinon, pour les filles qui ont du vitiligo, je trouve ça beau :jv: j'avais une collègue qui en avait sur les mains, et j'adorais regarder ses mains. en vous lisant, je me demande si c'était pas déplacé du coup?
     
    Themissfbi, Ultra Boulette, Ma Poule et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Ini-Io

    Ini-Io
    Expand Collapse

    Super bonne idée, ce topic! :fleur:

    @Lizey @Ma poule
    Je compatis avec vous à 1000%, la dishydrose, c'est l'enfer! :hugs:

    J'en ai eu pendant cinq ans, j'en ai eu tellement qu'à un point, je ne savais pratiquement plus me servir de mes mains... :red:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et depuis un an, je n'en ai plus DU TOUT, plus UNE cloque :d
    Alors bien sûr, je suis pas médecin etc. etc., ce n'est que mon expérience personnelle et quelque chose qui a marché dans MON cas, et je ne peux rien vous garantir :)
    Mais cette fichue dishydrose gâche trop la vie pour que je ne dise pas ce qui a marché pour moi dès que j'en ai l'occasion :red: J'espère que ça marchera pour vous! :highfive:

    Ce qui a marché pour moi, c'est d'arrêter l'ensemble des produits laitiers. A 100%. Lait, beurre, fromage, yaourts... jusqu'au moindre biscuit qui contient la moindre trace de lait. Zéro, zéro, zéro produits laitiers (alors que j'avais testé négative au test de l'intolérance au lactose)
    Bon, l'idée m'est pas venue toute seule, seulement il y a un an, je suis partie travailler en Chine pour trois mois. Au bout de deux semaines (je ne mangeais que local), la dishydrose cicatrisait et la "vague suivante" n'avait pas l'air de poindre à l'horizon. Au bout d'un mois, j'avais plus rien (la peau était toujours fragilisée de 5 ans de guerre, mais plus de cloques). Puis un soir, je sors avec des amis dans un resto italien : pâtes carbonara. Dans les 3h, j'avais des cloques. J'ai continué à expérimenter et c'était bien ça :)
    Le retour en Europe a été dur, car il y a du lait dans tout, et le moindre petit peu faisait revenir la dishydrose :erf:
    Mais j'ai tenu bon, et j'ai réussi à prouver à ma mère que "non ce n'était pas dans ma tête, et non ce n'était pas juste le stress" (même si le stress l'aggrave) en faisant tout mon mémoire et ma défense de M2 avec un régime strict et zéro dishydrose :jv:

    Maintenant (après un an), je me rends compte que je peux me permettre un écart lacté (p.ex. une part de gâteau dans laquelle il y a du beurre... le lait et la crème, c'est toujours pas possible) par semaine sans trop de conséquences :)

    Voilà, j'espère de tout coeur que ça pourra aider certaines d'entre vous! :)
    N'hésitez pas sis vous avez des questions ;)
     
    Ultra Boulette, Tippi, Grand Mère Feuillage et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...