« Obsession With Beauty », les dérives de l’injonction à la beauté dénoncées par une artiste

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par JulietteVonGeschenk, le 7 août 2015.

  1. JulietteVonGeschenk

    JulietteVonGeschenk
    Expand Collapse
    J'aime les fringues et les frites

    ----- Publicité -----
  2. MinetteA

    MinetteA
    Expand Collapse
    Miaou.

    Justement tiens, POURQUOI ne reconnait-on pas telle ou telle partie de son corps comme la nôtre? Je souffre personnellement de ce problème et de divers troubles alimentaires associés.
    Et même si j'ai pu identifier des facteurs familiaux et du harcèlement scolaire comme potentiellement responsables, honnêtement, si on ne nous rappelait pas constamment que de belles fesses sont des fesses sans cellulite (alors que la cellulite fait partie de nos postérieurs au même titre que nos nez sont au milieu de notre figure, anatomiquement et biologiquement parlant)... Ben je n'en serais sans doute pas là à rejeter une partie de moi-même comme on rejette un greffon.

    D'accord avec ça.

    Même remarque que plus haut. Pourquoi vouloir un nez" fin mais pas trop", des dents "blanches mais naturelles", une poitrine "ferme, généreuse mais pas trop grosse", des yeux pas bridés, etc, etc...
    En résumé, je n'ai rien du tout contre la chirurgie esthétique et je suis d'accord avec toi sur son intérêt.
    Seulement, je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment le sujet de cette campagne.
     
    CaraNougat a BigUpé ce message