Nouvelles mesures pour les pédophiles

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par AnonymousUser, le 21 août 2007.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour,

    Comme vous le savez, Sarkozy a fait une déclaration hier sur la création de nouvelles lois pour les délinquants sexuels. Pour résumer, il supprimera la possibilité de remises de peine automatiques, et lorsqu'un pédophile aura purgé sa peine, il sera observé par un collège de médecins qui décideront s'il peut sortir ou non (s'ils décident qu'il ne peut pas sortir, il passera dans un "hôpital fermé" pour aussi longtemps que nécessaire). Je résume assez mal, mais tenez ce sera plus clair. Ces dispositions feront partie de la loi sur la condition pénitentiaire, qui sera observée en novembre au parlement. A côté, Sarkozy a aussi annoncé l'ouverture d'un hôpital spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels, à Lyon, en 2009.

    Bon, moi ce qui m'intéresse, c'est surtout d'avoir votre opinion sur le sujet, parce que ces nouvelles mesures font quand même débat... En vrac, Laurence Mollaret (vice-présidente du Syndicat de la magistrature) a parlé d'une mesure "qui concourt toujours plus à la ségrégation", et trouve qu'on risque de confondre "la réponse judiciaire et le traitement médical". Marylise Lebranchu (ancienne ministre de la Justice socialiste) parle d'un manque de recul de la part de Sarkozy, d'un "retour vers la barbarie", et ce sera plus simple de citer l'article en fait :
    Et finalement, Pascal Clément (ancien garde des sceaux), même s'il estime que la démarche de Sarkozy va dans le bon sens, évoque le problème de la double peine (prison + hôpital fermé) et rappelle d'ailleurs, que si on considère l'hôpital fermé comme une peine, les mesures de Sarkozy n'ont plus de validité constitutionnelle. Il parle aussi du problème de l'égalité des détenus, puisque les mesures de Sarkozy impliquent une réelle distinction entre le criminel sexuel et les autres criminels.

    Désolée ce topic est vraiment très mal fichu/résumé, mais voilà, en gros, j'étais curieuse de savoir ce que vous pensiez des mesures proposées, et des arguments de leurs opposants ?

    Et je viens de tomber dessus, donc je cite la réaction de l'Union Syndicale des Magistrats, d'après yahoo news :
     
  2. Kirsten23

    Kirsten23
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Moi, ce que je ne comprendrais jamais, c'est que des mesures pareilles sont en général pensées quand il arrive quelque chose d'affreux comme ça.
    Et pour ce qui est de la remise de peine, ça ne devrait même pas exister pour ce genre d'actes déguelasses. Certes, ces personnes sont malades mais ça n'excuse rien.
    Cela fait bien longtemps que des mesures spécifiques auraient dûes être prises... Ca me dégoûte et me répugne.

    [ Et si j'étais le médecin qui avait prescrit le viagra à ce vieux porc, je crois que je m'en voudrais à vie ]
     
  3. Snow

    Snow
    Expand Collapse
    Eternelle optimiste

    J'suis partagée.
    D'un côté, un hôpital fermé après la peine, ça paraît plus sûre mais bon ça ne règle pas vraiment le problème à la source. Et en même temps, régler le problème à la source reste très problématique.
    Après, je n'y connais pas grand chose de ce qui est des conditions des détenus, des suivis et des traitements durant leur peine mais faire suivre un traitement comme il le propose après la peine me semble moins cohérent que de le faire suivre pendant la peine.
    Et s'il y en a déjà, apparemment il serait bon de les renforcer plutôt que de mettre en place un autre dispositif qui va revenir à plus cher.

    Pour le médecin qui a ordonné du Viagra au détenu, je pense qu'il ne faut pas lui jeter la pierre. C'est vrai que la prison de Caen a environ 90% de sa population composée de délinquants sexuels, mais le médecin n'avait pas accès au dossier judiciaire du patient et n'était pas dans l'obligation de lui demander quel crime il avait commis.
    C'est surtout là le problème, et pas uniquement le médecin qui a prescrit un médicament dans l'intérêt du détenu.
    Enfin, je vois ça comme ça.
     
  4. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Un pédophile n'a rien à faire en prison, sa place est dans un hopital psychiatrique, et c'est malheureux à dire mais un pédophile restera toujours malade mental, il n'a donc rien à faire en dehors d'une structure. Croire qu'on peut guérir la pédophilie, c'est du grand nimporte quoi. Penser que quelqu'un qui a passé 30 ans derrière les barreaux aura eu le temps de réfléchir à sa peine et ne recommencera plus, c'est pareil.
     
