Paris je te quitte mais je t'aime — Lettre d'amour à la capitale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Margaux Palace, le 28 juillet 2017.

  1. Margaux Palace

    Margaux Palace
    Expand Collapse
    Je cuisine en pyjama
    Membre de l'équipe

    Mowette, MémiCha, Mlle C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    J'sais pas quoi dire, Paris ça me fait rêver d'ailleurs je vais y retourner en septembre avec des potes pour aller voir des concerts =)
     
    Thedreaming et Margaux Palace ont BigUpé.
  3. Romanimano

    Romanimano
    Expand Collapse

    C'est tellement :jv: et puis ça donne tellement envie de :hugs:!
    Moi qui habite depuis peu sur Paris je me sens de plus en plus chanceuse et ai de plus en plus envie d'en profiter ! :puppyeyes:
    Bon courage pour la suite en tout cas, pour de nouvelles aventures ! :hello:
     
    Marie-Gertrude, Mlle C. et Margaux Palace ont BigUpé ce message.
  4. Nour + Nad

    Nour + Nad
    Expand Collapse
    People stare at me like they’ve never seen a walking goddess

    C'est vrai que Paris est enchanteresse...mais tu paies cher (au sens littéral comme figuratif) ta place dans cette ville, surtout quand t'es étudiant/ou pas très aisé et que tu viens de province. La vie peut y être dure et angoissante, et peut virer au combat de tous les instants...et puis parfois tu te promènes dans les rues de la ville, tu découvres un endroit bien cool ou insolite, tu rencontres plein de gens différents et tu te souviens pourquoi t'es là, :jv:. J'ai un peu une relation à la "je t'aime moi non plus" avec cette ville en fait (mais je me rends compte en vieillissant et en découvrant d'autres villes...que je me vois pas vivre ailleurs et ce même si je pourrais gagner en qualité de vie, :shifty:).
     
    Blumeen, Pawline, CouscousGarbit et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. mondaysghost

    mondaysghost
    Expand Collapse

    Paris... j'y ai vécu pendant quatorze ans, de mes 18 à mes 32 ans.Ville de toutes mes années étudiantes, de mes petits boulots précaires, des apparts minuscules, des gens agressifs dans la rue ou dans le métro...mais 14 années de pur bonheur, de balades, de musiques, d'amitié, d'expos, de bière et d'amour... je vis aux Etats-Unis depuis 2015 et Paris me manque, comme une personne me manque. Si je n'y ai pas grandi, c'est la maison, c'est chez moi.... surtout le 14ème où j'ai vécu 7 ans... enfin voilà, Paris tu es dure mais Paris, je t'aime.
     
    Casskou, CouscousGarbit et Mlle C. ont BigUpé ce message.
  6. ~Whatever

    ~Whatever
    Expand Collapse

    Paris je compte bien te quitter et le plus vite possible.
    Venue en région parisienne pour poursuivre mes études, ce qui s'est révélé impossible, car on m'a littéralement censurée (je suis auteur), évincée. J'ai découvert une ville sale, bourrée d'entre-soi, de morts vivants, intolérante, irrespirable par la pollution, la canicule, un temple de la consommation... Paris je te déteste, tu ne représentes pas mon pays, ici je suis une étrangère traitée comme un paria pour mes idées anti-système et mon refus des normes. Il y a sans doute des endroits bien, mais je n'y ai pas accès.
    Les transports sont tellement mal faits et agencés qu'avec mon handicap invisible, je ne peux me déplacer seule et qu'aucun inconnu ne daigne m'aider.
    Bien sûr j'irai bien à Paris pour certaines choses, mais seulement pour des occasions précises.
     
    #6 ~Whatever, 28 juillet 2017
    Dernière édition: 28 juillet 2017
    Gia_Juliet, Naurore, Chouette-Culotte et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Matariki

    Matariki
    Expand Collapse

    Le truc de la petite banlieusarde qui rêve des lumieres de Paname je le comprends a 100 000%...

    Vivre a Paname ca a été mon moteur pour fuir la banlieue, pour faire une "grande école", pour vivre la ou y avait les concerts, les restaus, les spectacles. Je vis a l'étranger en ce moment, mais j'ai tellement hâte de retrouver Paris.
    Paris et ses kebabs, ses minis-apparts, ses étudiants, ses bieres pas cheres (eh oui, faut chercher) ses piques niques sur le Canal Saint Martin, ses toits, ses rues, ses pigeons, ses sans-abris et ses nantis, son Sacré Coeur et ses cités.
    Paname c'est l'amour de ma vie.
     
    Margaux Palace, CouscousGarbit, Ineffable et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. K'wee

    K'wee
    Expand Collapse
    BLOP

    Elle est géniale cette lettre @Margaux Palace !

