Ozon pense que les femmes fantasment sur la prostitution

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 21 mai 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Argh, ça confirme donc malheureusement la vilaine impression que j'ai eu sur son dernier film (d'après les articles et bandes annonces)... ce type a traité la prostitution en la réduisant à un fantasme simpliste, et pire, en le présentant comme si c'était un fantasme forcément évident pour nous, les femmes (ces êtres étranges).

    :facepalm:

    D'après lui, donc, les filles aiment toutes être des objets et être passives.

    Magnifique !

    [​IMG]

    On est pas loin du statut de potiche généralisé... Et sinon, il est au courant que nous sommes aussi des êtres humains pensants et actifs, et qu'on a même le droit de vote, ou bien ? :lol:
     
    #2 Denderah, 21 mai 2013
    Dernière édition: 21 mai 2013
  3. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    Au secours! Déjà effectivement, le fait de se décrire comme un "amoureux des femmes" c'est complètement crétin. Aussi crétin que de se décrire "amoureux des noirs". Je me sens pas forcément de partir dans un pavé mais je dois reconnaître qu'après avoir lu le dernier article parlant de "Jeune et jolie" (hum) sur Madmoizelle, cette sortie tristement et banalement bête ne me surprend guère. Pour ce qui est du cliché réducteur de la "sexualité féminine" effectivement c'est complètement débile (et purée, son avis sur la passivité des femmes... Il a pas du se retrouver souvent en face d'un gode ceinture celui-là. Mais je m'éloigne). Débile mais quand on peut se dire "amoureux des femmes" on est déjà plus très loin de balancer ce genre de conneries.
     
  4. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    Comme je le disais sur un autre topic je ne nie pas que ce fantasme existe (et c'est marrant mais c'est plus des hommes qui m'en ont fait part) mais François quand même si tu pouvais fermer ta gueule.

    Au passage, est-ce que l'actrice avait dit pendant la conférence de presse qu'elle fantasmait sur la prostitution? Parce que je trouve ça hardcore aussi qu'il balance ses fantasmes A ELLE, même si dans l'intimité elle a pu lui dire que c'était ce qui lui avait fait accepter le rôle. Très élégant.
     
    #4 DestyNova_, 21 mai 2013
    Dernière édition: 21 mai 2013
  5. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Non mais l'extrait de son interview est juste magique. "C'est quelque chose d'évident" puis comme l'évidence ne l'était pas pour le journaliste amerloque "non mais chez vous c'est pas pareil, vous êtes prudes, tu peux pas comprendre".

    D'un côté, le fantasme de faire des trucs moralement répréhensible, je veux bien croire que tout le monde en a plus ou moins un dans un coin secret de sa tête que ce soit coucher avec le mec d'une copine, son boss ou contre de l'argent mais un fantasme reste un fantasme.
    Ce n'est pas une question de ne pas oser ou d'être trop timide comme il dit que Charlotte Rampling l'était, c'est un délire qu'on se fait dans notre tête pour pimenter une histoire qu'on se raconte rien qu'à nous mais qui ne veut pas dire du tout qu'on aimerait en vrai.
    Je me souviens d'une copine qui se racontait avec beaucoup de plaisir des histoires où un mec la violait. Elle culpabilisait d'avoir un fantasme aussi tordu et puis son psy lui a dit que ce n'était pas la réalité, que ça n'avait rien à voir avec le viol de la vraie vie mais peut-être plutôt que dans son imaginaire secret, elle se racontait cette histoire parce que ça l'excitait de se dire qu'un homme la désirait tellement qu'il ne se retenait pas. Alors qu'elle ne supportait même pas qu'un inconnu la touche en boite dans la vraie vie.
    Et ce n'est pas qu'elle était coincée ou une chaudasse inavouée qui avait besoin qu'on la force un peu pour se lancer. C'est juste qu'un mec imaginaire qui la viole selon ses termes à elle (et donc sans violence puisque c'est pas vrai), ça n'a rien à voir avec un mec réel qui bouffe son espace vital sans son autorisation.
    Je me souviens que cette histoire m'avait marquée et m'avait montré clairement qu'on peut fantasmer sur toute sorte de choses mais ça ne veut certainement pas dire qu'on en rêve pour de vrai.
    Donc déjà, Ozon ne sait pas ce qu'est un fantasme (ce n'est certainement pas passer le cap)!

