Parité salariale : la France encore loin derrière

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 21 novembre 2011.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. bonne&pratique

    bonne&pratique
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    ah le thème m'intéressait mais l'article et si court ! Ca aurait été intéressant de donner des exemples de comparaisons concrètes, des hommes et des femmes qui à postes et responsabilités égales constatent des écarts de salaire.

    J'ai dû mal à me rendre compte de ce phénomène dans mon entourage et je me demande si ça touche de manière homogène toutes les professions. J'aurai tendance à dire qu'il est normal d'hésiter à embaucher une jeune femme à des poste à hautes responsabilités par rapport aux risques de grossesses, mais je me demande si c'est le phénomène est comparable dans des postes avec moins de responsabilités où les remplacements sont plus faciles.
     
  3. kombucha

    kombucha
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Un article un peu plus complet est paru sur Slate récemment, qui établit notamment que si l'on considère le salaire d'une femme sur un an, la différence par rapport à celui d'un homme est la même que si celle-ci s?arrêtait de travailler le 23 octobre (compte tenu du fait que le salaire est de 27% inférieur et qu'entre le 23 octobre et le 31 décembre s'écoule 27% de l'année). Les sanctions vis-à-vis des quotas ont de beaux jours devant elles !
     
  4. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Et une justification du plafond de verre, une !
    Je meurs, un peu, à chaque fois que je lis de telles choses.
     
  5. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Histoire de préciser un peu les chiffres :

    [​IMG]

    (tableau issu de l'Observatoire des inégalités)

    Cela permet de mettre en évidence quelques éléments d'explication.

    1) Les femmes sont plus touchées par les temps partiels que les hommes. Cinq fois plus, exactement. Et évidemment, cela se ressent nettement sur la fiche de paie. Le site ne précise pas les raisons de ce phénomène : proposerait-on en priorité aux femmes des emplois à temps partiel ? Serait-ce un effet de la répartition inégalitaire des tâches domestiques au sein des ménages, qui leur laisserait moins de temps disponible pour leur activité salariée ?
    Il faut également noter que les hommes sont plus nombreux à faire des supplémentaires...

    2) Mais même à temps de travail égal, les femmes touchent 19% de moins que les hommes. Cet écart s'explique en partie par les différences de niveau de poste occupé, les différences de diplômes/qualification, ainsi que de secteur d'activité. Sur ce point-là encore, il est permis de s'interroger : pourquoi les femmes sont-elles moins nombreuses à s'orienter (ou à être orientée ?) vers les secteurs les plus lucratifs ? Pourquoi, alors qu'elles semblent mieux réussir à l'école que les garçons, seraient-elles in fine moins qualifiées ? Et pourquoi autant de difficultés pour accéder aux postes à responsabilités (à niveau de diplôme équivalent) ?

    3) Reste 10% d'écart qu'on ne peut expliquer. Effet de la situation familiale ? Pure discrimination de la part des recruteurs (niveau de salaire de base), des managers (rapidité des augmentations de salaire) ?

    Tout ça pour dire... Y'a du boulot. Au niveau des entreprises, bien sûr : lutter contre les préjugés à l'embauche et dans le déroulement de carrière, contre le plafond de verre, etc. Au niveau du système éducatif, également : pourquoi cette sous-représentation des filles dans les filières scientifiques, en école d'ingé, dans la finance ? Au niveau de la famille, enfin : pour une répartition enfin égalitaire des travaux dits domestiques.
    Et n'oublions pas le rôle des institutions, notamment en ce qui concerne par exemple le développement des structures d'accueil pour les enfants (bah oui : va tenter d'obtenir une promotion quand tu dois être à 16h30 à la sortie des cours pour aller chercher ton enfant...)

    Beaucoup, beaucoup de boulot, donc.
     
  6. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    En dehors des chiffres, je crois qu'il est intéressant de regarder certaines études. Quand on propose à des sujets des CVs identiques mais dont l'un a été rédigé par une femme et l'autre par un homme, pour un poste à responsabilité, le choix est très tranché et c'est l'homme qui l'emporte, et ce, peu importe l'âge de la nana sur la photo (donc peu importe qu'elle présente un "risque" de grossesse comme disent certains, ou pas).

    Parce que dans notre société, la femme est toujours jugée plus faible, moins méritante et pleine de contraintes que l'homme ne présenterait pas.
     
  7. Carmelita

    Carmelita
    Expand Collapse
    Ne comprend rien au nouveau forum !

    Inégalités salariales ? Plafond de verre ? Discriminations à l'embauche ? Logique sexiste ? Culpabilisation sociale des femmes actives ? Sans blague, ai-je envie de dire...

    Et quand je pense qu'à chaque campagne il y a un brave hère pour oser nous lancer que le féminisme n'a plus de raison d'être vu que les femmes ont déjà tout obtenu ! Mais bon, en même temps, notre actuel président n'a rien trouvé de mieux à dire le 8 mars dernier que "Journée de la femme ? Ça veut dire que toutes les autres sont celles des hommes alors ?", docte intervention typique du raisonnement en termes de sexisme de genre quand il s'agit d'une question de droits...

    :facepalm:
     
  8. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Les femmes réussissent mieux que les hommes à l'école et vont plus loin dans les études supérieures, (dans certains cas ces études sont même financées par l'Etat!) pour qu'en définitive elles soient victimes de discriminations à l'embauche et de d'inégalités salariales par rapport aux hommes.
    En clair, on a une main d'oeuvre compétente, qualifiée, pleine de potentiel qui est littéralement gaspillée au nom... de la rentabilité!!! Si ça n'est pas du marchage sur la tête...
     
  9. bonne&pratique

    bonne&pratique
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Pourquoi? Explique.
    Une femme enceinte c'est un congés mat, un/une remplaçante à trouver pour une période délimitée donc pas toujours simple sur les postes à hautes responsabilités, l'obligation de reprendre la jeune mère même si elle demande un temps partiel. C'est énormément de contraintes.
     
  10. Carmelita

    Carmelita
    Expand Collapse
    Ne comprend rien au nouveau forum !

    +1. Surtout qu'un enfant, en général, on le fait à deux. (Les cas d'immaculée conception sont tout-de-même rares me semble-t-il.) Une femme, même enceinte, est sauf graves complications, apte à travailler jusqu'à un stade avancé de sa grossesse, et peut revenir rapidement au travail. Donc pourquoi est-ce toujours à elle d'assumer seule la responsabilité, et qui plus est quand il s'agit d'une forme de pénalisation, de la grossesse ? Pourquoi quand un homme veut prendre un congé paternité on lui rit au nez ? Pourquoi une femme active qui a eu un enfant se complairait-elle automatiquement dans le congé maternité longue durée ? La parentalité n'est pas davantage l'apanage d'un sexe que de l'autre.
     
Chargement...