Papa Was Not a Rolling Stone : histoires d’amours et d’ambitions à La Courneuve

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 8 octobre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. All those Pages

    All those Pages
    Expand Collapse
    /

    J'aime bien le coté "petite blanche"qui finit par retrouver les siens :

    Mais si vous savez, les gens biens.
    Bien éduqués, qui font des grandes écoles, qui sont mieux habillés, mieux elevés, avec un meilleur vocabulaire, avec une meilleure vie.

    En tout cas une vie supérieure à d'autre vies, considérés comme plus misérables, plus petites, plus pathétiques et basses.

    Voilà ce que j'ai ressenti en voyant la bande annonce en tout cas, un simple retour au bercail.
    Ca m'aurait davantage "impressionné" si au lieu de l'actrice du rôle principale ça avait été une de ses copines rôles secondaires "qu'on-imagine-mal-lire-du-Proust-n'est-ce-pas".
     
  3. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Wow, tu te trompes complètement sur Sylvie Ohayon (aka Stéphanie Meunier dans le film).

    Stéphanie Meunier s'appelle « Meunier » parce que sa mère s'est mariée avec un paysan catholique. 

    Sa mère est d'origine tunisienne, juive. Son père, ou plutôt son géniteur » est Kabyle. Elle a été élevée par ses grands parents (tunisiens). 

    Donc elle n'est pas « blanche » (et pour avoir rencontré Sylvie Ohayon dans la vraie vie, si elle a la peau claire elle n'est pas blanche, ni physiquement ni socialement). 

    Elle a trouvé refuge dans la lecture et l'école très tôt dans sa jeunesse, ce qui lui a permis de faire des études et d'élever sa condition sociale. 

    Mais le bercail comme tu dis, pour elle, c'est La Courneuve. Elle y rentre tous les dimanches, en famille. 

    Je n'ai pas encore lu son 2ème livre, mais c'est une sorte de suite, elle y parle de sa vie parisienne justement. 

    ça s'appelle « Les Bourgeoises ». Et de ce qu'elle en dit déjà dans son premier livre (j'en suis à la moitié), elle n'est vraiment pas tendre avec la superficialité de ce monde. 

    J'étais à La Courneuve lundi soir pour l'avant première. Crois-moi, « le bercail », c'est là-bas. :fleur: 

    Je réponds plus largement, à toutes celles qui hésiteraient à aller voir ce film par peur d'y voir une enième déclinaison de Cendrillon du ghetto, allez-y sans crainte. 

    Ce n'est pas « la banlieue vue par une blanche ». C'est la vie de Sylvie Ohayon, vue par elle-même. (et elle n'est pas blanche !)
     
    Pseudo-Original a BigUpé ce message
  4. Boetia

    Boetia
    Expand Collapse
    Guest



    Mais là encore c'est un problème hein. Tu dis qu'elle aurait dû pas être comme ça parce que sinon c'est cliché. Mais c'est SA vie. Enfin on choisit pas ses origines ni son apparence physique sous prétexte que " Hé nen mais je rentre trop dans les cases là!"
     
    .Paz a BigUpé ce message
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Mais non justement, c'est pas « la culture de l'élite ». Je veux pas spoiler le film, mais si vous insistez :

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Qu'on s'entende bien : je n'empêche personne d'avoir un avis négatif sur le film hein, mais je viendrais y répondre dès lors que cet avis 1/ repose sur un avis forgé à partir de la seule bande annonce 2/ se trompe sur des éléments factuels ;

    Justement, il y a tellement de films caricaturaux sur la banlieue, tellement « Cendrillon », que pour une fois que je tombe sur une histoire originale, sincère (et authentique en plus), j'avais vraiment envie de la partager sur madmoiZelle. 

    Donnez-lui une chance ! :fleur:
     
    .Paz a BigUpé ce message
  6. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Bah justement, Marc Lavoine joue un bon Français bien de chez nous, un paysan de la campagne :cretin: 

    Pas banlieusard pour deux sous (et justement... :cretin:)
     
    Pseudo-Original et katnissvsw ont BigUpé.
  7. Pseudo-Original

    Pseudo-Original
    Expand Collapse
    Flaubertite aiguë. Rendez-vous à onze heures à la cathédrale.

    J'étais à l'avant-première à La Courneuve ! Je t'ai vue Marie.Charlotte ! J'étais juste derrière toi (la fille avec les cheveux courts)... Hahaha ^^ Bon alors moi je suis de La Courneuve, et même si pas mal de choses ont changé depuis (je suis au lycée Jacques-Brel ! Pas à Poincaré qui est devenu un collège ^^) le climat reste globalement le même. Après moi je suis la "petite blanche" dont parlait une commentatrice plus haut.Mais la scène chez la conseillère d'orientation n'a ABSOLUMENT PLUS RIEN À VOIR avec aujourd'hui. On nous pousse, toute l'équipe pédagogique, à être ambitieux. À demander des prépas. ((Si, si). Il y a une convention pour entrer plus "simplement" à Sciences Po. Ou à Dauphine. Il y a pas mal de structures d'encadrement, des activités.Bref pour ça rien à voir.
     
  8. Pseudo-Original

    Pseudo-Original
    Expand Collapse
    Flaubertite aiguë. Rendez-vous à onze heures à la cathédrale.

    Ah et aussi, le seul truc qui m'a un peu déplu dans le film : Stéphanie est PARFAITE. Super jolie. Super bonne élève. Et en plus elle doit se débrouiller toute seule. Déjà ça ne men paraît pas vraiment objectif et en plus ça montre qu'il faut être comme ça pour "s'en sortir"...
     
Chargement...