    Après, perso, j'ai déjà été dans la situation où au petit matin, un mec avec qui je venais de coucher pour la première fois, avait laissé tomber plein de monnaie sur mon tapis. Yen avait au moins pour 40 euros. Je ramasse son argent et je lui tends. Et le gars, encore un peu éméché de la veille, me sussure d'un ton amoureux "Non, non, c'est pour toi, tu peux les garder, je te les donne".
    Bah moi ça m'a direct refroidie, hein. J'ai été hyper choquée qu'il me sorte ça, comme s'il me prenait pour une prostituée qu'il venait de s'offrir. Cette simple phrase (qui était assez innocente, je crois qu'il n'a pas vraiment réalisé ce que ça pouvait sous-entendre, mais plutôt qu'il a réagi comme il aurait réagi si je lui avais tendu un paquet de chips ouvert) a complètement pourri mon affection pour lui et on est plus jamais ressorti ensemble.

    Donc non, François, on est loin de toutes fantasmer sur se faire payer contre du sexe.
     
  6. schlobi

    schlobi
    Expand Collapse

    Il est évident que M.Ozon rêve d'être désiré, d'être utilisé et que son fantasme est de se prostituer. "Tout le monde sait ça "
     
  7. Panties

    Panties
    Expand Collapse
    Beautiful disaster.

    Je pense qu'il s'est tout simplement mal exprimé.
    Il évoque un sujet qui est loin d'être simple, et qu'il ne semble pas maitriser. Il dit ça en tant qu'homme, je ne pense pas qu'il comprenne tellement les femmes, ou qu'il arrive à se mettre à leur place ...!
     
  8. Hoolahop

    Hoolahop
    Expand Collapse

    :slap: Ca me donne plutôt envie de LUI mettre la tête dans une cuvette et de tirer la chasse très fort !!!

    Je suis convaincue que c'est le fantasme de tous les hommes de se faire sodomiser par un éléphant. Et oui, je suis une amoureuse des hommes, moi !
     
  9. Lyncis

    Lyncis
    Expand Collapse
    Ecrivain en herbe

    A mon avis, si fantasme il y a, c'est plutôt le sien qu'il a exprimé... Une projection, en somme. :stare:

    Après, je ne nie pas que le fantasme de la prostitution peut exister chez des femmes, comme celui du viol, mais en parler aussi arbitrairement, avec une position aussi clairement machiste... Berk ! :sick2:

    J'en ai assez d'entendre que toutes les femmes seraient fondamentalement vénales et que le sexe ne serait pour elles qu'un moyen de s'attacher quelqu'un/gravir des échelons dans la société/autre cliché. C'est vraiment nier la sexualité féminine... :sexe:
     
  10. Gingermind

    Gingermind
    Expand Collapse
    Je fais des apparitions fugaces quand les planètes sont alignées

    Des petites coquilles pour commencer ;)

     je pense que les femmes peuvent vraument être connectées à cette fille
    - Devant la tentative de comprendre pourquoi il s’exprime se cette façon 
    -  il n’y a PAS de sexualité féminine, pas plus qu’il n’y a de féminité masculine (ce serait pas plutôt "pas plus qu'il n'y a de sexualité masculine" ? Ou alors j'ai pas compris même si sur le principe je suis d'accord pour dire qu'il n'y a pas de féminité masculine non plus :rotate:)


    Sinon, merci à François de créer des connexions dont on avait pas du tout l'habitude d'entendre parler:
    - féminité = complexité « Oh mon dieu. Il y a tout ça dans la tête d’une femme ? » 
    - féminité = passivité (mais siiiiii c'est biologique puisqu'on a un vagiiiiiiiiiin)
    - féminité = universalité (je fantasme sur la prostitution, tu fantasmes sur la prostitution allez hop nous voilà les meilleures copines du monde, on se sent trop connectées quoi)

    Voilà, rien de neuf. Au fond c'est une bonne stratégie, plus tu martèles un modèle, plus il devient "évident" et plus il y aura de gens pour se rallier à ta norme. CQFD :facepalm:
     
  11. aymie

    aymie
    Expand Collapse
    bulle

    C'est moi ou il y a d'autres personnes à qui ce type de discours rappelle des cours de psychologie clinique genre Freud et la sexualité féminine ? :facepalm: (du type psychanalyse, complexe d’œdipe, envie du père,... )
     
  12. Solal

    Solal
    Expand Collapse
    Très, très amoureuse

    Mais il a dit "plein de femmes", pas "les femmes", c'est quand même différent! D'ailleurs c'est précisé dans l'article, donc je ne comprends pas le ton général.
    C'est vrai que c'est un fantasme pour certaines femmes, et je trouve qu'en ce moment, sur Mad, on s'emporte un peu vite dans les articles en ce qui concerne ce qui est dit des femmes :erf:
     
Chargement...