    Je pensais détester Paris, mais je lui ai laissé une chance cette année, pas de regrets. J'y ai goûté l'effervescence (parfois un peu trop enivrante, trop rapide, trop grouillante) d'une ville qui ne sait pas vraiment dormir, et j'y ai rencontré ses petits habitants souterrains (les vrais, pas ceux du métro), ceux qui l'aiment, et qui connaissent sa face cachée, qui acceptent de la partager, mais doucement, avec parcimonie et beaucoup de passion, de tous et de loin ce sont mes préférés.
    Elle ne détrônera jamais ma Nantes-Chérie, mais au moins, j'arrêté de dire "je déteste Paris" n_n
     
    Margaux Palace et CouscousGarbit ont BigUpé.
  9. Gavanza

    Gavanza
    Expand Collapse
    C'est quoi un statut ?

    C'est fou que cet article tombe maintenant, pile à un moment où je me demande si je ne vais pas tenter de retourner y vivre.
    J'ai vécu à Paris (pour être précise, j'ai habité en proche banlieue et travaillé/évolué à Paris) pendant quatre ans seulement. Je l'ai quitté il y a plus d'un an et demi, pour voyager puis pour m'installer en province, et aujourd'hui, je me rends compte que j'aimerais y retourner.
    C'est bizarre car j'ai quitté Paris parce que je n'arrivais pas à accomplir ce pourquoi j'avais décidé de venir y vivre, parce que c'était trop cher, que le cadre de vie était peu sain, trop pollué, pas assez vert, pas assez calme. J'ai fantasmé une vie parisienne quand j'étais jeune, et quand je suis venue y vivre, je me suis rendue compte que c'était plus compliqué que dans mes rêves. C'est aussi pour ça que j'ai voulu la quitter.
    Mais aujourd'hui, je me rends compte que j'aimerais y revenir. Je suis pourtant consciente désormais que ça ne correspondra surement toujours pas au fantasme que j'avais de cette vie parisienne, mais malgré ça, ça me manque un peu. Là où je vis en ce moment, c'est beau, la ville est moins grande, mon loyer est moins cher, mon appart est plus grand, mon voisinage et mon environnement sont plus calmes, plus silencieux, je fais tout à pied, y'a plus d'espace, les coins verts sont plus proches. En gros le cadre de vie est meilleur pour moi. Mais malgré tout ça, il y a un truc, un truc parisien qui me manque.
    Je sais que la diversité me manque. A Paris, y'a des gens de partout, des gens de partout en France et des gens de partout dans le monde.
    La foule me manque, et ça me semble fou de dire ça, mais c'est vrai qu'à Paris, il y a tellement de monde que si tu veux passer inaperçu, tu passes inaperçu. Ailleurs, et même dans des grandes villes, les gens te regardent d'avantage, et moi j'aime bien être invisible la plupart du temps. A Paris, je peux me noyer dans la foule, je suis plus à l'aise. Et en même temps, l'inverse est possible. Si j'ai envie d'être vue, je peux. C'est ça qui est bien à Paris, t'as le choix.
    L'ouverture d'esprit me manque. A Paris, y'a de tout, on voit tout types de gens, tout types de choses. Le regard des gens y est habitué. Aussi, dans l'ensemble, les gens me semblent plus tolérants, ils jugent moins.
    Je n'ai jamais rencontré autant de gens conscients des choses et du monde qu'à Paris. On dit toujours que les parisiens sont fermés sur eux, autocentrés. Je trouve ça très faux, du moins pour ceux que j'ai rencontrés.
    J'ai vécu quatre ans à Paris, et ça m'a vraiment appris beaucoup dans la vie. J'ai vu des choses, positives comme négatives, que je n'aurais jamais vues ailleurs. J'ai vécu des situations que je n'aurais jamais vécues ailleurs. J'ai rencontré des gens que je n'aurais jamais rencontrés ailleurs.
    Et puis il y a l'offre culturelle, les concerts, les musées. (et accessoirement, les offres d'emploi !)
    C'est une ville d'une grande richesse.
    Je n'ai pas envie de tomber dans les clichés Paris VS Province, mais pour avoir vécu 18 ans dans un bled de 1000 habitants dans le Poitou-Charentes, 3 ans dans une ville de 80 000 habitants, 4 ans en région parisienne et 1 an dans une ville de 300 000 habitants, je pense avoir un aperçu, certes généralisé, mais assez honnête, de ce qu'est Paris en comparaison d'autres coins de France.
    Et puis le truc du "les parisiens ceci, les parisiens cela",... je ne comprends pas ces reproches. Déjà, "les parisiens", ça ne veut rien dire, tant c'est un mélange de gens différents. S'il y a bien une ville où on ne peut pas réduire les habitants à un seul et même type de personnage, c'est bien Paris ! Je me demande s'il n'y a pas une jalousie de la part de certains provinciaux, qui en viennent à attribuer aux parisiens des caractéristiques farfelus.
    Je ne pense pas que j'aimerais vivre à Paris toute ma vie. A vrai dire, ma ville idéale est un mélange de plein de villes et n'existe malheureusement pas, mais c'est vrai que tant que je suis jeune, j'aimerais pouvoir retourner vivre à Paris pendant quelques années, et profiter de son effervescence, de tout ce qu'elle a à offrir, parce que même si cette ville est pleine d'indéniables défauts, elle a un certain nombre de qualités que je pense ne pas pouvoir retrouver ailleurs en France.