  5. Jaah_Luzeeh

    Jaah_Luzeeh
    Expand Collapse
    ? La Vie C'est Comme Le Zizi Parfois C'est Dur ?

    Je suis d'accord avec vos reactions, un pédophile c'est un malade, il pense que c'est normal d'avoir des relations avec des enfants ...
    Alors non à la prison mais oui a des soins tout le reste de leur vie.
    Et un suivi !!! parce que bon la il etait considéré comme potentiellement dangereux et qu'il pouvait recommencer je ne sais pas comment on a pu le laisser sortir, d'accord les prisons sont surchargées mais voila la vie de nos enfants est en danger avec des mecs pareils en liberté !

    Et pour terminer, je ne sais pas pour vous, mais mes parents m'ont toujours dit de ne pas parler aux inconnus, de ne jamais accepter de suivre quelqu'un en qui je n'ai pas confiance, et tout un tas de regles...

    Quand je vois pas loin de chez moi des enfants de moins de 5 ans dans la rue sans surveillance ca me choque !

    Et la pédophilie sur le net, les parents qui laissent leur gamins de moins de 10 ans aller sur les t'chat sans surveillance ...

    On est parti ou ?
     
  6. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    J'aurais aussi tendance à dire que la prison est loin d'être la solution.
    Hier j'ai regardé C'est dans l'air sur La plaie pédophile et un des invités (Jean Pierre Bouchard, psychologue et criminologue) a expliqué, je cite :

    "Les pédophiles ne sont pas des malades mentaux au sens psychiatrique du terme mais ont une orientation particulière de la sexualité comme d'autres pervers. Ils ne sont pas délirants, incohérants mais bien inscrits dans la réalité. Ils arrivent à récidiver parce qu'ils sont adaptés avec une façade sociale et un comportement adapté en dehors de la sexualité. Ils sont donc responsables sur le plan pénal dans leur immense majorité, c'est à dire que le premier des traitements est le traitement pénal. On doit les juger, les incarcérer et les punir. Il faut à celà ajouter une induction de changement de comportement ce qui n'est pas souvent fait". Je trouve que ça remet en question pas mal de choses. Mais je suis d'accord, la prison seule je ne vois pas l'intérêt et comme la France manque de spécialistes dans ce domaine ... Maintenant c'est un sujet que je ne maîtrise absolument pas.

    Et après le même psychologue évoque le fait que la prison augmente leur désir, fatalement mais qu'un pédophile peut se retenir, on voit par exemple qu'il y a peu ou pas d'agressions dans un lieu "public".

    Bon bref j'ai trouvé cette emission très interessante.

    Pour revenir aux obligations du pédophile dont il est question dans cette affaire (l'affaire d'Enis), je les trouve absurdes, c'est selon le bon vouloir de l'homme. Effectivement cette idée de remise de peine alors que manifestement tout le monde savait qu'il était tenté de récidiver c'est totalement stupide.

    Et la castration chimique fait certes baisser la libido mais l'orientation sexuelle du pédophile reste la même. En tous cas cette idée me choque.

    Enfin bref le problème est complexe, difficile de dire si on peut soigner ou non un pédophile, ...
     
  7. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Juste, perso j'avais vu une émission sur des pédophiles qui cherchaient à "s'en sortir" (certains étant déjà passés à l'acte d'autres non), et du coup certains propos lus ici me choquent un peu. Tout pédophile ne trouve pas ses envies normales, et dans ces cas là je pense que ça doit vraiment être terrible à vivre...


    Sinon, je maitrise pas le sujet mais j'avoue avoir du mal à comprendre pourquoi on n'utilise pas plus le bracelet électronique. Je pense que ça a quand même un effet dissuasif important, et ça permet de repérer tellement plus facilement en cas de récidive...
     
  8. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    J'ai lu plusieurs filles parler de "soins", de "soigner un pédophile" mais la pédophilie est une maladie mentale dont on ne peut pas guérir. Quelqu'un qui devient pédophile le restera toute sa vie.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne comprends pas trop cette partie de ton message, en fait ?... Tu parles juste des cas de pédophilie, ou plus généralement ?

    Je pense que j'ai vu la même émission que toi Reyiel, sur des pédophiles qui cherchaient à s'en sortir, d'ailleurs, et c'était vraiment très intéréssant, parce que pour eux aussi c'était une souffrance et certains voulaient rester en prison, parce qu'ils ne savaient pas s'ils pourraient se contrôler en sortant...

    Pour le bracelet électronique, visiblement c'est une question de moyens financiers :/
     
  10. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Ah oui, je parlais bien de pédophilie uniquement. :o
     
Chargement...