Orelsan condamné pour injure et provocation à la violence à l'égard des femmes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 31 mai 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. greyA

    greyA
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    Honnêtement, j'ai toujours trouvé ses textes déplacés (et ce n'est pas le seul) et je considère que toute oeuvre est politique et que la liberté d'expression n'a pas à justifier les violences systématiques.

    Du coup, je pense que c'est bien fait, même si ça veut dire que je censure des artistes et que booouh on peut plus rien dire. :-)

    Je pense que la meilleure forme d'art instruit et sait garder un regard critique sur la société (voire sur l'art lui-même), pas conformer des stéréotypes puants.
     
  3. Ysia

    Ysia
    Expand Collapse

    Et les autres rappeurs qui insultent et rabaissent explicitement la femme, ils ont pas d'amende eux? Booba en premier sur la liste.
    J'apprécie assez les chansons d'Orelsan mais je pense que le message à faire passer, tant à lui qu'aux autres rappeurs.. et même aux hommes en général tiens, c'est qu'injurier une femme et la rabaisser à l'état de bout de viande bonne qu'à se faire baiser ne se fait pas !
     
    #3 Ysia, 31 mai 2013
    Dernière édition: 31 mai 2013
  4. Lyn(oléum)

    Lyn(oléum)
    Expand Collapse
    Licorne au quotidien, poney à l'occasion. 

    Autant, lorsque l'affaire avait commencé il y a quelques années, je n'y avais pas tellement prêté attention. J'trouvais que c'était pas plus choquant que du booba, et j'ai toujours eu du respect pour Orelsan qui, malgré tout, reste un très très bon parolier.

    Mais maintenant, je trouve qu'il ne faut pas laisser passer ce genre de propos. Le slutshaming et la culture viol sont largement reconnus maintenant, et il faut les combattre, quelque soit la manière. Il y a malheureusement des collégiens qui écoutent ces paroles et qui peuvent penser que c'est acceptable de parler d'une femme de cette façon, alors que ça ne l'est absolument pas.

    On sent la colère et la fiction dans ces paroles, c'est certain. Je suis persuadé (enfin, en tout cas, je l'espère vraiment) qu'il ne porte pas vraiment ce genre de jugements. Il n'empêche qu'elles n'en restent pas moins insultantes et d'assez mauvais goût.

    Je pense cela dit que ce n'est qu'une erreur de jugement d'un bon artiste. Il ne faut pas le juger uniquement sur ça, comme beaucoup de personnes l'ont fait.
     
  5. Enma-Ai

    Enma-Ai
    Expand Collapse
    Moral dans les socquettes

     J'approuve totalement ton message :test ! Dans cette histoire, il y seulement une chose que je n'apprécie pas. Pourquoi ce genre de débat se contente de tourner autour d'un artiste (ici Orelsan) tandis que d'autres continuent de balancer horreurs sur les femmes en toute impunité ( le premier exemple qui me vient à l'esprit,c'est Booba :facepalm:). J'ai quand même la sensation qu'il est pris pour cible, histoire de montrer l'exemple mais qu'au fond, ça ne bougera pas beaucoup dans la "communauté" rap. :sad:
     
  6. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    Globalement je suis plutôt du coté "ces des chansons, pas nécessairement son opinion", surtout que je trouve qu'il s'est déjà vachement justifié en interview depuis le temps que les chansons en causes sont sorties.
    Mais comme je pense pas que mon point de vue sur la question fasse grand chose pour convaincre les gens qui n'ont pas la même opinion, je vais poser une autre question qui me perturbe sévère:

    Comment ca se fait 1) qu'il soit rejugé pour des faits pour lesquels il a déjà été jugé?
    et 2) qu'il soit condamné alors que sa défense avait été jugée convaincante la première fois et qu'il avait été relaxé? même fait même défense, la cohérence aurait voulu qu'il soit comdamné deux fois ou relaxé deux fois non?

    C'est des vraies questions, je n'y connait que peu de choses en droit mais là ça me surprend vraiment, donc si il y a des madz étudiantes en droit (ou carrément avocate d'ailleurs ^^) j'aimerai bien avoir leur avis...
     
  7. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    Je plussoie totalement le fait qu'il soit pas le seul et que s'il faut le condamner il faut condamner tout le monde!! Surtout pour le cas de BOOBA, qui a été cité, qui dit des trucs vraiment atroces (mon frère a eu une grosse pèriode rap français il l'écoutait en boucle l'horreur) et qui (contrairement à Orelsan) n'a jamais pris la peine de dire en interview que c'était pas son opinion de la femme mais juste une fiction... Parce que on y croit ou on y croit pas (à la défense "c'est de la fiction") mais c'est au MINIMUM un pas en avant par rapport à "non, non, c'est toutes des chiennes, je le pense vraiment"
     
  8. -Chachou

    -Chachou
    Expand Collapse
    Le monde est théâtre

    Comme @Ysia j'ai immédiatement pensé à Booba. Est-ce qu'il faudrait condamner tous les rappeurs qui utilisent une image dégradée de la femme dans leurs clips / paroles ?
    Le blog Boobaquote est certes pas sérieux, mais on y voit un bon concentré de punchlines de Booba qui ne prend les femmes que pour des sextoys et rien de plus.

