Nymphomaniac, vol. 1 : le sexe, l'amour, et l'obsession

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LucieLae, le 6 janvier 2014.

  1. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

  2. scarlet-starlet

    scarlet-starlet
    Expand Collapse
    Guest

    Bon et ben moi je veux juste dire que je n'irai pas voir ce film... à cause de la promo.

    Même sans m'y intéresser j'ai vu ces derniers mois sur le net une succession de teasers et d'articles distillés savamment pour exciter les spectateurs au point que je pensais que le film était sorti depuis cet été déjà, mais non. J'ai rien contre le fait de faire de la pub pour vendre un produit, c'est comme ça que ça marche: ils ont utilisé le net à merveille en basant tout sur la promesse de sexe à gogo etc. Or  si j'ai rien contre les films choquants au contraire,  si je n'ai rien contre la sexualité à l'écran j'en ai marre que tout tourne autour de ça de nos jours: j'ai l'impression qu'on s'adresse à nous comme si nous étions des ados éduqués dans le puritanisme et donc obsédés par l'interdit de la luxure. Non: je veux bien voir un film qui parle de ça mais apparemment  après toute cette campagne le film est en réalité "seulement" interdit aux moins de 12 ans.  Si ce que j'ai entendu sur france inter est vrai Lars Von Trier a donc réalisé un film "choc" pour ensuite le censurer lui-même afin de faire le maximum d'entrées, tout en laissant la promesse d'une version non censurée pour ceux qui y tiennent. Moi ça m'énerve: soit on assume ses choix et on livre un film "engagé" qui répond vraiment aux "promesses" faîtes durant des mois, soit on veut plaire à tous mais dans ces cas là on arrête avec l'image "subversive" pour vendre. C'est pas un film au sens artistique, c'est un produit à l'américaine là, enfin c'est comme ça que je le ressens et j'ai l'impression d'être prise pour un mouton, c'est donc non merci pour moi.
     
  3. Crépuscule

    Crépuscule
    Expand Collapse
    The girl from neverland. 

    La même, je n'irai pas voir ce film, ça ne m'intéresse pas du tout. Il a fait l'objet d'un véritable tapage médiatique que j'ai finalement trouvé saoulant et pervers: les journalistes n'ont pas crié aux chefs d'oeuvre, au grand art, mais juste de choc, de scandale, de censure. Alors c'est bien, mais sinon, intellectuellement, qu'est-ce qu'on peut en penser?
    Et malgré tout ce tapage médiatique, c'est aujourd'hui la première fois que je me décide enfin à regarder le trailer... Tapage médiatique assommant mais raté visiblement.

    Et par ailleurs autant j'ai bien aimé Melancholia, combien il est étrange et tout ce qu'on voudra, autant j'ai été profondément choquée par Antechrist, j'ai trouvé ça long lourd... Bref, je n'ai vraiment pas aimé.
    Et à l'époque Antechrist avait déjà été présenté comme un film atypique, choquant, etc...

    Ben voilà, j'ai été curieuse pour un et j'ai été déçue, je ne le serai donc pas une fois (surtout quand c'est en 2 ou 3 films... tiens, je ne sais plus).
    J'aime pourtant beaucoup Charlotte, mais là non, je ne suis pas.
     
  4. marnie_aka_tcheshu

    marnie_aka_tcheshu
    Expand Collapse
    Pouet.

    Je suis de l'avis de @scarlet starlet.​
    Il y a eu trop de promotion et au final, il y a trop de censure. Je ne dis pas que je voudrais voir un film porno à volonté artistique, mais disons que s'il faut attendre la sortir en version longue pour tout voir.... Bof. ​
    Je ne pense pas aller le voir et ce n'est pas une question financière, j'ai une carte cinéma illimitée. ​
    Disons juste que tout autour de ce film me dérange un peu. Je suis gênée. Mais pas prude pour autant (aaah pas du tout).​
     
  5. Romuald

    Romuald
    Expand Collapse
    Religiously unkind

    Bon bon. Tout d'abord, merci pour cette critique :fleur:
    J'attendais d'en lire une sur madmoizelle, car j'avoue être sortie du film un peu énervée contre Lars Von Trier.  C'est un bon cinéaste, et il me fascine tout autant qu'il m'énerve. J'ai donc plein de trucs à reprocher au film, que j'ai pourtant trouvé plein de bonnes idées.
    Donc en vrac, j'ai apprécié :

