« Obsession With Beauty », les dérives de l’injonction à la beauté dénoncées par une artiste

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par JulietteVonGeschenk, le 7 août 2015.

  1. JulietteVonGeschenk

    JulietteVonGeschenk
    Expand Collapse
    J'aime les fringues et les frites
    Membre de l'équipe

  2. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    J'aime l'idée, mais par contre je commence à en avoir ras la casquette qu'on crache sur les gens qui se soumettent à la chirurgie esthétique.
    Je bosse sur un site qui regroupe des médecins et chirurgiens esthétiques de France, et je suis en contact avec des médecins et des patient-e-s. Et il faut arrêter, la plupart des personnes qui décident de se soumettre à de la chirurgie ou médecine esthétique ne le font pas parce qu'elles veulent ressembler à telle star ou à tel modèle. Elles le font parce qu'elles ne reconnaissent pas une partie de leur corps comme la leur, et qu'elles que cette partie du corps soit en harmonie avec ce qu'elles sont vraiment. Désolée, je le mets en gras, mais il me semble que c'est quelque chose qui n'est jamais clair.

    La chirurgie esthétique n'est pas quelque chose à diaboliser, à mon sens, si elle permet de se réconcilier avec soi-même.
    Beaucoup de gens sont taxés de "superficiels" lorsqu'ils expliquent qu'ils se sont soumis à une intervention, et certains m'ont expliqué que pour le faire comprendre à leur entourage, ils prennent l'exemple du dentiste. Personne ne vous dit rien lorsque vous dites que vous n'aimez pas vos dents, que vous les aimeriez plus blanches, plus droites, etc. Pourquoi devrait-on vous faire la morale si vous voulez un visage moins ridé, des yeux plus ouverts, des seins plus fermes ? Pourquoi va-t-on dire à une personne qui souhaite modifier son nez parce qu'elle ne se sent pas à l'aise avecqu'elle devrait apprendre à s'accepter, alors qu'on donnera toute sa bénédiction à une qui souhaite se blanchir les dents ? Quelle est la différence ?

    Il faut savoir que les personnes qui sont addicts à la chirurgie esthétique (les seules qui, au final, ressortent souvent dans les médias) sont peu nombreuses, et les chirurgiens et médecins sont formés à les reconnaître et à les envoyer plutôt voir un psychologue lorsqu'ils savent que la personne a des attentes trop grandes de la chirurgie (ex : je refais mon nez pour récupérer mon ex qui est parti). Il y a toujours des malhonnêtes, dans tous les métiers, mais il y a aussi des médecins très honnêtes et respectueux du patient.

    Désolée pour ce message un peu nerveux, mais on n'est pas dans la tête des gens qui ont besoin de la chirurgie, pourquoi on devrait les juger ? Avant de bosser pour ce site, je n'étais pas trop pour la chirurgie esthétique, mais lorsque les utilisateurs me disent "je suis enfin moi", "je suis enfin tel que je me suis toujours vu", "après avoir pleuré sous la douche pendant des années et m'être cachée de mon mari à cause de ma poitrine, j'ose enfin me montrer", je comprends mieux à quoi la chirurgie peut servir. Même si, évidemment, les dérives ne devraient pas avoir lieu d'être, et qu'il faut rester prudent.
     
    CaraNougat, Nastja, Monies et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. MinetteA

    MinetteA
    Expand Collapse
    Miaou.

    Justement tiens, POURQUOI ne reconnait-on pas telle ou telle partie de son corps comme la nôtre? Je souffre personnellement de ce problème et de divers troubles alimentaires associés.
    Et même si j'ai pu identifier des facteurs familiaux et du harcèlement scolaire comme potentiellement responsables, honnêtement, si on ne nous rappelait pas constamment que de belles fesses sont des fesses sans cellulite (alors que la cellulite fait partie de nos postérieurs au même titre que nos nez sont au milieu de notre figure, anatomiquement et biologiquement parlant)... Ben je n'en serais sans doute pas là à rejeter une partie de moi-même comme on rejette un greffon.

    D'accord avec ça.

    Même remarque que plus haut. Pourquoi vouloir un nez" fin mais pas trop", des dents "blanches mais naturelles", une poitrine "ferme, généreuse mais pas trop grosse", des yeux pas bridés, etc, etc...
    En résumé, je n'ai rien du tout contre la chirurgie esthétique et je suis d'accord avec toi sur son intérêt.
    Seulement, je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment le sujet de cette campagne.
     
    CaraNougat a BigUpé ce message
  4. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    @MinetteA : en effet, ce n'est pas le sujet de cette campagne, que j'ai trouvé intéressante outre cet aspect :P

    En ce qui concerne ce que tu dis, je ne sais pas pourquoi on ne reconnaît pas une partie de son corps comme la sienne, mais j'imagine que tu as dû faire un sacré travail sur toi-même pour trouver tes raisons, alors bravo à toi :)

    Je suis d'accord avec ce que tu dis. Oui, les personnes qui se soumettent à de la chirurgie recherchent une harmonie, et je pense ça reste malgré tout un peu indissociable de ces standards de beauté qu'on nous rabâche toute la journée. Mais qui sommes-nous pour juger de l'envie ou du besoin de quelqu'un de modifier une partie de son corps ?
     
Chargement...