Nouveau musée à Athène, vielles rancunes...

Sujet dans 'Forum sur l'Art et sur les Arts' lancé par romhebert, le 24 juin 2009.

  1. romhebert

    romhebert
    Expand Collapse
    Teube et fiere de l'etre

    Le tout nouveau musée de l'Acropole a Athènes a ouvert il y a quelque jour, il présente de nombreuses pièce du Parthénon aux yeux du public, ça a l'air vachement sympa. Le musée est super grand et tout neuf, incontournable si on passe dans le coin !
    C'est donc le président Grec qui a inauguré ce fameux bâtiment et il en a profité pour rappeler à nos voisins anglais qu'ils détiennent toujours une bonne partie de la frise du Parthénon au British Museum ...
    Je trouve ça vraiment pas sympa, à l'heure de la "mondialisation" ça n'est pas quelques malheureuses pièces de musée qui pourraient appauvrir un pays :evil:
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Si tu suis cette logique, alors la France aurait fort à faire pour rendre les oeuvres que Napoléon a joyeusement ramassées de-ci, de-là. Le Louvre serait vidé d'une bonne partie de ses collections.
    C'est une question qui ne se règlera probablement jamais. Le principal c'est que la frise soit conservée dans les meilleures conditions possibles.

    Les pièces de musée sont des outils politiques comme les autres. Donc c'est normal qu'elles cristallisent autant les ranc?urs. La frise du Parthénon est tout de même un des atouts majeurs du BM.
     
  3. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    C'est un débat dont j'ai souvent entendu parler en cours, mais je n'arrive pas à me faire un avis définitif sur la question.
    Il me semblant normal que les territoires pillés réclament le retour de "leurs" oeuvres, mais dans autre côté le pillage les a bien souvent protégés de la destruction. En plus, le droit français est très clair, les biens des musées sont inaliénables et incessibles. Les rendre à leur territoire d'origine nécessiterait donc de changer cette règle et ouvre la porte à un vaste débat. Ce serait une réelle prise de tête et bien des oeuvres phares de grand musée devraient peut-être les quitter si le retour au territoire d'origine devenait une norme. C'est pourquoi il me parait également normal que les musées et plus largement les États défendent la propriété de ces ?uvres, même si elles ont été obtenues "illégalement". A la l'époque c'était la loi du plus fort, maintenant c'est l'objet de négociation sans fin.

    L'argument cité par un mad' comme quoi il est intéressant culturellement parlant que les ?uvres soient dispersées me parait intéressant, sauf que ces oeuvres sont dispersées dans le profit unique de certains pays et au détriment total des autres.

    De plus, de nombreuses oeuvres d'artistes français sont aux Etats-Unis car elles ont été achetées par de riches collectionneurs... la question du retour des oeuvres peut aussi se poser dans ce sens...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ahah dans ce cas précis, c'est pas du pillage. Les collectionneurs américains avaient simplement mieux pigé que les collectionneurs européens (enfin la majorité des collectionneurs européens) que les impressionnistes et autre avant-garde allaient exploser par la suite. Du coup, le débat ne se pose pas trop pour ces oeuvres-là. C'est comme le débat sur le retour de la Joconde en Italie. Pour moi, il ne se pose même pas. Leonard de Vinci est allé finir sa vie en France avec la Joconde sous le bras, donc je ne vois pas pourquoi il faudrait la rendre. De même pour les oeuvres françaises qui sont là-bas.

    Et concernant la dispersion des oeuvres d'art, certains projets comme le Louvre à Dubaï sont totalement crétins concernant d'une part le transport des oeuvres, et ensuite le choc brutal en terme de climat qu'elles auront à subir et qui aura forcément des conséquences (je parle uniquement des oeuvres peintes ici). Laissons les oeuvres où elles sont. A vrai dire, je ne suis même pas très partisane de déplacer les oeuvres à tout va pour les expositions temporaires. Ça entraine plus de dégradations qu'autre chose.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    [QUOTE='[Daisy]
    Quand j'avais appris que le BM avait toutes ces oeuvres j'ai eu la même réaction que toi mais je me dis, que finalement, c'est pas plus mal d'avoir une collection complète dans un seul endroit, comme pour le Musée de Pergame qui se trouve à Berlin alors qu'il aurait pu être à Bergame, sa ville presque d'origine.[/QUOTE]

    Justement, moi cela m'a mise particulièrement mal à l'aise de visiter le musée de Pergame à Berlin puis de me rendre quelques semaines plus tard à Pergame, en Turquie ; la porte et la frise qui sont maintenant à Berlin sont magnifiques, alors que sur le site de Pergame il n'y a presque plus rien, et je trouve ça vraiment scandaleux qu'un musée ait été construit exprès dans des dimensions astronomiques pour pouvoir y faire entrer la porte de Pergame. Alors certes, la porte et la frise ont ainsi pu être conservées et ce n'est pas plus mal ; mais pour des pays qui tentent de se redresser notamment par le tourisme, n'avoir rien d'autre que des tas de cailloux à offrir, c'est un peu dur (j'exagère bien sûr, je sais que la Turquie a plus que des tas de cailloux à offrir)

    D'ailleurs du coup, la collection complète n'est pas à Berlin, les choses les plus belles y sont oui, le reste est resté à Pergame dans un état relativement mauvais.
     
  6. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    L'émission ça vous dérange (France Inter) de ce 30 juillet 2010 abordait justement la question du retour des oeuvres dans leur pays d'origine... Je suppose qu'on peut l'écouter en post-cast. ;)
     
Chargement...