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Voilà pour les bonnes idées. En revanche, j'ai retrouvé ce que je j'avais déjà un peu de mal à supporter chez le cinéaste, à savoir :

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Bref, voilà, je suis pas super contente, ce qui est loin d'être négatif, puisque je n'en suis pas sortie indifférente. Je pense que j'irai voir le tome 2, pour voir comment son personnage évolue, et parce que je le sais capable d'avoir pondu un truc aussi énervant juste pour pouvoir se rattraper dans la suite, en mode "je vous ai bien eus". Je mets tout ça en spoiler parce que ça spoile (très peu) et parce que c'est super long, et je viendrai sans doute rajouter des trucs si ça me revient, mais j'aimerais bien avoir d'autres avis sur ce film, si certaines l'ont vu :happy:
     
    #5 Romuald, 6 janvier 2014
    Dernière édition: 6 janvier 2014
  6. Metternich

    Metternich
    Expand Collapse
    Mi-figue, mi-raisin.

    Oui c'est Führe mich (guide-moi) qui se trouve sur le CD bonus de Die Liebe ist für alle da :)
     
  7. Pukun

    Pukun
    Expand Collapse
    Team Jérôme 

    c'est marrant, avec une telle analyse, j'ai l'impression d'avoir regardé un autre film :eh:

    Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que le principale sujet du film n'est pas en soi la vie de Joe (le fait qu'elle témoigne de ses épreuves et son existence de femme par ses amants n'est pas une problématique du film, mais quelque chose de pleinement évident et je ne vois pas l'intérêt de faire un article sur ce sujet), mais la vie qu'elle raconte. Je pense que l'intérêt du film est là. Lorsqu'on regarde un film, on le croit, on le vit, on ne doute pas. Or il faut se rendre compte que le film est un témoignage d'une seule personne. Combien de fois avons-nous omis certains faits (pour ce protéger), cacher des vérités laides, enjoliver des événements dans notre intérêt lorsqu'on raconte quelque chose? C'est là que l'on se demande à quel degré peut-on faire confiance à Joe.
    Seligman (qui incarne en réalité la pensée de Lars von Trier) le dit bien: Il trouve que Joe veut montrer l'égoïste qu'elle est (par sa sexualité) PARCE QUE Joe veut qu'il l'a voit ainsi. Il met en évidence aussi le fait que certaines coïncidences sont trop belles pour être vraies (le cas Jérôme).
    Le film ne traite pas réellement de la nymphomanie. Par la volonté de changer l'orthographe de ce mot dans le titre (Nymph()maniac), Lars Von Trier met cette idée en évidence.
    Après on peut y voir une critique de la société actuelle. En imaginant que Joe est un reflet de la société, LVT dénonce le décalage entre le bannissement de la sexualité (dans un environnement baigné par des principes judéo-chrétiens) et l'obsession pour la chose. Cette même obsession qui provoque la culpabilité. Après on peut aussi parler du clin d'oeil à Breaking the waves pour étayer ce propos: Dans la scène du train, Joe porte un mini short rouge en cuir. Exactement comme le personnage d'Emily Watson lorsqu'elle se prostitue. Alors qu'Emily est une illuminée obsédée par la religion, Charlotte incarne la nymphomane obsédée par le sexe (pléonasme). En faisant ce clin d'oeil, LVT oriente dès le début du film les connaisseurs de son oeuvre en mettant en évidence ce parallèle entre le sexe et la religion. Comme si les deux films se répondaient. LVT parle de la relation complexe entre le sexe et la religion (et donc la moralité) par ses deux films.


    Enfin voilà, je l'ai vu comme ça :cretin:
     
    #7 Pukun, 6 janvier 2014
    Dernière édition: 6 janvier 2014
  8. Pukun

    Pukun
    Expand Collapse
    Team Jérôme 


    Lars Von Trier n'a pas censuré son film: C'est son producteur qui l'a censuré; D'ailleurs avant que le film commence, Lars s'est assuré de délivrer ce petit message en précisant cela.