    Je trouve que dans le cas d'Orelsan (ou en tout cas dans le titre "Sale Pute"), on comprend clairement qu'il s'agit d'une fiction. Chez Booba on dirait qu'il est sérieux (et ça me fait peur). Je pense qu'Orelsan n'est pas le plus condamnable.
     
  9. Lord Edgar

    Lord Edgar
    Expand Collapse
    Refresh, not replay.

    Bon, vu qu'il n'y a pas encore de réponses, je ne sais pas encore si je vais me faire taper dessus ou pas ^_^

    Mais je me lance quand même, soyons fous :)

    Alors, personnellement, autant je me considère comme féministe, autant je ne comprends pas du tout qu'on puisse condamner OrelSan pour ses chansons. Je pense que si on est assez attentives en regardant son clip, en écoutant un minimum ses chansons, que ce soit de Perdu d'avance ou du Chant des sirènes, il est évident que ses paroles ne sont pas misogynes !

    Je trouve ça assez aberrant, et ça m'énerve de voir que des gens sont au taquet pour dénoncer ça - et que ça fonctionne - parce que je ne comprends pas qu'on puisse passer à côté du vrai message d'OrelSan.

    Enfin, je veux dire, il l'a quand même dit dans plusieurs interviews, c'est un personnage. Dans le clip de Sale Pute, on le voit en costume (pas son style au quotidien), donc représentant un salarié, un employé quelconque - pas lui en tout cas. De plus, il a une bouteille à la main, le clip et la chanson racontent l'histoire d'un type qui découvre que sa copine le trompe, il se bourre la gueule et il lui envoie un mail d'insultes, comme on peut le faire quand on a un verre dans le nez et qu'on est en colère. Ok, c'est violent, mais c'est de la liberté artistique, et le personnage est vraiment en colère. Il faut pas prendre pour argent comptant ce qu'il dit.

    C'est comme si on accusait, je sais pas moi, Benoît Poelvoorde, d'être un dangereux psychopathe, pour son rôle de Ben dans C'est arrivé près de chez vous !

    Pour rester dans mes références à la Belge, ça me fait justement penser au buzz de la semaine, Stromae avec Formidable. Là, c'est indiqué noir sur blanc que c'est en caméra cachée, ok, mais même sans ça, tout le monde disposant de neurones en état de fonctionnement aurait compris que c'était pas la réalité, qu'il n'était pas réellement bourré.
    Mais là, parce que c'est Orel, parce qu'il y a des propos violents envers les femmes, directement, on crie au scandale sans prendre le recul nécessaire. M'énerve.

    Voilà, c'était mon petit coup de gueule de la journée, j'étais pas au courant qu'il s'était fait condamné et ça m'a énervée. Surtout que j'aimerais pas qu'on l'assimile juste à ça, il y a tellement plus chez lui. :sad:

    Sur ce, je vais me remettre de bonne humeur ! :free:
     
    Valou1999tavu a BigUpé ce message
  10. greenseed

    greenseed
    Expand Collapse

    on ne peu pas toujours, sous le couvert de la liberté d'expression ou de l'excuse de "l'art", dire et faire n'importe quoi, ce n'est pas une question de moral mais de bon sens et de respect d'autrui, pensez-vous que son publique parle "d'art"?
     
  11. wenine

    wenine
    Expand Collapse
    Guest

    Comme certaines l'ont déjà dit, j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi OrelSan se retrouve le bouc émissaire. Il s'est justifié encore et encore, a rabâché qu'il s'agissait d'une oeuvre de fiction. Si on suit cette logique, (je grossis le trait, certes), allons donc poursuivre en justice les scénaristes de films, séries, romans où des femmes se font battre, insulter, violer.
    Ce débat m'énerve assez, à vrai dire.
    Qu'en est-il des chansons où les hommes s'en prennent plein la tête par une fille ? Là par contre ça ne pose plus de problème.
     
  12. clemessi

    clemessi
    Expand Collapse

    ALors je suis son public (oui enfin j'écoute ses chansons et j'ai payé pour quelques unes) et oui je parle d'art, donc je trouve ton message, la fin du moins (le début n'est que l’expression de ton opinion, rien à redire), UN PEU méprisante.
     
Chargement...