Nouvel archévêque, Belgique.

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 4 février 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je vous copie-colle un article du journal "Le Soir" en espérant des avis & réactions à propos de la nomination de cet homme.

    Pour ma part, j'en rirais si je n'avais pas envie de pleurer.

    Voici l'article :

    "A peine archevêque de Malines-Bruxelles, pas encore cardinal et pourquoi pas pape un jour prochain ? Les journalistes de « Répondez @ la question », sur la RTBF, ont tenté de prendre André-Joseph Léonard à froid. Par Eric Deffet


    A peine archevêque de Malines-Bruxelles, pas encore cardinal – « ma désignation est assez probable, c’est une tradition » – et pourquoi pas pape un jour prochain ? Les journalistes de Répondez @ la question, mercredi soir sur la RTBF, ont tenté de prendre André-Joseph Léonard à froid, lui que l’on dit si volontiers carriériste.
    Mais le nouveau patron de l’Eglise de Belgique s’en est sorti avec une de ces pirouettes dont il a le secret : « C’est une mission pour laquelle il y a très peu d’embauche ! »
    En fine gâchette des médias, pendant une heure et demi, le Namurois a ainsi eu réponse à tout. Même à l’intervention tonitruante de Guy Gilbert : « Mais pourquoi es-tu toujours dans la même merde ? » a demandé l’abbé des loubards qui faisait référence aux critiques qui assaillent en permanence le successeur de Godfried Danneels. L’archevêque Léonard ne s’est pas démonté : « Je préfère les réactions à l’indifférence. Le pire, c’est le calme plat. »
    Les critiques, on les connaît. François de Brigode et ses acolytes les ont égrenées comme les perles d’un chapelet : euthanasie, avortement, homosexualité, recherche scientifique… La tension est alors perceptible sur le plateau. Mais André-Joseph Léonard ne bouge pas d’un iota sur ses convictions. Aux homosexuels, il recommande de « vivre leur sexualité sous la forme du célibat, comme tant d’autres personnes ». Aux malades en fin de vie, il répète que « ce sera toujours non à l’euthanasie directe active, mais oui aux soins palliatifs très performants ». Pour l’avortement, pas de faiblesse, même pour les cas les plus extrêmes qui lui sont exposés : « Je place la barre très haut : au moment de la fécondation. » Pas l’ombre d’un revirement, ni même d’une nuance dans le discours sur les principes, pour lesquels il est prêt à descendre dans la rue. Mais « je ne juge jamais les personnes ».
    On parlera aussi de politique, entre gens de bonne compagnie, cette fois. Jean-Michel Javaux est qualifié de « courageux » pour sa récente confession au Soir. Malgré ses opinions très peu catholiques sur l’avortement ou l’euthanasie ? « C’est un catholique », dit le prélat qui prévient toutefois : « Mais sur ces points-là, il peut mieux faire pour être en cohérence avec sa foi. »
    Alors, André-Joseph Léonard ferait-il un bon pape ? Le public de la RTBF s’est prononcé en direct : c’est non, mais à 51 %. Ballottage défavorable, comme on ne dit pas au Vatican."








    J'ajouterais un exemple "éclairant" : vous vous souvenez de la petite fille de 9 ans,avortée parce qu'enceinte de jumeaux (!) suite à un viol (!)? Ce cher monsieur ne conçoit pas l'avortement. Même dans ce cas. Je fais de sérieux efforts, vraiment, mais j'ai beau puiser dans mes ressources de compréhension, je ne trouve RIEN. Tout son discours me dégoûte. Quand j'entends ceux qui justifient ces actes & paroles, je suis incapable de les regarder encore en face.

    Je l'ai mis dans l'actu, mais c'est plus un coup de gueule qu'autre chose.
     
  2. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    Il préfère les réactions à l'indifférence.
    Dommage pour lui, face à son discours, je n'ai eu aucune réaction. Juste une très grande fatigue. J'en ai plus qu'assez des positions de l'église catholique.
     
  3. Charuru

    Charuru
    Expand Collapse
    En construction...

    Je n'ai pas suivi toute l'émission, mais je trouve ça iquiétant se virement rétrograde de l'église catholique. Si je ne me trompe pas, Daneels était plus ouvert,non?

    Ca me fait penser qu'ils disaient, au journal je crois, que depuis benoit XVI il y avait de plus en plus de gens qui demandaient à se faire rayer des listes paroissialoes et donc se débaptiser. Je ne pense pas que ça ira mieux comme ça.

    Oui il m'a choquée aussi, surtout par rapport à l'avortement de cette enfant de 9 ans. Surtout le "elle aurait pu poursuivre sa grossesse, prématurée certes mais ça aurait pu aboutir". WTF??? A 9 ans, même si elle fait adopter ses enfants, ca doit être super traumatisant de mener une grossesse. En plus d'un viol. Et puis je me trompe peut-être mais je pense que d'un point de vue psychologique c'est moins dur d'avorter que de mener une grossesse non désirée à terme pour ensuite faire adopter l'enfant.

    Ah et j'ai adoré (c'est ironique) son "au paradis, les enfants avortés vous accueilleurons et vous appelront maman" mais bien sur.

    Pour les homosexuels, pareil quoi.

    Par contre pour l'euthanasie, la même si ça fait partie de mes convictions, je peux comprendre. Parait il que certains medecins rechignent à la pratiquer donc on va pas demander au chef de l'église de belgique d'etre pour. Par contre le coup du y a des alternatives, dans certains cas c'est aps toujours le cas. Il y a des cas où t'as beau donner autant de morphine que tu veux, la personne souffre toujours. Et puis, y a la souffrance psychologique aussi contre laquelle aucun médicamments ne peut soulager et là je trouve qu'il pourrait être conciliant.