    EDIT : je viens de lire un message publié le temps que j'écrive le mien, et en fait, c'est fou à quel point on peut juger Paris différemment les uns les autres.
    Il y a des gens imbuvables à Paris, c'est clair, des gens très fermés, des gens qui ne me ressemblent pas. Mais c'est ça qui est chouette à Paris : il y a tellement de tout qu'on peut normalement réussir à trouver des gens qui nous ressemblent au moins un peu. :)
     
    #9 Gavanza, 28 juillet 2017
    Dernière édition: 28 juillet 2017
    Margaux Palace, Chouette-Culotte, _Norella et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Gazpacho

    Gazpacho
    Expand Collapse
    Hum.

    Je trouve que Londres est moins belle que Paris, plus industrielle, bigarée, sombre aussi (les façades noires ou brique ça change des immeubles haussmaniens) mais, je trouve aussi qu'on y étouffe moins. Plus de verdure, etc (sauf la city). ET PUIS LES SUPERETTES FERMENT A 22-23H PUTAIN.
    @Margaux Palace l'épicurienne que tu es va avoir un petit pincement au coeur quand tu vas voir la sélection (hum) de fromages et charcuteries :cretin: à moins d'aller du côté de south kensington ou au Borough market (mais c'est cher).
    Et si un jour tu veux te faire un kiff (et que tu connais pas) fonce chez Fortnum & Mason ou à l'étage nourriture de Harrods (<---- <3 ) : tout est beau et cher, mais tellement tentant :dowant: rien que pour les plaisir des yeux ça vaut le coup.
    Et enfin, la street food :puppyeyes: c'est tellement beau tout le choix qu'il y a là-bas - bref pas d'inquiétude culinairement ça vaut le détour, en déplaise aux clichés :cretin: et ils ont pas froid aux yeux, niveau cuisine tous les trucs improbables sont permis.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    HarryJoe, Marie-Gertrude, Thedreaming et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Totentanz

    Totentanz
    Expand Collapse
    J'aime le Leerdamer fondu au soleil , les sonates de Scriabin et faire la sieste . Je rêve d'avoir un ornithorynque apprivoisé .

    Oh lala l'émotion, ahah moi aussi je pars vivre à Londres pour un Erasmus en septembre , mais pas en terre inconnue puisque mon ex et ma meilleure amie étaient là et j'y ai passé énormément de temps surtout ces deux dernières années .

    Mais quand même ahhhh je comprend teeeeellement ,j'aurais pu écrire à quelques mots prêts la même chose : je pars en plus étudier aux U.S.A (N.Y ou L.A ) l'année prochaine et je m'y prépare mentalement depuis un moment ... En plus je suis née à Paris et j'ai grandi là et bon,même si je ne m'y vois pas y faire ma vie (au grand dam de ma famille et de mes amis qui ne comprennent pas et qui pensent que je suis une grosse snob lol) , pour moi c'est vraiment "la maison". Et pas juste l'appartement où j'ai grandi ou mon quartier. Paris a l'avantage d'être assez grand pour regorger de nouveautés et de charmes mais être assez petit pour devenir TRES familière très vite .

    Enfin bon, qui sait on se croisera peut-être à London :rire:.
     
    CouscousGarbit a BigUpé ce message
  12. Ineffable

    Ineffable
    Expand Collapse
    Act like a girl !

    :puppyeyes: c'est tellement ça, c'est tellement tout.

    Pas de rêve de banlieusarde pour moi, juste la petite provinciale pour qui Paris c'était la liberté, le nouveau monde, l'indépendance.
    Bientôt 8 ans dans le 'grand Paris', bientôt 5 intra-muros. Paris c'est la nana que je suis devenue, loin des miens et proche de tout.

    Je sais que tout n'est pas rose mais qu'est ce que je kiffe cette effervescence que paradoxalement, je ne 'pratique' pas à 200%

    Je suis devenue 'la parisienne' pour mes vieux amis et ça me va.
     
    Margaux Palace a BigUpé ce message
Chargement...