    Je ne comprend pas comment tu peux déterminer que ce film n'a pas de prétentions artistiques alors que tu avoues que tu ne le verras pas? Ca me dépasse :eh:
     
  9. Pyu

    Pyu
    Expand Collapse

    @LucieLae

    Merci pour cette critique, elle m'a permis de me faire une autre idée du film sans pour autant être aller le voir.

    Jusqu'a maintenant, l'image que je me faisais des films de Lars Von Trier (ou du moins de Antichrist, qui a bien fait parlé de lui au festival de Cannes), c'était du cinéma qui voulait montrer la violence, une situation de détresse, à travers le sexe.
    Ensuite, il y a eu Melancholia dont j'ai vu la bande annonce, et que je n'ai toujours pas vu d'ailleurs.
    Je ne savais pas que c'était l'un de ses films (houlala, pas bien! :red:)
    Ce film la ne m'a pas du tout paru "choquant" ou violent, et un jour je le verrais c'est sur.
    Et maintenant, il y a Nymphomaniac.
    Quand j'en ai entendu parler, je me suis tout de suite dit "Lars Von Tier = Antichrist = je n'irai pas le voir" , et j'ai préférée ne pas du tout écouter ce qu'on en disait, en bien ou en mal, étant donné que pour moi, c'était violence+sexe.
    Et puis j'ai vu l'article, et je me suis dit, pourquoi pas, si Madmoizelle en parle (et j'adore vos critiques et les débats qu'elles amène :fleur:) ça peut me donner une idée de quoi ça parle vraiment.
    Et puis finalement, en ayant lu l'article et les commentaires, je me suis dit pourquoi pas? Autant se faire une idée par soi même, le thème est intéressant dans le fonds, mais je ne suis pas encore sûre d'aller le voir au cinéma.
    En tout cas merci pour vos avis!
     
  10. mlleannelise

    mlleannelise
    Expand Collapse

    Je suis allée voir le volume 1 et 2 en avant première la semaine dernière et franchement je vous conseille vivement d'aller voir le film avant de le critiquer car, pour ma part, je trouve la promo assez trompeuse.

    Lars von Trier a, pour alimenter l'image qu'il représente entant que réalisateur, voulu faire une promo choque, en promouvant limite un film pornographique. Mais ce n'est pas du tout ce que j'ai ressenti pendant le film. Tout ce qui pourrait être perçu comme vulgaire ou trop osé (car pour moi il n'y a aucunes scènes pouvant être qualifiées comme pornographique) est adoucit par une touche d'humour.

    Le casting est aussi très bien choisi. Shia LaBoeuf et Uma Thurman mon bluffé (Charlotte Gainsbourg ça va de soit).

    Je redoutais un peu la fin, je pensais qu'elle allait être trop "over the top" mais non, Lars von Trier a à nouveau touché en plein dans le mile en nous donnant une fin inattendue sans en faire trop.
     
  11. Moteur

    Moteur
    Expand Collapse
    Et si le ciel était vide.

  12. Zute

    Zute
    Expand Collapse

    J'ai beaucoup aimé... On ne sent pas trop la censure, les coupures un peu, la fin parait anticipée et j'étais tellement prise dans le film que ça m'a laissée sur ma faim dans ce sens... dans les moins il y a des discours un peu intellectualisants mais ça n'est vraiment pas problématique, par contre j'ai un peu peur de l'aspect moral et de la tournure que ça prendra dans le deuxième volet et connaissant un peu LVT, la femme qui trouve ça normale d'être punie pour avoir "mal" agi et se culpabilise, même si ce discours est contrebalancé par le point de vue de l'autre personnage... je me demande où ça ira.

    LVT m'a emmenée où il avait envie dans son univers et le tout est fluide malgré les coupures, je ne suis pas loin de dire que c'est un de mes films préférés du réalisateur (avec Europa <3) mais on va attendre un peu et y repenser parce que c'est tout frais... et surtout j'attends impatiemment le deuxième volet pour juger de la totalité.

    (Et c'est cool d'entendre du Rammstein à fond au cinoche)
     
Chargement...