No Church in the Wild, le clip de Jay-Z et Kanye West réalisé par Gavras

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 30 mai 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Et puis ce clip et cette atmosphère ni dieu ni maître est très cohérente avec l'implication politique de Kanye West, et la pertinence qu'on lui connaît. TROLOLOOLLO
    et si l'"hédonisme" qu'ils revendiquent n'était que de la bêtise?
    je sais pas hein
     
  3. louna69

    louna69
    Expand Collapse
    For the watch.

    Je trouve ça quand même un peu caricatural de dire que la chanson n'est qu'une hymne à la gloire de Kanye et Jay-Z. Au contraire, je trouve que la chanson a un message beaucoup plus profond que ça; et d'ailleurs, tu cites Rap Genius, qui explique très bien ce texte. Pour moi justement, cette chanson parle de libération, et si cette chanson est un hymne, c'est un hymne à l'autodétermination. Chaque homme est son propre "dieu", et ne devrait pas avoir à suivre les ordres d'une autorité supérieure, et pour moi la révolte contre la police c'est la révolte contre une autorité oppressante, pour pouvoir se libérer.
    Bon, si pour Kanye ça passe par des fêtes de ouf en compagnie de mannequins et drogue, grand bien lui fasse, mais ça ne se limite pas à ça, en tout cas j'ai pas envie de limiter cette chanson à ça.

    Et puis, niveau egotrip, "N***** in Paris" c'est quand même beaucoup plus gratiné, et à mon avis un meilleur exemple

    Après je ne suis qu'une pauvre fangirl, et quand il s'agit d'eux, je réagis comme si c'était les One Direction :cretin:
     
  4. Mr.Orange

    Mr.Orange
    Expand Collapse
    Freewheel

    Il y a une erreur dans l'article, le clip de Gavras pour M.I.A. est bien Born Free, mais il ne se déroule pas au Maroc (plutôt Bad Girls ça non?), il représente une sorte de "traque aux roux" exécutoire ultra-violente, le clip avait beaucoup choqué à sa sortie...
    Je suis d'accord avec le commentaire précédent, KW et JZ célèbrent ici le pouvoir de l'insurrection, pas tant de bling bling et de tapage dans les paroles pour une fois, c'est agréable :) et le clip est un panel de références aux révolutions françaises des XVIIIe XIXe siècles, les barricades etc, et à la fin l'éléphant peut rappeller les guerres de Carthage (l'éléphant incarnant la force oppressive et terrassante de l'ennemi, mais qui est facilement mise en déroute et sème le désordre: le pouvoir est tangible, la rébellion porte toujours ses fruits) Gavras est doué! Enfin des clips pertinents...
     
Chargement...