    Je ne me sens pas trop concernée car je suis athée, mais je regrette tout de même ce retour en arrière de l'église catholique.
     
  4. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    Comme toi, à part bah ouais, j'ai pas grand chose à rajouter. Si l'Église et les religions en général étaient progressistes et ouvertes à la différence ça se saurait...
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ce qui me fait doucement rire c'est qu'après ce genre de discours, quand on ose des critiques véhémentes envers l'église et ses disciples, on est reçus à coup de : "vous manquez terriblement de tolérance".

    Et bien si c'est le cas, oui, d'accord, je manque de tolérance. Et je supplie les gens d'en faire autant.

    Plus j'en lis, en apprends sur lui, plus je me sens lasse. Lasse mais toujours en colère.

    Je revois les visages des jeunes de notre âge parler de lui comme d'une bonne personne et j'en frisonne. J'ai honte, terriblement honte quand j'entends tout ça.Alors que je ne suis même pas croyante.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le problème, c'est que l'opinion des chefs de l'Eglise ne reflète pas forcément celle des catholiques eux-mêmes, et qu'il faut faire attention à ne pas généraliser. Les quelques catholiques pratiquants que je connais sont unanimes pour rejeter ce genre de prise de position, et même pour remettre en question l'autorité du pape actuel.
     
  7. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    En même temps c'est un discours "classique" pour un archevêque. Je ne compte pas sur ce mec pour autoriser le mariage gay ou pour un plaidoyer pro avortement. Je veux dire c'est son rôle de faire des discours au nom de l'Eglise et, sauf erreur de ma part, l'Eglise catholique n'est pas un exemple d'ouverture d'esprit (comme bon nombres de représentations des religions) Attention je parle des représentants de ces religions (pape, imams, archevêque, rabbin...) pas des croyants "lambdas" eux mêmes qui ne sont pas toujours d'accord avec ce que leurs représentants peuvent dire.

    J'ai envie de dire laissons parler et essayons plutôt de faire, à notre échelle, en sorte que la tolérance soit une valeur importante dans notre quotidien à nous pauvres pêcheurs.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le manque de tolérance ne vise que ceux qui ne veulent pas faire l'infime effort intellectuel de comprendre qu'il y a une différence entre l'Église/le Pape et la très grande majorité des croyants, et que les intégristes ne sont qu'une infime minorité.
     
  9. Kamai

    Kamai
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    Ce n'est pas ce que j'appellerais un retour en arrière. L'église catholique (je parle bien de l'institution) a toujours rejeté l'avortement (comme dit dans l'article, elle considère l'embryon comme une personne humaine), le mariage homosexuel et l'euthanasie. Ce n'est pas nouveau.

    Pour le reste, je ne suis pas catholique, alors les prises de position d'un archevêque n'ont pas vraiment de quoi influencer mon quotidien...
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Moi non plus. Mais ces discours sont totalement inadaptés à la société d'aujourd'hui. Pourquoi laisser passer ça ?

    Heureusement, son avis n'a aucun poids au niveau légal.

    Mais je trouve qu'il y a une différence énorme entre avoir un discours anti avortement "basique" (chacun ses convictions, après tout, même si c'est souvent par là que commence l'intolérance quand on creuse plus loin) et dire publiquement que l'avortement d'une gamine de 9 ans (!!) ayant déjà subi un viol n'était pas la meilleure solution. (ah non ? Quelle était donc la solution ? Mener une grossesse à terme, en admettant qu'elle y ait survécu ? Mettre au monde des enfants nés d'un viols, et ensuite les abandonner ? Mais bordel, ou sont l'amour, le pardon, l'empathie et ce lot de beaux principes censés être véhiculés par l'Eglise ?)

    Entendre ce genre de choses me met dans une colère noire.


    Pour ce qui est du "laisser parler", je n'arrive pas à être d'accord. Je trouve tellement absurde de laisser quelqu'un dire de telles choses. Les femmes se sont battues si longtemps pour le droit à l'avortement, les homosexuels pour le droit de ne pas être reconnus comme malades, ... De quel droit un connard viendrait-il pavaner avec des idées pareilles ? Sous prétexte qu'il représente l'église ? Non mais faut pas déconner non plus.



    C'est facile, ça.

    Bien que le public de l'émission ne soit (je l'espère en tout cas) pas représentatif de la société, le nombre de gens trouvant qu'il ferait un bon pape est... effarant.

    "Alors, André-Joseph Léonard ferait-il un bon pape ? Le public de la RTBF s?est prononcé en direct : c?est non, mais à 51 %. Ballottage défavorable, comme on ne dit pas au Vatican."


    Ca fait quand même beaucoup de monde, pour une infime minorité de croyants obtus, je trouve.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Comme si le public votant de RTBF représentait l'ensemble des catholiques ! Une petite centaines de personnes interrogées par rapport aux millions de baptisés, c'est quand même un peu léger (autant prendre un exemple personnel et en faire une généralité tant qu'à faire).
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est ce que je disais. Ce n'est pas représentatif.

    Mais sans preuves, ton argument est encore moins bon que le mien. Je suis censée te croire sur parole ?

    Quant aux millions de baptisés, je me demande s'il va encore diminuer suite à ça.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Moor.
    Réponses :
    0
    Affichages:
    663
  2. L0wra
    Réponses :
    0
    Affichages:
    559
  3. Solemnia
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1128
  4. Wayzea
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1385
  5. baBouSh-ka
    Réponses :
    1
    Affichages:
    799