« Paul Durand-Ruel, le pari de l’Impressionnisme » : un marchand d'art à l'honneur au musée du Luxembourg

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Audrey Hepbrune, le 9 décembre 2014.

  1. Nol-Wenn

    Nol-Wenn
    Expand Collapse
    Magnifaïque.

    Celle là je me la mets de côté pour mon prochain séjour à Paris héhé !
    "Figurent sous les tableaux les prix d’achat et de vente des œuvres".. Ils donnent la valeur actuelle du tableau aussi ? C'est pas forcément hyper utile mais ça peut être intéressant de voir l'évolution du marché de l'art depuis sa "création" par ce grand monsieur qu'est Durand-Ruel !
     
  2. pignoouuf

    pignoouuf
    Expand Collapse

    @Audrey Hepbrune Suite à ma visite aux Madmoizelles vendredi après-midi, je te donne mon impression quant à cette exposition.
    Tout m'a plu. C'est toujours un émerveillement pour moi que de découvrir de nouvelles toiles impressionnistes ou de les redécouvrir, et le contexte est novateur. Approcher l'impressionnisme d'après la collection Durand Ruel, c'était ambitieux, effectivement.
    Contrairement à toi, je suis allée au Luxembourg samedi aux aurores, je n'ai pas eu à me confronter à la foule. J'ai pu revenir sur mes pas plusieurs fois et prendre mon temps, notamment admirer encore et encore La jeune fille au chat de Renoir, coup de coeur de ma visite.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant la durée. Je suis restée sur ma faim quand j'ai vu qu'elle s'arrêtait déjà, si tôt. Une salle ou deux de plus n'auraient pas été de trop, surtout face à l'impressionnante quantité de toiles qui sont passées chez Durand Ruel.

    Cela reste une des plus belles expositions à faire à Paris en ce moment (avec Hokusaï, mais c'est une autre histoire encore). Alors profitez de la chance que vous avez d'être dans la capitale, il y a tellement à voir, à faire...! 3 jours et demi, c'est définitivement trop court.
     
Chargement...